AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2075090661
Éditeur : Gallimard Jeunesse (26/10/2017)

Note moyenne : 3.31/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Deux siècle après les grands bouleversements qui ont balayé le monde-d'avant, Nouvelle-Sparte vit en paix au bord du lac Baïkal. Valère et Alexia, seize ans, se préparent à devenir pilotes d'élite quand une série d'attentats sème le chaos dans la cité. Qui se cache derrière ces lâches attaques ? Les fanatiques du Darislam ? Les patriciens corrompus de Paradise ? Valère est chargé par le Directoire de mener l'enquête. Une mission périlleuse qui va le plonger dans les... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
Ichirin-No-Hana
  13 avril 2018
Dans un monde post-apocalyptique, les hommes ont instauré de nouvelles règles de vie. Dans la nouvelle Sparte, la vie quotidienne est calquée sur sa jumelle de l'antiquité. Valère et Alexia ont tous les deux seize ans, amoureux, ils ont des rêves plein la tête. Alors qu'ils se préparent à devenir pilotes, une série d'attentats va tout chambouler. Ayant sa mère originaire du pays adverse, Valére va être envoyé en mission espionnage. Habitué à un mode de vie de l'antiquité, Valére va devoir se confronter à de nouvelles visions et des modes de vie très différents du sien. Pas le temps de découvrir et de faire du tourisme, la mission sera beaucoup plus difficile que ce qu'elle paraissait au premier abord, car le danger ne vient pas forcément de là où on l'attendait…
Sparte, cité connue à l'Antiquité pour être la plus grande adversaire d'Athènes. Imaginez donc cette ville déplacée dans un monde futuriste (tout en gardant le même mode de vie de ses habitants) où, élément plutôt perturbant, volent des espèces de vaisseaux spatiaux remplis de technologie futuriste… Alors qu'on pense rentrer dans un délire totalement abracadabrantesque de l'auteur, Erik L'Homme réussit cependant à nous surprendre en nous proposant une intrigue murement réfléchie et rudement menée. Une fois passé la surprise de cet univers original, j'avoue m'être complétement prise au jeu et ai eu du mal à lâcher le roman. Avec un tome unique (l'histoire est complète mais laisse une porte ouverte pour une suite ?), l'auteur nous propose un monde qui tient la route avec des codes intéressants. Pour les curieux de l'histoire, on peut y apprendre des choses sur la véritable Sparte, cette cité où la guerre, la virilité et les combats font tout. Tout en nous dépeignant les codes de cette vie fortement inspirée de sa jumelle de l'antiquité, Erik L'homme réussit à nous faire passer des messages et des questionnements très modernes. de plus, les personnages et notamment Valère sont crédibles et intelligents. Valère va faire des erreurs mais saura rebondir. C'est un personnage que j'ai pris grand plaisir à suivre et à voir évoluer.
Avec un univers aussi original, Erik L'Homme réussit cependant à nous captiver par une intrigue intelligente et pleine d'action. Un livre à dévorer !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          181
Soleney
  05 mars 2018
Le jour où on propose à Valère de jouer les espions pour le compte de sa nation est le plus dur de sa vie. Car cela suppose de renoncer (temporairement) à son statut de citoyen, s'exiler dans un pays qu'il ne connaît pas, renoncer à son amour de toujours, Alexia, et mener un double jeu auprès d'un membre de sa famille. Mais il doit le faire : c'est un des rares Spartiates à avoir de la famille en Occidie et les attentats dans les lieux publics se multiplient. Il faut découvrir les responsables.
Des siècles se sont écoulés depuis notre époque. Deux depuis une catastrophe écologique qui a incité de nombreux pays à changer de mode de vie. Nouvelle-Sparte a tiré des leçons de ses ancêtres : pas de gaspillage, pas d'abus, pas de contrôle total sur la nature, et une éducation très stricte, mâtinée d'entraînements physiques, de réflexions philosophiques et d'épreuves. En résulte une nation au flegme très anglais, où tout le monde connaît sa place, où personne n'est véritablement au-dessus des autres, où l'argent n'existe pas puisque la motivation de chacun est le bien-être de tous.
Une utopie, cernée par l'Occidie (qui reproduit notre modèle économique) et le Darislam (un pays dont les lois sont fondées sur la religion – devinez laquelle). Une utopie dont l'existence n'est pas du goût de tout le monde...
Valère, en quittant Nouvelle-Sparte, découvre l'inégalité. L'excès. L'égoïsme. L'indifférence.
Notre monde.
Voilà qui le sidère : pourquoi faut-il absolument séparer les j'ai-tout des sans-rien ? Pourquoi faut-il qu'une poignée de personnes possède la quasi-totalité du pouvoir ? Pourquoi les pauvres sont considérés comme dangereux – sales ? Ce regard neuf sur des détails de notre quotidien nous fait remettre pas mal de choses en question. Pourquoi l'argent ? Pourquoi l'injustice ? Comment réformer ?
Et puis la religion : les Spartiates croient aux anciens dieux grecs, mais seulement en tant que force inspiratrice. C'est aux hommes de fournir l'effort nécessaire pour se tirer de mauvais pas. Nouvelle-Sparte est donc une société très libérée, beaucoup moins culpabilisée – surtout dans le rapport au corps et au sexe. Là encore, ça fait réfléchir...
Un détail m'a surprise et amusée. À Nouvelle-Sparte on conçoit les gens en deux parties : le je-suis (pensée) et le je-fais (action). Se percevoir de cette manière permet à Valère se sortir de situations épineuses : si le je-suis est troublé, alors c'est au je-fais de prendre le relai. Et vice-versa. Bonus : l'éducation du héros, exigeante, le pousse à se connaître mieux. La kryptie (épreuve du passage à l'âge adulte) s'accomplit dans la douleur : l'aspirant est supposé se débrouiller seul pendant une semaine dans la forêt, malgré les Oursiens, malgré la faim et le froid.
Oui le froid, car Nouvelle-Sparte n'est pas du tout située en Europe méditerranéenne, mais aux bords du lac Baïkal… au sud de la Sibérie. Par conséquent, chaque bâtiment est double : une partie émergée pour l'été, et une partie immergée pour l'hiver.
Et puis, il y a l'écriture. Érik L'Homme change complètement de style : phrases courtes, incisives, mots-valises pour décrire en un minimum de place un maximum de ressenti. C'était surprenant. Rafraîchissant. Et très différent de ce que j'ai pu lire dans Le Livre des Étoiles ou Les Maîtres des Brisants.
Un roman marquant, qui engage la réflexion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ewylyn
  12 décembre 2017
Ce roman est vraiment particulier, je l'ai trouvé super intéressant, dense et original. C'est un roman qui mêle philosophie, Histoire - notamment à l'Antiquité -, Science-fiction sans que cela soit fouillis ou perché. J'ai passé un très bon moment avec le nouveau récit d'Erik L'Homme. Je tenais donc à remercier On lit plus fort (Gallimard Jeunesse) pour cette découverte, après Terre-Dragon et le livre des étoiles, Nouvelle Sparte est une fois de plus un beau coup de coeur.
Il faut clairement se laisser du temps pour comprendre et appréhender ce nouveau monde. On sent que notre monde contemporain a péri et ce qu'il en reste fit naître l'Occidie, Nouvelle-Sparte ou encore le Darislam. On sent que l'auteur s'est inspiré de civilisations connues d'hier et d'aujourd'hui pour donner du corps à ces nouvelles sociétés. Les Kourykanes m'ont rappelés les steppes mongoles, le Darislam le moyen et proche Orient et Nouvelle-Sparte part de l'Antiquité... On pourrait penser que ça se mélange mal, pourtant tout est clair, cohérent, même le langage propre à Nouvelle-Sparte m'a un temps interpellée pour finalement me devenir familier.
L'univers est donc fouillé, osé et très riche à découvrir au fil des pages. L'auteur nous parle de la société à travers pas mal de concept philosophique et sociétal, comme l'amour, la famille, la consommation, la liberté, les dieux. C'est complet et hyper intéressant, on peut facilement réfléchir sur pas mal de sujets, se forger une opinion et voir les choses évoluer. Finalement, ce roman parle des millions de possibilités, des voies que l'on emprunte de gré ou de force, rien n'est figé dans le marbre, tout peut arriver. En bien comme en mal. L'auteur n'épargne rien à Valère qui va vivre une aventure qui le changera à jamais.
L'écriture d'Erik L'Homme est captivante, pour ce roman, il a inventé tout un langage pour cette communauté de Nouvelle-Sparte, c'est fascinant. Au début, l'on peut se sentir un peu perdu, mais je me suis rapidement laissée emporter et l'on comprend très vite, sans lexique. C'est un vocabulaire hyper intuitif au final, logique et facile à appréhender ; la plume étant concise, simple et directe — sans pour autant perdre de sa poésie, de son charme. C'est une lecture assez intéressante d'un point de vue expérience, le style d'écriture est réellement propre au roman et j'ai adoré.
L'intrigue nous plonge dans la vie de Valère, un adolescent qui va suivre un rite initiatique pour suivre sa voie parmi les tas de futurs possibles. Il aime la philosophie, on le sent affecté par la mort de son père, par la distance qu'il met avec sa mère... Cet adolescent en dépit de son univers éloigné du nôtre sait nous être attachant, simple et sympathique. Il va être engagé comme espion en Occidie afin de comprendre une série d'attentats perpétrés contre Nouvelle-Sparte. La guerre est aux portes de la ville et Valère doit démêler complots, manigances et secrets, il va devoir remettre en cause ses certitudes pour évoluer, grandir, trouver sa voie. C'est une histoire riche en notions politiques, complots, amitié et romance, famille et secrets ; nous avons un beau mélange SF et aventure, avec un rythme prenant, une mise en page soigné pour coller avec le récit. Chaque rebondissements et révélations sont maîtrisés et bien amenés dans le récit. Pour ma part, je n'ai pas vu venir le coupable final, bien qu'ayant des doutes sur quelques trucs, le nom exact du grand manitou demeurait une parfaite inconnue. Et même une fois connu, je restais méfiante, de peur d'un ultime twist final.
Les autres personnages savent se rendre intéressant et agréables à voir, du meilleur au plus mauvais dans l'histoire. J'ai eu beaucoup d'affection pour Drys, pour la mère de Valère, qui sont deux femmes géniales. J'ai un peu moins aimé Alexia, mais sa relation avec Valère est touchante, belle et juste. Pam m'a énormément plut, pareil pour Hilal ou pour Oncle Carl. Ils sont fascinants, ils ont un rôle à jouer, j'ai passé un bon moment en leur compagnie.
En conclusion, c'est un roman atypique. Je l'ai trouvé très recherché en matière d'univers et d'inspirations : vocabulaire propre au récit, des références au monde de la Grèce antique, des espaces géographiques intéressants, des références historiques et des résonances actuelles passionnantes. C'est très bien écrit, histoire et personnages nous offrent une très chouette lecture, j'ai adoré découvrir ce nouveau roman qui m'a passionné d'un point de vue philosophique.
Lien : https://la-citadelle-d-ewyly..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
temps-de-livres
  19 novembre 2017
A 16 ans, Valère; jeune homme de la Nouvelle-Sparte va devoir affronter le rituel de la Kryptie. Pour lui et ses amis, c'est un moment important de sa vie. Malheureusement, les dieux en ont décidé autrement. Des attentats surviennent dans la cité. Qui en sont les auteurs ? Officiellement envoyé en Occidie pour exil-volontaire, Valère doit enquêter pour sauver sa cité…
Cette année serait-elle celle d'Erik L'Homme ? La trilogie Terre-Dragon parait en poche ainsi qu'une nouvelle édition du Livre des Etoiles. Côté nouveauté, son talent de conteur est associé au pinceau de Lorraine Bihorel dans l'album La Patience du Héron. Quant à Nouvelle-Sparte, C'est un autre univers.
Erik L'homme érige un univers qui s'appuie sur les règles des spartiates : une vie en communauté, des règles simples de vies, des cycles qui permettent de partager l'âge enfant/adultes. Pour mieux accompagner/perdre le lecteur, le langage utilisé ici est un mélange de néologismes (les amateurs de 1984 et Orange Mécanique apprécieront), de noms grecs. Si les premières phrases surprennent, le lecteur n'aura aucun mal à décrypter le sens des mots. Au-delà du conte, Nouvelle-Sparte montre un univers semblable au nôtre. On reconnaît les occidentaux, les orientaux, les nomades, ceux qui prêchent plusieurs dieux contrairement à ceux qui sont monothéistes. Sous la plume d'Erik L'Homme, il n'y a qu'une accusation, celle des préjugés, des clichés qui n'amènent rien de bon. Valère, élevé comme un nouveau spartiate en fera les frais lors de son voyage en Occidie. Les lecteurs remarqueront un parallèle entre un héros de la mythologie grecque et les aventures du personnage principal.
Loin des héros omnipotents, Valère à des faiblesses, il commet des erreurs. C'est ce qui le rend humain. Si les personnages féminins ne sont pas au centre de l'intrigue, elles ont un rôle important à jouer dans la narration. A ce propos, on peut souligner que les femmes de la Nouvelle-Sparte sont élevées comme les hommes ! A côté de personnages qui ont des liens d'amitié solides, Erik L'Homme bâtit des personnages qui doutent, qui remettent en cause la jeunesse pour ne voir que le bien commun.
L'histoire est simple, mais l'auteur glisse plusieurs réflexions (politique, philosophie, religion) qui demandera au lecteur attentif une interrogation sur sa vie. Si tout n'est pas parfait (le dénouement de l'intrigue peut être vu comme prévisible), on a plaisir à lire ce livre. On s'étonnera à relire L'Odyssée, visionner sa vieille cassette d'Ulysse 31, à relire 300 et à s'interroger sur notre monde égoïste.
L'auteur nous avait habitué à de la fantasy, Nouvelle-Sparte est de la science-fiction, le lectorat était celui de la jeunesse, nous voici devant des thèmes plus adultes… Que de nouveauté pour ce titre. Tout en mélangeant les mythes de L'illiade et l'Odyssée, il dénonce les méfaits de notre société (pouvoir corrompu, consumérisme) et montre les bienfaits des rencontres. Une nouvelle ère (révolutionnaire) pour l'auteur ? le futur le dira, mais ce livre est à découvrir.
Lien : https://tempsdelivresdotcom...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ReveursEtMangeursDePapier
  31 janvier 2018
A l'époque des Grands Bouleversements, des hommes et des femmes qui ont survécu au chaos se sont réfugiés en Baïkalie pour y construire un monde nouveau. C'est en repartant de zéro qu'est née la Fédération et sa cité Nouvelle Sparte. Encore élèves à l'Académie, Valère et ses amis se préparent à la Kryptie, rite de passage vers l'âge adulte particulièrement attendu. Après une série d'épreuves, ils deviendront des citoyens à part entière en Nouvelle Sparte. Malheureusement, des actes terroristes viennent secouer la cité et perturber leur Kryptie...

J'ai lu pas mal de dystopies et romans d'anticipation et je suis toujours curieux d'en découvrir des nouveaux. C'est un genre que j'affectionne tout particulièrement. Pour mon plus grand plaisir, Nouvelle Sparte s'est révélé différent des romans du genre. Peut-être un petit quelque chose dans le ton, plus adulte. Ou peut-être dans son contexte, plus spirituel. En effet, les références aux mythes de la Grèce Antique et aux Dieux sont nombreuses et la première partie de ce roman nous plonge dans une atmosphère sacrée.

Les citoyens de Nouvelle Sparte ont laissé le Monde d'Avant derrière eux. La science et la philosophie sont désormais leurs principaux centres d'intérêt. Protégée par les Dieux Grecs qu'elle vénère, la communauté est bienveillante et ses citoyens engagés. Sans les attaques qui se multiplient, l'équilibre semble parfait. Mais les attaques sont là, et l'aventure peut commencer pour Valère...

Même si je m'attendais à un scénario plus complexe dans la seconde partie, j'ai aimé suivre Valère, qui est contraint de voir plus loin que sa belle cité. Chargé d'une mission d'espionnage, le jeune homme doit quitter Nouvelle Sparte pour partir à la découverte de l'Occidie. J'avais hâte de découvrir si Valère serait à la hauteur de sa mission, mais aussi en quoi l'Occidie était différente de Nouvelle Sparte. Je n'ai pas été déçu. Une chose est sûre, cette quête fait grandir notre héros, qui jusqu'alors ne m'avait pas fait grande impression. Son aventure soulève aussi des questions très intéressantes sur le fonctionnement de ces sociétés nées post-bouleversements. Parce qu'en Nouvelle Sparte, en Occidie, et ailleurs, elles restent des sociétés imparfaites. On en vient à parler politique, religion et même philosophie et ces réflexions m'ont énormément plu.

Mais finalement, Nouvelle Sparte se démarque surtout par le style d'écriture de l'auteur. C'est plus que bien écrit. C'est original, étonnant. Erik l'Homme a choisi d'intégrer un vocabulaire propre à l'univers qu'il a créé, auquel il faut s'adapter pour pouvoir apprécier pleinement la lecture. L'auteur utilise des mots composés, réarrangés et riches de sens. J'ai été surpris-fasciné en lisant les premières pages, puis ce style inattendu est apparu comme une évidence. Il va de paire avec la découverte de ce monde et ajoute dans un même temps un peu de poésie au récit. Et rien que pour ces mots, c'est un roman à lire.

Lien : https://revesurpapier.blog4e..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
inging   11 octobre 2017
Dans la fédération [...] Chaque individu existe de trois manières. Dans le je-suis... Comment expliquer ? Le je-suis, c'est l'essence de l'être, les particularités de chacun, ses qualités, sa personnalité, sa nature profonde ! Ensuite dans le je-fais. Le je-fais, c'est l'empreinte de la volonté de chacun dans le monde, la somme de ses actes, son action personnelle... Et puis enfin dans le nous-ensemble : c'est la place que chacun occupe dans le groupe, ce qu'il apporte au destin collectif...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
EtoilesonoreEtoilesonore   12 mars 2018
"Nous habitons au centre de Paradise. L'air y est meilleur. Il y a un grand parc."
"Un parc?"
"Un espace réservé à l'herbe et aux arbres."
Valère hausse les sourcils. Dans la Fédération, c'était la nature qui faisait une place aux hommes...
Commenter  J’apprécie          30
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   31 janvier 2018
Maintenant je sais que la Fédération n’est vaste-comme-le-ciel que par un jeu de miroirs ! Au-delà de son éclat aveuglant, la Baïkalie est un simple morceau de l’étoffe rapiécée du Monde-d’après. Solide et soyeux, bien sûr, mais morceau quand même…
Commenter  J’apprécie          20
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   31 janvier 2018
Le monde humain est celui du risque, de l’inattendu, de l’imprévu. C’est ce qu’illustrent l’Iliade et l’Odyssée, ainsi que les grandes tragédies que nos ancêtres ont emportées avec eux dans leur marche vers le nord…
Commenter  J’apprécie          20
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   31 janvier 2018
Se connaître-soi ne signifie pas seulement découvrir les multiples couches de son je-suis… Cela veut dire aussi trouver la place de son je-fais dans le monde…
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Erik L'Homme (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Erik L'Homme
Ceci est une série d'interviews effectuées à l'IMAGINA'LIVRE, un salon du livre SFFFH (SF, Fantasy, Fantastique, Horreur), par l'association Imaginarium (rien à voir avec moi, je les ai découverts après coup) sur le campus de l'université Jean Jaurès à Toulouse.
J'y ai transporté une caméra afin de poser des questions à des auteurs de tout type sur leur manière d'écrire leurs univers imaginaires.
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

le livre des etoiles

Quelle est le personnage principal

Qadehar
Ambre
Gontrand
Guillemot

14 questions
81 lecteurs ont répondu
Thème : Le Livre des Etoiles, Tome 1 : Qadehar le Sorcier de Erik L'HommeCréer un quiz sur ce livre
.. ..