AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070668428
Éditeur : Gallimard Jeunesse (30/11/-1)

Note moyenne : 3.52/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Aegir Peau-d'Ours, Sheylis et Doom sont guidés par Gaan le vieux sorcier pour découvrir le secret du lien magique qui les unit. Tandis que les armées rebelles assiègent la capitale, ils doivent affronter leur destin pour maintenir la paix dans le royaume.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Ewylyn
  05 novembre 2016
Troisième et dernier volet des aventures de Terre-Dragon, je suis très heureuse de pouvoir le découvrir et en même temps, je suis un peu triste de quitter les personnages et l'univers. C'est une très bonne trilogie de fantasy jeunesse, vraiment idéale pour les jeunes à partir de 10 ans, parce qu'elle est entraînante, bien écrite, amusante et étonnante. Ce troisième opus ne déroge pas à la règle, il reste aussi génial que ses prédécesseurs tout en apportant une conclusion de haute volée et des réponses à toutes mes questions.
L'aventure se poursuit pour nos personnages principaux et la guerre approche. le Crâne est déterminé à renverser le roi dragon, tandis que Gaan et ses protégés s'activent à maintenir la paix. L'histoire est découpée en trois parties et les courts chapitres entraînent une lecture palpitante, rythmée et rapide. C'est simple, c'est fascinant à découvrir, on se dit « un dernier chapitre » avant de se rendre compte qu'on en a lu une dizaine. On suit Ishkar et Aegir, une nouvelle fois prisonnier du collier de servitude ; on suit Chakor se glissant dans la peau d'un prêtre du Crâne ; on suit Sheylis et Doom désireux de sauver Aegir ; Gaan se rend dans la tour du roi dragon ; Naabin est le jouet d'une prophétie utile au Crâne... Chaque point de vue permet d'avancer le récit, d'approfondir les personnages et d'avoir une histoire riche, complète et captivante du début à la fin.
L'histoire me convient parfaitement. Elle est surprenante avec des révélations sur certains protagonistes ou le destin qui leur sont réservés. L'intrigue se révèle prenante pour les réponses apportées, pour le final explosif, pour les dernières pages. Erik L'Homme emploi une nouvelle fois une recette gagnante avec de l'aventure, de la fantasy, de la magie, les héros ne sont pas que des instruments, ils savent se forger leur propre destin. Et surtout, les antagonistes secondaires se révèlent charmants, inattendus, ils ont un rôle crucial et ils sont une belle surprise !
De ce fait, excepté le Crâne, chaque personnage a su gagner mon estime. Ishkar et Chakor gagnent en intensité et mon intérêt pour eux fut renouvelé. Doom est moins présent, mon seul petit regret je crois, mais son rôle devient surprenant ; Sheylis et Naabin sont deux filles intelligentes et vives d'esprit, je dirais même que j'ai plus aimé l'histoire de Naabin que celle de Sheylis. En revanche, je suis toujours aussi enthousiaste en ce qui concerne Gaan et Aegir. le premier est un sorcier intéressant, amusant et très courageux, c'est un aveugle qui sort du lot, il est indispensable au récit et semble être bien plus qu'un simple mentor. Quant au second, il reste charmant, touchant, il gagne en maturité et en puissance, il prend de l'assurance et j'ai adoré ce qui lui arrive.
L'univers inventé par Erik L'Homme poursuit son chemin, et même une fois arrivé au troisième et dernier tome, l'auteur trouve toujours de quoi compléter le récit. J'aime la présence des vers de Rosk, l'histoire du Roi-Dragon, la manière d'utiliser la magie, le rôle des Dakans ou des Naatfarirs dont est issu Ishkar. Chaque élément à sa place, chaque élément à son rôle et apporte un vrai plus à la lecture. L'univers est simple, mais très efficace et bien développé, intéressant et sympathique à voir évoluer. En fin de compte, le voyage fut une belle balade dans le royaume de Terre-Dragon, la carte est très jolie et chaque lieu présent dessus fut cité, expliqué et le lieu d'événements présent dans la trilogie. Un fait plutôt rare en fantasy où les cartes sont fournies, mais où les lieux ne sont jamais exploités à fond.
La plume de l'auteur est très fluide, simple et semble être une invitation à l'imagination. Les descriptions donnent le strict nécessaire pour s'imaginer les lieux, les émotions ou les personnages, mais elles sont suffisamment soignées pour indiquer au lecteur qu'il est possible de voir le reste. J'aime beaucoup la cité de Kesh-la-Grande, ou encore le lieu abstrait, hors du temps dans lequel Aegir doit se rendre. Il existe une certaine poésie dans le travail des lieux. L'action est omniprésente pour ce dernier opus et une fois de plus, les actions sont prenantes et bien décrites.
En conclusion, je regrette que la trilogie s'arrête ici. le voyage fut de très belle qualité, on peut reprocher à l'ensemble d'être rapide, seulement il ravira complètement les jeunes passionnés de fantasy dès 10 ans. le monde est cohérent, original et captivant ; l'action et l'atmosphère fantasy sont présentes et nous offrent de beaux récits d'aventures. le dernier tome est lui aussi tout aussi bon que les précédents, avec cette volonté de clôturer le voyage avec un final épatant dans les péripéties et les révélations. Les personnages principaux s'effacent un peu devant l'éclosion des personnages secondaires. le tout est bien écrit, fluide, ravissant et donne toujours envie de lire, de tourner les pages. C'est une belle trilogie et un très bon dernier tome, je ressors de cette lecture plus qu'enthousiaste sur Terre-Dragon.
Lien : http://la-citadelle-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
stephmanfredo
  16 mars 2017
Cette fois, c'est la guerre.
Avec Les Sortilèges du vent, Erik L'Homme clôture magistralement Terre-Dragon. le voyage s'achève pour Ægir et ses compagnons, et le récit avec lui. Car Kesh-la-Grande, la capitale, est attaquée par les prêtres du Crâne, certains que le Roi-Dragon et les dieux du royaume, le Chevaucheur de Vent, le Maître de la Foudre et la Reine des Montagnes, ont disparu. Il ne leur reste plus qu'à prendre le pays en main avec leurs alliés Kaafris. Alors l'histoire repart de plus belle, les armées déferlent le long du Fleuve métallique. Tous les éléments qu'a patiemment assemblés l'auteur depuis les premières pages de la série trouvent enfin leur place dans ce vaste puzzle qui nous tient en haleine depuis si longtemps. le récit devient trépidant, le suspens étouffant, les révélations et les rebondissements s'enchaînent sans laisser le lecteur reprendre son souffle. de nouveau séparés, les personnages rencontrent leurs destins, tous plus surprenants les uns que les autres. Et l'on se prend à admirer la virtuosité de l'auteur qui avait bien sûr tout prévu depuis le début, jusqu'à sa mythologie qui scande l'ensemble de la série et prend enfin tout son sens. Désormais, chacun joue son rôle à la perfection. C'est d'abord Gaan le sorcier gris, à qui décidément rien n'échappe, qui tire les ficelles pour aider ses protégés, épaulé par Sheylis et sa magie ; c'est aussi Chakor le sorcier noir, Sahr'sâ le prêtre rouge et même Naabin, la jeune fille kidnappée dans le T.1 avec Sheylis, qui s'affrontent pour Kesh-la-grande ; c'est enfin Ægir et Ishkar le Naatfarir qui atteignent le bout de leur voyage, c'est-à-dire la source du Fleuve métallique et de ses mystères ; quant à Doom, en bon scalde, s'il reste en retrait, c'est parce que l'histoire a besoin de lui. Au fil des pages, l'auteur dévoile enfin, pour notre plus grand plaisir, tous les secrets de cet univers si attachants aux accents d'un conte, pour finir pour nous offrir une histoire en boucle, où la fin renvoie au début et le début à la fin, comme dans les anciens mythes. C'est tout simplement une des grandes réussites de la fantasy actuelle. Chapeau, Erik !
Partager :
Click to Press This!(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquer pour imprimer(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Lien : http://stephanemanfredo.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Transfuge
  15 novembre 2016
C'est la fin de l'histoire... une trilogie agréable à lire et intéressante, mais dont ce troisième tome m'a un peu déçue: peut-être en attendais-je trop? Toujours est-il que ma curiosité envers le monde qui nous est dépeint dans ce récit n'a pas été assouvie: j'aurais voulu en savoir plus sur l'origine du Fleuve, sa composition, ses pouvoirs... en savoir plus sur les Dakans, sur l'ancienne magie et l'ancienne langue, sur le premier roi-dragon... bref, une petite frustration qui explique mon étoile en moins sur ce tome. Je pense tout de même qu'il plaira aux jeunes adeptes de fantasy, dès 10-11 ans. Alors ne boudez pas votre plaisir, jeunes gens: allez-y, lisez!
Commenter  J’apprécie          10
fann
  26 septembre 2018
Aegir, Sheylis et Doom ont affronté les dangers, la quête les a transformé, et ils sont maintenant prêts à leur destin. Un dénouement à la hauteur des deux premiers tomes de la trilogie !
Commenter  J’apprécie          00
Mana_
  28 août 2016
Ce n'était vraiment pas une saga pour moi, du début jusqu'à la fin. Je regrette de l'avoir lu, car cela influence mon avis sur les autres livres de l'auteur. Dans l'ensemble, je conseillerai cette trilogie dans une tranche d'âge de 10 a 13 ans.
Plus d'infos sur ma chronique :)
Lien : http://la-riviere-des-mots.b..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
HarioutzHarioutz   22 juillet 2016
Terre-Dragon : un royaume que se partagent des tribus farouches, unies dans une paix fragile par le Roi-Dragon, monarque redouté que personne n'a jamais vu.
Prisonnier du clan des Naatfaris, Aegir, l'enfant à la peau d'ours, parvient à leur fausser compagnie. Sa route croise celle d'autres fugitifs : Sheylis Mauvais-Oeil et Naabin, deux jeunes filles enlevées par la secte du Crâne; Doom-le-Scalde, un jeune musicien rêvant d'aventures; Gaan-le-Fou, enfin, un vieux sorcier aveugle qui découvre qu'Aegir est en réalité un Dakan, capable se se transformer en monstre mi-homme mi-ours.
Après avoir tiré Sheylis des griffes de la secte du Crâne, Aegir, Gaan et Doom fuient vers Kesh-le-Grande sur un radeau de pierre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
fannfann   26 septembre 2018
Elle se connaissait, elle n'avait rien d'exceptionnel. Elle ne pouvait être cette fille attendue par tout un peuple depuis des siècles, c'était ridicule. Aussi ridicule que d'associer le Crâne à la magie évoquée par le texte. Non, une autre évidence, ruminée depuis des jours, éclata aussitôt dans son esprit : le Crâne se servait d'elle et de la prophétie pour son propre compte ! Le Crâne dupait les Kaafris ! Mais comment le faire comprendre à la vieille Aqabir ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
stephmanfredostephmanfredo   16 mars 2017
Devant eux, le Fleuve métallique étincelait sous la caresse d'un pâle rayon de soleil.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Erik L'Homme (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Erik L'Homme
Ceci est une série d'interviews effectuées à l'IMAGINA'LIVRE, un salon du livre SFFFH (SF, Fantasy, Fantastique, Horreur), par l'association Imaginarium (rien à voir avec moi, je les ai découverts après coup) sur le campus de l'université Jean Jaurès à Toulouse.
J'y ai transporté une caméra afin de poser des questions à des auteurs de tout type sur leur manière d'écrire leurs univers imaginaires.
autres livres classés : magieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

le livre des etoiles

Quelle est le personnage principal

Qadehar
Ambre
Gontrand
Guillemot

14 questions
89 lecteurs ont répondu
Thème : Le Livre des Etoiles, Tome 1 : Qadehar le Sorcier de Erik L'HommeCréer un quiz sur ce livre