AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 289711293X
Éditeur : EDITIONS DRUIDE (18/05/2016)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Trois histoires s'entrecroisent : en 1934, Marie-Juliette cuisine par nécessité et rêve de devenir chef ; en 1967, Hélène cuisine par obligation et rêve d'une vie meilleure pour elle et ses enfants ; en 2016, Émilie cuisine par défi et rêve d'ouvrir un restaurant. Ces trois fonceuses prennent le pari de s'inventer une vie qui leur ressemble. Et si leurs stratégies pour y arriver sont bien différentes, celles-ci ont un point commun : le bonheur de ces femmes passe pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
totopinette
  29 septembre 2018
Un peu de légèreté, enfin ! Et de légèreté qui a de la consistance, malgré tout. Ce petit roman m'a fait passé un délicieux moment. Fan de cuisine, il n'en pouvait être autrement. C'est un véritable page-turner. 

Le problème des page-turner, c'est qu'ils se lisent vite, sans réel besoin d'analyse … du coup, on ne sait pas trop quoi en dire. Les personnages sont intéressants, suffisamment travaillés pour qu'on s'y intéresse. Il faut avouer que, parfois, il y a quelques incohérences dans les dates et les sujets abordés. Par exemple, en 1967, peu de mère devaient se permettre de parler de « baise » à leurs propres filles et de leur offrir des livres sur la sexualité. Et toujours à la même époque, imaginer qu'une relation commence par un « bonjour, vous montez à moto ? » semble assez irréaliste. Ces petites incohérences ne gênent pas l'intrigue, mais on s'y arrête quand même pour vérifier qu'on ait pas confondu les protagonistes et leurs époques. le concept de la valise qui voyage à travers les âges est intéressant, bien que j'aurais davantage apprécié un jeu de piste plus poussé pour mieux connaître Hélène et Marie-Juliette. J'ai un arrière goût de « pas assez », puisque ça m'a semblé simplement effleuré. D'autant plus que c'était leurs histoires à elles, les plus intéressantes. À vrai dire, je me moquais un peu de la vie d'Émilie. Elle n'aurait dû être que l'outil permettant d'atteindre les deux autres femmes. C'est dommage ! L'intégration des recettes était très sympathique, bien que peu d'entre elles m'aient donné envie d'y goûter (exception faite des crevettes à la noix de coco, du chow mein et de la sauce Alfreddo). 

Roman contemporain oblige, vous n'échapperez pas aux faits actuels qui remuent nos sociétés (québécoises ou françaises). Je n'aime pas ça, généralement (c'est une façon de faire une leçon de morale - les essais philosophiques sont fait pour ça, pas les oeuvres de distraction), mais pour le coup, j'ai réussi grosso-modo à en faire abstraction.

Ce roman est un peu à l'image de « Les lettres de Rose » et de « La lumière ne fait pas de bruit, même en talons aiguille » : une quête au trésor et surtout du passé. Si « Les lettres de Rose » resteront gravé en ma mémoire par sa profondeur, je ne suis pas certaine que ce soit le cas de celui-ci. C'est là le problème des page-turner : on les lit vite, on les apprécie beaucoup, mais on les oublie. Justement parce qu'ils manquent indéniablement de justesse et de profondeur. Mais, malgré tout, sur le moment, ma lecture fut agréable. Ce qui justifie donc ma note.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Neneve
  07 avril 2019
Trois femmes. Trois époques. Trois destins. Mais un fil conducteur : une étrange valise verte. Et aussi, surtout, l'amour de la cuisine. Il y a d'abord Émilie, en 2016. Mère d'un enfant qui pose beaucoup trop de questions, elle rêve d'ouvrir son propre resto. Ensuite, il y a Hélène, en 1967, mère également de 2 grands enfants, et femme d'un homme qui ne la considère plus. Elle le quittera et pour subvenir aux besoins de sa famille, elle ouvrira États d'âmes, un service traiteur. Et puis finalement, Marie-Juliette, en 1934, fille de famille modeste, elle sortira de son époque, en devenant la première cheffe de Montréal. Trois vies différentes, mais qui finiront pas se croiser par une façon très émouvante. Ce roman fut savoureux... Autant par l'histoire, par les personnages féminins très forts et atypiques de leurs temps, que par la descriptions des plats qui donnent envie. Avoir le ventre bien rempli avant d'entamer ce livre, parce que sinon, c'est très tenant. J'ai d'autant plus apprécié que l'autrice nous donne la recette, à chaque fois qu'un des personnage prépare un plat. Une histoire toute douce, tendre et émouvante. Une très belle lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
CallieTourneLesPages
  20 avril 2019
Un roman léger qui plaira aux gourmands.
Des histoires rigolotes et engagées sur la vie de 3 femmes canadiennes.
De l'humour et des expressions canadiennes surprenantes. Des recettes à tester.
Je donne 3 étoiles à ce roman léger et original.
Pour la fin émouvante je rajoute une étoile
Voici le lien du quiz que j'ai créé sur ce roman
https://www.babelio.com/quiz/41484/Zutjai-rate-mon-gateau-mais-vais-je-reussir-le-quiz
Commenter  J’apprécie          91
bookworm23
  08 juillet 2016
Voici un succulent roman qui nous arrive tout droit du Québec. Amis français, vous allez vous régaler de ces quelques expressions québécoises qui pimentent le récit. En ouvrant ce livre, vous allez décoller immédiatement pour la ville de Saint-Henri en 1937, 1967, et 2016.
Ce roman raconte les destins croisés de trois femmes à quelques décennies de différences. Les seules choses qui les unissent : une passion pour la cuisine, une mystérieuse valise verte ; la phrase d'accroche dont va découler leur histoire respective : « Zut ! J'ai raté mon gâteau ! » et une sorte de dicton : L'âne ne sait pas que la carotte s'en vient.
Le lecteur va alors suivre au cours de l'alternance des chapitres, Marie-Juliette, jeune femme de 1937, qui cuisine au quotidien et qui rêve de devenir chef, Hélène mère de 1967 qui va prendre son envol en divorçant et se diriger vers une carrière de traiteur, et Emilie, jeune maman de 2016 qui rêve d'ouvrir son propre restaurant coûte que coûte en tentant de convaincre le chef Grognon pour l'aider dans son entreprise. Chacune d'elles possèdent ses propres recettes et nous les découvrons en fur et à mesure de l'évolution de la trajectoire de vie de ces femmes. Au menu, gâteau Reine Elisabeth, Pouding à la résurrection ou encore potage de courge à l'orge et autres réjouissances, le tout agrémenté de sensibilité, d'émotions, d'humanité et d'humour. Pour notre plus grands plaisirs à la fin de chaque chapitre le lecteur peur retrouver les recettes des spécialités de chacun des personnages. Des fois, que l'on succombe ensuite à l'appel des fourneaux !
Ce livre est un pure délice, dès que vous croquez dedans, vous allez goûter à toutes sortes de sensations de la douceur, du piquant, permettant de créer un récit très bien équilibré ! Celui des destins de femmes fortes, qui sont très touchantes et qui sont prêtes à remuer des montagnes pour atteindre leur objectif et ainsi accomplir leurs rêves. Un livre qui nous fait du bien et qui nous réconforte. Un roman gourmand que vous prendrez un grand plaisir à lire cet été !
Lien : http://lectures-gourmandes.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
CallieTourneLesPagesCallieTourneLesPages   18 avril 2019
Ce que j’essaie de te dire, c’est que dans notre maison, on encourage la curiosité. Continue de lire, continue de poser des questions quand quelque chose n’a pas de sens à tes yeux. J’ai grandi avec une mère stricte qui croyait qu’on était plus heureux en restant ignorant. Je ne veux pas que mes enfants soient élevés de même. Compris ?
— Compris. Vous n’aurez pas besoin de me convaincre de lire, vous le savez. Tout le monde me taquine déjà avec ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   05 septembre 2018
À l’instar de bien des femmes, Hélène se demande souvent comment font les autres mères pour y arriver. Peut-être que leurs maris ne sont pas affalés devant le téléviseur pendant qu’elles courent comme des poules pas de tête. Peut-être que leurs maris ont compris qu’être femme au foyer, c’est un travail à temps plein, et que ça se peut que, à la fin de la semaine, madame en ait sa claque et soit, elle aussi, fatiguée. Peut-être qu’ils ne considèrent pas être des pères exceptionnels parce qu’ils s’assoient à côté de leurs enfants pour regarder la télé et leur demandent un jour sur trois si ça s’est bien passé à l’école. Peut-être. Mais ce serait étonnant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   05 septembre 2018
La crise économique de 1929 ayant laissé d’importantes séquelles, sa famille, même sans être terriblement pauvre, devait faire beaucoup avec peu. C’était devenu la spécialité de Marie-Juliette, qui arrivait toujours à concocter de petits miracles appétissants, même avec les ingrédients de base et une cuisine réduite à sa plus simple expression.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   05 septembre 2018
Le problème, c’est qu’elle n’est justement pas un garçon. L’idée de se déguiser pour décrocher un emploi comme plongeur dans un restaurant lui effleure l’esprit. Et l’enrage. Pourquoi les femmes ne pourraient-elles pas travailler en cuisine ? Elles le font bien à la maison, c’est quoi la différence ?
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   05 septembre 2018
Ce que j’essaie de te dire, c’est que dans notre maison, on encourage la curiosité. Continue de lire, continue de poser des questions quand quelque chose n’a pas de sens à tes yeux. J’ai grandi avec une mère stricte qui croyait qu’on était plus heureux en restant ignorant.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : cuisineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Zut! j'ai raté mon gâteau mais vais-je réussir le quiz

Comment s'appelle la chienne de la famille D'Hélène?

Célinedion
Nanamouskouri
Hélènesegara
Cocochannel

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Zut ! j'ai raté mon gâteau de Annie L`ItalienCréer un quiz sur ce livre