AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Besse Camille (Autre)
EAN : 9782808205351
112 pages
Le Lombard (09/09/2022)
3.48/5   127 notes
Résumé :
Imaginez un monde où, non contents d'édicter les règles, les hommes les auraient ! Un monde où Dieu aurait décidé de partager la douleur pour laver le péché universel : aux femmes celles de l'enfantement, et aux hommes les menstrues. Alors, la face du monde en aurait-elle été changée ?
Les rapports homme-femme inversés ? Hem... Comment vous dire... ? Les hommes seront toujours les hommes. Saigner serait vraisemblablement un motif de fierté, voire un marqueur... >Voir plus
Que lire après Si les hommes avaient leurs règlesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
3,48

sur 127 notes
5
3 avis
4
10 avis
3
8 avis
2
1 avis
1
0 avis
L'idée générale est de s'affranchir de toutes les règles. Il s'agit pour un homme d'éprouver la même souffrance que la femme lorsqu'elle doit enfanter par exemple. Bref, c'est la parité à tout prix !

De nos jours, un homme peut devenir une femme et vice-versa dans le cadre d'une transition. On peut devenir qui on veut en accord avec son corps. On peut également coucher et se marier avec n'importe qui. Elle n'est pas belle la vie ?

Bon, personnellement, je préfère rester un homme et ne jamais éprouver la douleur des règles. Je milite d'ailleurs pour un congé menstruel qui serait imposé à nos employeurs jusqu'à 67 ans, âge de départ à la retraite pour un taux plein.

Ce récit, sous des allures humoristiques, pousse à la réflexion sur un inversement des rôles et ce qu'aurait pu être l'histoire de l'humanité puisqu'il s'agit de revisiter celle-ci dans ses moments clés.

On va savoir par exemple pourquoi Superman a un slip rouge. Plus sérieusement, on va s'apercevoir que les hommes vont tourner cela à leurs avantages pour reproduire leur domination sur la société. Bref, si les hommes avaient leurs règles, cela ne changerait rien.

A noter également un dossier en fin d'album qui explique assez sérieusement le fondement de certains gags qui s'appuient sur une certaine réalité. C'est également instructif.

Evidemment, le ton est drôle mais sans jamais verser dans le militantisme propre à ce sujet si brûlant. Je regrette juste une forme de répétition et des dialogues parfois trop limites. Mais bon, c'est quand même original comme approche et c'est marrant de la voir sous forme de bande dessinée.
Commenter  J’apprécie          530
Le titre de cette bande dessinée est un hommage à l'essai de Gloria Steinem. Cela peut sonner comme une boutade, mais la féministe américaine avait clairement démontré que ce retournement de situation ne serait pas à l'avantage des femmes. « Les menstruations deviendraient une manifestation de virilité enviable et dont on peut se vanter. Mais surtout, elles serviraient de justification au pouvoir des hommes. » (p. 2) Aux femmes, toujours la douleur d'enfanter, mais sans avoir de règles. Aux hommes, la gloire de saigner chaque mois et ainsi de se purifier. Oubliez deux minutes l'absence de logique biologique et imaginez un peu le pouvoir que ce sang régulier donnerait aux hommes. Au-delà de la première rigolade, l'exercice de pensée fait froid dans le dos. Les auteurs réécrivent avec pertinence des épisodes religieux et historiques en intégrant les menstruations masculines. le sang est désormais synonyme de pouvoir. « Tout le monde sait que Superman a des super-règles ! Pourquoi il aurait un slip rouge, sinon ? » (p. 26)

Dans cette démonstration par l'absurde, la moindre situation quotidienne relative aux règles devient un cauchemar masculiniste. « Chez moi, c'est du maousse. Des litrons d'hémoglobine tous les 28. Et niveau protection, c'est simple : y a pas ma taille. Les 'flux abondants', pour moi, ça taille fillette. » (p. 3) Cela vous fait sourire ? Ou cela vous met mal à l'aise ? Dans les deux cas, c'est la preuve que vous voyez l'oppression systémique dont souffrent les femmes depuis des millénaires. Que les femmes soient menstruées ou qu'elles soient privées de ce cycle mensuel, ce sont les hommes qui gagnent à tous les coups.

Alors oui, on peut gentiment se marrer en tournant les pages, se bidonner devant le nouveau sens donné à « Les Anglais débarquent », mais on doit surtout continuer de réclamer la gratuité des protections hygiéniques pour tout·es et des moyens supplémentaires pour la recherche consacrée aux maladies féminines. C'est urgent et ça, il n'y a pas de quoi en rire. Je vous renvoie à Ni folles ni douillettes – L'endométriose, un combat quotidien ou encore à l'excellente BD jeunesse Les règles de l'amitié - #SangTabou. Évidemment, l'ouvrage de Camille Besse et Éric La Blanche a déjà sa place sur mon étagère de lectures féministes.
Commenter  J’apprécie          170
Sous la forme de gags et de situations drolatiques, cette BD explore la théorie de Gloria Steinem selon laquelle si c'étaient les hommes qui avaient des règles et non les femmes, la position de celle-ci n'en serait pas améliorée, au contraire, les menstuations seraient utilisées au profit des hommes et avancées comme un signe de suprématie.
Cette BD exploite quelques situations historiques bien choisies sous cette optique et, sous le couvert de l'humour, de la dérision et, il faut bien le dire, d'un brin de mauvaise foi, le message passe de façon plutôt claire.
A mettre entre les mains de toutes personnes dotée d'un esprit ouvert et d'humour.
Commenter  J’apprécie          190
L'histoire revisitée à hauteur d'hommes menstrués avec tous les présupposés que cela implique .
De la préhistoire à nos jours, avec ironie et dérision, les hommes sont placés dans la situation naturelle qui revient chaque mois pour les femmes mais avec leus lots de petits tracas égocentriques .
Tout y est, écriture inclusive, wokisme, masculinisme et autres " ismes" qui peuples les discours actuels, mais ici " c'est pour rire" .
Commenter  J’apprécie          150
Si les hommes avaient leurs règles, le monde serait-il différent ? Ou l'aurait-il été ? C'est le parti que prennent les deux auteurs dans cette BD que l'on pourrait presque qualifier de science-fiction. Quoique...
Avec humour, ils imaginent certaines scènes du quotidien : un vieux qui explique à un petit garçon comment ce sera quand il aura ses menstruations, Dark Vador obligé d'interrompre sa réunion à cause de maux de ventre ou encore le gars qui demande à ses collègues masculins s'ils n'auraient pas une serviette pour le dépanner…

Certains sketchs sont drôles mais j'avoue ne pas avoir été très emballée dans l'ensemble, il m'a manqué quelque chose. Idem avec les dessins. J'ai en revanche bien aimé que les auteurs consacrent quelques pages à expliquer leurs inspirations pour écrire et mettre en page les sketchs.
Malgré cette critique mitigée, je vous invite à lire cette BD pour vous faire votre propre idée.
Commenter  J’apprécie          100


critiques presse (2)
BDGest
13 septembre 2022
Drôle et provocateur avant d’être véritablement militant, le livre regorge de grands moments d’humour pur et de saillies révélatrices. Une lecture pour toutes et tous, assurément.
Lire la critique sur le site : BDGest
ActuaBD
01 septembre 2022
L’écriture à deux têtes, mais surtout, à deux genres, permet un regard croisé qui a pour but premier de faire rire, tout en mettant en exergue les dictats et les tabous imposés aux femmes.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
■ OPÉRATION NEPTUNE
► Southwick House, Hampshire, quartier général des forces alliées en Angleterre, 5 juin 1944
- Les experts-météo prévoient une amélioration pour demain.
- Mais surtout, nos espions à Berlin viennent de nous informer d'une chose importante... Hitler vient d'entrer en syndrome prémenstruel. Or, quand le Fuhrer a ses deuches, il est d'humeur... heu... massacrante, si j'ose dire. Il boude, jette des choses par terre et n'écoute personne. Messieurs, il faut en profiter. Gentlemen, le débarquement aura lieu demain.
► Côte normande, 6 juin 1944
- T'es tout pâle, t'as tes ramiaous ?
- Nan. J'ai le mal de mer, connard.
[ un SS, appel d'un Blockhaus ] - Schnell ! Passez-moi l'état-major du Führer !
[ des alliés sur la plage ]
- T'es tout pâle, t'as tes ramiaous ?
- Non. J'ai la trouille, connard.
► Berchtesgaden, Alpes bavaroises. Nid d'aigle, état-major du Führer.
- Hallo ? Gue ze paze-d-il ?
- Les Anglais débarquent ! Les Anglais débarquent !
- Galmez-fous, mon fieux, brenez bludo uneu bouillodeu chaudeu...
- Mais... Mais... Il faut prévenir le Führer !
- Hors de quezdion ! Les Anglais sont en train de débarquer chez lui aussi !
- Was ?! Dans les Alpes bavaroises ?!
- Ja ! Comme tous les mois !... Ha, le con ! [ clac, il raccroche le téléphone en riant ]
Commenter  J’apprécie          70
Déclaration des droits de l'Homme .
Article 2: chacun a droit à la protection périodique et à la dignité menstruelle.
C'est une bombe : si on touche à ce truc, demain c'est la révolution.
Commenter  J’apprécie          61
Et des douleurs, p'tit, je te dis pas : intolérable. Quand ça débarque, c'est Omaha Beach !
Commenter  J’apprécie          112
« Chez moi, c’est du maousse. Des litrons d’hémoglobine tous les 28. Et niveau protection, c’est simple : y a pas ma taille. Les ‘flux abondants’, pour moi, ça taille fillette. » (p. 3)
Commenter  J’apprécie          10
« Les menstruations deviendraient une manifestation de virilité enviable et dont on peut se vanter. Mais surtout, elles serviraient de justification au pouvoir des hommes. » (p. 2)
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Eric La Blanche (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eric La Blanche
#1 définition du connard
autres livres classés : règlesVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (240) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5219 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..