AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Les mensonges ne meurent jamais (24)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
fertiti65
  20 juillet 2019
Cela faisait longtemps que je voulais lire ce livre, et j'avoue qu'il ne m'a pas déçue. Au début, cela commence comme une histoire d'amour. Manon, va a une fête d'anniversaire chez sa copine Cécile et rencontre par hasard un homme plus âgé qu'elle, et en tombe éperdument amoureuse. Manon est mariée mais peu importe pour elle, elle suit cet inconnu qui habite juste à côté...Elle voit par hasard, sur sa boîte aux lettres qu'il se nomme Olivier. Au moment où ils s'apprêtent à s'aimer un magnifique feu d'artifice éclate...
Le chapitre suivant, Nicolas, le mari de Manon va au commissariat car sa femme a disparu...le polar peut commencer...
Je n'en dirai pas plus sur l'histoire que je vous laisse découvrir.
Ce qui m'a plu dans ce livre c'est la façon de conter cette histoire. On passe invariablement du présent au passé. La date du jour est le 17 octobre 2013 et on passe allègrement quelques jours auparavant jusqu'à une trentaine d'années en arrière. De beaux portraits des personnages y sont décrits, du plus gentil au plus impitoyable. Dans cette famille noble et riche, les mensonges et les secrets de famille sont une seconde nature.
Un petit bémol tout de même, la fin est un peu rapide à mon goût et le suivi des personnages qu'ils vont devenir est un peu bâclée, mais ce n'est que son premier roman, et un peu d'indulgence s'impose...
Séverine de la Croix est une auteure vraiment talentueuse. Ce livre est son premier roman, mais elle a écrit auparavant des livres pour la littérature jeunesse.
A recommander absolument...bonne lecture si le coeur vous en dit...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          262
marcbordier
  11 décembre 2014
Critique disponible sur mon blog http://www.marcbordier.com

Le roman de Séverine de la Croix sait tenir son lecteur en haleine grâce à une stratégie de dévoilement progressif servie par une structure narrative en forme de compte à rebours. Dans ce thriller psychologique, une jeune femme trentenaire remonte le cours de son histoire familiale pour percer à jour de lourds secrets. En 2012, à l'occasion d'une soirée entre amis, Manon apprend par hasard que son oncle a fait sept ans de prison pour viol dans les années quatre-vingt, alors que sa mère et sa grand-mère avaient toujours prétendu qu'il était parti poursuivre des études à Londres. Remontant dans le passé, la jeune femme mène une enquête approfondie. Au fur et à mesure qu'elle avance dans ses recherches, elle découvre avec horreur les terribles secrets de famille dissimulés par sa grand-mère Louise, une aristocrate protestante hautaine et manipulatrice prête commettre tous les mensonges les plus abominables pour préserver la fortune et la réputation de son clan. En levant le voile sur ces douloureux secrets, Manon vit elle-même une descente aux enfers, et bientôt son mari désespéré se rend chez les policiers pour signaler sa disparition…
L'originalité de ce récit tient à sa construction narrative sophistiquée, dont la temporalité fait alterner le passé et le présent dans un compte à rebours impitoyable qui s'accélère pour aboutir à une issue tragique. le pivot central est la date du 17 octobre 2013, au cours de laquelle tous les membres de la famille de Manon sont convoqués au commissariat pour s'expliquer sur les circonstances troubles qui ont entouré sa disparition. Chaque entretien avec le lieutenant de police qui mène l'enquête est suivi d'un chapitre racontant les faits qui se sont déroulés quelques jours plus tôt, alors que Manon se lançait sur les traces de son histoire familiale. Ainsi, les deux enquêtes se déroulent parallèlement jusqu'à se rejoindre à la fin.
J'ai déjà rencontré une forme narrative proche dans deux romans que j'ai particulièrement appréciés, le Passager de Jean-Christophe Grangé, et La Vie d'une autre, de Frédérique Deghelt (à ce sujet, je vous invite à relire les billets que je leur ai consacrés sur ce blog http://marcbordier.blogspot.co.uk/search?q=Le+passager). Les deux ont d'ailleurs en commun avec Les mensonges ne meurent jamais de raconter une enquête policière et une quête identitaire. Toutefois, le roman de Séverine de la Croix pousse la logique plus loin en y ajoutant un compte à rebours qui renforce le sentiment d'inéluctabilité et de fatalité, à la manière des tragédies classiques. C'est un procédé narratif redoutablement efficace et particulièrement bien adapté à une enquête policière. En lisant le roman, je songeais d'ailleurs souvent à la première saison de la série Damages, où il est appliqué avec le même succès.
Roman policier, Les mensonges ne meurent jamais est aussi un récit psychologique qui a pour thème principal la communication au sein de la famille et du couple. Il évoque les difficultés à communiquer entre mari et femme, frère et soeur, et entre générations au sein d'une même famille. L'intrigue est fondée sur un jeu d'opposition entre une parole mensongère et verrouillée par les convenances sociales et religieuses d'une part, incarnée dans le récit par l'intransigeance muselière de la grand-mère, et une communication libre et sincère, capable de s'exprimer dans les mots d'amour et la communion érotique des corps. Cette opposition dialectique sert de moteur au récit, et la tension qui en résulte trouve sa conclusion dans un dénouement que je vous laisse le soin de découvrir par vous-mêmes…
Lien : http://marcbordier.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Candyshy
  14 janvier 2015
Un résumé et une couverture des plus intriguantes, la tentation tenait en quelques mots et une belle image. Et j'ai bien fait ! Un grand merci à Camille et aux éditions Michel Lafon. On passe tout prêt du coup de coeur mais il me manquait une petite chose, j'y reviendrai après.

Cette lecture était touchante, bouleversante. On ne peut pas imaginer que des gens aussi cruels puissent exister (enfin quand on regarde ce qui se passe, bien sur que si). J'ai vraiment été révoltée et en colère contre un des personnages qui torture les gens de sa propore famille. Eclaicissons tout ça !

Nous suivons plusieurs personnages dans ce récit à différentes périodes de leur vie. Mais tout d'abord, Manon notre héroine qui voit sa vie basculer du jour au lendemain. Elle est aspirée par un tourbillon de révélations.
Cette jeune femme disparait et son mari Nicolas va le déclarer à la police. Qu'est-il arrivé ? Au fil de la lecture, nous aussi nous allons découvrir ce qui s'est passé. Allant de découvertes en découvertes ! Et j'avoue que l'on en reste bouche bée par moment !

Je ne vous dirai pas trop de quoi il en retourne, je pense qu'il faut le découvrir. Elle apprend juste une révélation sur un des membres de sa famille ayant commis une atrocité. Mais si tout était dit, malheureusment pas du tout, le contenu est bien plus lugubre et complexe.

Les différents personnages et bonds dans le temps sont vraiment puissants. C'est impossible de rester insensible. le sentiment qui m'a le plus percuté : la colère. Face à un être sans coeur, sans morale et folle. J'ai plains cette famille détruite à cause d'une seule personne, tous ces secrets qui dévastent, ses manipulations abérrantes.

Ce roman est très bien écrit, les chapitres sont courts et donnent de la dynamique. On alterne les points de vue... c'est un pur régal et à la fois perturbant de connaître les témoignages de chacun.

On passe tout près du coup de coeur mais j'ai été un peu déçue que cela se finisse si vite. Que l'on les quitte sans savoir que sera leur vie à présent. Ca m'a frustré ! Peut-être est-ce une autre histoire ?!

Je pense que ce livre mérite grandement d'être lu, un excellent moment de lecture malgré ma petite déception : un tourbillon d'émotions et de révélations. Je vous le conseille fortement. Cette auteure nous propose son premier roman percutant et je lirai avec grand plaisir ses prochains écrits.

Lien : http://www.auboudoirdecandys..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
stephanieplaisirdelire
  05 janvier 2015
Avec sa quatrième de couverture et son début très mystérieux, ce roman est clairement placé sous le signe des secrets, des non-dits et de l'énigmatique. C'est dans ce schéma que Séverine de la Croix entraîne le lecteur. L'histoire, pour le moins intrigante, capte l'attention. Après avoir fait la connaissance de Manon, d'avoir découvert ses faiblesses (et son fort caractère), et d'avoir été scotché à la première révélation du début d'ouvrage, on est forcément d'autant plus inquiet et aussi curieux face à sa disparition.
Par la suite, l'auteure alterne sa narration entre le présent (l'enquête, lancée par Nicolas, qui s'installe et les différents interrogatoires) et le passé avec la semaine qui précède cette disparition e la quête de vérité que Manon va mener. le compte à rebours est lancé. Les réponses sous forme de révélations viennent s'enchaîner avec lenteur, laissant le lecteur constamment dans le flou. C'est un point qui m'a plu autant qu'il m'a gênée. L'intrigue est bien menée, le suspense reste omniprésent et la curiosité conduit la lecture mais en même temps le sentiment de ne pas avancer domine.
Heureusement, en réalité on progresse très vite grâce à l'alternance de points de vue et du mélange passé/présent. le style simple et fluide est très agréable et permet de tourner les pages sans s'en rendre compte............................
Lien : http://libre-r-et-associes-s..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
gwenleen
  27 décembre 2014
Ce roman je le voulais. Il fait dire que sa couverture aussi jolie qu'énigmatique accompagnée de ce pitch intriguant ne pouvaient que m'appeler tel un "lis moi, mais lis moi!" qui résonnait chaque fois que je le voyais passer.

Et donc je l'ai lu ...

Premier roman plein de promesses pour cette jeune auteure à la plume quelque peu hésitante, "Les mensonges ne meurent jamais" souffre de quelques petites imperfection que nous pourrons qualifier d'erreurs du débutant et qui ne nous empêchent pas d'espérer de bien jolie ligne à l'avenir pour Madame de la Croix.

Le bouquin a tout d'un page turner. Un secret de famille, une disparition inquiétante, le passé qui refait surface, ... Autant d'ingrédients qui mixés entre eux forment un tout intriguant voire inquiétant. Une formule certes déjà exploitée mais qui, avouons le, plait toujours et se révèle la plupart du temps efficace. Une formule que l'auteure a su arranger à sa propre sauce pour se l'approprier et donner vie à sa propre histoire sans nous donner l'impression de déjà vu (et ça ... j'aime beaucoup).

Vous allez pourtant me dire que vous me sentez quelque peu freinée dans mon enthousiasme ? Et bien oui en effet .... En dépit de toutes ces qualités, ma lecture ne fut pas celle que je voulais, je n'ai pas été totalement captivée. Comme une sensation de manque d'un "petit quelque chose" dans le traitement des personnages. Je n'ai pas trouvé ce petit plus qui leur donne vie et leur permet de nous embarquer à leur suite. Comme un petit quelque chose qui étouffe le suspens ambiant juste parce que il me fut impossible de plonger totalement dans l'intrigue.Un traitement de personnage trop superficiel? Des révélations qui arrivent trop vite à mon goût? Bref, la plongée au coeur des pages ne fut pas totale et le reposer n'était pas impossible.

Quoiqu'il en soit, un très bon premier roman gage de jolies choses par la suite pour cette belle plume dont le talent devrait éclater au grand jour de romans en romans.

Merci aux éditions Lafon pour cette découverte bien agréable!
Lien : http://desmotssurdespages.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Cristy
  11 novembre 2018
J'ai beaucoup aimé la façon dont le roman est construit. D'un côté on suit Nicolas qui se rend au commissariat pour signaler la disparition de sa femme, Manon, depuis plus de 48h, de l'autre on suit Manon, neuf jour avant sa disparition, qui découvre avec stupeur que sa famille cache un lourd secret. Au fur à mesure que l'on avance dans l'histoire de Manon qui va de révélation en révélation avec sa famille, Nicolas découvre de son côté avec stupeur ses mêmes secrets auprès des gendarmes qui mènent l'enquête avec les membres de sa belle-famille. Cela crée une beau suspens, car on se demande ce que l'on va encore découvrir avec ses secrets de famille, et comment Manon on est venu à disparaître sans donner de nouvelles à son mari. J'ai passé un très bon moment avec cette lecture.
Commenter  J’apprécie          30
Thierrydiegolea
  22 juillet 2016

les secrets de famille ne meurent jamais, Ils traversent le temps et sont éternels, Et surtout ils finissent toujours par éclater Il est donc préférable d''affronter la vérité pour ne pas avoir à ouvrir les tiroirs de notre mémoire pour que resurgissent les fantômes du passé. Un jour ou l'autre, il faut faire face à son passé douloureux.

Nicolas pousse les portes du commissariat pour signaler la disparition de sa femme Manon et lancer un avis de recherche.En réalité Manon n'a pas été enlevé, Elle a tout simplement découvert ; au cors d'une soirée entre amis un terrible drame qui frappe sa propre famille depuis de nombreuses années Elle décide donc de partir sur les traces de ce terrible secret familial, pour mener une enquêté approfondie., Ce fardeau ne peut plus être transmis de génération en génération. Il faut qu'elle rompe la chaîne, Il faut qu'elle brise le silence..........
.

Voici un très bon roman à suspens, un très bon thriller psychologique une histoire captivante semée de rebondissements qui vous tiennent en haleine (Pas de temps morts )Dès les premières pages, vos poumons se compriment et la douleur devient intense. L'adrénaline envahit votre organisme Vous cherchez votre respiration, au fur et à et à mesure que l'intrigue progresse.
Louise la grand- mère de Manon est un personnage très bien travaillé. Elle est le fil conducteur de cette saga familiale Elle tient toute une famille sous sa coupe, (en particulier Adèle qui vit, traumatisée sous son emprise totale). Odieuse, manipulatrice prête à tous les mensonges, elle porte tous ces non dits , renie son propre fils uniquement pour préserver l'intégrité , la réputation et la fortune d'une famille aristocrate.

Vous appréciez les histoires de famille. Besoin d'une lecture rytmée, Vous êtes tombés sur le roman qui saura répondre à toutes vos attentes,. je peux vous assurer que vous allez faire la connaissance d' une famille tourmentée qui vit en clan avec un siècle de retard.et qui cache dans ses placard un trop plein de mensonges plus atroces les uns que les autres. Les pactes , les marchés et les secrets constituent une véritable obsession dans cette famille. Pas de place pour les sentiments.

Lien : http://www.babelio.com/monpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LesLecturesDeCledesol
  15 janvier 2015
J'ai entendu de nombreux échos plutôt positifs sur ce roman, et je dois dire que j'ai été très intriguée par ce livre avant même de l'avoir commencé ! En effet, la quatrième de couverture ne dit vraiment pas grand chose, elle est plutôt brève et très accrocheuse. de plus le titre m'a interpellé, j'aime les histoires de famille compliquée (enfin dans les romans, pas dans la vraie vie). Mais surtout, j'ai aimé la couverture sombre, avec cette touche de couleur rose, cette balançoire d'enfant seule perdue sur la photo.

Manon est issue d'une famille riche au patronyme compliqué. Bref elle est de la « haute » comme on dit. Cette famille est régentée par sa grand-mère, Louise, qui est très à cheval sur les principes. C'est un vrai tyran. La mère de Manon, Adèle est complètement sous la coupe de Louise, on dirait un petit agneau apeuré.

Le roman se compose tout d'abord d'un premier chapitre qui se déroule un an avant les faits. Manon est à la fête d'anniversaire de son amie Cécile. Elle sort à l'extérieur prendre l'air et rencontre un homme qui va l'attirer très fortement. Il est pourtant beaucoup plus âgé qu'elle, et surtout Manon est marié à Nicolas, qu'elle aime. Mais elle ne peut pas résister. Elle décide de le suivre, mais il ne se passera finalement rien, ils seront interrompus par les feux d'artifices de la fête voisine. Manon repartira gênée.

Un an plus tard, Nicolas est inquiet. Il n'a pas de nouvelles de Manon depuis plusieurs jours. Elle est bizarre depuis quelques temps. Ou est-elle ? Que lui est-il arrivé ? Il se décide à signaler sa disparition au commissariat. Les chapitres vont alors commencer à s'alterner, entre présent et ce qu'il s'est passé une semaine plus tôt.

Louise lors d'une soirée a appris un terrible secret sur sa famille, elle ne sait plus qui croire, et commence à mener son enquête auprès de sa mère et de sa grand-mère. Mais elle ne se doute pas encore de l'ampleur des mensonges qu'on lui a raconté depuis sa naissance.

Je peux vous dire que la famille de Manon cache de nombreuses choses qui sont loin d'être jolies. Les enfants de Louise sont complètement sous son emprise et le seul qui a essayé de s'en libérer, Thomas, l'oncle de Manon, s'en est mordu les doigts. Mais Louise est en fait elle-même sous l'emprise de ses vieilles croyances et de son propre mari. Elle est complètement rigide et souhaite plus que tout conserver les apparences quitte à sacrifier le bien être de ses propres enfants.

Ce roman est complètement addictif. Quand je l'ai commencé, au départ, j'ai trouvé le rythme assez lent, et j'ai eu un peu de mal à cerner où Séverine de la Croix voulait nous amener. Mais très rapidement, après une quarantaine de pages environ, j'ai été complètement happée par l'histoire. A chaque chapitre, les indices sont semés au compte-gouttes et c'est à nous lecteur de les assembler pour recomposer l'histoire de cette famille fortunée qui n'a pas que du sang propre sur les mains.

Les personnages sont intéressants, en particulier celui de Manon mais aussi de Louise. Ils sont très bien travaillés. Par contre, j'avais envie de secouer Adèle ! Elle se révèle être le vrai pantin de sa mère, et se laisse complètement manipuler. Mais en même temps, elle a été élevée avec des préceptes d'une autre époque, c'est donc complètement compréhensible.

L'ensemble de ce roman donne une histoire de famille très dérangeante et sombre qui cache dans ses placards plus de mensonges ou d'atrocités qu'il ne pouvait en contenir, en déterrer un, c'était les déterrer tous…

Complètement addictif !

Je remercie chaleureusement Les Editions Michel Lafon pour leur confiance.

Ce roman est disponible depuis le 6 novembre chez votre libraire.
Lien : http://milleetunepages.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
x-livres-passion-x
  19 décembre 2014
Ce livre n'aura pas fait long feu comme on dit. Je l'ai commencé dès réception, et l'ai lu quasiment d'une traite !

Manon est une femme d'une trentaine d'années qui vient d'une grande famille. Après deux jours sans nouvelles d'elle, et un comportement étrange les jours précédents sa disparition, son mari Nicolas se rend au commissariat. Il se heurte tout d'abord à des interlocuteurs qui s'investissent peu car tous d'avis que Manon est partie avec un autre homme.
Mais rapidement, l'histoire semble intriguer et les secrets de la famille aristocrate vont être révélés.

Les mensonges ne meurent jamais fut une très bonne lecture, j'ai adoré découvrir les secrets, les mensonges de cette famille en même temps que Manon.
Ce roman nous montre que les secrets sont lourds à porter, et qu'ils sont destructeurs. Il vaut parfois mieux affronter la vérité.

L'auteure nous montre aussi qu'il n'est pas facile de s'émanciper de ses proches, de ne plus être dirigé par un parent, et surtout ne plus suivre les habitudes familiales. Il faut parfois avoir une volonté de fer pour se faire comprendre et faire accepter nos choix auprès de ceux que l'on aime.

C'est un livre que je recommande, il se lit facilement et rapidement, l'histoire est bien tournée et donne envie d'en savoir toujours un peu plus.
Lien : http://romansurcanape.fr/les..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Marech20
  26 septembre 2017
Un livre que les secrets de famille qui fait froid dans le dos. J'ai vraiment eu du mal tellement cette histoire m'a mise mal à l'aise. Mais je crois que le plus glaçant est la dernière phrase des remerciements "Merci à ma famille qui m'a inspiré cette histoire"!
Commenter  J’apprécie          20


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1784 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..