AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070711710
280 pages
Éditeur : Gallimard (13/11/1987)
4/5   1 notes
Résumé :
"A son époque Sor Juana Inés de la Cruz fut célébrée et admirée dans le monde des langues espagnole et portugaise, c'est-à-dire dans la moitié du monde. Ses livres étaient lus et commentés à Lima, Lisbonne et Séville ; on jouait ses oeuvres à Madrid, Mexico, et dans la lointaine Manille. A sa mort, en moins de trente ans, elle fut oubliée aussi vite qu'elle avait atteint la gloire. Cet oubli dura deux siècles. Le nôtre a été celui de sa résurrection. On a recommencé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
coco4649coco4649   17 décembre 2016
SONNET 3/7


Tout à l'heure, mon bien, en te parlant,
à ton visage, à tes gestes, je voyais
que les mots ne te persuadaient pas
car c'est mon cœur que tu désirais voir.

Amour, venant en aide à mon dessein,
l'emporta, ce qui semblait impossible :
en larmes versées par le chagrin
mon cœur défait il distilla.

Assez de rigueurs, mon cœur, assez,
que du tourment jaloux la tyrannie
et le vil soupçon cessent d'opposer

à ton repos des ombres, des preuves vides
puisqu'en liquide humeur tu as pu toucher
et voir mon cœur défait entre tes mains.

p.79
Traduit de l'espagnol par Florence Delay et Jacques Roubaud
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
coco4649coco4649   13 décembre 2016
SONNET 2/7


À me poursuivre, Monde, que gagnes-tu ?
Où est l’offense puisque je cherche
à mettre des beautés dans ma raison
plutôt que ma raison dans les beautés ?

Je n’estime ni les trésors ni les richesses
et j’éprouve plus de contentement
à mettre les richesses dans ma pensée
plutôt que ma pensée dans les richesses

Je n’aime pas la beauté qui vaincue
est la dépouille civile des âges
ni la richesse perfide ne me plaît

car je préfère telle est ma vérité
consumer les vanités de la vie
que consumer ma vie en vanités.

p.78
traduit par Florence Delay (F. D.) et Jacques Roubaud (J. R.)

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
coco4649coco4649   14 décembre 2016
SONNET 1/7


Ceci que tu vois mensonge coloré
qui de l'art exhibant les vertus
par de faux syllogismes de couleurs
est tromperie cauteleuse du sens

ceci par quoi l'adulation prétendit
excuser des années les horreurs
et vaincues du temps les rigueurs
triompher de l'âge et de l'oubli

est un vain artifice de la crainte
est une fleur fragile sous le vent
un recours inutile contre le sort

est un sot empressement erroné
est un désir caduc et vu de près
cadavre poussière ombre néant.

p.77
traduit par Florence Delay (F. D.) et Jacques Roubaud (J. R.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Soeur Juana Inès de La Cruz (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Soeur Juana Inès de La Cruz
Juana Inés de la Cruz – Grande introduction biographique (France Culture, 1983) Une émission des « Samedis de France Culture », par Luis Mizon, diffusée le 2 juillet 1983. Présences : Françoise Campo, Benito Pelegrin, Claude Couffon, Michel de Certeau, Cristina Rubalcava, Severo Sarduy et Abel Posse.
autres livres classés : poésie espagnoleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
944 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre