AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B0086XM2UO
Éditeur : (07/07/2012)

Note moyenne : 3/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Pour voir le vidéoclip du livre consultez la page auteur de John La Galite en cliquant sur le lien un peu plus bas. SI VOUS AVEZ AIMÉ "JAMAIS SANS MA FILLE", ALORS CE LIVRE EST POUR VOUS. La vie de Léa bascule dans le cauchemar le jour où Tarik, son ex-mari, en proie au démon du fanatisme religieux et soupçonné d?appartenir à une cellule terroriste, enlève leur fils de 12 ans et se réfugie au Pakistan. Devant l'échec des démarches officielles, Léa n'a plus le choix ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Khalya
  09 août 2017
Tiré d'une histoire vraie, ce livre diffère des autres de différentes manières :
D'abord rien n'est édulcoré. L'écriture est brute, voire brutale. L'auteur ne nous épargne rien. Il n'adoucie pas l'histoire par des pensées positives comme on a tendance à le voir dans ce genre de livre, ou en survolant les passages violents. Ici tout est minutieusement détaillé.
Ensuite, et c'est cela qui justifie le « tiré d'une histoire vraie », plutôt que « histoire vraie » tout court, l'auteur extrapole certains passages que la femme qui lui a raconté l'histoire ne peut pas connaitre : les motivations des djihadistes, leurs pensées, leurs actions quand ils sont entre eux, à l'abri des regards… ces passages relèvent de la fictions, même si l'auteur s'est suffisamment renseigné sur ce genre de personnages pour qu'on puisse se douter qu'il est proche de la vérité.
J'ai lu ce livre sous le titre « Vous n'aurez pas mon fils ». J'ai trouvé ce titre parlant et collant bien avec l'histoire. En revanche, je n'aime pas l'autre titre (A-t-il été utilisé avant, ou lors d'une réédition, je ne sais pas) « Je vous salue imams ». Ce second titre me parait moins adéquat car il sous-entend que tous les imams sont à l'image de ceux présentés dans ce livre. Or il ne faut pas oublier que dans cette histoire, on a affaire à des extrémistes, des terroristes (enfin, qui préfèrent quand même que les risques soient pris par d'autres). Considérer que tous les imams sont ainsi revient à dire que tous les prêtres catholiques sont pédophiles sous prétexte qu'il y a eu des pommes pourris dans le verger.
J'ai beaucoup aimé les personnages qui entourent Léa et tentent de lui venir en aide. Même quand Léa manque de tout faire rater par impatience, elle ne m'a pas agacé car on sent son désespoir et sa terreur de ne pas retrouver son fils à temps.
Pas de conte de fée ici. Je ne vous dirai pas si l'histoire fini bien ou mal, mais sachez qu'elle finit mal pour certains et que cet aspect des choses non plus ne nous est pas épargné.
C'était un livre court, mais très dur et il a me falloir des lectures toutes légère pour m'en remettre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Oxy
  08 septembre 2013
Un bon livre ! Tous les ingrédients de la réussite sont réunis dans cet ouvrage.
On ne rêve pas dans une histoire pareille mais on y apprend beaucoup de choses sur les intégristes musulmans : jusqu'où peut aller la folie des hommes ultra-religieux ? Il n'y a aucune limite et ce livre nous le montre bien...
A lire absolument !
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   08 octobre 2015
Descendu du bus,  l’homme crie.  
Irum ne s’arrête pas. La haine l’a maintenue en vie, une vie sans avenir, sans enfant, sans homme qu’elle aurait pu aimer. Une existence de proscrite, d’ombre au visage marqué par le feu, condamnée à la honte et à la réclusion par la société qui l’entoure.
Irum court, habitée d’un calme serein. Son sacrifice prend un sens : elle va mourir en sauvant une femme et son fils. Ce n’est pas un suicide que l’Islam condamne. C’est un témoignage d’amour, un acte de foi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   08 octobre 2015
L’action déclenche un processus automatique à partir de l’hypothalamus, le système endocrinien et le système nerveux central s’adaptent, l’homme est capable de résister au stress. L’immobilisme, c’est l’état d’inhibition. Perte des défenses aux agressions extérieures, la porte ouverte à la dépression, à la maladie.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   08 octobre 2015
Venue de loin, elle a récupéré son fils, ils sont vivants, libres. Mais le destin est encore plus machiavélique qu’elle ne l’imaginait. La route de l’espoir avec au bout le dernier piège. La souricière.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   08 octobre 2015
Les causes, disent les psychologues, peuvent être complexes.  Des circonstances extérieures et intérieures doivent être réunies.  Alors, la ligne est franchie…
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   08 octobre 2015
On ne peut pas s’immiscer entre un mari et sa femme. Dans ce pays, il a tous les droits.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de John La Galite (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John La Galite
Je suis heuresuse sans toi, n'essaye pas de me retrouver. Une petite fille à la recherche de sa mère dans un Bangkok très"BLADE RUNNER"
autres livres classés : histoire vraieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Be safe

Où vont s'embrasser marka et oskar?

Sur le pont
Chez oskar
Devant la maison de marka
Devant le supermarché

15 questions
61 lecteurs ont répondu
Thème : Be safe de Xavier-Laurent PetitCréer un quiz sur ce livre