AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782368331613
160 pages
Éditeur : Locus Solus Editions (19/05/2017)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Réparties aujourd'hui sur trois continents, héritières d'une tradition millénaire, les dix contrées celtiques conservent la mémoire vive de contes et légendes fantastiques.
Korrigans en Bretagne, Knockers en Ecosse, Leprechauns en Irlande ou Bunyip en Australie, ces créatures peuplent un imaginaire que le modernisme n'a pas fait disparaitre.
Pour le prouver, sont ici rassemblés dix récits qui les mettent en scène en les revisitant avec brio. Des Astur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Pois0n
  27 novembre 2017
Avant toute chose, je tiens à remercier chaleureusement Babelio, l'opération Masse Critique et les éditions Locus Solus pour l'envoi de ce livre. En tant que breton.ne, passionné.e de folklore et de surnaturel, aucun autre ouvrage n'aurait pu me faire plus plaisir ! ♥
C'est un joli tour d'horizon de la culture celtique au sens large que nous offre La Luciole Masquée. Ordinairement, quand on entend « celtique » on pense naturellement à la Bretagne, à certaines parties du Royaume-Uni et éventuellement d'Espagne. Mais l'auteure nous emmène ici aussi loin qu'au Canada et en Australie. de quoi proposer un peu de variété, et surtout l'occasion de parler de créatures nettement moins connues que les classiques Korrigans et Leprechauns (qui, rassurez-vous, ont tout de même droit à leurs chapitres dédiés). de mon côté, j'ai donc découvert le Busgosu et le Bunyip grâce à ce recueil !
L'autre gros aspect positif, c'est qu'ici, le folklore n'est pas ancré dans le passé, mais bien dans notre présent. Exit les légendes datées de plusieurs siècles propres aux ouvrages pointus habituels, ici, le livre a été pensé pour séduire le plus grand nombre. L'aspect conte disparaît ainsi totalement, pour une proximité accrue avec le lecteur. Avouez qu'un personnage qui essaie de prendre des fées en photo avec son smartphone, c'est plus parlant qu'un paysan en sabots. Ce mélange de modernisme et de folklore est une vraie réussite ; la revisite promise dans le résumé est bel et bien au rendez-vous, sans pour autant tomber dans l'écueil de l'urban fantasy : ici, on reste réellement dans le domaine du fantastique, à la frontière entre quotidien et magie.
Ce sont donc dix histoires très courtes qui nous sont proposées, chacune consacrée à une région et à sa créature emblématique. A noter que s'il a été proposé lors d'une Masse Critique « jeunesse », l'ouvrage n'est pas du tout connoté comme tel. Ici, pas d'édulcoration, certains personnages boivent (et pas en petite quantité ! xD), un autre se laisse séduire par une mystérieuse demoiselle... bref, c'est vivant et crédible. D'ailleurs, entre humains et créatures surnaturelles, ce ne sont pas souvent ces dernières les plus mauvaises ! Vraiment appréciable.
Du côté des textes en eux-mêmes, si tous ne se valent pas, la plume de la Luciole Masquée est globalement très agréable et chacun devrait y trouver son compte, en dépit d'un côté très prévisible que l'on retrouve dans *toutes* les histoires. Aucune ne nous surprend dans son déroulement ni sa conclusion ; ce qui ne veut pas pour autant dire que l'on ne prend pas plaisir à les suivre. … Disons que le cheminement compte plus que la destination, même si c'est là réellement le seul vrai défaut du livre. Certains récits paraissent également trop courts ; sans doute le signe qu'ils sont bons.
Restent les illustrations de Gwendal Lemercier. Ah ! ces illustrations ! En un mot : merveilleuses. C'est incroyablement fin et détaillé ; chacune d'entre elles apporte un charme fou à l'ouvrage et achève de faire de Créatures Celtiques un très beau livre. le dessinateur est tout simplement fait pour ce type d'histoires !
Créatures Celtiques est donc une lecture plaisante, parfois dépaysante, toujours enchanteresse mais hélas très balisée. Ceci dit, c'est le genre qui veut ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
azelmazel
  16 novembre 2017
Merci à Babelio, les Editions Locus Solus, l'autrice La Luciole Masquée et l'illustrateur Gwendal Lemercier pour ce joli voyage féérique pour cette nouvelle Masse Critique.
Embarquons dès à présent pour un voyage en dix étapes, dix lieux et les créatures qui les habitent.
- Dans les Côtes d'Amor avec les Korrigans,
- Descendons en Espagne dans les Asturies pour rencontrer le Bosgosu
- Puis bifurquons en Galice avec les Meijas et les Brujas.
- On remonte alors en Cornouailles avec les Knockers,
-Puis au Pays de Galles piquer une tête avec un Ceffyl dwr
- L'Ecosse et l'adorable Brownie
- L'Ile de Man avec un Buggane et des fées en colère.
- Un saut en Australie avec le Bunyip et le Ngalyod - ce dernier étant plutôt une créature aborigène
- Retour en Europe, en Irlande avec le célébrissime Leprechaun
- Et on termine ce voyage en Acadie avec le Bonhomme de Sept Heures et taoueille - amérindienne.
Ces voyages ont été agréables, je suis depuis toujours fascinée par les contes et les légendes de tous les pays, mais Celtes en particulier.
Cette interlude contemporaine est délicieuse. A mon avis, une bonne idée cadeau pour Noël, pas pour très très jeunes, une mère de famille se fait arracher un oeil dès le premier conte.
Un petit bémol cependant, possédant La Grande Encyclopédie du Merveilleux (https://www.babelio.com/livres/Brasey-Grande-encyclopedie-du-merveilleux/421413) et une humble culture personnelle, je n'ai pas trop fouiné sur Internet pour les créatures que je ne connaissais pas.
Les récits ont attisé ma curiosité naturelle sur ce sujet et j'ai voulu creusé. Je sais c'est agaçant. Quand j'entame le paquet de bonbons, je le finis.
Or, j'ai vu après avoir fini le livre qu'il y avait une présentation des créatures. Malheureusement, pour certaines créatures il s'agit d'un c/c d'articles de Wikipédia. Et ça c'est vraiment dommage.
J'ai d'abord pensé qu'ils avaient pu être écris par l'autrice elle même, mais l'article en espagnol sur le Bosgosu bien que traduit en français l'est au mot à mot. Ca aurait été marqué dans le livre, j'ai préféré : source Wikipédia.
Les illustrations de Gwendal Lemercier, quant à elles, sont vraiment magnifiques, sans surcharger le livre, elles le subliment.
Lien : https://azelma-books.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Tortoise
  06 décembre 2017
Tout d'abord, je me dois de préciser que je dois cette lecture à une opération Masse Critique de Babelio, que je remercie et félicite une fois de plus pour cette belle initiative, ainsi que les éditions Locus Solus.
Ayant toujours eu et conservé une attirance pour les contes et le folklore, et tout particulièrement celtique, ce livre a forcément éveillé mon intérêt.
J'ai tout de suite apprécié le parti pris de mettre l'accent sur les diverses "nations celtiques", avec des histoires et des créatures mythologiques communément populaires et des régions évidentes (comme l'Ecosse, l'Irlande, la Bretagne - et les korrigans, leprechauns...) mais aussi d'autres qui le sont moins et qui méritent à être mieux connues (comme les Asturies, l'Australie, l'Acadie - et le Busgosu, le Bunyip, le Bonhomme Sept Heures...).
J'ai aussi aimé l'originalité d'ancrer les textes dans un cadre contemporain, ce qui par contraste ajoute à l'aspect fantastique et renforce la part de merveilleux et la présence des créatures mythologiques.
Dans l'ensemble, cela nous fait donc 10 histoires courtes, à mon avis plutôt destinées à un public jeunesse (mais il ne faut pas en faire une limitation : il n'y a pas d'âge pour se laisser emporter par des bonnes histoires !), qui balayent un beau panorama du folklore celtique et de sa diversité culturelle et géographique, joliment illustré par Gwendal Lemercier, et accompagné de quelques annexes pour compléter le tableau.
Le style de l'auteure est agréable à lire, et respecte parfaitement les codes du conte - seul petit bémol absolument et totalement personnel et subjectif : tant qu'à écrire sous pseudo, je trouve dommage d'aller aussi loin dans une désignation extrêmement anonyme et propice à confusion (sans la petite biographie à la fin et malgré la constance du style, dans mon esprit il était toujours possible qu'il s'agisse d'un collectif d'auteurs, par exemple) - mais ceci n'engage que moi et ne concerne qu'un point tout à fait anodin...
Cela ne m'a pas du tout empêché de passer un fort bon moment avec cette lecture !
Lien : https://www.facebook.com/tot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
azelmazelazelmazel   15 novembre 2017
Dans l'introduction de Barzaz Breiz, elle trouva la description qu'en donnait l'auteur à son époque : "Ils sont généralement noirs, velus, hideux et trapus ; leurs mains sont armées de griffes de chat et leurs pieds de cornes de bouc ; ils ont la face ridée, les cheveux crépus, les yeux creux et petits, mais brillants comme des escarmouches..." Noela fut submergée par un mélange d'angoisse. Après avoir assisté à la lente déchéance de son grand-père, elle se voyait touchée par la même malédiction.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
azelmazelazelmazel   15 novembre 2017
Enfant, elle était devenue la risée de son école, car elle prétendait voir des fées et des lutins. Se sentant incomprise, elle s'était refermée sur elle-même et avait développé une grande timidité. Comme remède à son isolement, elle s'était réfugiée dans la musique et jouait à merveille de la flûte traversière. A travers son instrument, elle pouvait exprimer ses joies, ses bonheurs, ainsi que sa solitude et sa tristesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
azelmazelazelmazel   15 novembre 2017
L'imaginaire est un formidable fil d'Ariane pour ceux qui se trouvent perdus dans un labyrinthe assailli de monstres.
Commenter  J’apprécie          30

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2531 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre