AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B009LKAEII
Éditeur : L'Illustration (30/11/-1)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
La Petite Illustration - Théâtre - N°305 - Il était une fois. N°587 de la Petite Illustration. 30 Juillet 1932. Il était une fois (pièce de Francis de Croisset). Avec G. Morlay, Debucourt, Jean-Max, A. Dubosc, C. Cousin, M. Geoffroy, A. Nicolle, A. Ducret, R. Gilbert, A. Soler, P. Labry et Mauloy. Théâtre des Ambassadeurs. In-4. 34 p.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
gill
  21 février 2013
"Il était une fois...", au dire de son auteur, "est un conte de fées moderne. le miracle, aujourd'hui est représenté par le progrès technique". Et c'est à la chirurgie esthétique qu'il fait, ici, appel pour tendre le ressort de l'intrigue de sa comédie en trois actes et six tableaux.
Une jeune fille, laide et méchante, touchée par la magie de la science, retrouve la bonté en même temps qu'une beauté nouvelle.
Sur le postulat discutable que la beauté amène forcément la bonté, Francis de Croisset nous propose, avec malice, une comédie pleine d'esprit et de rebondissements.
C'est une pièce remarquablement construite où l'intérêt reste éveillé malgré le fait que l'imprévu reste a peu près impossible puisqu'à la tombée du rideau le traître doit toujours être puni.
Cette histoire de crime et d'amour est une ronde que dansent, au sein de l'aristocratie anglaise, des canailles, un énorme cambrioleur, une vieille femme hypocrite, un vieux lord sans reproche, un maître d'hôtel aussi vieux que son maître et un médecin qui est, finalement, un bon génie.
En 1932, sur scène Gaby Morlay apparaissait, au premier acte, méconnaissable, le visage déformé par un habile maquillage mais aussi par une déformation de sa bouche et de son nez qui lui donnait une allure inquiétante comme un maléfice. Progressivement, au cours de la pièce, la scène du théâtre des Ambassadeurs vit son visage s'éclairer dans une étonnante transformation.
Ce tour de force, fait d'intelligence et d'une maitrise étonnante du métier de comédienne, fut salué, à l'époque, unanimement par la critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gillgill   19 février 2013
Le bureau de l'agence Curtis. Porte à gauche, au fond, donnant sur un salon d'attente. Porte à gauche, premier plan, porte à droite. A gauche, et très en scène, un grand bureau avec deux téléphones, dossiers, etc. Au milieu de la scène, vers la droite, petite table avec machine à écrire.
Au fond de la scène, vers la droite, un grand paravent. Fauteuils de cuir, etc...
Neuf heures du matin.
Au lever du rideau, John, un jeune gaillard, l'air à la fois d'un employé et d'un domestique, range le bureau.
Sonnerie au téléphone.....
(lever de rideau de la pièce extraite de "La petite Illustration" n° 305 parue en juillet 1932)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gillgill   30 janvier 2014
Francis de Croisset, en développant cette situation inédite et en la mêlant à des éléments connus, a composé une oeuvre dont les tableaux variés ont tous de la vivacité, de l'émotion et qui sont combinés avec une adresse souveraine.
Il y a là une sorte de merveilleux scientifique du plus attrayant effet.
C'est un gros succès
(A la suite de la répétition générale, Mr Paul Reboux écrit dans le journal "Paris-Soir")
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15639 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre