AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : L'Illustration (16/04/1898)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
gill
  03 janvier 2014
Entre avril 1898, où paraissait "l'Aimée" de Jules Lemaître, et le 10 mars 1934, date de la publication de "Métro" de Patrick Kearney, L Illustration, puis l'Illustration Théâtrale, et enfin la Petite Illustration ont publié environ 700 pièces de théâtre.
Chaque fascicule, offert en supplément aux abonnés de catégorie A de l'Illustration, contient une pièce de théâtre intégralement retranscrite, une introduction documentée, les citations critiques de la presse qui ont accueilli chaque répétition générale et parfois quelques photos.
Chaque année, jusqu'à la fin des années 30, la collection s'enrichit.
Elle est, pour l'amateur, la plus complète qui soit.
Elle offre, aujourd'hui, aux historiens de théâtre un instrument de travail sans équivalent
Il existe, alors, à Paris, une trentaine de salles qui, changeant leur affiche deux ou trois fois par an, fournissent l'essentiel des titres proposés.
La comédie Française, le Studio des Champs-Elysées, le théâtre du Grand-Guignol, le théâtre Antoine, la liste en est longue et prestigieuse.
Ces suppléments théâtraux ont toujours rencontré un grand succès.
Ceux qui fréquentaient les théâtres aimaient à relire les oeuvres qui les avaient divertis ou émus.
Mais surtout un grand nombre d'abonnés, dont l'éloignement rendait impossible la fréquentation des scènes parisiennes, appréciaient particulièrement la primeur du "spectacle dans un fauteuil" qui leur était offert.
Le choix des pièces était guidé par des préoccupations diverses.
Tout d'abord ne négliger aucune pièce qui se distinguait par sa qualité littéraire.
Un autre critère était de recueillir les pièces qui avaient obtenu un grand succès.
Sans en abuser, les nouvelles formes de théâtre n'étaient pourtant pas éliminées.
Et enfin, la dernière forme en date du renouveau apporté au théâtre par l'adaptation plus généralisée des pièces étrangères était aussi prise en compte.
C'est, aujourd'hui, un plaisir, à chaque fois renouvelé, de se plonger dans un de ces petits fascicules précieux dont le lever de rideau réserve, toujours, de l'étonnement, de l'admiration, de la nostalgie de la perplexité et parfois même de l'agacement.



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
gillgill   03 janvier 2014
Beaucoup d'entre eux ont continué à alimenter la production d'après-guerre, mais d'autres talents aussi se sont confirmés ou manifestés, et la liste de nos auteurs habituels s'est élargie et enrichie avec des écrivains comme Paul Raynal, Jean Sarment, Jules Romains, Denys Amiel, Marcel Pagnol, Maurice Bourdet, Paul Geraldy, Lucien Besnard, H.R Lenormand, Jacques Deval, Charles Méré, Alfred Savoir, Édouard Schneider, René Benjamin, Félix Gandéra, Jean-Jacques Bernard, Henri Duvernois, Mme Colette, Léopold Marchand, André Birabeau, Henri Clerc, Paul Demasy, Paul Vialar, Charles Vildrac, Paul Fort, Claude-Roger Marx, Paul Nivoix, Jean Giraudoux, Louis Verneuil, St Georges de Bouhélier, Régis Gignoux, André Lang, Roger Ferdinand, Marcel Achard, Steve Passeur, Jacques Natanson, André-Paul Antoine, Claude-André Puget, Yvan Noé, Andrée Méry, Gaston Sorbets - et ce n'est là qu'une énumération bien incomplète.
Mais il ne semble pas que dans l'héritage dramatique que notre époque léguera aux âges futurs il y ait quelque auteur représentatif qui nous ait échappé.....
(extrait de "les suppléments de théâtre de la Petite Illustration", ajouté en postface du n° 342 de la Petite Illustration parue le 10 mars 1934 et proposant la pièce "Métro" de Patrick Kearney)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
gillgill   12 mars 2015
Une pièce de théâtre doit attacher le spectateur, lui faire vivre, entre neuf heures et minuit, une aventure qui l'intéresse et, si possible, le passionne.
Une aventure trop semblable à ce qu'il voit tous les jours n'est pas ce qu'il cherche en venant au théâtre.
Mais il faut que cette aventure, née de l'imagination de l'auteur, ait le ton de la vie, soit logique.
Il faut que le public soit amusé ou ému, que les personnages soient vraisemblables, humains.
Il y en a qui rient, d'autres qui pleurent.
Il faut que le spectateur participe à leurs joies, à leurs peines...C'est tout le Théâtre, cela ! ....
(extrait de "La petite Illustration" n°134, parue en janvier 1925)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
gillgill   03 janvier 2014
En feuilletant notre collection d'avant-guerre, on constatera, par exemple, la place prépondérante qu'y tiennent des auteurs comme Paul Hervieu, Henry Becque, Alfred Capus, Henry Bataille, Jules Lemaître, Eugène Brieux, Courteline, Anatole France, Jean Richepin, Porto-Riche, Edmond Rostand, Victorien Sardou, Catulle-Mendès, Maurice Donnay, Henri Lavedan, Henry Bernstein, Abel Hermant, Pierre Veber, Pierre Wolff, Paul Gavault, Tristan Bernard, Sacha Guitry, Robert de Flers, et G.A. de Cavaillet, François de Curel, Francis de Croisset, André Rivoire, Henri Bordeaux, Georges Feydeau, Pierre Frondaie, Edmond Sée, Lucien Descaves, Nozière, Lucien Népoty, Maurice Hennequin, François Porché, Edmond Fleg, Gustave Guiches, Yves Mirande, Miguel Zamacoïs, André Picard, Émile Fabre, Edmond Guiraud, René Fauchois, Marcel Gerbidon, Henry Kistemaekers, pour ne citer que ceux-là....
(extrait de "les suppléments de théâtre de la Petite Illustration", ajouté en postface du n° 342 de la Petite Illustration parue le 10 mars 1934 et proposant la pièce "Métro" de Patrick Kearney)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gillgill   30 mars 2016
C'est le propre des oeuvres bien écrites que de conserver, à la lecture, tout leur intérêt.
(Robert de Beauplan - La Petite Illustration n° 201 du 18 février 1928)
Commenter  J’apprécie          100

autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Titres d'oeuvres célèbres à compléter

Ce conte philosophique de Voltaire, paru à Genève en 1759, s'intitule : "Candide ou --------"

L'Ardeur
L'Optimisme

10 questions
654 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , roman , culture générale , théâtre , littérature , livresCréer un quiz sur ce livre