AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791092530957
162 pages
La Revue Dessinée (30/09/2020)
4.35/5   27 notes
Résumé :
Les rédactions de Mediapart et de La Revue Dessinée unissent leurs forces pour rompre le silence sur la violence d’État.
160 pages d'enquête en bande dessinée.
Avec : Marion Montaigne, Assa Traoré, David Dufresne, Fabien Jobard, Pascale Pascariello, Vanessa Codaccioni, Camille Polloni, Louise Fessard, Claire Rainfroy, Benjamin Adam, Vincent Bergier, Michel Forst, Aurore Petit, Thierry Chavant, Géraldine Ruiz.

Les enquêtes édifiantes de P... >Voir plus
Que lire après ''Ne parlez pas de violences policières''Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Les rédactions de la revue dessinée et de Mediapart se sont associées pour réaliser ce numéro spécial sur les violences policières niées par le pouvoir. Gilets jaunes mutilés, lycéens agenouillés les mains derrières la tête, soignants trainés au sol, pompiers matraqués, manifestants arrêtés « préventivement », personnes décédées lors d'un contrôle, « dispositifs de guerre » en guise maintien de l'ordre, racisme prégnant, impunité totale,… le tableau est pourtant accablant.
(...)
D'autres entretiens, avec d'autres chercheurs, avec David Dufresne, le journaliste qui recense les violences policières, avec des policiers aussi, viennent compléter ce numéro spécial qui fait un complet tour d'horizon du sujet et ne laissera subsister aucun doute.

Article complet sur le blog :
Lien : https://bibliothequefahrenhe..
Commenter  J’apprécie          263
Une excellente synthèse des problèmes de violences policières, qui ont augmenté de manière significative avec le mouvement des Gilets Jaunes. Ce numéro spécial alterne des reportages dessinés et des interviews.

Dans les reportages dessinés, on trouve entre autres une enquête sur une jeune passante violentée lors d'une manifestation à Marseille. Où on apprend que le commissaire qui supervisait la manifestation avait recruté des équipes éparses, non formées au maintien de l'ordre, chauffées à blanc et qui ont littéralement agressé certains manifestants ou d'infortunés passants présents au mauvais endroit et au mauvais moment. Où on apprend aussi que l'enquête de l'IGPN n'aboutira jamais comme la plupart du temps dans des cas similaires et les fautifs sont toujours en poste sans être nullement inquiétés.
Un autre reportage dessinée particulièrement glaçant concerne un salon des nouvelles technologies pour la police (oui cela existe !) et un autre où on apprend que la formation sur le maniement des LBD est souvent trop sommaire en raison du coût des balles.

Les interviews sont passionnantes aussi : paroles de flics qui confirme les dérives au sein de la « maison police », de journalistes etc. On y retrouve entre autres David Dufresne dont le documentaire Un pays qui se tient sage est le parfait complément à ce numéro spécial de la Revue Dessinée et de Médiapart.

Si vous voulez vous informer sur le sujet, c'est le livre à lire en ce moment.
Commenter  J’apprécie          178
Les rédactions de Mediapart et de la Revue Dessinée unissent leurs forces pour rompre le silence sur la violence d'État… soit, cependant ils oublient que les forces de l'ordre ont toute légitimité pour faire respecter l'ordre public dans le pays, alors que les manifestants, eux, n'en ont aucune pour perpétrer leurs actes d'incivilité et délictueux à tout-va ; c'est toute la différence !

Au lieu de les incriminer, Médiapart ferait mieux de « rompre le silence » sur les attaques très violentes dont sont victimes, nos forces de sécurité (gendarmes et policiers) ainsi que les pompiers, lors de rassemblements "houleux" auxquels se joignent des émeutiers très agressifs, en particulier des black blocks et d'autres délinquants, venus dans le seul but d'en découdre... Provoquées, attaquées et blessées parfois grièvement, il est tout à fait légitime que nos forces de sécurité publique se défendent et fassent usage de leurs armes de défense...

En l'occurrence, Emmanuel Macron a raison, l'Etat français est loin de faire usage d'une violence aveugle et démesurée à l'égard de sa population comme le sous-entend Mediapart, exagérément. En comparaison avec d'autres pays beaucoup plus "rigoureux" en matière de maintien de l'ordre, je trouve que l'Etat français est beaucoup trop laxiste en ne réprimant pas assez sévèrement les actes de délinquance et les agressions criminelles qui gangrènent et pourrissent l'existence des honnêtes gens chaque jour…
Commenter  J’apprécie          40
Ce numéro spécial de la revue dessinée sur les violences policières réfutées par le pouvoir est d'une absolue nécessité. Les reportages dessinés mettent en lumière des témoignages de victimes mais également les mécanismes révoltant de contrôle, de formation et de dénigrement qui glacent le sang. Mention spéciale à la dernière intitulée "le flic du futur" qui vous laisse un goût amer et un sentiment d'urgence.
J'ai vraiment apprécié le fait que les dessins soient ponctués d'interviews de sociologue, militants, journaliste, membre de l'ONU qui viennent enrichir et soutenir le propos. Ils apportent un éclairage fondamental, accablant et angoissant sur la vision française de sa police, du contrôle, du racisme institutionnalisé et des violences. On trouve également six témoignages de policiers qui parlent de leurs institutions, de leurs doutes et dégoûts qui m'ont beaucoup intéressés.
Un ouvrage complet donc qui ne laisse aucun doute sur la réalité des violences psychiques et physiques. A lire.
Commenter  J’apprécie          13

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Nous affrontons une machine de guerre qui n’a ni sentiment, ni états d’âme, ni remords. Une machine de guerre qui s’appuie sur la justice, la police, les gendarmes, et dont la puissance économique est capable de nous écraser, de nous épuiser financièrement. Face à elle, nous sommes devenus des soldats malgré nous. Le comité Vérité et justice pour Adama a mis à nu un système répressif et autoritaire. Celui-ci ne nous arrêtera pas. (Assa Traoré)
Commenter  J’apprécie          00
 En 2016, Adama Traoré se fait tuer car il n’a pas sa carte d’identité. Ça montre qu’aujourd’hui encore, nous subissons les conséquences de l’esclavage et du colonialisme.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de La Revue Dessinée (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  La Revue Dessinée
Dans le cadre de l'exposition Posy Simmonds, dessiner la littérature, la Bpi organise une table ronde autour des médias d'actualité dessinés.
En première partie de soirée, Blanche Sabbah, l'autrice de Mythes et Meufs et de Histoire de France au féminin, viendra discuter bande dessinée et actualité.
Puis, La Revue Dessinée, Mâtin et Topo se rassemblent pour échanger sur le traitement de l'information en bande dessinée. Ensemble, ils offrent un regard unique et engagé sur le monde qui nous entoure, faisant de la bande dessinée un médium privilégié pour décrypter les enjeux contemporains. Que vous soyez un·e amateur·rice de bande dessinée, un·e passionné·e d'actualité ou simplement curieux·se de découvrir de nouvelles formes d'expression journalistique, rejoignez-nous pour une exploration captivante de la façon dont la BD se fraye un chemin au coeur de l'actualité avec originalité et engagement.
+ Lire la suite
autres livres classés : ultra-gaucheVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (80) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5218 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..