AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Valérie Dariot (Traducteur)
ISBN : 2744189480
Éditeur : France loisirs (30/11/-1)

Note moyenne : 3.63/5 (sur 93 notes)
Résumé :
Comment faites-vous quand vous avez vingt ans, une mère farfelue, et un père remarié qui se tue dans un accident de voiture, vous laissant en héritage une immense maison et une gamine de trois ans, la demi-sœur que vous ne voyez qu'une fois par an ? Comment faites-vous quand votre chargé de cours, ce Joe Lowden qui tombe les filles comme des mouches, vous fait les yeux doux ? Comment faites-vous quand un confrère et ami de votre père vous force la main pour accepter... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
domisylzen
  24 octobre 2015
Livvy hérite d'une immense fortune mais aussi de la garde de sa demi-soeur de 3 ans. Elle est plutôt du genre égoïste, avec caractère bien trempé. Elle vient de perdre son père, sa mère est sur une autre planète. L'arrivée de cette demi-soeur va modifier complètement sa vie.
Au fil des pages elle se transformera pour devenir une adulte accomplie.
D'une lecture agréable, ce roman vous capte des les premières pages. Les personnages sont attachants et l'humour omniprésent. Un livre qui se lit au galop tant le scénario est captivant.
Commenter  J’apprécie          180
coquinnette1974
  14 juin 2016
J'ai beaucoup aimé ce roman, profitant d'une journée de repos pour le lire d'une traite.
Ma soeur, ce boulet est agréable à lire.
Olivia est une jeune fille attachante (même si parfois elle est un peu agaçante ;) Alors qu'elle est étudiante, elle perd son papa, récupère sa fortune, et en plus hérite de la responsabilité de sa demie-soeur de trois ans ! Cela fait beaucoup en quelques jours, surtout pour une jeune femme égoïste sur les bords.
Mais elle va s'en sortir pas si mal que ça, évidemment.
Certaines petites choses sont prévisibles mais l'ensemble donne un bon roman, facile à lire, et très intéressant.
Par contre, j'ai été un peu surprise car la fin vient vite. J'aurais aimé qu'elle soit un peu plus creusée. C'est pour ça que j'enlève une étoile.
Mais c'est une découverte agréable à qui je donne avec plaisir quatre étoiles :)
Commenter  J’apprécie          30
eholine
  15 juillet 2011
Moi qui trouve les livres de la catégorie "humour" un peu légers, là j'ai vraiment aimé!
Je trouve que ça se finit trop vite par contre, peut être y aura t'il une suite??
Comme titre, j'aurais plutôt mis "ma mère ce boulet" car à réfléchir elle est beaucoup plus casse bonbon que la soeur!
Commenter  J’apprécie          60
lilicrapota
  19 octobre 2011
C'est le genre de truc que je lisais pendant ma grossesse et ça me régale toujours autant, ce n'est certes pas ce qu'on peut appeler de la grande littérature mais c'est comme un bonne série à la télé : ça se lit tout seul, y'a pas besoin de réfléchir. Là c'est une jeune fille de 21 ans qui récupère la garde de sa demi soeur après le décès de son père. c'est bien écrit même si n sait plus ou moins d'avance ce qui va se passer. (il est évident qu'elle va finalement s'attacher à sa soeur et puis trouver l'amour, tant qu'à faire!!!)
Commenter  J’apprécie          30
miss2red
  25 août 2010
A l'annonce du décès de son père, Livvy se voit devenir la tutrice légale de sa jeune demi-soeur âgée de 3 ans.
La nouvelle ne serait pas si terrible si la jeune femme n'était pas une jeune femme égoïste et caractérielle sans aucun sens réel de ce que sont les valeurs familiales à inculquer à cette enfant.
Mais que va donc devenir cette petite fille? Saura t'elle apprivoiser notre sauvageonne?
Un récit drôle et bien mené.
Les passages les plus plaisants sont sans conteste ceux ou les deux soeurs font connaissance.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
miss2redmiss2red   25 août 2010
Dans un coin de la pièce j'avise un plaid en cashmere plié dans un panier. J'en couvre Célia, puis j'éteins la télévision et sors. Je songe aussi à eteindre la lumière puis je me ravise. Elle risque d'avoir peur si elle se réveille dans le noir. Or quelquechose me dit que Célia est le genre de gosse qui s'effraie facilement. Si seulement elle pouvait dormir jusqu'au matin. Combien d'heures dort un enfant de son âge? J'ai un vague souvenir d'Alicia se plaignant que Célia ne dormait jamais quand elle était bébé. Mais depuis elle a grandi, peut-être qu'elle dort douze heures par jour, ce qui occuperait cinquante pour cent de son temps. Il ne me resterait donc plus que douze autres heures à meubler. En supposant qu'elle regarde la télé pendant deux heures et que Rosivel soit présente pendant huit heures...
Je me hais. Je suis minable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
domisylzendomisylzen   26 octobre 2015
Apres un court silence, Dennis dit :
— Je ne me rappelle plus, tu es en quelle année ?
— Troisième.
— Et tu étudies quoi ?
— La glandouille.
— Avec le sarcasme en option ?
— Non, dans cette matière je suis déjà diplômée.
— Je n'ai aucun mal à te croire.
Commenter  J’apprécie          50
Cielo1984Cielo1984   25 mai 2013
Au bout du compte, je parviens à rendre à la cuisine un visage un peu moins apocalyptique. Vidée, je me laisse choir sur une chaise. Je suis en nage et je souffle comme un bœuf.
_ Alors qu'est ce que tu veux manger ?
_ Rien du tout ! Me beugle-t-elle dans les oreille. J'ai pas faim ! Je te déteste !
_ D'accord, si c'est comme ça, tu vas au lit.
_ Je veux pas me coucher, je suis pas fatiguée !
_ C'est ce qu'on va voir.
Je la soulève, la porte jusqu'à la chambre et la largue sur le lit. Plus tard, pendant la nuit, je me rappellerai la brusquerie de mes geste et je me sentirai coupable, mais pour l'heure je n'en ai rien à battre.
_ Si tu refuse de dîner, reste dans ton lit jusqu'à ce que tu t'endormes.
L'idée n'est pas des plus brillantes. Elle est vannée, c'est vrai. Mais il est à peine six heure et d'ordinaire elle ne se couche qu'aux environs de huit heures. Ce qui me laisse une longue plage de temps pendant laquelle Célia rugit et sanglote, veut quitter son lite et se fait repousser manu militari sous mes hurlements hystériques.
A la fin, je suis tellement laminée par cette scène que je lui dis :
_ Et puis merde, va regarder la télé. Fais ce qui te chante, j'en ai rien à secouer. Mais je ne veux plus t'entendre.
Sur ce, je tourne les talons et sors.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
babbab   27 décembre 2008
C'est un avantage quand tu es un boudin. Les gens t'aiment pour toi, pas pour ton physique.
Commenter  J’apprécie          30
LauDaceLauDace   01 août 2014
- Là tu te goures. Les femmes aussi peuvent te briser le coeur.
-ça, je sais, dit-elle, mais quand une femme te quitte, elle a une raison. Elle te quitte pas pour découvrir d'autres horizons. C'est vraiment un truc de mec qui pète de trouille à l'idée de passer à côté du coup du siècle.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Claire LaZebnik (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claire LaZebnik
Deborah Kobylt LIVE: Claire LaZebnik
autres livres classés : chick litVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14977 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre