AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 207065656X
Éditeur : Gallimard Jeunesse (20/02/2014)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 64 notes)
Résumé :
Dans un internat privé près de New York, deux adolescents se retrouvent les héros involontaires d'une tragédie moderne. Amour impossible ou fragile, difficultés à s'accepter, choix cruciaux : de leurs récits croisés surgit une histoire poignante où suspense, humour et sentiments se mêlent avec brio.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
MrsNobody
  10 janvier 2015
Cela faisait longtemps que j'avais envie de lire ce livre, non seulement car sa magnifique couverture m'attirait beaucoup, mais aussi parce que le résumé me donnait très envie de découvrir cette histoire qui promettait d'être passionnante. C'est pourquoi, lorsque je l'ai vu à la bibliothèque, je me suis précipitée dessus !
Ici, on découvre l'histoire de Duncan, qui entre en terminale à Irving, un pensionnat privé près de New-York. L'histoire commence la veille de son entrée en terminale, et Duncan est préoccupé par deux choses : la dissertation qu'il devra écrire sur la tragédie pour le cours de M. Simon, qui est un devoir très important et qui est dans tous les esprits, et savoir quelle chambre lui a été attribuée dans le bâtiment des terminales. Il redoute d'avoir celle dont personne ne veut, qui se trouve au bout du couloir, et qui est plus petite et plus sombre que les autres. Sans compter qu'elle était occupée l'année précédente par Tim MacBeth, l'élève albinos arrivé au second semestre, qui s'est retrouvé au coeur d'un événement tragique que Duncan, qui y est également lié, peine a oublier. Malheureusement pour lui, Duncan découvre bien vite qu'il a hérité de la chambre de Tim. Même s'il n'est pas ravi, il se résigne, et se met à chercher son " trésor ". En effet, la tradition veut que l'élève de terminale ayant occupé la chambre l'année précédente laisse à son futur occupant un " trésor ", pouvant aller d'une vieille pizza moisie à un animal en passant par une bouteille de vin de grand cru. Mais le trésor que Tim a laissé à Duncan est très particulier. Celui-ci lui a laissé une pile de CDs qu'il a enregistré spécialement pour Duncan, et sur lesquels il revient sur les événements tragiques de l'année précédente, en reprenant depuis le tout début, de son départ de Chicago pour venir étudier à Irving jusqu'à cette fameuse nuit, dans le but de permettre à Duncan d'éviter de commettre les mêmes erreurs que lui, et l'aider à mieux comprendre ce qu'il s'est passé...
Ce livre est mon premier coup de coeur de 2015 ! ( ça aurait dû être mon dernier coup de coeur de 2014, mais avec les fêtes je n'ai pas réussi à le terminer avant 2015 ^^ ). J'ai absolument tout aimé ! Ca faisait longtemps que je n'avais pas lu un aussi bon livre !
Tout d'abord, parlons de la forme. Chaque début de chapitre commence par une citation provenant du chapitre, et on alterne entre l'histoire de Duncan, et celle et de Tim. J'ai beaucoup aimé l'idée des CDs, qui m'a rappelé " Treize raisons " de Jay Asher, car c'est un peu le même principe.
Pour ce qui est de l'écriture, je l'ai adoré ! Elizabeth Laban écrit vraiment très bien, sa plume est très agréable à lire ! Ce livre se lit très facilement, et il dégage une véritable ambiance, ce que j'ai particulièrement apprécié.
Au niveau de l'histoire, elle est tout simplement passionnante ! C'est le genre de livre qu'on peut dévorer en une après-midi sans problème, tant il est passionnant et rempli de suspens ! Dès les premières pages, on est happé par l'histoire, par l'ambiance " pensionnat, dortoirs ", et on ne peut plus le lâcher ! Tout comme Duncan, on devient accro aux CDs de Tim, et on est à chaque fois un peu plus impatient d' " écouter " la suite de son histoire.
J'ai beaucoup aimé les aller-retour entre l'année précédente ( celle de Tim ), et l'année actuelle ( celle de Duncan ). Ce livre est extrêmement bien écrit et tous les éléments se mettent en place à la perfection ! ( Je me rend compte que je suis dithyrambique mais j'ai tellement aimé ce livre ! ). Tout en découvrant l'histoire de Tim, qui est addictive et touchante, on découvre celle de Duncan, qui essaye de reprendre le cours de sa vie et de passer à autre chose.
La dissertation sur la tragédie occupe une place assez importante dans l'histoire, même si c'est plus en toile de fond je dirais.
Ce qui s'est passé l'année précédente est plus ou moins l'élément central de l'histoire. On meurt d'envie de savoir ce qui s'est passé cette fameuse nuit, même si on redoute de le découvrir car on sait, on sent que ça va être terrible et tragique ! Plus on se rapproche du dénouement et plus le suspens est insoutenable ! ( En tout cas pour moi il l'était ;) ).
Le suspens est présent tout au long de l'histoire, ce que j'ai beaucoup aimé, et le dénouement n'est pas ce à quoi je pensais ! Je n'irais pas jusqu'à dire qu'il m'a surprise, mais je ne m'attendais pas exactement à ça. ^^ Evidemment, le récit de l'événement est assez tragique, mais je trouve que c'est sa portée, les répercussions qu'il entraîne, qui le rende réellement tragique, à plusieurs niveaux.
Je n'en dis volontairement pas plus à propos de l'événement ou de l'histoire car il faut que vous la découvriez en le lisant !
Au niveau des personnages, j'ai beaucoup aimé Tim et Vanessa. Tim, car j'ai trouvé original qu'un personnage principal soit albinos, enfin, c'est la première fois que je lis un roman comportant un personnage albinos, et j'ai trouvé que c'était intéressant et une bonne idée. Mais surtout, j'ai aimé Tim pour sa personnalité, c'est un garçon touchant, qui manque de confiance en lui et a passé la plus grande partie de sa vie à redouter le regard des gens, qui a du mal à se faire des amis, mais qui gère sa situation plutôt bien. Il est intelligent et j'ai beaucoup aimé découvrir son histoire. Quant à Vanessa, je l'ai beaucoup aimé car même si c'est une fille populaire, qui sort avec Patrick, le garçon le plus populaire d'Irving, qui a beaucoup d'ami(e)s et qui est très appréciée, pour autant, elle est simple et très gentille, et ne juge pas Tim à son physique. L'alchimie entre elle et Tim est presque immédiate, et j'ai aimé suivre l'évolution de leur relation, leur rendez-vous en cachette, les messages codés de Vanessa à destination de Tim... j'ai vraiment beaucoup aimé leur histoire. J'ai également plutôt bien aimé Duncan, même s'il m'a laissé un peu indifférente. Il est néanmoins agréable à suivre, et c'est un garçon sympathique bien qu'un peu " torturé ". Sa relation avec Daisy est plaisante à suivre, et c'est un couple que j'ai bien aimé. J'ai apprécié aussi M. Simon, le professeur à l'origine de la dissertation sur la tragédie. En revanche, je n'ai pas du tout aimé Patrick, qui est difficile à cerner, et franchement déplaisant. Et je n'ai pas aimé son attitude envers Tim.
En résumé, ce livre est à ne pas manquer ! Si vous aimez les ambiances " pensionnat ", le suspens, les drames, les histoires d'amour impossible, les histoires passionnantes, les romans bien écrit et impossible à lâcher, alors n'hésitez pas, Sujet : Tragédie ne devrait pas vous décevoir ! :)
Lien : http://anaislovestoreadbooks..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
orbe
  18 juillet 2014
Au détour d'un retard d'avion, Tim rencontre Vanessa. Une complicité nait entre cet adolescent albinos qui a peur du regard des autres et la jeune fille qui souffre de ne pas réussir à se séparer d'un petit copain instable.
Un an après, à sa rentrée en Terminale, un autre élève, Duncan découvre dans sa chambre d'internat des cd que lui a laissé Tim, à la manière d'un trésor.
Alors que Duncan peine à avouer ses sentiments à Daisy et qu'il a du mal à s'intégrer, l'écoute du témoignage de Tim va l'amener à revenir sur son passé et à comprendre certains de ses blocages.
Que s'est-il passé un an plus tôt qui a lié à tout jamais deux garçons qui ne se connaissent pas ? Quel rôle a joué la dissertation sur la Tragédie, demandée par leur enseignant ?
Car, chaque année, comme une malédiction, un élève quitte le lycée pour ne plus y revenir !

Un roman où le suspense se mêle à la réflexion. Aux changements de l'adolescence, se rajoute pour Tim le handicap de se penser différent, indésirable. Ducan introduit le poids de la culpabilité dans l'existence. La rencontre entre les deux univers sera comme un comète dans le ciel, révélateur, intense et brève.
Le fil de la Tragédie invite le lecteur à décaler son regard pour s'interroger lui aussi sur la différence entre événement tragique et Tragédie. "Une tragédie doit-elle avoir une fin malheureuse ? Pourquoi et pourquoi pas ? ". Intéressant !
Lien : http://cdilumiere.over-blog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Cielvariable
  22 mars 2018
Roman jeunesse fort divertissant qui présente, à l'instar du plus célèbre Treize Raisons de Jay Asher, une mise en abîme (ou si vous préférez, une histoire insérée dans une histoire). L'histoire première (qui n'est pas la principale) est celle d'un adolescent de terminale, Duncan, qui découvre, en prenant possession de chambre de pensionnat, des CD enregistrés par le précédent occupant, un élève de l'année dernière nommé Tim. C'est en écoutant ces CD que nous découvrirons (cette fois avec Tim pour narrateur) la "tragédie" ou plutôt le grand drame de la vie de cet adolescent qui, par sa faute, provoquera des événements irrémédiables. le récit se fait donc en alternance avec les deux narrateurs et on suit les deux histoires, celle de Duncan étant nettement moins palpitante que celle de Tim (en fait, elle n'est qu'accessoire).
La particularité physique de Tim, qui est albinos, amène des thèmes nouveaux (ou du moins ayant un éclairage différent) quant aux épreuves traversées lors de l'adolescence et en cela, il fait preuve d'une originalité bienvenue. le lecteur ressent rapidement de l'empathie pour Tim, sans pour autant que ce ne soit de la pitié. C'est un personnage qui aurait facilement pu se camper dans le rôle de victime, ce qu'il n'est pas. C'est un personnage qui a un fort caractère, qui est capable de réflexion et qui, comme n'importe quel adolescent, fait souvent de mauvais choix et subit les conséquences de ses actes.
Au contraire, Duncan est beaucoup plus discret dans le récit, il reste un personnage superficiel qui manque de profondeur (non par son caractère, mais par la manière dont l'auteure le décrit et le met en scène, c'est-à-dire très peu!) Il est tout de même essentiel pour assurer les transitions dans le récit de Tim et pour faire le lien entre le passé de ce dernier et le moment présent dans lequel se trouve Duncan.
Finalement, le roman est très bien écrit, le rythme est bon et l'intrigue pousse le lecteur a poursuivre sa lecture sans vouloir l'interrompre. de plus, les références littéraires aux auteurs tragiques (tel Shakespeare) et à la littérature (termes et concepts associés à la tragédie) sont un bonheur pour le lecteur cultivé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Juliah
  23 avril 2014
Ce roman a été une sympathique découverte, même si j'ai rencontré pas mal d'éléments un peu décevants au fil de ma lecture.
Commencons par les bons points:
- L'agencement du récit est intéressant et relativement original. Duncan entre en dernière année de lycée à Irving et reçoit, comme c'est la coutume, un "cadeau" de la part de l'ancien occupant de sa chambre d'internat. Dans son cas, il va découvrir ce que Tim, un albinos ayant vécu un événement tragique l'année précédente, et auquel il semble lié lui aussi, lui a laissé. Il s'agit d'enregistrements sur CD de Tim, lui racontant comment tout est arrivé. On découvre de façon entremêlée l'année de Duncan et l'année de Tim, même si avouons-le, l'histoire de Tim prend plus que largement le dessus.
- le personnage de Tim, et notamment sa rencontre et sa relation originale et attachante avec Vanessa, sort de l'ordinaire. On ne suit pas souvent de héros albinos, et découvrir son point de vue est très intéressant. le regard des autres (et de lui-même) sur sa différence est très bien représenté, et on pense à "Wonder" par exemple, ou à tous les romans traitant de la différence physique ou raciale.
-La première partie du récit est très bien écrite, et pleine de suspense. On a envie d'en découvrir plus sur ces deux jeunes garçons, et j'ai aimé ce double point de vue masculin, même si Tim, grâce à la première personne et à sa particularité physique, domine l'ensemble. Les lecteurs masculins auront plaisir à vivre un roman écrit de cette manière, tant les figures féminines sont présentes dans les romans jeunesses ces temps-ci.
Du côté des déceptions:
-J'ai vraiment trouvé dommage ce déséquilibre entre Duncan et Tim, au point qu'on a du mal à s'attacher à Duncan, et à vivre ses difficultés avec compatission.
-Les personnages secondaires sont tous assez clichés, entre la jeune ado hyper belle, tolérante, intelligente mais trop dévouée à son amoureux du moment, et le petit copain sportif, sans cervelle, méchant, manipulateur et lâche, on a l'impression à certains moments de regarder un mauvais feuilleton américain.
-La fin, qui en a séduit certains, m'a laissée assez indifférente. Elle se veut "choc" mais pour moi, c'est tombé à plat. Non pas que l'idée soit mauvaise, mais la façon dont le tout est mené semble bâclé, ou trop peu réfléchi. Et je ne vois pas trop en quoi cet événement peu à ce point toucher Duncan, qui ne me semble concerné que de loin par cet épisode...
- le thème récurrent de la tragédie n'est pas assez développé. Il s'agit du sujet de dissertation incontournable de la dernière année à Irving, proposé par un prof loufoque et passionné, qui déstabilise Duncan. Evidemment, il colle à la perfection à ce qui se passe sous nos yeux lors du roman, mais les clins d'oeil sont parfois trop pesants, ou à l'inverse parfois trop peu développés. Bref, là encore je regrette le manque de dosage et de finesse de l'auteur, qui est certainement à mettre sur le compte de ses débuts.
Pour conclure, et malgré mes critiques, ce roman est assez prometteur pour l'auteur, dont je suivrai les publications, pour voir si les reproches que j'ai à son encontre s'estompent avec le métier (en même temps, je critique alors que je serais bien incapable d'en faire autant!). Ce roman est tout de même très prenant, et bien écrit. On le lit avec plaisir d'un bout à l'autre, et les sujets abordés parleront aux adolescents d'aujourd'hui. Les avis étant très partagés sur la toile, je ne peux que vous encourager à le lire, pour vous faire votre propre opinion. L'éditeur le rapproche des romans de John Green, mais pour ma part je lui trouve plutôt des ressemblances avec les Cat Clarke, en moins intense et percutant, mais tout aussi intelligent. Bref, un roman original qui peut plaire à bon nombre de ses lecteurs, dès 12/13 ans.
Lien : http://louvrage.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
cible95
  10 avril 2014
Tous les ans, à la rentrée, chaque élève de terminale récupère la chambre d'un ancien élève, dans laquelle celui-ci laisse un cadeau (un livre, une bouteille...)
Quand Duncan découvre sa chambre à la rentrée, il est déçu : c'est la plus petite, tout au fond du couloir.
Mais lorsqu'ensuite, il découvre son cadeau, une pile des CD que Tim a enregistrés à son attention, il ne peut s'empêcher de les écouter de suite.
Duncan se replonge alors un an en arrière et découvre petit à petit la tragédie qui s'est jouée sous ses yeux et dont il fut, involontairement, témoin.
Que s'est-il passé lors de cette année scolaire pour que la vie de plusieurs jeunes soit bouleversée à jamais ? Leurs choix, leurs doutes, leurs peurs, leurs failles auraient-ils pu changer la fin de l'histoire ?
Cette histoire fera la trame du roman, mais il y a aussi Duncan avec ses incertitudes, son amour timide pour Daisy, sa classe de première, ou son destin se mêlera à celui de Tim.
Enfin, il y a ce sujet de disserte sur la tragédie. Pour présenter les CD, Tim écrit d'ailleurs à Duncan : « En fait, je t'offre le meilleur des cadeaux, le meilleurs des trésors dont tu puisses rêver. Je te donne la matière de ta disserte sur la tragédie.
Deux histoires personnelles, deux destins,  peut être pas tragiques, mais confrontés à des choix difficiles.
Une histoire à deux voix, des personnages forts et attachants pour une intrigue bien menée. Un magnifique roman !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Ricochet   14 mars 2014
La lecture de ce roman de science-fiction est agréable, le vocabulaire se densifie à la mesure des connaissances de Kia. L'auteur a su créer une ambiance intéressante, sorte de fin du monde glauque mais pas tout à fait dépourvue d'espoir où les nantis, à force de craindre de perdre leur pouvoir, s'autodétruisent. Une dystopie qui donne matière à réfléchir, notamment sur les sociétés totalitaires.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   18 mars 2018
Qu’as-tu pensé quand tu m’as vu la première fois ? Tu avais déjà croisé un albinos ? T’es-tu précipité dans ta chambre, comme j’imagine que font les gens, pour vérifier ce qui provoquait la maladie et voir si elle était contagieuse ? Si tu ne l’as pas fait, je te donne quelques infos : je ne suis pas contagieux et ma maladie se traduit par une absence de pigments dans la peau et les cheveux ; ce qui explique que j’aie les cheveux d’un blanc éblouissant et la peau encore plus blanche. Parfois, dans la foule, j’ai l’impression d’avoir un projecteur braqué sur moi – c’est te dire à quel point je me sens pâle. Même dans un aéroport, au milieu de milliers de gens, on ne voit que moi.

Le voyage jusqu’à l’aéroport est passé beaucoup trop vite. Quand le chauffeur s’est garé devant le terminal après m’avoir demandé sur quelle compagnie je volais, je n’ai pas bougé. Pour ne rien te cacher, ma mère me manquait. En dépit des efforts de tout le monde pour se persuader que j’étais adulte et normal et des miens propres pour rassurer ma mère et Sid à ce sujet, je m’apprêtais à traverser la moitié du pays pour aller dans un pensionnat inconnu. Peut-être aurais-je dû commencer mon histoire ici afin que tu saches pourquoi j’allais à Irving, en premier lieu. Ma mère a rencontré Sid, il y a trois ans à peu près et, honnêtement, j’aurais bien aimé qu’elle le rencontre plus tôt. Avant qu’il n’arrive dans notre vie, on s’en sortait bien, mais il manquait toujours quelque chose. J’avais sept mois quand mon père est mort, je ne me rappelais pas ce que ça faisait d’avoir un homme à la maison, ma mère ne l’a jamais oublié. Quand elle a rencontré Sid, son bonheur a été immédiat. Elle voulait faire les choses lentement, mais ni elle ni moi n’avons pu lui résister et je suis heureux de dire que lui non plus. Peu de temps après, ma mère intégrait son agence de voyages et il emménageait chez nous. Au lycée, je bûchais. J’aimais la plupart des matières, mais comment dire ça gentiment ? Mes camarades n’étaient pas à mon goût. Ou peut-être n’étais-je pas au leur. Si bien que tous les matins j’allais au lycée, je rentrais le soir et j’attendais que l’année se termine.

J’en parlais beaucoup à Sid et il m’écoutait d’une oreille attentive. Mais je pense qu’il ne voulait pas s’immiscer dans notre vie et prendre trop d’ascendant, je le comprends. Il avait adoré le lycée. Devine où il était ? Gagné : Irving. À un moment donné – il me l’a dit plus tard –, il n’a plus supporté de me regarder souffrir, en restant les bras ballants, sachant qu’il avait un atout dans sa manche susceptible de me rendre heureux. Ma mère était à fond pour. Le jour où ils m’ont vu rentrer du lycée après ma première semaine de terminale avec le calendrier du décompte des jours jusqu’au diplôme que j’avais bricolé au déjeuner, ils ont compris qu’un changement s’imposait. Sid a parlé à M. Bowersox et s’est occupé de tout. Pour mon anniversaire, en octobre, mes parents m’ont offert une dernière chance de m’éclater au lycée – le deuxième semestre de ma terminale à Irving. Pour finir, ça arrangeait tout le monde et permettait à Sid et à ma mère de déménager plus tôt. Et franchement, je n’avais rien à perdre. Du moins, je le croyais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LibrairieLeFaillerLibrairieLeFailler   31 mars 2014
« Cher Duncan,

Quand j’ai appris que tu allais me remplacer, je n’y ai pas cru, à dire vrai. Peut-être devines-tu ce que je m’apprête à te révéler, mais je le ferai quand même. Il est important que tu saches pourquoi et comment les choses se sont passées. Il faut que quelqu’un sache – quelqu’un susceptible de se servir de mon expérience pour ne pas refaire les mêmes erreurs que les miennes. Sans doute. Je ne sais pas.En fait, je t’offre le meilleur des cadeaux, le meilleur des trésors dont tu puisses rêver. Je te donne la matière de ta disserte sur la tragédie.

Amicalement, Tim »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
orbeorbe   15 juillet 2014
Il est parfois difficile - voire impossible - de connaître la portée d'un choix avant que tout soit terminé.
Commenter  J’apprécie          200
orbeorbe   15 juillet 2014
Il ne pouvait éviter le jeu et pourtant il espérait dans un coin de sa tête qu'il soit annulé une bonne fois pour toutes, compte tenu de ce qui s'était passé. Bien sûr, les sorties étaient interdites à tout jamais, mais un jeu de chat ou de capture du drapeau pas bien méchant pourrait passer(...)
Commenter  J’apprécie          50
ardepidfardepidf   30 avril 2014
Duncan entre en terminale dans un internat privé de New York. La tradition veut que l'occupant précédent de sa chambre lui laisse un cadeau. Duncan trouve une pile de CDs qui racontent l'année de Tim, l'ancien occupant, un albinos et les événements de l'année précédente.
Duncan doit rendre une dissertation de fin d'études, sujet : une tragédie et Tim promet de lui offrir son sujet.
Un récit croisé, le parallèle entre les deux adolescents, leur vie à l'internat, leurs relations avec les autres.
Une histoire d'amour, de cœur brisé mettant aussi en avant d'autres valeurs comme l'amitié, la loyauté, la souffrance, la différence.
Plutôt 3ème.
Un livre à relire, pour avoir d'autres avis.
J'ai trouvé pas mal de longueurs dans ce livre.
Hazel 30 avril 2014
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Elizabeth Laban (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elizabeth Laban

MP 2014-03-28-213-003048BDD2D9.mp4
Payot - Marque Page - Elizabeth LaBan - Sujet : Tragédie.
autres livres classés : adolescenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
68 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre
.. ..