AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de saphoo


saphoo
  19 août 2016
Court roman intéressant pour le sujet, une enfant nous conte son quotidien dans une famille complètement aveuglée par la religion qui croit dur comme fer à la fin du monde annoncée. Bizarrement, ils se font une joie de cette fin, le père prépare un abri, la mère tout sourire, ne cesse de remplir de réserves ce refuge, aux anges, elle trouve normal aussi de subir la colère de dieu mais elle s'en contrefiche puisque eux sont avertis et pourront se protéger. Un peu bizarre comme raisonnement, mais quand on lit, on ressent bien par le regard de l'enfant par son innocence et son besoin de savoir, de comprendre. Elle pose le doigt sur les mots, tente de faire des rapprochements avec le monde réel, n'y parvient pas toujours bien.
Ce qui est intéressant, c'est comment ces êtres sont manipulés simplement par la parole, un bourrage de crâne, la peur du rejet d'un groupe, bref une vraie secte même si ce n'est pas le mot qui est employé, ça y ressemble tout à fait.
Le deuxième point intéressant, c'est la souffrance de cette enfant qui ne peut vivre comme ses camarades, ne reçoit jamais de cadeaux emballés par exemple, on la prive de son anniversaire, de toutes les fêtes aussi bénignes soient elles. pas de plaisir, c'est un sacrilège ! honte à ses parents qui aveuglés par un soi-disant Dieu, font souffrir leurs enfants mais n'en ont même pas conscience. Ce n'est pas Dieu qui dicte tout cela, ils ne sont même pas assez maître de leur pensée pour le comprendre mais toute une ribambelle d'allumés du ciboulot qui dicte "ces lois" qui interprète également à leur façon, comme ça les arrange en somme. Au passage, ne pas oublier de contribuer aux frais de la communauté hein ! Ce n'est pas gratuit tout ça. S'appauvrir pour un Dieu dont l'existence reste à prouver, mais on enrichit ses apôtres grassement au détriment d'une enfant qui demande juste d'être simplement comme tout le monde. Fêter son anniversaire par exemple.
Une vie sans saveur, juste la prière comme miel, la communauté pour vous soutenir ou vous rejeter, un temple comme salle des fêtes, et ma fois, ça ne regarde qu'eux.
Mais, car il y a un mais, un beau jour, toute cette petite croyance finit par s'écrouler, finalement, les sages ne sont pas si sages que cela, quand ils abusent de leur fille. Ah là on ouvre les yeux ! On finit par comprendre que le diable habite aussi ces croyants qu'on croyait tout blancs !
Quelle pitié ! Je n'ai rien contre la religion mais par contre j'ai un gros problème pour ces gens qui exploitent leurs semblables, les formatent à leur guise, et en font leurs joujoux, les saignent, les réduits à rien. Ce n'est pas humain et encore moins chrétien ou autre nom dans ce goût là.

un livre à mettre dans toutes les mains des gens qui passent leur temps à servir quelqu'un dont on ignore son existence plutôt que de servir leur famille et leur propre existence. Sont pitoyables quand ils viennent frapper à nos portes avec leurs belles paroles. du vent rien que du vent mais eux, le pire c'est qu'ils sont en plein de dedans, et la pauvre fille qui raconte cette histoire, elle voit bien le regard moqueur de ses camarades de classe, elle aimerait être ailleurs, loin de cette honte qu'elle porte comme un fardeau. Car c'est un fardeau, qui l'accable et on ressent bien cette souffrance, et ce besoin de s'échapper de cette prison mentale.
A lire pour mieux comprendre l'inconscience de ces gens endoctrinés, on peut mieux aussi comprendre ce qui se passe avec nos jeunes qui partent vers ce pays de malheur et reviennent prêts à tout, même à se faire sauter la cervelle.
Manipulation pure et simple, loin très loin de la réelle et simple religion qui est pourtant la carotte au bout du bâton pour les faire avancer sur ce chemin de destruction.



Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (4)voir plus