AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : SIE196616_339
Éditeur : (30/11/-1)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Labé, Louise (1526-1566) Poétesse française. Fille d'une famille de cordiers (d'où son surnom de "belle cordière"), elle reçoit une éducation humaniste et appartient au cercle des lettrés lyonnais dans lequel elle mène une vie libre. Ses poèmes disent les joies de l'amour, le plaisir érotique, la douleur de l'absence de l'être aimé. Sa voix de femme se détache du pétrarquisme et de l'influence de Maurice Scève. De 1545 à 1555, elle compose Elégies et sonnets.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Croquignolle
  05 août 2015
Cette poésie de la fin du Moyen-Age n'est vraiment pas facile d'accès. Pourtant elle dégage une force immense et entraînante. L'amour y est omniprésent et amène autant de joie (quand l'Aimé est proche) que de souffrances infinies (lorsque l'Il est absent). Les mots de Louise Labé sont à lire à haute voix, le vieux français se rendant plus accessible ainsi.
Au final, j'ai été heureuse de cette découverte même s'il me faudrait bien du temps pour relire ces vers et les apprécier à leur juste valeur.
Commenter  J’apprécie          110
Indocile
  21 juillet 2015
J'ai découvert la Belle Cordière en même temps que Baudelaire, avec un professeur de français en 4ème. Je suis tombée amoureuse de ses mots et de ses vers. le "vieux françois" m'a accroché et j'ai adoré ça !
Les textes sont souvent fleur bleue, mais pour l'époque qu'une femme fasse partie des érudits était déjà beaucoup...
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
AliceinwonderlandAliceinwonderland   02 septembre 2013
Je vis, je meurs ; je me brûle et me noie ;
J'ai chaud extrême en endurant froidure :
La vie m'est et trop molle et trop dure.
J'ai grands ennuis entremêlés de joie.

Tout à un coup je ris et je larmoie,
Et en plaisir maint grief tourment j'endure ;
Mon bien s'en va, et à jamais il dure ;
Tout en un coup je sèche et je verdoie.

Ainsi Amour inconstamment me mène ;
Et, quand je pense avoir plus de douleur,
Sans y penser je me trouve hors de peine.

Puis, quand je crois ma joie être certaine,
Et être au haut de mon désiré heur,
Il me remet en mon premier malheur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
IndocileIndocile   20 juillet 2015
Je vis, je meurs ; je me brûle et me noie ;
J'ai chaud extrême en endurant froidure :
La vie m'est et trop molle et trop dure.
J'ai grands ennuis entremêlés de joie.
Commenter  J’apprécie          60
IndocileIndocile   20 juillet 2015
Je t'en supplie, Amour, cesse de me tourmenter !
Mais n'éteins pas en moi mon plus précieux désir,
Sinon il me faudra fatalement mourir.
Commenter  J’apprécie          40
IndocileIndocile   20 juillet 2015
Baise m'encor, rebaise-moi et baise ;
Donne m'en un de tes plus savoureux,
Donne m'en un de tes plus amoureux :
Je t'en rendrai quatre plus chauds que braise.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Louise Labé (23) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Louise Labé
Louise LABÉ – Introduction à sa poésie par Stanislas Fumet (Chaîne Nationale, 1960) L’émission « Anthologie française », par Stanislas Fumet, diffusée le 16 novembre 1960 sur la Chaîne Nationale.
autres livres classés : 16ème siècleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
888 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre