AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782258133211
380 pages
Presses de la Cité (31/08/2017)
4.27/5   73 notes
Résumé :
1956, Saint-Jean-du-Gard, au cœur des Cévennes. Parmi ses élèves, Adèle Gensac, jeune institutrice, remarque Élise, dix ans, douce, brillante, mais muette. Et née de père inconnu. Lucie Rochefort, sa mère, assume parfaitement cette double singularité en dépit des ragots et des médisances. Une complicité s’établit peu à peu entre Adèle et Lucie, deux femmes dotées d’une indépendance d’esprit rare pour l’époque.
Un jour, l’institutrice se voit confier le journa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
4,27

sur 73 notes
5
12 avis
4
6 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis

jeunejane
  19 février 2021
Mars 1945 : Dans les Cévennes. Un bébé de quelques jours est déposé devant la ferme des Martin. C'est une petite fille.
Un billet semble communiquer qu'elle s'appelle Élise.
Elle n'est pas bien tombée cette petite fille dans cette famille de fermiers sans aucune délicatesse, avec le père plus que brutal.
Septembre 1955 : Adèle Gensac, toute jeune institutrice reçoit son poste dans un village des Cévennes.
Elle assure le cours moyen et remarque vite la petite Élise , muette et pourtant capable de lire et écrire plus que correctement.
La fillette vit seule dans le village avec sa maman, Lucie issue d'une famille d'industriels qui l'entourent bien.
Par le biais d'un carnet, la jeune institutrice découvrira les horreurs vécues par Élise dans sa famille adoptive.
Adèle et la maman se lient d'amitié. Très en confiance grâce à la discrétion de la jeune institutrice, Lucie lui confie sa vie secrète : ses années de résistance, sa connaissance avec le père de la petite et les circonstances de la disparition de celle-ci.
Adèle promet à Élise de retrouver son père ; c'est un vaste projet. En attendant, Élise reste muette mais on sent qu'un élément pourrait renverser la situation.
Entretemps, Adèle mène sa vie de femme avec François, un instituteur rencontré lors de son premier poste.
Tout au long du roman, on rencontre des personnages sympathiques aux valeurs sûres comme le père Deleuze, l'oncle de Lucie et bien d'autres.
L'histoire démarre un peu lentement et puis le rythme s'emballe pour devenir un roman palpitant.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          520
LydiaB
  24 novembre 2020
Une institutrice dans les Cévennes, cela ne pouvait que me plaire ! Adèle arrive, après-guerre, à Saint-Jean-du-Gard dont elle n'est pas originaire. Les gens sont méfiants mais Adèle est pleine d'enthousiasme. Elle se prend d'affection pour Elise, une jeune élève muette et ce qu'elle va découvrir de la vie de cette petite est terrible. J'avoue que je suis passée par tous les sentiments ! Ce livre est un vrai ascenseur émotionnel !
J'ai adoré la partie historique : la seconde guerre mondiale, les résistants et la vie pendant l'occupation. Christian Laborie n'a pas son pareil pour raconter des histoires en les mêlant à des contextes historiques ou sociétaux. Je l'avais déjà découvert dans le goût du soleil et L'Enfant rebelle. Je confirme avec celui-ci.

Lien : https://promenadesculturelle..
Commenter  J’apprécie          560
Annette55
  08 février 2021
J'ai découvert par hasard, à la médiathèque les ouvrages de cet auteur.
Celui - ci est mon deuxième et certainement pas le dernier .
C'est l'histoire d'une institutrice Adèle Gensac qui , très jeune , en 1956, occupe son premier poste à Saint - Jean - du - Gard, au coeur des Cévennes .
Elle n'est pas d'origine cévenole , ce qui freine les contacts avec la population, méfiante ....
Mais très vite, elle distingue parmi ses élèves : Élise , dix ans , petite blonde aux yeux bleus, attentive , fine , brillante mais muette , née de père inconnu , souvent moquée par ses camarades , une singularité double , que sa mère , Lucie , malgré les ragots de village , la méfiance et les médisances assume , aux yeux de tous ....
Au fil du temps , une connivence rare et sûre s'établit entre Adèle et Lucie .
Pour l'époque , afficher une telle indépendance d'esprit et d'action était vraiment rare!
Un jour , Adèle se voit confier le journal intime d'Elise qui a accompagné ses souvenirs les plus lointains .
Douloureux , violents , terribles ...Incroyables ...
Quel mystère entoure sa naissance ?
Quelle est l'histoire réelle de Lucie Rochefort ?
Comment apaiser les tourments du passé ?
J'ai dévoré les 572 pages de ce roman, surtout la partie historique , le contexte de la deuxième guerre , la vie pendant l'occupation , les résistants , l'après guerre , l'épuration , les procès , Berlin - Est et Berlin Ouest ......
Entre contexte historique et sociétal, rigidité des directeurs d'école de l'époque , négligeant les enfants différents , secrets de famille , pièges , confidences , rumeurs , enfant de personne, de l'ombre, du marais , du cachot et du silence , les engagements , la réclusion , la vérité enfin révélée , l'auteur réussit une saga familiale , historique , bien documentée des années 30 aux années 63 ,en quatre parties à l'aide d'un extraordinaire talent de conteur.
Un très bel ouvrage , particulièrement bien mené et construit, sans prétention , qui emporte le lecteur au coeur de l'histoire et lui procure une multitude d'émotions!
Un livre que l'on ne lâche pas !
Bravo et merci à l'auteur pour son travail littéraire et de recherche historique !
À ma prochaine visite à la médiathèque , je continuerai à découvrir votre oeuvre !
Dans la Collection : Terres de France !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4012
LeslecturesdeKevin
  12 janvier 2017
Cette première lecture de l'année est une réception de France Loisirs, acceptée quelques jours après avoir parlé de la Seconde Guerre Mondiale avec mes voisins. Curieux, j'aime beaucoup m'intéresser à cette période de l'Histoire mais toujours de manière détournée, biaisée et non en lisant un livre s'attaquant au sujet. Au bout de cette lecture, je ne vais pas dire que ce livre est un coup de coeur mais je l'ai apprécié à sa juste valeur.
Tout d'abord, je vais vous parler de l'intrigue générale du roman, ce que nous désirons le plus, voir si elle est si divertissante que ce que le résumé sous-entend. Lorsque j'ai lu le résumé, je n'ai pas pu m'empêcher d'imaginer certains secrets sombres et mystérieux. J'étais parti sur divers sentiers de réponses, divers chemins aussi secrets les uns les autres. Voilà, j'étais embarqué, je ne pouvais donc pas refuser cette lecture alors que j'avais déjà commencé mon enquête. Heureusement que la période de fêtes a su tenir éloigné mon cerveau de continuer seul sur les fondations bien faibles du résumé. Une fois le livre reçu, je l'ai directement attaqué pour découvrir cette intrigue, pour y plonger dedans et découvrir un suspense moins mortel mais plus historique. J'ai l'habitude de lire des thrillers qui ont aussi leur trame assez énigmatique. Je voulais changer, entrer dans un roman d'un autre genre, découvrir des chemins moins dangereux mais tout aussi intéressants. Une intrigue varie en fonction du genre du livre. Au début, je ne savais pas à quoi m'entendre. Grand enquêteur, j'ai rassemblé les pièces du puzzle, en même temps que les personnages. À un moment, je me suis senti meilleur enquêteur qu'eux et cela m'a paru bizarre. J'avais la clé de l'énigme mais je savais que l'énigme ne s'arrêtait pas là. J'avais compris, découvert le terrible secret caché mais pas assez pour arrêter ma lecture. Il y'avait autre chose de caché, de plus subtil, de moins tangible et je ne pouvais donc détacher ma lecture. J'ai savouré les 50 dernières pages, faisant durer le suspense, ne voulant pas arrêter trop vite. Et même si au bout d'un moment, cette intrigue n'a plus vraiment de secret pour nous, un autre sentiment éveille notre intérêt, sentiment de complicité et d'attachement avec les personnages.
Les personnages. Drôles de protagonistes. J'ai également quelques mots à toucher sur eux et sur leur représentation. Nous ne faisons pas directement connaissance des personnages clés de l'histoire et certains, au bout d'un moment, décident de laisser place sur le podium à d'autres héros que nous jugions secondaires. C'est un peu comme la chaise musicale. La musique est lancée, nous parlons de tous les personnages, les découvrant tous peu à peu et là, la chanson cesse et les personnages ne bougent plus. Dès lors, le narrateur s'intéresse à un personnage en particulier, nous faisant plonger dans son coeur, son intimité, nous apprenant son histoire. Cette expérience ne peut que donner une seule conséquence : notre rapprochement, notre attachement envers le personnage en question. En créant des liens forts entre le lecteur et les personnages, nous ne pouvons qu'être touchés par leur histoire et leurs péripéties. Ils sont nus devant nous, tout artifice enlevé, tout secret découvert. Comment peut-on rester indifférent face à une personne qui nous dévoile son jardin secret ? Cela crée directement un climat de confiance, un climat qui apaise l'histoire, qui apaise les tensions et qui nous donne envie de découvrir encore plus sur eux, de les aider, de les écouter, d'être simplement leur ami. L'identité qui leur est créée est plus remplie que certaines réelles. Nous avons l'impression de lire les péripéties de vraies personnes à la vie mouvementée et découvrir un tel récit.
Pour terminer cet avis appréciateur, j'aimerais parler de l'univers du livre. Nous n'avons pas l'impression de lire un livre historique. Ce roman ne se lit pas, il se vit. Nous n'avons pas besoin de faire un effort pour imaginer le cadre de l'histoire, cadre spatial mais également temporel. Certains livres demandent au lecteur de fermer les yeux pour pouvoir s'imaginer le récit. D'autres, comme celui-là, ne demandent pas cela. Les mots prennent vie. Notre espace de lecture se transforme. le bureau se transforme en prairie. Nous sommes directement plongés dedans. Nous lisons quelques dizaines de pages et la magie intervient. Un coup de baguette et les mots n'en sont plus. Comme je l'ai dit, nous ne lisons pas ce livre, nous le vivons et je pense que cela est une des meilleures choses qu'on peut dire sur un roman car cette impression montre que nous planons, que nous entrons dans l'histoire sans aucun problème, qu'il n'y a pas de blocage, de barrière. Ce voyage m'a enchanté, m'a fait vivre des tas d'aventures et j'en reviens, déçu de ne pas avoir continué de voguer sur les mots de l'auteur mais toute bonne chose a une fin.
En conclusion, je tiens à remercier France Loisirs de m'avoir conseillé la lecture de ce roman car il m'a enchanté et je pense qu'il plaira à plus d'un lecteur, qu'il permet détente, secret et plaisir. Un roman qui fera passer le temps, que ce soit au coin de la cheminée ou sur un transat en été.
Lien : http://leslecturesdekevin.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
LisonsDesLivres
  08 novembre 2017
L'histoire d'Elise, enfant muette, et de sa maman Lucie m'a fait passer par différentes émotions. de la pitié pour Élise en découvrant son secret et du dégoût pour ses bourreaux. de la peur en suivant le récit de la vie de Lucie. Et malheureusement de l'incrédulité par rapport à la manière dont leurs secrets respectifs sont dévoilés à l'institutrice d'Elise, Adèle. Ce sentiment m'a fait me détacher un peu des personnages et de leur vie.
Il est impossible d'en dire davantage sans raconter l'histoire mais j'ai trouvé que les ficelles utilisées par l'auteur étaient trop grosses et que la suite était parfois cousue de fil blanc.
De nombreux thèmes sont abordés:
- l'enseignement dans les années 50 avec des idées qui paraissent rétrogrades sur le handicap,
- l' insertion de la personne handicapée dans la société,
- la seconde guerre mondiale
- le fait que dans les deux camps, il n'y avait pas que des bons d'un côté et des méchants de l'autre ; une vision plus nuancée est proposée et m'a permis d'en apprendre plus sur cette période
- la résilience
- l'Allemagne de l'Ouest et de l'Est
- on retrouve la famille Rochefort qui avait fait l'objet d'un livre précédent (ne pas l'avoir lu ne pose pas de problème pour comprendre celui-ci).
À cause de ce manque de finesse dans les rebondissements, ce roman n'est pas le meilleur de l'auteur pour ma part mais je n'ai pas encore lu tous ses livres et je compte bien continuer à les découvrir malgré cette légère déception.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
jeunejanejeunejane   19 février 2021
- On ne revient jamais en arrière. C'est un leurre. Les années se succèdent sans qu'on puisse ralentir le temps. On est le produit de son passé, qu'on le veuille ou non...
- Mais on peut toujours infléchir sa vie présente en fonction de ce que l'on a connu. Nul n'est tenu au fatalisme.
Commenter  J’apprécie          273
Annette55Annette55   07 février 2021
«  Ce fut un long voyage. Les pentes étaient raides à travers la montagne cévenole , mais les paysages sublimes .
Les ravins escarpés lui donnaient le tournis sur les viaducs vertigineux qui enjambaient les vallées encaissées. Les tunnels se succédaient les uns aux autres sur un rythme accéléré, traversant la montagne pour déboucher toujours sur un panorama grandiose .
Adèle s’extasiait quand, au sortir de l’un d’eux, après de larges plateaux aux pâturages verdoyants , se dressaient tout à coup des falaises de granite dont les sommets se perdaient dans la forêt de conifères » ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Annette55Annette55   08 février 2021
«  —— Qui ne l’est pas en définitive ?
Nous entretenons tous un jardin secret que nous sommes les seuls à connaître .Il y a ceux qui acceptent leur dualité .Et ceux qui la refusent .Ceux - là sont les plus à plaindre , car ils vivent souvent dans le tourment.
Ils ne s’aiment pas eux- mèmes , ils n’aiment que le reflet qu’ils offrent aux autres et qui n’est pas forcément la réalité de leur être » ..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
rkhettaouirkhettaoui   18 janvier 2017
On ne pourra plus éduquer demain comme aujourd’hui. L’instit’ autoritaire, qui a toujours raison, et qui se permet même des sévices corporels sur ses élèves quand ceux-ci s’écartent du droit chemin, ce maître-là va bientôt disparaître. Et ce sera tant mieux ! Nous devons placer nos élèves au centre de toutes nos préoccupations, adapter nos méthodes en fonction de leurs capacités à s’approprier notre enseignement. Sinon, tôt ou tard, nous ne serons plus maîtres dans nos classes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   18 janvier 2017
Nul n’est à l’abri de la médisance et de l’injustice. Ne jetez pas la pierre à celui ou celle qui a péché, si vous ne voulez pas vous retrouver un jour à votre tour sous la férule des inquisiteurs. Prenez garde de ne pas rejeter votre prochain par vos jugements hâtifs et sans recours. Soyez indulgents envers ceux qui osent montrer leur différence.
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Christian Laborie (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Laborie
Christian Laborie met en avant ses sources d?inspiration. Après "Les Rochefort" et "L?Enfant rebelle", suite de la saga des Rochefort. En savoir plus sur « le Goût du soleil » : http://bit.ly/2dEn6IU
Né dans le nord de la France, Christian Laborie est cévenol de c?ur depuis plus de vingt ans. Il a notamment publié L?Appel des drailles (2004) et Les Hauts de Bellecoste (2011), ainsi que Les Rives Blanches (2013), Les Rochefort (2014), L?Enfant rebelle (2015), tous trois aux Presses de la Cité.
autres livres classés : handicapVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
288 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre