AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782369814481
48 pages
Éditeur : Rue de Sèvres (07/06/2017)
3.66/5   28 notes
Résumé :
Qu'on se le dise, Merlin n'est pas mort ! D'ailleurs, équipé de ses fameux champignons trompe-la-mort, il espère bien tromper l'Ankou un bon moment.
Mais celui-ci a plus d'un tour dans son sac et pétrifie d'un sort Merlin et Morgane, toujours en train de se chamailler, à défaut de pouvoir tuer Merlin.
Aliénor et Lancelot vont devoir venir à leur rescousse et, pour cela, aller affronter l'Ankou dans son domaine, dont l'un des étangs débouche, dit-on, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,66

sur 28 notes
5
2 avis
4
5 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

Erik35
  01 juillet 2017
POMME, POMME, POMME, POMME !
Troisième volet de cette petite série très lointainement inspirée de l'univers arthurien, cet Aliénor Mandragore, Tome 3 : Les portes d'Avalon nous emmène donc vers la fameuse et énigmatique "île des pommes" ("aval" pour pomme en breton), le lieu fameux où, selon la légende, le grand Roi Arthur y fut accueilli par la fée Morgane après la terrible bataille qu'il eut contre son propre fils, Mordred, afin qu'il y guérisse de ses blessures et qu'il revienne, un jour, reprendre la place qu'il mérite parmi les hommes.
Rien de tout cela ici (à l'exception du petit cahier rapide mais instructif, situé en fin d'ouvrage et appelé avec humour "L'écho de Brocéliande") puisque, ceux qui ont lu les deux précédents opus de cette série le savent, il s'agit ici des aventures aussi ébouriffantes qu'extraordinaire de la supposée fille du célèbre mage Merlin, dit l'enchanteur. La jeune fille - apprentie druide et magicienne elle-même - a le don de pouvoir résister au célèbre cri de la mystérieuse mandragore (cette plante dont on dit qu'elle pousse au pied des gibets), un genre de "cri-qui-tue", y compris des êtres semi-diaboliques réputés immortels comme Merlin.
Après moult aventures dans lesquelles Merlin a pu finalement échapper au terrible "Ankou" (le serviteur de la mort dans les contes bretons) grâce à sa fille et la belle fée Viviane entre autres, ce même Ankou, que l'on aime généralement assez peu croiser, même lorsque ce n'est pas vous qu'il vient emporter vers le "Youdig" (prononcer "youdic"), les portes de l'enfer - pour faire vite -, s'acharne après la famille de Merlin et parvient même à transférer la jeune Aliénor vers la légendaire île parfois qualifiée de "fortunée".
Comment s'en sortira-t-elle ? Merlin, devenu fantôme dans les précédents épisodes pourra-t-il l'aider ? Pourquoi l'Ankou s'en prend-il ainsi à Aliénor ? Morgane peut-elle encore retourner dans l'île dont elle fut jadis la gardienne principale ? Tant de questions dont il vous sera donné réponse au fil de ce troisième volet des amusantes (bien qu'un peu superficielles) histoires d'Alinéor Mandragore.
Truffé de références (aux légendes de la mort de la matière de Bretagne, au mythe arthurien, à Alice au pays des merveilles, ainsi qu'un clin d'oeil à Hayao Miyazaki avec les étranges chiens de cet Ankou, ressemblant aux personnages fantomatiques que l'on trouve dans "Le Voyage de Chihiro" concernant plus précisément cet album) dont la scénariste, Séverine Gauthier, et le dessinateur, Thomas Labourot, se sont très largement mais encore plus librement inspirés, ce troisième opus marque un peu le pas en comparaison des deux précédents. le dessin est toujours aussi amusant, et joue tout autant avec les codes de la bande-dessinée fantastique française d'éditeurs plus célèbres que la jeune maison d'édition "Rue de Sèvres" (Delcourt, Soleil, etc) que ceux du manga (surtout pour le dessin des personnages).
Aliénor est aussi attachante qu'elle sait se rendre insupportable, Merlin est un vieux ronchon au grand coeur, Morgane est une vieille mégère pas aussi méchante qu'elle veut le faire croire et l'Ankou, habituellement tout sauf drôle, est très bien vu en espèce de Majordome suffisant et autoritaire, alors que dans le fantastique breton original, c'est plutôt un pauvre hère, mal fichu, édenté, lugubre et sans grande intelligence, mais duquel on ne réchappe jamais.
Hélas, on peine à accrocher au scénario, qui se perd dans d'infimes détails sans grand intérêt ; on aurait aussi aimé avoir un personnage de Moronoe (l'une des soeurs de Morgane) un peu plus approfondi ; l'ensemble, enfin, manque du rythme des premiers, même si l'ensemble se lit assez agréablement, pour peu qu'on accroche à cet univers référencé mais très décalé. le cahier de fin d'ouvrage est, en revanche, un vrai plus, entremêlant vraies-fausses infos humoristiques sur la forêt magique de Brocéliande et ses petits habitants insolites, des contes traditionnels, quelques explications bien amenées sur tout ce légendaire immémorial (cette fois, Avalon, bien entendu). Pas si bête pour faire découvrir en s'amusant cet univers si riche et si fascinant à un public pré-ado/ jeunes ado.
A suivre (sans doute).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
alouett
  30 septembre 2017
Merlin est mort. Aliénor, sa fille, a eu beau tenter de le ramener à la vie grâce à un sortilège, la fée Morgane a eu beau chercher à le faire passer de trépas à vie, les éléments s'enchaînent et Merlin ne revit que quelques heures avant de passer de vie à trépas. Et cette situation n'est pas pour déplaire à l'Ankou qui veille sur ses ouailles avec une grande attention et est déterminé à amener Merlin où il doit être : au royaume des morts !
Mais Merlin, ou du moins son fantôme, ne l'entend pas de cette oreille et Aliénor fait tout ce qui est en son pouvoir pour trouver un nouveau sort de résurrection. En attendant le moment où tous les ingrédients seront réunis, il reste à comprendre ce qui a provoqué le terrible tremblement de terre du second tome. Aliénor et le jeune Lancelot étaient au coeur de l'épicentre du séisme et se rappellent encore lorsque le sol s'est dérobé sous leurs pieds, les faisant échouer brutalement dans un cimetière de dragons. Ils ont accepté de montrer le lieu à Morgane et Merlin afin que ces derniers puissent y récupérer quelques ingrédients magiques et dissimuler l'entrée aux yeux des simples mortels.
En chemin ils croisent l'Ankou. A la surprise de tout le monde, ce n'est pas Merlin qu'il emmène au royaume des morts… mais Aliénor. La jeune fille a tôt fait de comprendre qu'elle a été parachutée sur Avalon. Reste à comprendre pour quelle raison l'Ankou s'est saisie d'elle.

Le moins que l'on puisse dire c'est que ce tome remue et que l'intrigue saute de rebondissement en rebondissement. Séverine Gauthier propose un scénario retors qui pique la curiosité du lecteur. du coup, il faut tout de même beaucoup d'explication pour permettre au lecteur de se situer, d'appréhender les références qui sont faites à la légende arthurienne et pour comprendre un tant soit peu les tenants et les aboutissants de l'intrigue. Les personnages sont plus bavards que dans les deux tomes précédents et certaines planches sont assez verbeuses. Une fois n'est pas coutume pour un album jeunesse, je ne suis pas parvenue à le lire d'une traite (contrairement à mon fils de 11 ans). Mais lui aussi reconnait que cet album est plus compliqué pour autant, cela n'a pas d'impact sur le plaisir qu'on a à découvrir ce récit. On termine l'album en dévorant les six pages de « L'écho de Brocéliande », la gazette des habitants de Brocéliande. Pour le lecteur, c'est l'occasion de combler ses lacunes sur certains personnages du cycle arthurien ou sur la mythique Avalon.
Les dessins de Thomas Labourot montrent toute l'espièglerie des personnages. Excepté le personnage de Lancelot enfant, les autres protagonistes sont tout de même de joyeux fiers-à-bras et les illustrations mettent en valeur toute la malice de ces individus. Les couleurs ludiques permettent de décaler les choses, de diffuser de la bonne humeur malgré la mauvaise foi évidente de certains. C'est très agréable à l'oeil, on savoure les détails graphiques (l'auteur s'éclate à détailler la flore notamment) tout autant que les rares planches muettes que l'on accueille comme des respirations.
Lien : https://chezmo.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Biancabiblio
  07 juin 2018
Particulièrement sensible au hurlement des racines de mandragore, le druide Merlin y a succombé. Deux fois. Pour ramener son cher papa à la vie, Aliénor a provoqué l'Ankou, le serviteur de la mort.
Mais bien déterminé à punir l'audace de la jeune fille, l'Ankou, qui s'est juré d'emporter l'âme de Merlin, la précipite dans le Youdig avec les âmes damnées.
La jeune magicienne se voit en fait ouvrir les portes d'Avalon, accueillie par Moronoe, l'une des neufs fées de l'île d'Avalon, qui entend bien se venger de Merlin…
Après avoir assisté à la mort, puis la résurrection, puis de nouveau à la mort de son père Merlin dans Merlin est mort vive Merlin !, avoir combattu un dragon avec le jeune Lancelot dans Trompe-la-mort, revoilà notre jeune héroïne aux prises avec l'Ankou dans Les portes d'Avalon.
Ce troisième tome fait à nouveau la part belle à Aliénor et à Merlin, plus en forme que jamais ! J'aime beaucoup l'humour, le caractère irascible de Merlin et les joutes verbales qui l'opposent à Morgane, des saillies bienvenues dans une histoire où la mort joue un rôle de premier plan.
Ceci mis à part, l'aventure m'a semblé manquer de pep's et plutôt embrouillée, j'ai eu du mal à me passionner pour cette nouvelle histoire alors que les deux précédents volumes m'avaient davantage séduits.
Reste que l'ensemble se lit bien grâce à l'humour déployé par Séverine Gauthier et surtout aux planches de Thomas Labourot, une fois de plus très réussies et qui servent bien l'aspect fantaisy du récit, elles sont aussi très agréables à regarder, ce qui ne gâte rien.
Les personnages restent intéressants : Aliénor est une héroïne attachante, Merlin est un vieux ronchon au grand coeur, Morgane n'est pas aussi méchante qu'elle voudrait le faire paraître et l'Ankou, est loin de faire peur mais ressemble davantage à un butler snob et autoritaire.
Comme pour les précédents opus, Séverine Gauthier et Thomas Labourot nous proposent à la fin du volume, L'écho de Brocéliande, avec un bestiaire, le guide de l'île d'Avalon, un point sur la légende des neufs soeurs et un petit tutoriel pour réaliser un thaumathrope.
Un troisième tome qui m'a plu même si pour moi il est en deçà des volumes précédents mais je persiste, Aliénor Mandragore est une série à suivre assurément, elle a le mérite de remettre au goût du jour la légende arthurienne et surtout le mythe de Merlin l'Enchanteur !
Lien : https://deslivresdeslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
La_PAL_de_la_Licorne
  18 février 2020
Grâce aux champignons « Trompe-la-mort », Merlin retrouve une consistance et peut toucher les objets. Parti en cueillette avec Aliénor, Lancelot et Morgane, ils croisent la route de l'Ankou qui enlève Aliénor. Comment faire pour la retrouver ?
Un troisième tome qui change un peu. Aliénor vit seule des aventures pendant que les autres en vivent de leur côté. Un dessin et une colo toujours aussi réussis. Des inspirations piochées chez Disney avec la sorcière Moronoe qui ressemble étrangement à Maléfique et les poignées des portes qui ressemblent à celles d'Alice au pays des merveilles...
Commenter  J’apprécie          20
Noctenbule
  02 octobre 2017
La lecture du troisième tome s'est fait avec une certaine curiosité. le suspens était monté dans les deux précédents tomes et je m'étais attachée à cette petite bande. Je voulais savoir ce qui allait leur arriver. Elle a déjà trouvé un moyen de faire fuir d'Ankou avec ces fameux champignons trompe-la-mort. Alors il n'y avait pas de raison qu'elle ne trouve pas un autre moyen pour que son père ne soit plus un fantôme. Mais l'Ankou est un adversaire important et a plus d'une idée dans son sac. C'est là que le génie de Séverine Gauthier entre en jeux. Car elle va réfléchir à donner un nouveau souffle à cette aventure très passionnante. Les pages se tournent assez vite pour découvrir les mille et un retournements de situation. J'ai été conquise par l'histoire qui a été choisie. En plus, l'univers graphique de Thomas Labourot est toujours aussi bien construit et coloré. Un ensemble qui arrive à bien montrer l'évolution d'Aliénor qui se rend compte de ces compétences. Rue de Sèvres s'affirme comme une maison d'édition de qualité qui pousse même dans les détails. Ce n'est pas parce que l'histoire est terminée que la bd est finie. Il y a l'Echo de Brocéliande à lire avec les actualités magiques du coin.
Lien : https://22h05ruedesdames.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Erik35Erik35   01 juillet 2017
Merlin - Qu'avez-vous fait à ma fille ?
L'Ankou - Votre fille n'est pas ici. Et si vous me provoquez, je serai ravi de voir toute la famille disparaître aujourd'hui.
Commenter  J’apprécie          50
ColibrilleColibrille   10 février 2020
- Mais tu vas le faire ?
- Je suis contente que tu aimes autant ton amie. Je vais le faire. Mais pas pour Aliénor. Ni même pour Merlin. Je le ferai pour toi...
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Thomas Labourot (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thomas Labourot
La ferme des animaux
autres livres classés : Brocéliande , Forêt deVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17323 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre