AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782020953962
187 pages
Éditeur : Seuil (12/04/2007)

Note moyenne : 4.24/5 (sur 21 notes)
Résumé :

"J'approchai l'arbre vers le soir et d'emblée je le reconnus, inchangé malgré les années. Si les arbres vieillissent autrement que les hommes, c'est qu'ils ont autre chose à nous dire. Sur son tronc, la peau s'écaillait par endroits livrant à l'air la chair à vif. Dans le canal, depuis longtemps désaffecté, lentisques et nénuphars couvaient un monde d'hydromètres, d'araignées d'eau, d'é... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
marieclairec
  16 février 2016
Merveilleuse lecture...
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
coco4649coco4649   10 janvier 2019
 Cet été-là…


 Cet été-là, je le passais sous une écorce de platane. Je le sais
aujourd'hui : je commençai par le plus difficile, par l'ombre et
les insectes. Mais lorsqu'on veut changer de vie, naître à un
autre monde, tergiverser ne sert à rien. Religions, philoso-
phies, livres, penseurs, idéologues ne proposaient à mes désirs
que de timides voyages dans les banlieues de l'être. Je voulais
autre chose, aussi les congédiai-je.
 Je ne m'étendrai pas sur les raisons qui me firent choisir
une écorce pour lieu de ma métamorphose. Je n'indiquerai
qu'un détail : bien loin de me jeter sur le premier arbres venu,
je choisis un platane connu depuis longtemps.
 Il se dressait à proximité de la Loire sur les bords d'un canal
où, enfant, j'allais jouer le jeudi. À l'automne, j'aimais soulever
ses écorces pour y découvrir tout un monde de bêtes endormies,
y sentir la fraîcheur de l'ombre et la sueur de l'arbre. Odeurs
comme des embruns de terre que je humais jusqu'au vertige…

p.9
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
faeyfaey   09 septembre 2019
Je suis à l'intérieur,dans un étroit couloir qui me semble sans fin.J'ai pu franchir les Portes sans encombre,sans la moindre
intervention des guetteurs et de leurs mandibules.Par quel miracle?Aurais-je déjà l'aspect ou l'odeur des termites?De toute façon,il est trop tard pour reculer:me voici sous la terre ,emporté par les ouvriers vers un lieu inconnu.Ils vont et viennent et me bousculent sans paraître s'apercevoir de ma présence.Il règne une température plutôt chaude mais non étouffante car de frais courants d' air parcourent les galeries.Peu à peu,mes yeux s'habituent à cette obscurité,à ce tunnel aux murs poreux qui descend en pente très douce.Je n'ai qu'à me laisser conduire là où les autres et ma folie m'entraînent.Je sens autour de moi une atmosphère fébrile,tout un zèle de pattes dont je ne devine pas la raison.Chaque ouvrier porte sa boule mâchonnée entre ses mandibules.Je fais de même avec la mienne pour mieux passer inaperçu.Quelque chose me dit qu'il ne faut surtout pas la perdre,qu'elle est ici l'anneau magique qui me rend invisible ou anonyme à tous
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jacques Lacarrière (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Lacarrière
Bruno Doucey lit un extrait du recueil "grécité", de Yannis Ritsos, reproduit dans notre livre spécial dix ans "Un bateau nommé poésie". Nous avons publié "grécité" en 2014, en bilingue grec/français, dans la traduction de Jacques Lacarrière.
autres livres classés : roman ésotériqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Nature writing

Quel philosophe est considéré comme le fondateur du Nature writing?

Ralph Waldo Emerson
Henry David Thoreau
Benjamin Franklin

10 questions
81 lecteurs ont répondu
Thèmes : nature writing , écologie , littératureCréer un quiz sur ce livre