AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791026224594
120 pages
Éditeur : Librinova (12/11/2018)

Note moyenne : 3.44/5 (sur 35 notes)
Résumé :
Histoire d'un Petit Rien est l'extraordinaire odyssée d'un ours miniature. Est-ce un jouet, un animal, un robot, ou les trois en un?
Ce conte drolatique, qui commence en Suisse orientale pour finir parmi les étoiles, en passant par le Jardin du Luxembourg à Paris, émeut et surprend par sa couleur inédite. Vous y rencontrerez aux côtés de notre héros, Maxime le jeune conservateur du Muséum national d'histoire naturelle, Stresa la talentueuse étudiante vétérina... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (35) Voir plus Ajouter une critique
livrement_ka
  04 septembre 2019
Titre : HISTOIRE D'UN PETIT RIEN
Auteur : Renaud LACHAMP
Editions : librinova
Genre : roman
Nombre de pages : 117
Date : 2019
Prix : 

Présentation physique du livre :
Un livre de format moyen comprenant un peu plus de 100 pages.
La couverture est composée d'une photo quelque peu banale mais reflétant bien le corps de l'histoire. Il s'agit d'un petit ours en peluche au pied d'une gouttière dans une rue.

4ème de couverture :  
Histoire d'un Petit Rien est l'extraordinaire odyssée d'un ours miniature. Est-ce un jouet, un animal, un robot, ou les trois en un?
Ce conte drolatique, qui commence en Suisse orientale pour finir parmi les étoiles, en passant par le Jardin du Luxembourg à Paris, émeut et surprend par sa couleur inédite. Vous y rencontrerez aux côtés de notre héros, Maxime le jeune conservateur du Muséum national d'histoire naturelle, Stresa la talentueuse étudiante vétérinaire, l'inénarrable Docteur Sonafort - qui perça le secret des battements du coeur de l'ours enfant demeuré nain par manque affectif - sans oublier l'infâme commerçante Irma Felgenhauer, et une multitude de comparses à quatre pattes...
On y aborde aussi des univers insoupçonnés ou imparfaitement connus - tels la faune dans les cités, ou bien les arbres et leurs propriétés.
Faisant appel à des mythes fondateurs de notre civilisation, revisités par une imagination débordante, ce roman d'apprentissage s'adresse aux adolescents et aux personnes de tout âge, dont l'imaginaire demeure en éveil et ne cherche qu'à être stimulé.


AVIS

Renaud Lachamp m'a contactée par mail pour me proposer de chroniquer son livre assez original et sortant des sentiers battus.

Début du livre
Nul ne saura jamais ni où ni comment Petit Nounours fut conçu.
Dans la stratosphère, où préside la Grande Ourse, divinité tutélaire des ursidés ?

Dès les deux premières phrases, l'histoire est lancée. le lecteur se retrouve plongé dans ce livre accompagnant Petit Nounours.
Qui est il ? D'où vient-il ? Comment est-il arrivé là ? et surtout pourquoi ?
Nul ne le sait, mais toujours est-il qu'il est particulier ce petit personnage. Très petit, avec des caractéristiques particulières, ce dernier souhaite rejoindre la Confédération, dans laquelle 26 sociétaires ours nains règnent.
Petit Nounours erre dans la vie, dans la commune d'Appenzell à la recherche de sa destinée.
Il se retrouve dans cette vieille ferme où il va rencontrer divers animaux et insectes.
Il va ensuite décider de prendre le large afin de partir vers son destin.
Dans son périple il va rencontrer tour à tour Irma, une vieille femme qui s'essaie au commerce pas tout à fait légal et avec des manières qui laissent quelque peu à désirer.
Heureusement Maxime va venir à son secours .
Il va poursuivre son odyssée parsemée d'embûches et surtout rencontrer de nombreuses personnes.


Le style de l'auteur
Une lecture qui sort des sentiers battus.
Le personnage principal est un ours en peluche que l'auteur a voulu animé et "vivant", quoique on ne sait pas très bien de quelle matière il est fait.
Tout autour de lui est un mystère : sa naissance, son arrivée sur terre.
On plonge dès le début dans un conte plutôt fantastique tout en étant assez naturel. Au fil de l'histoire, on en arrive à oublier le caractère surprenant de ces animaux qui parlent ou de certaines scènes assez irréelles.
On se retrouve entraîné par Petit Nounours dans son périple extraordinaire et difficile pour ce petit être.
Le décor : l'auteur nous fait découvrir la Suisse et ses cantons, en apportant quelques touches historiques et de nombreuses description : ce qui confère à l'ouvrage une certaine richesse.
Puis on traverse le pays pour se retrouver à Paris, à la Ménagerie du Jardin des Plantes puis au Jardin du Luxembourg.
J'ai beaucoup apprécié ce parallèle entre d'un côté l'histoire racontée telle un conte ou une légende, et les lieux tout à fait concrets, existants et plein d'atouts historiques et de références.
La relation entre les différents personnages est également bien travaillée : on passe de certaines personnes assez véhémentes et surtout désagréables qui ne voient que leur petite personne, comme Irma, à d'autres qui vont s'attacher à l'Ours pour lui permettre une meilleure vie, comme Maxime.
Ces personnages vont tour à tour être détaillés et décrits par l'auteur de manière à se les imaginer.
Alors qu'au départ on a du mal à concevoir cet ours vivant, l'auteur va décrire autant ses caractéristiques physiques que mentales.
Quant au rythme du récit, il est assez linéaire. On découvre l'histoire composée de quelques chapitres; eux-mêmes divisés en sous-parties. 
La plume est très imagée, ce qui va dans le sens du conte, et la lecture est assez aérée : ce qui en fait une lecture agréable.
Le vocabulaire utilisé par l'auteur est très fourni, riche, imagé et poétique. Il se marie très bien avec l'histoire.
Quand aux sujets traités, il sont tous de société, malgré la fiction de l'histoire :
- le soulèvement des animaux à la ferme contre l'humain qui essaie d'amener la modernisation au détriment de la nature.
- le rapport difficile entre certains humains et les animaux : humains capables de maltraitances et de cruautés
- l'incapacité de certains êtres à s'adapter à ce monde qui peut se montrer intolérant, cruel et égoïste
- puis cette quête de Petit Nounours pour trouver l'endroit idéal qui lui permetra d'atteindre le royaume tant désiré.
L'auteur va explorer de nombreuses hypothèses pour expliquer cette "légende" qui gravite autour du personnage principal.

Une jolie sortie des sentiers battus, à réserver néanmoins aux adolescents et adultes, compte tenu du langage assez complexe. Une adaptation pour les enfants serait peut être à envisager, soit en récit, en bande-dessinée ou pourquoi pas en dessin animé.


Sur l'auteur et son univers
Dès l'âge de 18 ans, j'ai ressenti en moi le désir de faire appel à mon imagination prolixe et débridée pour raconter des histoires non-conformistes mêlant inextricablement la réalité à la fiction. Histoires touchant autant à l'évolution de nos sociétés, (notamment celles qui sont traversées par des cultures parfois antagonistes et des langues à la coexistence problématique), qu'à des sujets à caractère plus intime. Mes occupations professionnelles, empreintes de rigueur et d'aridité, ne m'ont pas laissé le loisir d'exploiter ces traits de ma personnalité. Ce n'est que sur le tard que je me suis décidé à créer des univers imaginaires, toujours drôlatiques, souvent en déshérence.
Retrouvez moi sur : https://www.renaudlachamp.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Chroniqueuse
  05 juillet 2019
Renaud Lachamp m'a proposé la lecture de son livre “Histoire d'un petit rien” un conte drolatique destiné aux adolescents et adultes d'ailleurs je le remercie infiniment de me l'avoir fait parvenir au Liban.
Ce n'est pas seulement un conte cocasse au style assez particulier ,mais aussi une initiation et révélation sur ce monde qui nous entoure comme la flore ,et essentiellement sur la faune et la protection des animaux où certaines maltraitances sont à prendre sérieusement en considération.
Fiction et réalité s'harmonisent avec l'histoire d'un petit ours qui est tombé du ciel. Son identité nous met en doute s'il est réel ou fictif, mais on se laisse guider par la plume prenante et poétique de l'auteur pour voir jusqu'où va nous mener ce petit bou fragile sans défense auquel on s'attache pour tant de sensibilité .Son incapacité à s'adapter dans ce monde parfois cruel et dévastateur dû à son immaturité va le mener à bien des rencontres houleuses avec des personnages aux attraits multiples. Chacun va user à bon escient par égoïsme cupidité ou intérêt quelconque de ce petit être sans défense ou bien d'autres qui sont un bien maigre pourcentage dans ce monde et qui disposent encore d'un peu de gentillesse et d'humanité vont offrir au petit ours un peu de réconfort pour apaiser son petit coeur qui vibre de messages surprenants et ô combien révélateurs à l'homme…
Il y a beaucoup de choses à comprendre et ressentir dans ce livre qui mérite d'être lu et apprécié de tous.Dommage que la lecture est trop complexe pour les enfants, car il aurait été idéal pour qu'ils puissent prendre part et se nourrir de l'imagination débordante et enrichissante de l'auteur qui transmettent bien des messages essentiels...
Alors je vous conseille de le découvrir et de le conserver bien au chaud pour que votre enfant ultérieurement profite du savoir de Renaud Lachamp lequel j'espère a d'autres projets de ce genre dans l'avenir…

Lien : http://chroniqueuse6.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
Valmyvoyou_lit
  03 mai 2020
Le personnage principal est un être indéfinissable. Est-il un nounours, un ours nain ou la part d'enfance en chacun de nous ? Est-il cette part de nous qui a souffert de la différence ou est-il notre empathie prête à se réveiller quand nous voyons un enfant rejeté parce qu'il ne correspond pas aux critères dits « de normalité » ? Ses battements de coeur, nous demandent-ils de tendre la main à celui qui souffre de solitude ou est-ce notre coeur qui l'entend ainsi ?

Petit Ours ne sait pas qu'il existe vingt-six autres ours. Il n'est pas comme eux et il est ignoré de tous ses congénères. le petit bonhomme tente de survivre : successivement invisible à l'humain ou utilisé par lui. Sa vie change lorsqu'il rencontre Maxime. Il est enfin respecté et aimé pour ce qu'il est. le jeune homme tente de combler le manque affectif de l'ursidé qui n'a pas reçu assez d'amour pour pouvoir grandir. Mais aimer n'est-ce pas laisser partir ?

Histoire d'un Petit Rien est un conte d'apprentissage qui m'a attendrie. A travers les yeux de petit Ours, les comportements humains sont mis en exergue : entre eux et envers les animaux. Certains sont indifférents à la détresse, d'autres sont maltraitants et enfin, il y a ceux qui tendent la main et essaient d'écouter. Ces personnes bienveillantes, réussiront-elles à donner l'envie de vivre à ce petit être qui ne trouve pas sa place dans notre monde ?

C'est l'histoire d'un nounours qui traverse la Suisse et la France, ce sont ses sentiments qui nous sont livrés et, malgré la situation improbable, j'y ai cru. Je me suis attachée à ce petit ours en souffrance, à qui j'ai souhaité de réaliser ses rêves et de trouver la sérénité qu'il mérite.

Histoire d'un Petit Rien conte la vie difficile de notre héros, et pourtant, c'est un livre doux et tendre.

Je remercie sincèrement Renaud Lachamp pour l'envoi de son livre.
Lien : https://valmyvoyoulit.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
mallaurylit
  09 juin 2020
Cher Renaud,
.
Chaque lecteur vit un même livre en fonction de ce qu'il est, et l'histoire alors, selon les perceptions, prend un sens différent.
.
Ton Petit Rien, même s'il est court par la taille recèle d'innombrables pensées, idées qui offrent un regard sur le monde, déstabilisant parfois, désabusé quelquefois mais toujours avec une part d'émotion. Il nous interroge sur notre rapport à la nature, sur cet invisible qui n'apparaît que si on accepte de le regarder, sur ce que chacun est prêt à voir, dès lors qu'il observe son environnement, sur le monde dans son apparente complexité, et sur la part d'enfance qui subsiste en chacun de nous.
.
.
Ce personnage, attendrissant n'en demeure pas moins insaisissable, et l'on se demande en permanence ce qu'il est véritablement, on essaie de démêler la part du vrai et la part d'imaginaire, le monde à travers son regard paraît autrement, un prisme qui eclaire sous un autre angle, et derrière cette vie qui est la sienne ce sont les travers de nos semblables qui se réfléchissent.
.
Ce destin qui est le sien, tourmenté, compliqué, où le but ultime prend un temps infini à s'accomplir présente derrière des effets drolatiques une mélancolie et des notes de tristesse quand celui qu'il est, paraît si peu compris par les autres, où son exception l'isole et où sa solitude prend une dimension particulière quand on analyse notre société d'aujourd'hui.
.
J'ai trouvé dans ce conte tellement de pistes de réflexions, tellement de questionnements que sa lecture ne pouvait se dérouler que lentement, et j'avoue parfois avoir eu besoin de relire certains passages car c'est souvent derrière ce qui semble le plus simple que ce cache des thématiques profondes, celles qui nous interpellent, qui nous demandent un temps de réflexion approfondie. .
Ce Petit Rien n'était pas rien…
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          141
leslecturesdelaeti
  26 novembre 2020
🍂Histoire d'un petit rien, @renaud.lachamp 🍂
.
"𝙋𝙧𝙤𝙩é𝙜𝙚𝙯-𝙢𝙤𝙞, 𝙋𝙚𝙩𝙞𝙩𝙨 𝙃𝙤𝙢𝙢𝙚𝙨, 𝙟𝙚 𝙨𝙪𝙞𝙨 𝙪𝙣 𝙖𝙣𝙞𝙢𝙖𝙡 𝙨𝙖𝙣𝙨 𝙙é𝙛𝙚𝙣𝙨𝙚 ! 𝙉é 𝙙𝙚 𝙣𝙪𝙡𝙡𝙚 𝙥𝙖𝙧𝙩. 𝙅𝙚𝙩é 𝙨𝙪𝙧 𝙡𝙚𝙨 𝙧𝙤𝙪𝙩𝙚𝙨 𝙙𝙚 𝙘𝙚 𝙢𝙤𝙣𝙙𝙚 𝙝𝙤𝙨𝙩𝙞𝙡𝙚 𝙚𝙩 𝙨𝙖𝙣𝙨 𝙥𝙞𝙩𝙞é 𝙥𝙖𝙧 𝙫𝙤𝙨 𝙘𝙤𝙣𝙜é𝙣è𝙧𝙚𝙨 𝙦𝙪𝙞 𝙤𝙣𝙩 𝙘𝙤𝙣𝙦𝙪𝙞𝙨 𝙣𝙤𝙩𝙧𝙚 𝙩𝙚𝙧𝙧𝙞𝙩𝙤𝙞𝙧𝙚. 𝘼𝙞𝙙𝙚𝙯-𝙢𝙤𝙞, 𝙨'𝙞𝙡 𝙫𝙤𝙪𝙨 𝙥𝙡𝙖î𝙩. 𝙅𝙚 𝙨𝙪𝙞𝙨 𝙨𝙚𝙪𝙡 𝙖𝙪 𝙢𝙤𝙣𝙙𝙚. 𝙏𝙧𝙤𝙪𝙫𝙚𝙯-𝙢𝙤𝙞 𝙪𝙣𝙚 𝙛𝙖𝙢𝙞𝙡𝙡𝙚 𝙙'𝙖𝙘𝙘𝙪𝙚𝙞𝙡. "
.
Histoire d'un petit rien qui n'est pas rien...
.
Ce conte, ce récit épique des tribulations d'un petit ours met en avant les pires travers de notre société cupide qui ne supporte pas les différences.
.
Ce petit ours ou petit être que l'on ne sait trop identifier subira les sévices de personnages avides de connaissances...mais surtout avides de richesses.
.
Heureusement, Petit Nounous trouvera sur son chemin quelques âmes charitables pour le mettre sur le chemin de sa quête....un ailleurs réconfortant et serein.
.
Je ne saurais identifier clairement le genre de cette lecture mais ce qui est certain c'est qu'elle suscite réflexions sur l'état de notre société intolérante, sur le statut de l'animal...
.
Une lecture qui nous sort clairement de notre zone de confort et qui demande temps et concentration.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
OrryonOrryon   11 décembre 2018
Si l'on en croit la légende racontée aux enfants de la Confédération, les vingt-six sociétaires de la Compagnie des Ours Nains - un par canton - se rendent invisibles. Soit par la formation d'un halo cotonneux à leur approche, soit, plus prosaïquement, parce qu'ils ont volontairement rompu en visière avec l'homme - mémoire de massacres ayant décimé les leurs, mépris des humains à leur endroit. Sur le plan démographique, leur population demeure stable, dans la mesure où la mort de l'un d'entre eux est aussitôt compensée par l'apparition de son double, au pied levé, selon une régulation automatique. (...) Réincarnation par l'opération du Saint-Esprit, ou substitution à distance par le Malin? Le conte laisse planer le doute sur le phénomène. Quelques illuminés, adeptes de la physique quantique - ou du charlatanisme - prétendent même que les vingt-six petits ours seraient capables d'apparaître simultanément en deux endroits différents. D'autres prétendent avoir senti leur odeur boisée, mais en réalité, personne ne les a jamais vus. (...)
Toujours selon la légende, la confrérie ne se réunit qu'une fois l'an, dans une petite prairie, près des rives du Lac des Quatre Cantons, pendant quarante-huit heures. (...) Festins auxquels Petit Nounours ne fut jamais invité. Et pour cause, ignoré de tous, il était en trop - le vingt-septième, le pelé, le galeux, qui aurait l'équilibre et par qui le malheur serait arrivé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Plume_de_lainePlume_de_laine   23 juillet 2020
La plupart du temps, Petit Nounours demeurait immobile et mélancolique, l'expression fixe, un peu perdu dans ses songes. Comme si son regard ne connaissait pas les barrières de l'horizon. Comme si la planète Terre n'était qu'un passage obligé, un chemin de rédemption semé de sang et de larmes.
Commenter  J’apprécie          40
Laurie_lucasLaurie_lucas   26 juin 2020
Petit Nounours considérait la vie comme un cycle dont la fin était identique à ses prémisses. Il était issu du ciel, le parachute matérialisant cette idée. Il y remonterait à l'heure de sa mort. Ainsi, la boucle serait bouclée.
Commenter  J’apprécie          10
Plume_de_lainePlume_de_laine   23 juillet 2020
L'absorption quotidienne d'un gland lui suffisait pendant la saison hivernale. Aux beaux jours, l'animal se contentait d'une fraise des bois, d'une cerise tombée à terre, ou d'une mirabelle.
Commenter  J’apprécie          10
Plume_de_lainePlume_de_laine   25 juillet 2020
En d'autres circonstances, trop rares à son goût, le petit animal dévoilait sa véritable nature, farceuse et ingénue.
Commenter  J’apprécie          10

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Le seigneur des Anneaux

Quel est le métier de Sam ?

cuisinier
ébéniste
jardinier
tavernier

15 questions
4274 lecteurs ont répondu
Thème : Le Seigneur des anneaux de J.R.R. TolkienCréer un quiz sur ce livre