AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2302016246
Éditeur : Soleil (24/08/2011)

Note moyenne : 2.87/5 (sur 19 notes)
Résumé :

Arthur Conan Doyle rencontre H P Lovecraft. À la suite de sa victoire sur Selymes, Sherlock Holmes a quitté Londres. Désormais, il est Thomas Sigerson et participe à une expédition scientifique en Arctique. Il concrétise ainsi un vieux rêve. Se délivrer du passé n'est toutefois pas si simple et, pour le célèbre détective, il va ressurgir sous une forme inattendue. Les créatures de l'ombre so... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
belette2911
  20 juin 2013
Si Conan Doyle avait eu un rejeton avec H.P. Lovecraft, sans nul doute que le fiston nous aurait concocté cette série, mélangeant le héros de papa numéro 1 (Conan Doyle) avec l'univers de papa numéro 2 (Lovercraft).
La science n'en étant pas encore arrivée à faire se reproduire deux hommes (les femmes sont encore irremplaçables), nous nous contenterons donc d'un scénariste qui intègre Sherlock Holmes dans des aventures "fantastiques".
Attention, je parle là d'univers fantastique "pour de vrai", pas d'histoires qui auraient tout du fantastique (un chien sortit droit des Enfers, par exemple) mais qui n'en seraient pas (le chien est couvert de phosphore).
Ceci n'est donc pas un récit Canada Dry©. Si ça a le couleur du fantastique, c'est parce que c'est du fantastique et le goût est bien là.
Bon, que je vous situe l'histoire : suite de sa victoire sur Selymes le vampire (là plus aucun doute pour les derniers réfractaires, on est bien dans le fantastique), Sherlock Holmes a quitté Londres. Désormais, il est Thomas Sigerson et participe à une expédition scientifique en Arctique.
Se les geler sur un bateau est pour lui la concrétisation d'un vieux rêve.
Mais non, je plaisante. En fait, Holmes comptait sur ce voyage dans le froid (moi, j'ai 35C°, là) pour arriver à se délivrer du passé, c'est raté parce que ce n'est pas si simple que cela. D'ailleurs, chassez le passé et il ressurgira, non pas au galop, mais sous une forme inattendue.
Moriarty is back ?? Est-ce possible ? Bizarre, son profil "Fesse de Bouc"© n'a pas été modifié… Ah, peut-être n'est-il pas encore arrivé à refaire surface (quand on tombe dans des chutes, faut remonter à la surface) et compte-t-il sur un p'tit coup d'pouce pour y arriver. En tout cas, il hante les pensées de Holmes.
Pensées ou réalité ? Je ne vous dévoilerai rien.
Un nouveau combat va s'engager et ici, ce n'est pas la force brute qui peut vous aider, mais le savoir. Mais il est des secrets dont les hommes devraient se garder. Y'en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes…
Oui, on a beau aimer les livres, on sait que pour certains, les pages ne devraient jamais être tournées… Holmes va avoir beaucoup à faire face à une arme et des ennemis peu conventionnels : pas de vipère des marais ou de toutou affamé, pas de maître-chanteur ou de bandits, non, rien de conventionnel, je vous dis.
Impression ? le Londres de l'époque victorienne (nous sommes entre 1891-1894) est bien représenté par le dessinateur, hormis Holmes dont le visage est assez inexpressif, comme figé.
Le scénario est bien ficelé, on se pose des questions et l'auteur nous entraîne à la poursuite du Nécronomicon, ce livre au pouvoir immense.
Évidemment, cliffhanger pour la fin. Heureusement que cette série ne comptera que deux tomes, l'attente est moins longue et pas de risque que l'auteur nous fasse traîner le truc en longueur, comme certains.
A découvrir de toute urgence si le mélange Holmes/fantastique ne vous rebute pas. Moi, il ne me rebute que lorsque c'est mal fait, ce qui n'est pas le cas ici. du tonnerre.

Lien : http://thecanniballecteur.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Davalian
  14 mai 2016
Sylvain Cordurié poursuit sur sa lancée et envoie Sherlock Holmes dans un monde marqué par la magie et le fantastique. Après les vampires, c'est une nouvelle forme de mort-vivants qu'il va devoir affronter... Autant dire que si vous n'avez pas apprécié Sherlock Holmes et les vampires de Londres, autant ne pas s'arrêter ici.
Le scénario utilise quelques jalons qu'il a laissé précédemment pour créer une intrigue qui approfondit plus qu'elle de continue l'histoire précédente. L'apparition d'un ennemi n'étonnera pas vraiment. En revanche ce qui surprendra davantage restera le rôle éminemment effacé du célèbre détective. Sherlock fait ici bien pâle figure.
Les dessins de Laci sont toujours aussi splendides à suivre. Les quelques planches consacrées à l'expédition annoncée dans l'album précédent sont magistrales. Sa vision de Londres et tout particulièrement d'une certaine bibliothèque aura de quoi séduire les adeptes de Babelio.
Comme vous l'aurez compris, nous sommes ici très loin du canon et avons droit à une adaptation très libre des aventures de Sherlock (Sans Watson, ni Mycroft d'ailleurs). A réserver aux seuls adaptes du Nécronomicon ou aux lectures des deux albums précédents donc, ceux-ci y trouveront leur bonheur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
MissSherlock
  04 avril 2017
Après avoir lu Les Chroniques de Moriarty de Sylvain Cordurié, je m'étais dit que je ne lirai pas Sherlock Holmes & le Necronomicon tant Les Chroniques m'avaient paru indigestes.
Mais quand j'ai vu les deux volumes du Necronomicon disponibles à la médiathèque, je me suis quand même laissée tenter. Je suis incorrigible !
Je ne sais pas trop quoi penser de ce premier opus. Une fois de plus, l'auteur choisit de plonger Holmes dans un monde fantastique où il va croiser Moriarty en mode zombie. Cela ne me dérange pas parce que j'aime bien le fantastique. le problème, c'est qu'il ne se passe pas grand-chose dans ce tome.
On découvre, en début d'histoire, un Holmes explorateur qui revient à Londres après une halu au pied d'un glacier. Il se fait prendre par Moriarty qui lui annonce qu'il est un Horcruxe (il ne le dit pas comme ça mais c'est quand même un Horcruxe) et on termine avec un légume (si vous ne comprenez rien, c'est normal, il faudra lire la BD).
Et c'est tout.
Il y a une ou deux répliques savoureuses, le reste des dialogues est un peu fade (j'ai presque envie de dire “comme toujours avec Cordurié” mais ça ne serait pas gentil et je suis gentille… Gnark ! Gnark ! Gnark !).
La chose la plus remarquable à mes yeux dans cette BD, ce sont les dessins. Je les trouve somptueux, soignés, bourrés de détails. En bref, ils sont chiadés. Bravo Laci.
Je m'en vais de ce pas lire le second tome, en espérant que l'intrigue bouge un peu plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
umezzu
  08 février 2017
Les auteurs de cette série ont repris le personnage de Sherlock Holmes, après sa disparition aux chutes du Reichenbach, pour l'intégrer très artificiellement à une aventure fantastique dans le Londres victorien de la fin du XIX éme siècle.
A peine revenu d'un voyage scientifique en Antarctique, Holmes se trouve entraîné dans une lutte contre des créatures aux pouvoirs spéciaux, menées par un adversaire lui aussi revenu d'entre les morts. Place à la magie des dieux anciens…
Si vous aimez Conan Doyle, vous risquez d'être déçu. Si vous aimez le fantastique gothique vous serez ravi. Je me place entre les deux : fantastique pourquoi pas, d'autant que les dessins sont somptueux, mais pourquoi envoyer Sherlock Holmes dans ce fourbi ?
Commenter  J’apprécie          70
philippemarlin
  03 avril 2018
Le croisement entre Lovecraft et Sherlock Holmes nous a donné de bien belles fictions comme La Sagesse des Morts (Rodolfo Martinez, Mnémos, 2010) ou La Malédiction de Nephrem-Kâ (Sophie Les Montagne Hallucinées Bellocq-Poulonis, EODS, 2011). Aussi est-ce avec beaucoup de curiosité que je me suis précipité sur les deux tomes de la BD Sherlock Holmes et le Necronomicon de Sylvain Cordurié et Laci, parus chez Soleil (2011 & 2013). le graphisme est certes magnifique, mais le scénario, mon Dieu ! Pour faire court, Sherlock Holmes n'a pas totalement éliminé Moriaty à Reichenbach, une partie de l'esprit de ce dernier s'étant réfugié dans le propre esprit du détective. Et par je ne sais quel prodige, Moriaty revient à la surface pour récupérer son bien. Une opération qui ne pourra se réaliser qu'en utilisant le Necronomicon, secrètement gardé à la bibliothèque du Ministère de la Guerre à Londres. Les holmésiens auront du mal à reconnaître leur héros préféré dans le personnage falot qui nous est présenté ici. Quant à l'oeuvre indicible d'Abdul Alhazred, elle est devenue une bombe nucléaire de la toute dernière génération ! A classer !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (2)
BulledEncre   03 novembre 2011
En le confrontant au paranormal et à l’étrange, les auteurs mettent à mal l'esprit cartésien [de Sherlock Holmes]. Ce nouveau cycle va d’ailleurs encore plus loin sur ce point, puisque l’esprit du détective évolue de façon non naturelle et bien désagréable pour lui. Un nouveau sans faute donc, porté par un graphisme parfait.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BDGest   19 septembre 2011
Cette première partie de Sherlock Holmes et le Nécronomicon plonge le célèbre résident du 221b Baker Street dans de nouvelles péripéties marquées par des événements surnaturels surprenants, dont un final qui donne envie de découvrir la suite au plus vite.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
DavalianDavalian   14 mai 2016
- Vous n'êtes libre de rien, Holmes ! Vous allez nous suivre sans histoires et peut-être vivrez-vous quelques jours de plus.
- Pour un homme supposé mort, c'est un luxe appréciable...
Commenter  J’apprécie          110
MissSherlockMissSherlock   04 avril 2017
HOLMES : Ne vous mettez pas inutilement en danger. Je connais la lie qui hante les rues de Londres. Je trouverai les responsables. Je vous le demande, en souvenir de votre frère. Laissez-moi faire.
Commenter  J’apprécie          50
SalynaSalyna   19 août 2013
Damiens se trompait lourdement. En dépit des apparences, Moriarty avait quelques coups d'avance... cela ne faisait aucun doute.
Commenter  J’apprécie          10
Lisa1789Lisa1789   07 mai 2016
Votre Remington a-t-il une balle à mon nom ?
- Je ne suis armée que pour me protéger des criminels. Comme cet endroit en a hélas reçu la visite...
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3473 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre