AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de idevrieze


idevrieze
  12 juin 2015
Ma lecture pansement pour un cerveau fatigué.

L'été, j'aime lire de la fantasy dite facile. Celle pour ado. Et aussi quand je suis fatiguée. J'ai découvert Mercedes Lackey et sa longue saga des Hérauts de Valdemar qui rassemble plusieurs trilogie, toussa toussa l'été dernier. Et j'ai découvert que son écriture, je l'aime bien et que de la fantasy je dirai sans surprise, avec un bel univers, une intrigue qui tient la route et le tout enrobée de la belle morale qui va avec. Bref, il ne m'en fallait pas plus pour entamer le Dernier Héraut mage, trilogie écrite juste après la trilogie des griffons.


Et j'ai eu du mal au début. le Vanyel me faisait un peu trainouiller des pieds tellement il était cliché; Et il faut dire que trop de clichés, c'est pas facile. Donc après avoir deviné la moitié du roman (et après un coup de flip parce que je m'étais trompée dans les personnages et tout et tout) et la fin du roman, je peux vous dire qu'il est pas mal celui là. Et reposant car l'intrigue est complète sans être trop non plus prise de tête.



Mercedes Lackey prend donc le parti du roman initiatique.

Il faut dire que cela fonctionne bien et qu'elle sait bien doser les étapes. Pourquoi donc s'en priver ? Et puis voir les Hérauts mages en pleine action, retrouver Valdemart qui est un monde franchement sympathique. C'était cela mon but dans ce livre. M'organiser des vacances Fantasy. Nous suivons le parcourt de Vanyel. Il est trop aimé par sa mère et sa soeur, haï et pas du tout accepté par son père. Il se fait blesser au cours d'un entraînement, tout le monde le traite de poule mouillée et hop son père l'envoie chez sa tante Sanyel qui est Héraut mage. Elle va entamer une formation avec lui et lui démontrer aussi ce qu'est réellement le sens de la famille, l'amour, la confiance et un petit peu le pouvoir.

Plus important, Vanyel va apprendre que quoiqu'il arrive, même s'il est parfait (mais hé oh ! c'est le héros) il pourra compter sur sa vraie famille, sur celle du coeur. Et à travers ce joli prétexte de différence, de famille, de soutien, toussa, l'auteure montre qu'elle comprend et qu'elle sait écrire pour nos ados. Parce que je pense qu'en situation de détresse, ils peuvent se retrouver dans le livre et s'identifier tout simplement. Je vous dis en été pour le tome 2
Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
Commenter  J’apprécie          61



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (5)voir plus