AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2302048474
Éditeur : Soleil (25/11/2015)

Note moyenne : 4.42/5 (sur 124 notes)
Résumé :
Alice s'ennuie près de sa soeur aînée. Elle rêve alors d'un lapin blanc qu'elle suit dans un terrier. Il l'entraîne dans des aventures vertigineuses qui défient toutes les lois de la logique. C'est l'occasion pour Alice de bavarder avec des animaux qui l'interrogent sur son existence.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (35) Voir plus Ajouter une critique
Torellion
  27 avril 2017
Alice au pays des merveilles. Tout a déjà été écrit sur l'oeuvre majeur de Lewis Caroll, restait cependant à l'illustrer. Défi que relève, haut la plume, Benjamin Lacombe.
La mise en page est géniale, pleine de créativité : certaines pages se déplient en hauteur ou en largeur pour dévoiler des visuels qui évoquent l'univers onirique d'Alice. Les dessins à la fois d'une grande finesse et d'une extrême précision, sont également inquiétants, et nous font sans peine penser à l'univers de Tim Burton.
A la fin de l'ouvrage, nous trouvons quelques bonus liés à la personnalité de Lewis Caroll, des photos de la vraie Alice ainsi que quelques lettres qui ont survécu à l'épreuve du temps et à leur auteur.
Ce livre nous permet de nous replonger dans ce classique avec un autre oeil, la lecture est clairement enrichi.
Un très, très, bel objet à avoir dans sa bibliothèque !!
Commenter  J’apprécie          270
DrunkennessBooks
  03 janvier 2016
Alice au Pays des Merveilles est un livre que je voulais lire depuis plusieurs années. Je n'ai jamais vu le dessin-animé de Disney. Mais l'oeuvre de Lewis Carroll étant ce qu'elle est, une source d'inspiration inépuisable pour le cinéma et la littérature, j'ai bien évidemment entendu parler des personnages et je connaissais à peu près le déroulement de l'intrigue.
Alors qu'elle s'ennuie par une belle journée d'été, la jeune Alice voit un lapin blanc avec une montre à gousset et décide de se lancer à sa poursuite. En pénétrant dans son terrier, la jeune Alice va également tomber dans un monde incroyable où il n'est pas rare de changer de taille et peuplé d'animaux doués de la parole, de cartes de jeu vivantes, d'un Chapelier fou et d'une Reine adepte de la décapitation.
L'histoire de Lewis Carroll, de son vrai nom Charles Lutwidge Dodgson, a traversé les époques et je comprends maintenant pourquoi. L'univers dans lequel la jeune Alice évolue est tellement riche et inventif, tour à tour coloré et cauchemardesque ! Il n'en finit pas d'interpeller son héroïne et ses lecteurs. Chaque page livre son lot de surprises et d'interrogations. On ne sait jamais ce qu'il va arriver à Alice ni quel personnage intriguant va croiser son chemin.
L'auteur joue avec les mots et les situations notamment grâce aux multiples changements de taille de la petite fille. La jeune Alice se retrouve parachutée dans un monde incroyable où la logique est parfois poussée à l'extrême, jusqu'à l'absurde. Tout semble avoir un double sens mais paradoxalement les personnages agissent toujours au premier degré. Je pense notamment à la scène du thé avec le Chapelier, le Lièvre de Mars et le Loir qui semble à la fois totalement aberrante, amusante et pourtant parfaitement logique.
Alice est une petite fille aussi agaçante qu'attachante. Elle a, à la fois, la naïveté et la maladresse des enfants de son âge tout en faisant preuve de la maturité et de la courtoisie d'un adulte à plus d'une occasion. Au fur et à mesure de son exploration, elle va croiser des cartes de jeu jouant au croquet, un chat qui peut disparaître à volonté et des personnages plus étranges les uns que les autres.
Cette nouvelle édition illustrée d'Alice au Pays des Merveilles est très belle. le traducteur a très bien su retranscrire les jeux de mot de l'auteur qui sont très nombreux. Les dessins de Benjamin Lacombe sont vraiment beaux et font aussi bien ressortir le côté merveilleux de l'histoire que son côté inquiétant pour ne pas dire cruel. Les yeux rouges vifs du lapin blanc et les dents pointues du chat du Cheshire ne sont que des exemples parmi d'autres. Je trouve que ses dessins illustrent très bien l'ambivalence de l'histoire de Lewis Carroll et son double niveau de lecture, destinée à la fois aux plus jeunes et aux adultes.
Autre point positif de l'édition, elle contient une biographie détaillée de l'auteur ainsi qu'une reproduction de certaines lettres échangées avec Alice Liddell qui a inspiré le personnage d'Alice.
J'ai donc été conquise par ce livre, que ce soit au niveau de l'histoire imaginée par Lewis Carroll que par les dessins de Benjamin Lacombe. Maintenant je peux enfin dire que j'ai lu Alice au Pays des Merveilles, grand classique de la littérature anglaise ! Il ne me reste plus qu'à découvrir quelles autres aventures attendent Alice dans de l'autre côté du miroir.
Lien : http://drunkennessbooks.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Amindara
  20 août 2017
J'ai découvert Benjamin Lacombe il y a quelques années, lorsque je me suis retrouvée avec son « Blanche-Neige » entre les mains. J'avais tout de suite adoré son style bien à part, avec ses personnages à la peau très pale, à l'air constamment triste, son univers un peu glauque mais très attirant à la fois. Lorsque je me suis retrouvée face à son « Alice au pays des merveilles », je l'ai aussitôt acheté, sans me poser de questions. Et j'ai bien fait.
« Alice », de base, c'est quelque chose. Je n'ai jamais été une vraie fan de l'histoire. le dessin animé de Disney est loin d'être mon préféré. Néanmoins, l'univers de Lewis Caroll m'attire sans que je puisse expliquer pourquoi. C'est pour ça que malgré tout, j'avais déjà lu l'histoire (dans une version des années 40 ou 50), vu le dessin animé plusieurs fois, vu le film de Tim Burton et même une ou deux autres versions (dont une avec Kate Beckinsale je crois). Cet univers a quelque chose de complètement décalé, totalement loufoque, un brin incohérent. C'est comme un rêve, les choses sont délirantes, les personnages aussi, et on n'arrive pas à expliquer la cohérence et la logique du récit. Et Alice se retrouve là-dedans comme nous dans nos propres rêves. Elle avance, se pose parfois des questions, s'interroge de l'étrangeté des choses, mais les prend comme elles viennent.
Cette édition illustrée par Benjamin Lacombe est tout bonnement magnifique. le livre en tant que tel nous présente une couverture et une reliure qui font penser aux vieux livres avec leurs reliures de cuir. A l'intérieur, l'illustrateur nous offre une alternance entre de magnifiques illustrations pleine page en couleur, et d'autres plus petites, en noir et rouge, qui s'entremêlent avec le texte. La mise en page elle-même est assez originale. Ainsi, lorsqu'Alice grandit, il en va de même pour le texte, et on se retrouve à déplier les pages (parce que oui, elles ne sont plus assez grandes pour contenir Alice !). J'ai pris plaisir à retrouver ici le même style que j'avais découvert dans Blanche-Neige. Benjamin Lacombe a l'art de dessiner des personnages avec des expressions assez tristes, des décors sombres. Il y a un petit côté inquiétant dans certaines de ses images. Inquiétant et très intriguant en même.
C'est vraiment un très beau livre. Et bien que son prix soit assez beau aussi, je n'ai absolument pas regretté mon achat. Je trouve que c'est une très belle édition, pour se plonger à nouveau dans cette histoire déjà connue et méconnue à la fois, car les adaptions cinématographiques et même le dessin animé de Disney ont tendance à mélange « Alice au pays des merveilles » et sa suite. Suite que je vais d'ailleurs lire de ce pas, dans la même édition bien sûr !
Et pour les plus curieux, voici la vidéo de promotion qui a été faite à la sortie du livre. Cela peut vous donner un bon aperçu de l'intérieur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AlineMarieP
  17 décembre 2015
Je suis fan de Benjamin Lacombe donc quand il illustre (enfin) Alice au pays des merveilles, j'ai envie de danser des claquettes... C'est beau, intelligent et plein de surprises, comme toujours je suis ravie. Cet ouvrage arrive à me convaincre encore peut-être encore plus que l'Alice de Rebcca Dautremer, sans doute plus classique d'un point de vue formel (typographie, mise en page, etc.). Bref, après l'avoir feuilleté en poussant des ooh et des ah, j'ai hâte de me rereplonger dans le texte...
Commenter  J’apprécie          110
Yuuki
  20 novembre 2016
Alice au pays des Merveilles est l'un de mes livres chouchous depuis des années. Petite déjà j'appréciais cet univers notamment grâce au Disney (comme à peu près tout le monde). Lorsque j'ai appris la sortie d'un livre illustré par Benjamin Lacombe il m'a été difficile de résister. Je l'ai directement mis sur ma liste du papa Noël et par chance je l'ai eu. Ma collection de livres sur Alice en a pris un coup mais il est tellement beau à voir ! Cependant, ma lecture ne fut pas le coup de coeur espéré. En effet des petits détails m'ont chagriné durant ma lecture.
C'est bien ton blabla, mais le livre, comment est-il?
Je pense qu'il n'est pas nécessaire de vous expliquer de quoi parle cette histoire. Tout le monde la connaît même sans l'avoir lu. J'ai adoré retrouvé Alice et ses mystérieux compagnons dans le pays des Merveilles. Mais est-il aussi "merveilleux" que ça? Elle vit une aventure pleine de nonsense où l'on va aller de scène en scène. Si tout se passe bien dans un premier temps, les personnages vont vite se retourner contre Alice qui ne saisit pas toutes les traditions et façons de faire de ces petits êtres. Alors oui, c'est beau, étrange et exotique pour cette petite fille perdu dans le monde du songe mais... Non, ce pays n'est pas aussi merveilleux que l'on veut nous le faire croire. Alice elle-même pourrait nous le dire, plus d'une fois elle va se sentir désemparée et perdue dans ce monde plein de folie.
En soi, les personnages sont tous plus intéressants les uns des autres, on connait tous le Chapelier, le Lièvre de Mars ou encore la Reine Rouge... Mais saviez-vous que de nombreux personnages ne sont pas mis en avant dans les nombreuses adaptations? Est-ce dû à la difficulté de mettre en scène ce livre? Je ne sais pas mais une chose est sûre ces personnages valent vraiment le détour. Je m'amuse à chaque fois de les redécouvrir. Je vous invite à lire l'oeuvre pour vous en faire votre propre avis. Lacombe leur rend en tout cas un très bel hommage à travers ses illustrations. Il a une manière très personnelle de percevoir l'oeuvre qui m'a beaucoup plu. Les personnages ont l'air nostalgique, emprunt de folie mais sont également dessinés avec douceur. J'ai adoré le trait de l'artiste et le choix des couleurs correspond parfaitement à l'univers.
Passons maintenant aux détails qui m'ont ennuyé. Parce que oui, depuis le début de cette chronique je vous dis que de bonnes choses mais il ne faut pas les oublier... Tout d'abord, j'ai acheté cette oeuvre car elle est illustrée. Je m'attendais donc à des illustrations partout voire à toutes les pages OR on peut se retrouver avec huit pages à la suite sans une seule d'entre elles. Vu la taille des pages, lire huit pages d'affilé, même avec un livre qui me plaît beaucoup, c'est rapidement fatiguant. D'autre part, j'ai envie de vous parler du prix. Lorsque j'avais vu le prix au magasin et en voyant la qualité de l'ouvrage, c'était pour moi un prix tout à fait convenable. Finalement, lorsque l'on voit le nombre total d'illustrations on se dit qu'il y a un problème et que cinq euros de moins n'aurait pas fait de mal. Alors oui, puisque c'est un Benjamin Lacombe, il faut y mettre le prix. J'ai l'impression qu'il s'est reposé sur ses acquis et son nom. Les autres livres que j'ai lu de lui sont remplies d'illustrations, c'est aussi pour cette raison que j'ai été étonnée.
Pour ne pas rester sur une touche négative, j'ai beaucoup aimé les notes à la fin du livre. On nous présente un dossier complet sur Lewis Carroll, en incluant lettres, biographie, et ses propres photographies, c'était vraiment intéressant de me replonger dans sa biographie de cette manière. de plus, je ne connaissais pas la "vie" de Lacombe, j'ai pu en apprendre plus et être étonnée par son parcours bien fourni.
Pour conclure, faut-il le lire?
Bon, comme vous pouvez vous en douter, même si certains détails m'ont embêté, je ne peux m'empêcher de vous le recommander. C'est une très belle façon de découvrir Lewis Carroll et son pays des Merveilles. Les illustrations de Lacombe sont magnifiques et malgré tout je suis contente de les avoir dans ma bibliothèque.

Lien : http://nituti.blogspot.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (3)
Auracan   03 février 2016
Un tirage de luxe pour une édition anniversaire très réussie.
Lire la critique sur le site : Auracan
Sceneario   12 janvier 2016
Je ne saurais assez vous conseiller cette lecture édifiante qui permet de renouer avec cet imaginaire complètement débridé. Un magnifique hommage sans cesse renouvelé !
Lire la critique sur le site : Sceneario
BulledEncre   11 janvier 2016
Un livre illustré de belle facture et qui permet de revisiter un classique de la littérature qui fête ses 150 ans.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Pixie_dustPixie_dust   30 avril 2018
-...les flamants et la moutarde piquent. Et la morale de ceci, c'est : Les oiseaux de même plumage volent de conserve.

-Malheureusement, la moutarde n'est pas un oiseau, fit remarquer Alice.

-Exact, comme d'habitude, reconnut la Duchesse ; quel plaisir que de vous entendre expliquer tout d'une manière si limpide!

-C'est, je pense, un minéral, dit Alice.

-Bien sûr que c'en est un, confirma la Duchesse, qui semblait disposée à approuver tout ce que disait Alice. Il y a une grande mine de moutarde, tout près d'ici. Et la morale de ceci, c'est : Il ne faut jamais juger les gens sur la mine.

-Oh! Je sais maintenant! s'écria Alice, qui n'avait pas prêté attention à cette dernière phrase. C'est un végétal. Cela n'en a pas l'air, mais c'en est un.

-Je suis tout à fait de votre avis, répondit la Duchesse ; et la morale de ceci, c'est : Soyez ce que vous voudriez avoir l'air d'être ; ou, pour parler plus simplement : Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
letilleulletilleul   20 décembre 2015
Notre barque glisse sur l'onde
Que dorent de brûlants rayons ;
Sa marche lente et vagabonde
Témoigne que des bras mignons,
Pleins d'ardeur, mais encore novices,
Tous fiers de ce nouveau travail,
Mènent au gré de leur caprices
Les rames et leur gouvernail.
Commenter  J’apprécie          60
Pixie_dustPixie_dust   26 avril 2018
...elle fut toute surprise de constater qu'elle ne changeait pas de taille; certes, c'est là ce qui se produit généralement lorsque l'on mange un gâteau, mais Alice était tellement habituée désormais à n'attendre que de l'extraordinaire, qu'il lui parut tout triste et tout stupide de devoir admettre qu'il ne se produisait rien d'anormal.
Elle se mit donc en devoir de dévorer le reste du gâteau.
Commenter  J’apprécie          20
DrunkennessBooksDrunkennessBooks   03 janvier 2016
La Reine ne connaissait qu’une seule façon de résoudre toutes les difficultés, grandes ou petites : Qu’on lui tranche la tête ! ordonna-t-elle, sans même se retourner.
Commenter  J’apprécie          50
MosaikMosaik   24 novembre 2016
-Voudriez vous me dire, s'il vous plait, par où je dois m'en aller d'ici?
-Cela dépend beaucoup de l'endroit où tu veux aller.
-Peu m'importe l'endroit
-En ce cas peu importe la route que tu prendras.
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Benjamin Lacombe (72) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Benjamin Lacombe
📻 L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • 📚 Retrouvez leur dernière sélection de livre ici ! ❤ 👉🏻 • • 📚 Il était une fois la corne des licornes de Beatrice Blue et Mathilde Colo aux éditions Little Urban 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1020793...
📚 Non Cornebidouille, pas mon doudou ! de Pierre Bertrand et Magali Bonniol aux éditions EDL 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1025714...
📚 La maison de madame M de Clotilde Perrin aux éditions Seuil jeunesse 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1027012...
📚 Contes silencieux de Benjamin Lacombe aux éditions Albin Michel 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1027517...
📚 Tuer Van Gogh de Sophie Chérer aux éditions EDL 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1027518...
📚 Cookies pour jours de pluie : La cuisine intime de ma drôle de vie de Laurie Colwin, Pascale Frey aux éditions Autrement 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1025240...
📚 Italia mia de Luana Belmondo aux éditions du Cherche Midi 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1027519...
📚 Petite histoire du ticket de métro parisien de Grégoire Thonnat aux éditions Télémaque 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1023203...
📚 Madame S de Sylvie Lausberg aux éditions Slatkine et cie 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1020637...
📚 David Hockney - a Bigger Book Sumo Art Edition C de David Hockney aux éditions Taschen 👉🏻 9783836508117 • • • 🐝 Chinez & découvrez nos livres coups d’coeur dans notre librairie en ligne ❤ 👉🏻 lagriffenoire.com
+ Lire la suite
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Chefs-d'oeuvre de la littérature

Quel écrivain est l'auteur de Madame Bovary ?

Honoré de Balzac
Stendhal
Gustave Flaubert
Guy de Maupassant

8 questions
8016 lecteurs ont répondu
Thèmes : chef d'oeuvre intemporels , classiqueCréer un quiz sur ce livre
.. ..