AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782020865494
17 pages
Éditeur : Seuil Jeunesse (01/03/2006)
4.25/5   94 notes
Résumé :
Cerise adore les romans, le chocolat et le gorgonzola, et déteste les griottes. Lorsqu'à la fourrière où travaille son père on recueille une petite chienne sharpei, Cerise la surnomme Griotte et elles deviennent inséparables. Au bout d'un mois, délai légal, le bel Antonio, dont Cerise est secrètement amoureuse, vient chercher Griotte et promet de partager avec elle son amitié.


moi j'ai bien aime parce que c'est j'aime bien quand Cerise trouve... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
4,25

sur 94 notes
5
17 avis
4
13 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

marina53
  16 novembre 2014
Cerise Sullivan vit seule avec son papa. Petite fille solitaire, elle passe le plus clair de son temps, accoudée à la fenêtre, à regarder les gens dans la rue, les enfants qui jouent et crient. Elle attend impatiemment que son père qui travaille à la fourrière rentre à la maison. A l'école, ses camarades de classe se moquent souvent d'elle. Ce qu'aime Cerise, c'est le gorgonzola et le chocolat et ce qu'elle déteste par dessus tout, ce sont les cerises! Elle dévore les livres, de la bande dessinée aux récits de voyage. Ainsi, elle s'évade et vit des aventures extraordinaires. Elle aime secrètement le bel Angelo, celui qui fait craquer toutes les filles. Un jour qu'elle aide son papa à la fourrière, elle découvre un magnifique shar-Peï, une vraie boule de poils toute plissée. La petite fille craque pour lui et le prénomme Griotte...
Cerise, c'est une petite fille un peu ronde qui se cache dans son gros pull beige jacquard, sa petite jupe écossaise et son col roulé. Solitaire, malicieuse et véritablement touchante, l'on suit ses aventures avec notre regard d'enfant. Benjamin Lacombe croque cette petite fille avec une infinie tendresse et une certaine sensibilité. L'écriture acidulée ne manque pas de piquant, l'auteur utilisant de jolies métaphores. Les couleurs, beaucoup plus sombres au début de l'album, s'éclaircissent au fur et à mesure. le trait est expressif et la mise en page, dépourvue de tout cadre, est superbe.
Cerise Griotte... à croquer!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          580
HundredDreams
  03 février 2021
Un album grand format pour une jolie petite histoire sur la solitude, le rejet et l'acceptation de l'autre dans toute sa différence, l'amitié.
*
Cerise est une petite fille timide, triste, solitaire et un peu ronde. Elle vit avec son père qui travaille dans une fourrière animale. Souvent moquée, n'ayant pas d'amis, elle s'évade dans les livres et en particulier ceux de Jules Verne.
Un jour, une adorable shar-pei est amenée au refuge. La petite fille se prend aussitôt d'affection pour cette petite chienne tout en plis. Elle veut la garder, la nomme Griotte, un pendant à son prénom, mais cet animal ne lui appartient pas. Cet animal aussi moqué pour ses rondeurs est d'un grand réconfort pour Cerise, mais elle sait aussi qu'elle devra s'en séparer si ces propriétaires viennent le rechercher.
On se prend tout de suite de sympathie pour cette petite fille différente et sa petite Griotte. Cette petite boule de poils et de peaux plissées rompt son isolement, la rassure, l'aide à s'affirmer et à affronter le regard des autres enfants.
« Depuis, la petite boulotte ne quitte plus sa griotte. Elles se promènent, se câlinent, se taquinent, et parfois même s'enquiquinent. Bref, elles font tout ensemble ! »
*
Là encore, les illustrations magnifient le récit. le texte, simple, poétique, émouvant, laisse toute la place aux illustrations qui se déploient sur toutes les doubles-pages et laissent s'épanouir les émotions.
A la fois sombres et chaudes, les jolis contrastes de lumière et de couleurs créent un univers mélancolique et triste.
*
Le cadrage et les angles de vue sont originaux, l'illustrateur maîtrise l'espace comme un photographe et exprime au mieux les sentiments de la fillette suivant les angles de vue choisis.
Les prise de vue à hauteur d'oeil la montre telle qu'elle est, sans fard : petite, ronde, seule et terriblement malheureuse.
Les prises de vue, souvent en plongée, accentuent sa tristesse, sa solitude et son isolement.
Les prises de vue en contre-plongée, comme la couverture, la déforme, accentuant ses rondeurs, la faisant apparaître insignifiante.
La dernière double-page, vue de dos, montre que, même si on ne voit pas son regard, Cerise est heureuse. Il suffit d'observer le jeune garçon qui lui sourit. J'apprécie beaucoup cette belle fin, tout en retenue et douceur.
Tous ces cadrages différents rendent la petite fille attendrissante aux yeux du lecteur.
*
J'ai aussi apprécié les détails des illustrations, l'auteur allant jusqu'à les parsemer de références littéraires et cinématographiques à Jules Verne, Edgar Poe, Harry Potter, ou encore à Tim Burton avec la poupée Sally tirée de « L'Etrange Noël de Monsieur Jack ».
*
Je regrette tout de même que l'histoire soit trop courte. J'aurais aimé que certains moments de l'histoire soient davantage développés.
Il n'en reste pas moins que « Cerise Griotte » est bel album, touchant et attendrissant, avec de magnifiques illustrations, une petite fille à la sincérité attachante, et un joli message d'espoir pour tous ceux qui ressentent des difficultés à trouver leur place dans la vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          282
Ptitgateau
  12 mars 2012
Cerise Griotte, c'est l'histoire d'une petite fille qui vit avec son papa, une petite fille tristounette, qui n'a pour amis que les livres et… Je ne dis rien, pour ne pas gâcher le plaisir de découverte du lecteur !
Cette histoire est délicieuse à bien des points de vue : elle est un peu triste, ce qui ne manque pas de solliciter les sentiments du lecteur envers cette fillette, un peu drôle grâce aux petites remarques humoristiques dont on peut s'amuser dans le texte. Elle est originale par son vocabulaire : beaucoup de verbes font partie d'un vocabulaire peu courant voire inventé par l'auteur, ce qui ne manque pas de charme !
Le texte possède une autre originalité, au début je pensai qu'il était en vers, mais non ! En revanche, dans certains paragraphes, on dirait qu'il y a une recherche de mots avec des syllabes finales identiques, peut-être une façon de formuler les idées avec insistance.
Bien sûr, nous ne passerons pas à côté des illustrations : pas besoin du texte pour comprendre combien cette petite fille semble triste. Tous les personnages représentés sont d'ailleurs très expressifs. Cette fois –ci les couleurs sont plutôt des couleurs froides , ou chaudes mais sombres, comme pour révéler une ambiance. Certaines pages méritent que l'on prenne du temps pour observer quelques détails amusants. Si je devais lire ce livre à des enfants, ce que je ferai sans doute prochainement avec ma classe, je prendrais un temps pour laisser les enfants observer les images et émettre des hypothèses au sujet de l'histoire.
Texte et illustrations dans cet ouvrage magnifique, sont de Benjamin Lacombe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Under_the_Moon
  25 mars 2019
Une fois n'est pas coutume, Cerise Griotte est une preuve de plus du talent de Benjamin Lacombe.
Dans cette histoire au vocabulaire très riche et imagé, l'auteur nous parle de solitude, de tristesse et de complexes. Ceux de la petite Cerise, une enfant solitaire qui vit avec son père. Elle qui cache son mal-être derrière de large vêtements et s'évade grâce à ses lectures. Puis une rencontre attendrissante bouleverse son rapport au monde.
C'est mignon, bien vu, mais j'ai été déçue par la fin un pru trop convenue et trop facile.
Commenter  J’apprécie          260
blandine5674
  04 mai 2018
Cerise, petite boulotte, n'est bien qu'avec son chien Griotte. Pas facile de se faire accepter par les autres ! Comment approcher le bel Angelo ? Son habillement prend beaucoup de place : jupe écossaise, pull torsadé, petit noeud rouge dans les cheveux. le lecteur se remémore les cours de récréation. Comment étions-nous ? Solitaire ? En bande ? Aussi triste ?
Commenter  J’apprécie          260

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
HundredDreamsHundredDreams   03 février 2021
Cerise Sullivan vit seule avec son papa. Elle reste souvent à la fenêtre de leur grand immeuble, à regarder les gens dans la rue, les enfants qui jouent et qui courent. Et chaque matin, elle guette le camion gris de son père qui se gare devant sa fourrière, avec sa cargaison de chiens, de chats et de chinchillas.

Incipit de l'album
Commenter  J’apprécie          50
Virginie94Virginie94   21 octobre 2014
A la récrée, Cerise s'assied sur le banc au fond de la cour, son roman sur les genoux : " Les livres sont décidément plus intéressants que les enfants !"
Elle s'envole alors dans les aventures extraordinaires de Philéas Fogg, légère comme un oiseau à bord d'une montgolfière.
Commenter  J’apprécie          40
ClioInoClioIno   10 décembre 2018
Cerise dévore aussi les livres. Les bandes dessinées de pirates, les romans de Jules Verne, et les encyclopédies sur les oiseaux. A force de les étudier, elle a appris à leur parler : roucouler, caracouler, gazouiller, glousser, glapiter, glottorer, jacasser, cancaner, caqueter, cacarder ; elle sait tout siffler !
Commenter  J’apprécie          10
Martin1972Martin1972   29 décembre 2015
Elle s'envole alors dans les aventures extraordinaires de Philéas Fogg, légère comme un oiseau à bord d'une montgolfière.
Commenter  J’apprécie          40
sylvichasylvicha   25 janvier 2013
Cerise aime à peu près tout. Surtout le gorgonzola et le chocolat. Ce qu'elle déteste ? Les cerises : dans les gâteaux, les bonbons et ces maudites confitures que sa maman aimait tant.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Benjamin Lacombe (78) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Benjamin Lacombe
VISITE GUIDÉE - Benjamin Lacombe nous entraîne dans une visite guidée de sa nouvelle exposition “Shizen”, actuellement présentée dans l'espace librairie de la galerie Daniel Maghen, et visible pour tous dès la fin du confinement, jusqu'au 5 juin 2021. Il dévoile les secrets de cette exposition immersive et sa scénographie envoûtante qui présente une centaine d'illustrations originales issues des plus récents ouvrages : Bambi (Éd. Albin Michel), Esprits & Créatures du Japon ainsi que Histoires de Fantômes du Japon (Éd. Soleil), L'Étonnante Famille Appenzell (Éd. Margot) et Charlock 1 & 2 (Éd. Flammarion), ainsi que des sculptures uniques réalisées en collaboration avec le sculpteur et miniaturiste Julien Martinez.
(*) Plus d'informations sur les oeuvres disponibles et sur les prix sur demande à cette adresse : oliviersouille@danielmaghen.com
(*) Visite virtuelle disponible ici : https://bit.ly/3nuKbSm (*) Goodies (tote bags, pochettes, livres signés) en vente dans l'espace librairie de la galerie et sur le site de Editions Caurette : https://bit.ly/3nr5jsI
+ Lire la suite
autres livres classés : chiensVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1206 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre