AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782020983563
34 pages
Éditeur : Seuil Jeunesse (08/10/2009)
4.22/5   122 notes
Résumé :
Cette année encore, Lisbeth va passer les vacances de Noël chez sa grand-mère Olga. Lisbeth se réjouit de la retrouver car c’est la seule personne à ne pas être exaspérée par sa manie de terminer les phrases des autres… avant qu’ils ne les aient prononcées.

Elle pense même que c’est un don. La seule? Pas tout à fait. Edward, le petit voisin bègue de chez sa grand-mère a le béguin pour la jolie Lisbeth…

Un après-midi où Lisbeth et Edward... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
4,22

sur 122 notes
5
11 avis
4
12 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis

florencem
  03 juillet 2017
Une histoire, certes, très courte mais qui va à l'essentiel. D'abord charmée par les dessins de Benjamin Lacombe (difficile de ne pas être touchée par la délicatesse et la profondeur des illustrations), c'est ensuite le texte qui a réussi à me transporter dans la vie de la petite Lisbeth. On arrive autant à s'imprégner de l'univers que de la personnalité de la jeune fille grâce aux deux éléments.
Nous voyons tout de suite que notre héroïne sort du lot et c'est sans réelle surprise que l'on découvre son destin fabuleux. le titre nous dit tout, et de toute façon, ce n'est pas réellement l'essentiel de l'album. La petite fille nous charme rapidement. de part son côté décalé mais aussi sa gentillesse et son intelligence. Nous n'avons cependant pas beaucoup de temps pour la découvrir plus en détail, l'album étant très court. Je trouve d'ailleurs dommage qu'il n'y ait pas plus de pages. L'intrigue se déroule à une vitesse folle et Lisbeth accepte très (trop) rapidement sa nature de sorcière. Mais nous sommes dans un album jeunesse après tout. le temps est compté !
Pour moi, ce conte est avant tout un questionnement sur les différences. Un sujet qu'il sera facile d'aborder grâce aux différents personnages de l'album avec les plus jeunes. Autant pour les sorcières qui doivent encore se cacher pour éviter les représailles que pour le jeune ami de Lisbeth avec un handicap plus "terre à terre". Etre différent est-il si mal ? Voilà LA question. Non, bien sûr mais quand la masse vous répète que c'est le cas, comment faire ? Que vous soyez la personne "différente" ou l'autre, les positions sont mises en avant. Et même si le texte est court, il y a matière à s'interroger.
Les illustrations sont un bonheur, comme je l'ai déjà indiqué, et habillent à mon goût énormément le texte. La richesse des couleurs et les détails parlent d'eux mêmes, nous en apprenant encore plus sur l'univers de Lisbeth et son aventure.
Une histoire, donc, fort sympathique qui séduira les petits tout comme les grands. Rien d'effrayant, si jamais vous vous posiez la question, d'ailleurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
HundredDreams
  31 janvier 2021
Benjamin Lacombe fait parti de mes illustrateurs préférés. Avec quelle minutie, l'auteur illustrateur crée des ambiances mystérieuses et secrètes ! C'est sûrement un don, une bonne fée a dû se pencher sur son berceau lorsqu'il était bébé…
Cette histoire, écrite à quatre mains avec Sébastien Perez, un écrivain français, spécialisé dans la littérature de jeunesse est une belle réussite. le texte est embelli par le magnifique travail de Benjamin Lacombe. Mais le duo n'en est pas à son coup d'essai. Vous pouvez, entre autre, retrouver leur association dans le très bel album « Frida » rendant hommage à l'artiste Frida Khalo ou bien dans « l'herbier des fées », mêlant, avec beaucoup de poésie, botanique et personnages féériques.
*
Le charme opère dès la découverte de la couverture de l'album. Les premières pages se tournent lentement et révèlent des illustrations plus belles les unes que les autres qui nous projette dans cet univers magique et fantastique renforcé par le texte : le vieille maison de la grand-mère, les corbeaux oiseaux de mauvais augure, l'hiver enneigée, les gorges, …
*
Lisbeth trouve dans le grenier de sa grand-mère Olga un grimoire de sorcières. Elle y découvre toute une galerie de portraits de jeunes femmes, dont sa grand-mère. Qui est réellement sa grand-mère ?
*
Ce qui est intéressant est la manière dont les deux auteurs présentent ces sorcières : ce ne sont pas des êtres machiavéliques et sournois, mais de belles jeunes femmes fortes, intelligentes et indépendantes, victimes de persécutions et de grandes chasses aux sorcières. Parmi elles, des noms bien connus : la vaillante Jehanne héroïne de la guerre de cent ans, condamnée à être brûlée vive, ou Lisa, la célèbre Joconde.
*
J'ai beaucoup aimé l'originalité des dessins, adoptant différents modes de représentation, souvent vus en plongée ou contre-plongée, ce qui permet de mettre en valeur certains éléments de l'illustration.
Les couleurs profondes et contrastées, les visages expressifs, les décors somptueux et minutieusement peints, sont un vrai enchantement pour les yeux.
Et quel talent pour dessiner les émotions : la peur, la timidité, la tristesse, la curiosité, l'étonnement, la joie.
*
Le seul défaut que j'y vois est la trop grande rapidité à laquelle Lisbeth accepte et découvre ses pouvoirs. Il manquerait quelques pages supplémentaires pour mieux appréhender les pouvoirs de la jeune fille.
*
Cet album est un très beau conte qui s'adresse principalement à de jeunes enfants de 6 à 10 ans.
Une vision plus moderne des sorcières pour exprimer des thèmes plus universels, comme l'acceptation de soi, la reconnaissance de la différence, de l'autre.
A lire et à contempler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          235
Ptitgateau
  08 mars 2012
En jouant dans le grenier de sa grand-mère, Lisbeth découvre un grimoire. Elle apprend en le lisant, qu'elle appartient à une lignée de sorcières.
L'histoire en elle – même ne possède pas d'originalité, elle est malgré tout très agréable à lire.
On y rencontre quelques références à des personnages mythologiques (Job, Adam, Crésus), ce qui peut être l'occasion de rechercher ces histoires pour complément de lecture à l'enfant. Par ailleurs le texte est très abordable pour les enfants à partir de neuf ans.
J'ai gardé pour la fin, ce qui, à mon sens, fait le charme de cet album : les illustrations : je me damnerais pour feuilleter un ouvrage de Benjamin Lacombe rien que pour le plaisir des images : ces illustrations me reposent l'oeil et me détendent : tout en douceur, tout en arrondi avec des rouges mêlés à des couleurs froides qui mettent les personnages en relief. le rendu des matières est extraordinaire.
Pour information, Benjamin Lacombe a également écrit des livres illustrés pour adultes : Notre Dame de Paris, contes macabres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          282
Under_the_Moon
  28 décembre 2017
C'est Noël, et cette année encore , Lisbeth ira chez sa grand-mère Olga pour les fêtes de fin d'année car ses parents sont trop occupés.
Lisbeth ne se sépare pas de son chat noir, Socrate. C'est une jeune fille étrange : elle a une curieuse tendance à finir les phrases de tout le monde.
Et un soir, en feuilletant un vieux grimoire que sa grand-mère gardait préciseusement, elle découvre qu'elle fait partie d'une lignée... de sorcières !?!
Une jolie histoire, une fois de plus, un travail collaboration entre Sébastion Perez et Benjamin Lacombe. le résultat est réussit, mais j'aurais aimé voir certains thèmes - sur la lignée notamment - un peu plus développés.
Commenter  J’apprécie          140
blandine5674
  04 mai 2018
Le regard de la fillette est captivant. Lors de vacances chez sa grand-mère, elle va découvrir quelque chose dans le grenier qui va la positionner dans la famille. du travail soigné, comme d'habitude chez Benjamin Lacombe.
Commenter  J’apprécie          160


critiques presse (1)
Ricochet   09 mai 2016
On retrouve ici le travail soigné et délicat de Benjamin Lacombe. On se perd – on se noie presque – dans les yeux des personnages, âmes sensibles et fragiles.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   17 juin 2017
[Olga] raconte à Lisbeth son exceptionnelle lignée et le destin de ces femmes qui ont été persécutées parce qu'elles étaient trop ambitieuses, trop intelligentes, trop belles ou... trop rousses. En vérité, elles ont été persécutées parce qu'elles étaient différentes. "Une tête qui dépasse, on la coupe ! Mais il faut que tu sois fière de qui tu es. Tu es quelqu'un d'exceptionnel, ma petite Lisbeth".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
HundredDreamsHundredDreams   01 février 2021
De retour dans sa chambre, Lisbeth s'installe pour consulter le fameux livre. En feuilletant les pages, elle découvre avec surprise des dizaines de portraits de femmes, rousses pour la plupart. Lisbeth peut ressentir leur force rien qu'à les regarder !
En parcourant le texte, elle comprend qu'il s'agit d'une généalogie mais pas n'importe quelle généalogie : une généalogie de sorcières !
Commenter  J’apprécie          90
murielanmurielan   31 janvier 2013
Elle raconte à Lisbeth son exceptionnelle lignée et le destin de ces femmes qui ont été persécutées parce qu'elles étaient trop ambitieuses, trop intelligentes, trop belles ou... trop rousses. En vérité, elles ont été persécutées parce qu'elles étaient différentes.
Commenter  J’apprécie          40
NadajouNadajou   13 mai 2012
Edward déplie ses doigts glacés et sort de sa poche un ellébore qui scintille de mille cristaux de glace.
" C'est pour t... t... t...
- C'est pas vrai! C'était pour ça?
- Comment m'as-tu re... re... re...
- ...retrouvé? L'intuition féminine!
- Lisbeth, tu sais, je t'ai... t'ai... t'ai....
- Moi aussi Edward...."
Lisbeth prend le visage tremblant d'Edward entre ses mains et dépose un doux baiser chocolaté sur ses lèvres glacées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PegLutinePegLutine   13 septembre 2013
Les gorges sont lugubres et ressemblent à un immense lys blanc. Seuls quelques arbres morts dépassent, servant de perchoir à des oiseaux de mauvais augure.
Lisbeth s'approche des corbeaux en tendant la main. L'un d'eux se perche sur son poignet. Elle lui murmure à l'oreille: "Menez moi à Edward."
La nuée noire s'envole et dessine alors un cercle qui désigne une crevasse.
Lisbeth et Olga s'y précipitent. Elles trouvent une minuscule entrée où seule la petite sorcière peut se faufiler pour rejoindre son ami.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Benjamin Lacombe (78) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Benjamin Lacombe
VISITE GUIDÉE - Benjamin Lacombe nous entraîne dans une visite guidée de sa nouvelle exposition “Shizen”, actuellement présentée dans l'espace librairie de la galerie Daniel Maghen, et visible pour tous dès la fin du confinement, jusqu'au 5 juin 2021. Il dévoile les secrets de cette exposition immersive et sa scénographie envoûtante qui présente une centaine d'illustrations originales issues des plus récents ouvrages : Bambi (Éd. Albin Michel), Esprits & Créatures du Japon ainsi que Histoires de Fantômes du Japon (Éd. Soleil), L'Étonnante Famille Appenzell (Éd. Margot) et Charlock 1 & 2 (Éd. Flammarion), ainsi que des sculptures uniques réalisées en collaboration avec le sculpteur et miniaturiste Julien Martinez.
(*) Plus d'informations sur les oeuvres disponibles et sur les prix sur demande à cette adresse : oliviersouille@danielmaghen.com
(*) Visite virtuelle disponible ici : https://bit.ly/3nuKbSm (*) Goodies (tote bags, pochettes, livres signés) en vente dans l'espace librairie de la galerie et sur le site de Editions Caurette : https://bit.ly/3nr5jsI
+ Lire la suite
autres livres classés : sorcièresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1204 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

.. ..