AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258110491
Éditeur : Hors collection (09/10/2014)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Désormais, finies tes salles d'arcade, les consoles se sont invitées dans tous les salons, et on peut même jouer à plusieurs. Les possibilités sont infinies, et Nintendo, Sony et les autres l'ont bien compris. Lancés dans la course à la meilleure console, Sega, Sony, Microsoft et Nintendo rivalisent de créativité dans un monde où les jeux vidéo, désormais tout en couleurs, sont de plus en plus complexes et où tout semble possible. Playstation, Dreamcast, Xbox, Gamec... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
greg320i
  06 février 2015
Mais tout d'abord, mes hommages à Babelio , sa masse critique ,sa liste fantastique de livres proposés, le choix d'éditeurs généreux et par là même l'envoi de ce type de très beau livre de collection . Une édition justement Hors collection . Merci à votre courage de défendre le livre par tout les moyens.
Nos Jeux vidéo 90-2000 (et voir au-delà )
Ah les jeux vidéo de la période mythique et surtout prolifique de la décennie passée,mais trop vite pour certains , trop bien pour d'autres.
Il faut dire qu'entre consoles révolutionnaires et autres guerres fratricides de marques légendaires , tel Sega ( c'est plus fort que toi) et Nintendo , il fallait avoir le bon dos pour supporter tout ce poids de jeux géniaux devant nos yeux souffrant d'en connaitre ou non chaque sorties pour chaque supports dès leur apparition.
Une mission de tout repos ? Si le portefeuille vous en dit , et s'il fleurit chez vous d'autant de bourgeons vert et craquant à chaque saisons,oui pourquoi pas, mais à 500 francs la cassette - prix symbolique pour un Sonic 3 - il n'y a pas que les arêtes qui reste en travers de la gorge , les épines du hérisson vous pique aussi surement l'esprit que la rapidité de sa main mise sur votre portemonnaie.
Addictif , le mot est faible.
Car c'est un fait : il fallait faire un choix , homérique parfois, crucial souvent .
Ce qui en dépend ? L'exclusivité d'y avoir jouer et dire "moi je l'ai" , passer pour un bourgeois de la cour de récré et se targuer le crack collectionneur professionnel. Bref le ciel peut bien nous tomber sur la tête , être Gamer en ce temps là c'est asseoir sa réputation , se prendre pour le seigneur de la manette.
Ambiance :
- Waa, l'autre il a Zelda 3 sur la Super Nes, mais il doit plus dormir quoi !
- Attends, moi j'ai Street of rage 2 , quand je suis au stage 8, c'est juste là que je dois partir tu vois ..
- T'a éteint ??
- Pas fou,non; j'ai laisser la console allumer toute la journée en mode pause..
Voilà pour ma petite histoire ...

Retour au livre de Marcus ..
Un bijou ! Tout simplement créatif et vraiment joli ,avec de belles couleurs flashy pour nous éblouir, des chapitres superbement mis en valeur de manière original façon guerre des étoiles, le détournement des noms de jeux pour ouvrir les paragraphes façon humoristique et surtout l'interprétation des dessins qui parsème les pages sont d'autant de souvenirs que de rêves à porter de mains .
Presque un livre -jeu , tant il est vrai que l'originalité est présente pour la bonne idée de jouer les 'figures' de style dedans,d'en prendre le temps d'apprécier les personnages, se délecter d'une Lara , revivre un fond d'écran bien connu , porter à l'oeil une jaquette ou reconnaitre le bon vieux temps d'une console chérie .
Vaguement décrit , mais pas vraiment comme il faudrait ;très léger , d'ailleurs de l'auteur lui-même : "l'idée n'est pas de faire un livre exhaustif" , vous l'aurez compris vous-même : 144 pages pour 10 ans et plus de jeux c'est un peu comme un peigne à une dent, c'est un brossage subjectif plutôt qu'efficace .
L'important n'étant pas le contenu mais le contenant : c'est à dire le coeur que vous prendrez à interpréter ce qui vous aura toucher ou non .
Constat final : Un beau petit résumé, bien mignon et juste attachant , qui prendra valeur dans toute sa splendeur pour faire découvrir aux non-connaisseurs ce qu'il en était " de ce bon vieux temps "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2314
Alfaric
  06 mars 2015
Merci Babelio, merci Masse Critique, merci Hors Collection !

Un ouvrage assez cool consacré au vidéoludisme et divisé en trois parties :
- « Un Nouvel espoir » (la PS1)
- « L'Empire contre-attaque » (la X-Box)
- « Les Deux tours » (où comment les règnes de Sony et Microsoft vont être ébranlés par le retour du roi Nintendo)
Chaque chapitre est consacré à une plateforme donc retrogamers, vieux gamers et gamers tout cout retrouveront les grandes heures de la PS1, la Saturn, la N64, la PS2, la Xbox, la Gamecube, la Deamcast, la PS3, la Xbox 360 et la Wii. Les utilisateurs de PC et de consoles portables devront se contenter de la portion congrue… On sent assez vite que Marcus Lacombe de Game One est plus joypad que joystick : un gamer passionné, mais un gamer de consoles avant tout.
Certaines saga sont mis à l'honneur : "Zelda", "Metal Gear Solid" (objet d'un running gag avec Solid Snake planqué sous un carton), "Resident Evil", "Tomb Raider", "GTA", "Call of Duty" et les Mario machins…
Quelques coups de coeur aussi avec "Goldeneye", "Ico" et "Shadow of the Colossus", "Okami", "Red Read Redemption", "Deus Ex", "Pain"… et peu ou prou toutes les licences "Star Wars" ^^
Quelques coup de gueule également avec la beaugossitude de "Final Fantasy", les jeux licenciés "Dragon Ball", "Naruto" ou tout simplement Hollywood, les nouveaux "Street Fighter", les jeux de sports en général et les jeux de foot en particuliers.
On n'évite donc pas le catalogue, voire l'énumération donc on survole beaucoup et on oublie un peu, mais qu'importe cette trop courte odyssée au pays du vidéoludisme.
J'ai trouvé un peu étrange que l'auteur soit aussi réfractaire aux mangas et aux animes, surtout lorsqu'on connaît les liens étroit qu'entretiennent ces médias avec les jeux vidéos, chacun se nourrissant l'un de l'autre au point qu'il est devenu bien difficile de savoir désormais qui influence qui. Un gamer qui se coupe volontaire de la planète manga à mon avis passe à côté de beaucoup de choses…

2 bémols sur le livre-objet :
- pas de sommaire, c'est limite faute professionnelle
- aucun crédit photographique… quand on connaît les jeux pas de souci, mais allez les reconnaître dans le cas contraire !
Mais un parfait complément de "Game Story" donc les ambitions sont autrement plus élevées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
DrJackal
  12 février 2015
Tout d'abbord merci à babelio et aux masses critiques, ainsi qu'aux éditions Hors collection pour cette découverte.
Le très connus Marcus (enfin pour tout gammer basique...) nous écrits ses souvenirs sur l'évolution, et les différents jeux et consoles de 90 à 2010 de façon subjective d'accord mais tellement agréable.
On part donc de la PS1 pour finir à la WII en passant par le PC les XBOX, Saturne etc... enfin toute ma jeunesse en gros... et c'est qu du bonheur de se remémorer tout ça... Qui ne revoie pas Solid Snake sous ça boite en carton, le cris érotisant de Lara Croft quand elle prenait une trousse de secourt.... raah rien que de m'en souvenir j'ai à nouveau la banane...
Se livre est merveilleux pour tous les nostalgiques de jeux old school qu'il nous raconte d'ailleurs très bien dans ses émissions de retro gamming.
Enfin tout ça pour dire que c'est un ouvrage nécessaire pour tout fan de jeux vidéo de plus de 25 ans... et même pour les plus jeunes curieux.
On regrette malgré tout qu'il n'ai pas eu la place de développer un peu plus les jeux et qu'il soit obliger de survoler des hit planétaire mais comme il le dit lui même en 144 pages on est obligé d'être léger...
Autre petite remarque le titre annon ce 90 à 2000, mais Marcus s'arrêtant en 2010 je trouve ça un peu dommage peut être de pas avoir accentuer les jeux jusqu'à 2000 et fait un nouvel ouvrage pour de 2000 à 2010, se qui aurait peut être éviter de survoler certain console (la Vita, ou le PC...) enfin bon c'est histoire de faire une remarque...
Encore merci
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Miguel33
  25 novembre 2014
[...]
L'auteur, dans le style de ce qu'il fait lors de ses émissions, nous conte l'évolution du jeu vidéo en passant en revue les différentes consoles sorties durant cette période. Il aurait été intéressant d'avoir un sommaire, avec la possibilité d'aller directement à une console donnée, mais ce n'est pas le choix qui a été fait. le texte est dense. Chaque page est ponctuée de nombreuses illustrations. D'ailleurs, je lisais en premier la double page, puis je regardais les illustrations.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.aupresdeslivres.f..
Commenter  J’apprécie          20
kalelecigs
  03 juillet 2017
Me semble très agréable à lire pour s'instruire et se rappeler de bons souvenirs
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
greg320igreg320i   06 février 2015
Pikachu ou Jpiktéssous ?

Très vite le dessin animé vient enfoncer le clou, suivi par des mangas , des jeux de cartes à collectionner , des peluches , des jouets , des tee-shirts , des Happy Meals , et tout un tas de saloperies en plastoc bassement mercantiles ! Les Pokémons sont partout , jusque dans l' émission 'Qui veut gagner des millions ? ' où Jean-Pierre Foucault demande " Quelle est l'évolution de Salamèche ? " à un malheureux candidat obligé de passer un coup de fil à un ami ... âgé de six ans pour pouvoir répondre " Reptincel ! '
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
greg320igreg320i   06 février 2015
Un pour tous , tous bourrins !

Blood occupait le créneau du gore avec décapitations et étripages en règle, suivi de près par Kingpin, descente aux enfers ultraviolente dans l'univers des petits malfrats qui règlent leurs comptes à coups de barre à mine . Des excès qui firent frémir Famille de France mais qui contribuèrent à installer définitivement le concept de 'jeu pour adultes"
Commenter  J’apprécie          80
AlfaricAlfaric   06 avril 2015
Lara Croft va devenir l’icône même du jeu vidéo, détrônant carrément Pac-Man, qui commençait à se faire vieux !
Pac-Man (rond comme un ballon) a peut-être été éclipsé par les charmes de Lara (ronds comme des ballons eux aussi), mais c’est avant tout la liberté d’action de "Tomb Raider" qui a fait son succès, même si son créateur, Tobias Richter, a un jour avoué à demi-mot : « Tant qu’à passer une dizaine d’heures derrière un personnage, autant qu’il ait un joli petit cul ! »
"Tomb Raider" est l’un des premiers jeux d’action dans lequel on peut admirer l’environnement en 3D sous toutes ses coutures, sur fond de musiques grandioses qui donnent à l’épopée de Lara un souffle épique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : jeux vidéoVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
408 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre