AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2322122238
Éditeur : Books on Demand (22/05/2018)

Note moyenne : 5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Philippe Brieuc est un jeune homme tyrannique, manipulateur et charmant, mais son ego démesuré le rend peu sympathique aux yeux de tous.

Il commet des exactions telles que son neveu Valentin décide de venger son père.
Ce roman passionnant vous fera vivre un siècle de notre histoire partagé entre un cadre rural et Paris.

Valentin Brieuc devra remonter aux sources du mal pour affronter son oncle, avant de subir la crise de 1929 et ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
sarahauger
  25 juin 2018
Valentin Brieuc de Henri Lacombe c'est le récit d'une épopée familiale. Tout se joue en 5 parties sur cinq générations. On suit l'évolution d'une même famille de paysans.
La rencontre a lieu au milieu du XIX siècle avec des personnes simples et aimantes, des hommes et des femmes attachés à leur terre, à une époque où la vie savait se montrer rude, centrée sur le travail plus que sur le plaisir. On fait la connaissance de personnages authentiques et crédibles.
Le malheur a vite fait de s'abattre sur les gens sans que le temps ne se prête aux questionnements. Ce qui arrive devait arriver et l'on continue à avancer malgré la douleur et les difficultés.
Même dans les moments compliqués, les individus que l'on rencontre et qui devraient nous aider ne se montrent pas toujours honnêtes. Il arrive de croiser des gens prêts à profiter de la crédulité et de la naïveté des autres.
Et de génération en génération, cette famille va vivre bien des malheurs. Entre décès prématurés, mort en couches, trahisons, escroqueries, tromperies, manipulations ou cupidité, leur destin est émaillé de difficultés. Un peu comme dans toutes les familles en fait. Nulle n'est exempte de son lot de douleurs, de déceptions ou de mauvaises rencontres.
Mais il y a aussi les gens bien, prêts à venir en aide, ceux sur qui l'on peut compter sans qu'ils n'attendent rien en retour, les vrais amis, certains membres de la famille, ou, parfois même, des rencontres fortuites.
Certains possèdent l'amour de leur métier, la passion de ce qu'ils créent ou produisent. On sent que la terre coule dans leurs veines. Cet héritage représente bien plus à leurs yeux que toutes les plus belles choses au monde. La terre, c'est leur vie. Sans elle, ils n'existent pas, n'ont aucun intérêt pour rien. Ils la connaissent sur le bout des doigts, la font fructifier avec affection comme leurs ancêtres avant eux et ne demandent rien de plus, ne voient aucune raison de changer leur façon de travailler.
C'est ce qu'on pourrait appeler des gens simples, heureux de ce qu'ils détiennent par leur travail et qui ne convoitent pas ce qui appartient à leur voisin.
D'autres ne voient dans la terre qu'un moyen de s'enrichir, de pouvoir à terme briller en société. La terre pour eux, c'est rétrograde. Il n'est pas question d'y mettre les mains, ce ne sont que de basses besognes qu'ils laissent bien volontiers aux premiers pendant qu'ils pensent, magouillent pour encore plus de productivité, de profit. Car moderniser la production ne représente pas pour eux une amélioration dans les conditions de travail, mais bel et bien un gain supplémentaire d'argent. C'est le début de l'ère de la production de masse.
Cupidité se croise avec désir de pouvoir, besoin de reconnaissance, impression de se sentir supérieur aux autres.
Voilà comment on peut en arriver à déposséder les siens de leur bien pour toujours plus s'enrichir, allant jusqu'à les rejeter, ces êtres bien trop basiques, trop « bouseux » pour côtoyer notre monde si cultivé et raffiné.
À ce jeu-là, on finit par se renier, prendre le risque d'y perdre plus qu'on y gagnera. Ce qu'on y trouve en argent et notoriété, on le perd en ce qui concerne la famille, les relations humaines pures et sincères pour vivre une vie solitaire et d'apparence.
Comme souvent, tout finit par se savoir. Les manigances se retrouvent en plein jour, les uns obtiennent un pardon en tentant de se racheter, les autres se trouvent pris dans les filets de la vengeance.
Les gens issus d'une même famille peuvent s'avérer très différents et poursuivre des objectifs forts éloignés. Les parents peuvent être les mêmes, l'éducation identique, chacun suivra le chemin qui est le sien, prendra ses propres décisions. Au combien les voies empruntées peuvent se montrer variées. L'éducation ne fait pas tout, la personnalité joue pour beaucoup dans ce qu'on devient. Les gens ne sont pas tous bon de nature.
Valentin Brieuc est un des derniers maillons de cette famille. C'est celui qui aura à coeur de lui rendre l'humanité que certains se seront évertués à lui faire perdre.
C'est une belle leçon de vie. Rien n'est inéluctable. Ce n'est pas parce que notre voie semble être tracée qu'on ne peut pas enclancher un changement de cap si le coeur nous en dit. Si les hommes ne sont pas tous bon, ils ne sont pas tous mauvais non plus, il existe de belles personnes au coeur pur qu'on est ravi de rencontrer même si ce n'est qu'au travers de quelques pages.
« Si je devais recommencer ma vie, je donnerais plus, je vivrais plus aussi, parce que la vie est un trésor qu'il ne faut jamais garder pour soi. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
moimonik31
  23 juin 2018
"Valentin Brieuc" d'Henri Lacombe Auteur . Un livre qui rejoint mes coups de coeur - Lecture . Dès les premières pages j'ai été captivée par cette sublime histoire familiale riche en rebondissements ,au fil des mots j'ai rencontré des personnages si authentiques qui m'ont parus si crédibles par leurs traits de caractères propres à chacun avec un témoignage final qui m'a particulièrement ému .... Je remercie Henri Lacombe pour la générosité de ses mots , pour ces moments lectures dignes d'un excellent conteur ... et je terminerai en conseillant sans réserve la lecture de ce livre à la fois poignant et attachant .
Commenter  J’apprécie          21
MilleetunepagesLM
  19 juillet 2018
Ce roman est un pur délice à lire. Il nous transporte de 1851 jusqu'à la crise de 1929. Beltranne vit seule avec son père sur la ferme, elle doit bientôt épouser Octave Brieuc. Mais un matin, elle trouvera son père mort dans les champs. Comme elle est mineure, le notaire lui dit que son père l'a légalement nommé son tuteur pour administrer ses biens. Sachant qu'elle doit épouser son fiancé, il lui suggère de vendre la ferme et de vivre avec l'argent de la vente. le lendemain de ses noces, ils trouveront sa belle-mère Maryse décédée dans son lit. Beltranne n'aura pas le choix de s'occuper maintenant de son beau-père et de son mari. Elle mettra au monde des jumeaux. Philippe et Justin, mais malheureusement de santé fragile, elle décédera quelques heures plus tard. Les jumeaux grandiront, mais Philippe a quelques choses de plus que, Justin, la sournoiserie. Malin comme un singe et avide de pouvoir, il écartera tous ceux qui se mettront sur son chemin pour s'enrichir de plus en plus. Mais c'est sans compter sur son neveu Valentin qui en grandissant verra quel homme est son oncle Philippe. Entre les secrets et les découvertes qu'il découvrira, il préparera sa vengeance. Wow ! C'est vraiment un excellent roman à lire. Malgré le nombre de pages, il vous tiendra tellement captivé que vous tournerez les pages sans vous en rendre compte. le livre ne contient aucune longueur, seulement de l'action d'un bout à l'autre. Même s'il y a beaucoup de personnages, Henri Lacombe l'a tellement bien écrit qu'on ne se perd pas du tout, surtout que les personnages sont vraiment marquants. Un roman familial comme je les aime avec des personnages auxquels on s'attache et d'autre qu'on haï. Henri Lacombe a vraiment su doser tous les ingrédients pour rendre notre lecture des plus palpitante. Un excellent roman et un excellent auteur que je vous invite à découvrir sans aucune hésitation.
Lien : http://lesmilleetunlivreslm...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : jumeauxVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1042 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre