AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Lacouture (Éditeur scientifique)
ISBN : 2247070434
Éditeur : Editions Dalloz - Sirey (07/12/2006)

Note moyenne : 3/5 (sur 2 notes)
Résumé :

Rompant avec une monarchie qui se proclamait solaire, la République française s'affirme volontiers volubile, sinon éloquente, le mot se substituant volontiers à l'acte. Plus propre aux métamorphoses qu'un héros homérique, par cinq fois inventée sous des formes diverses, ce régime, instauré par des avocats et des professeurs, voire des poètes, ne saurait être que fertile en mots - certains disent ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
NiratremNiratrem   23 octobre 2016
GISCARD D'ESTAING
" Pour moi, le changement est une notion que je reconnais comme une nécessité, imposée par la pression des faits extérieurs, et à laquelle je pense qu'il est souhaitable de savoir s'adapter à temps. Ce n'est jamais une préférence. Tout ce que je vois change autour de moi depuis l'enfance, les visages, les silhouettes, les objets qui ne servent plus, les peintures qui s'écaillent, les chemins de terre que l'on goudronne, tout ce qui perd de sa fraîcheur, de son intégrité, je le regrette comme un signe de ce qui est révolu, de ce qu'on ne retrouvera jamais, je le sens comme la présence d'un germe de mort qui taraude de l'intérieur tout ce que j'ai l'instinct d'aimer."

MITTERRAND
" Chirac ce professionnel du mot nu, qu'une image écorcherait, ce rhéteur du complément direct qui n'a jamais poussé sa grammaire jusqu'au conditionnel, n'est à l'aise que dans la simplicité des fausses évidences. "

" Chirac est un De Gaulle sans 18 juin mais disponible pour un 13 mai. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
NiratremNiratrem   26 octobre 2016
POMPIDOU

" Notre civilisation traverse une crise spirituelle. Les mutations économiques, l'accélération du progrès scientifique et technique, l'ébranlement des croyances et des contraintes traditionnelles, le bouleversement des mœurs, tout contribue à entraîner la société dans une course éperdue vers le progrès matériel, progrès dont on n'aperçoit pas les limites mais dont il apparaît qu'il développe les besoins plus encore qu'il ne les satisfait et ne fournit aucune réponse aux aspirations profondes d'une humanité désorientée."

" Il n'y a pas de pouvoir durable sans base démocratique, pas de démocratie efficace sans pouvoir fort, pas de progrès collectif sans promotion individuelle et réciproquement. Mais ce qui est essentiel, c'est de ne jamais sacrifier l'avenir à la satisfaction des désirs immédiats si légitimes soient-ils [...] Au bout de ce chemin, il y a la médiocrité et, sous une forme ou une autre, une certaine servitude qui n'a jamais assuré le bonheur".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
NiratremNiratrem   31 octobre 2016
DE GAULLE
" Vous devriez le savoir ; il n'est pas possible de se faire élire sur un programme et de l'appliquer. Car le choix est simple ; ou l'élu trompe ses électeurs, ou il trompe l'intérêt du pays."

" C'est parce que nous ne sommes plus une grande puissance qu'il nous faut une grande politique, parce que, si nous n'avons pas une grande politique, comme nous ne sommes plus une grande puissance, nous ne serons plus rien."


FAURE
" C'est comme une société anonyme, la République. Une société anonyme fait de mauvaises affaires : elle dépose son bilan. Aucun de ses membres, s'il n'y a pas de fraudes mais seulement mauvaise administration ou malchance n'est touché dans son honneur. La monarchie au contraire, c'est une maison de commerce dont le patron est personnellement responsable. Il est très difficile de faire sauter une République comme la nôtre, car on ne sait pas par quel bout la prendre, car elle a trop de bouts. Une monarchie, au contraire, on l'attaque dans le monarque qui est une grosse cible où tous les coups portent et laissent des traces visibles."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
NiratremNiratrem   29 octobre 2016
COTY
" J'en veux à mes proches d'avoir des idées différentes des miennes. A bien y regarder, je lui en veux aussi d'avoir un tempérament qui ressemble au mien.
Je déteste d'autant plus les extrémistes que leurs sentiments sont plus voisins des miens. Je hais leur haine. Mais la haine de la haine, c'est encore de la haine."

GISCARD D'ESTAING
" Vos confrères (journalistes) sont en fait des copistes ... ils ont une telle révérence devant le pouvoir que, si l'on s'y prend bien, on leur faire dire à peu près ce que l'on veut. D'ailleurs, ils ne connaissent généralement rien de ce dont ils parlent."

AURIOL
" C'est la loi de la démocratie que les discussions soient libres, que les intérêts s'opposent, mais c'est l'intérêt de la République qu'il s'établisse sur des points communs une majorité et que cette majorité soit stable, de même qu'il serait souhaitable pour le bien commun que les oppositions ne fussent pas seulement de mécontentement ou de démolition mais de construction et d'apports d'idées à la majorité elle même."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
SZRAMOWOSZRAMOWO   31 mars 2016
"On ne guérit pas les plaies en les léchant avec une langue de bois."
Valéry Giscard d'Estaing (10 décembre 1990- Libération)

"La langue de bois est une de mes spécialités."
Jacques Chirac (TF1 21 janvier 1987)

"Le système dit libéral - mais qui porte son nom indument, car libéral laisse penser à la liberté - c'est tout le contraire. La liberté n'existe pas lorsqu'on est dans la jungle."
François Mitterrand (Discours à Rennes 8 avril 1998)

"Je préfère être assis chez moi que debout chez les autres."
Jacques Chirac (Le Figaro Magazine 8 avril 1995)

"Voici l'Etat bafoué, la nation défiée, notre puissance ébranlée, notre prestige international abaissé, notre place et notre rôle en Afrique compromis. Et par qui ? Hélas ! hélas ! hélas ! par des hommes dont c'était le devoir, l'honneur, la raison d'être de servir et d'obéir."
Charles de Gaulle (Allocution radiotélévisée lors du putsch d'Alger 23 avril 1961)

"Je suis le punching-ball national. En général le boxeur se fatigue avant le punching-ball."
François Mitterrand (cité par Sylvie Pierre-Brossolette 19 décembre 1991)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lire un extrait
Video de Jean Lacouture (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Lacouture
20 mai 1996 Olivier BARROT présente une biographie de MONTAIGNE, écrite par Jean LACOUTURE, aux éditions du Seuil : "MONTAIGNE A CHEVAL". Images d'archive INA
>Sciences sociales>Administration publique>Gouvernements locaux (collectivités territoriales) (32)
autres livres classés : présidentsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox