AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782315008971
142 pages
Éditeur : Max Milo (07/11/2019)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 4 notes)
Résumé :
« Vieillir est un jeu d'enfant »
Partant de ce principe, Grégoire a pu, après une première vie très bien remplie, en entamer une seconde où tous ses hobbies sont devenus des jobs à temps plein : guitare, collages, caricatures, chansons et, bien sûr, les Euphorismes qui lui ont valu en 2018 le Prix du Jury René de Obaldia de la « forme courte ».

Son goût immodéré de la facétie verbale, d'origine estudiantine ou britannique a survécu aux vicissit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Kittiwake
  19 mars 2020
Jeune …depuis longtemps !

Le titre en dit ont sur l'état d'esprit de Grégoire Lacroix, prêt à bondir sur toutes les occasions de manipuler nos mots et expressions pour en tirer des leçons de philosophie, pour chercher sans aucune illusion de le trouver un sens à la vie ou pour juste en sourire. Jeune…depuis longtemps mais aussi jeune…pour longtemps.
Sans s'appesantir sur le temps qui passe, Grégoire est dans le présent, sans gourou, sans s'y obliger, c'est juste comme ça, profiter des opportunités qui se présentent sous la forme de belles rencontres.
Les euphorismes, joli mot valise qui insiste sur la météo interne de leur auteur, sont distillés au cours des pages, et il serait dommage de les lire d'un coup, sans les déguster, sans y revenir. C'est un petit livre à garder à proximité, sur une table de chevet, dans un sac à main, pour sublimer un temps d'attente.
C'est aussi un livre à offrir, à ceux que l'on aime et qui aiment les mots ou simplement se chatouiller les méninges sans trop se prendre au sérieux.


Merci à Babelio et aux éditions Max Milo pour leur confiance et pour cette sympathique découverte
Lien : https://kittylamouette.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          631
Odile17
  09 avril 2020
Amusée, parfois impressionnée par les jeux de mots si bien trouvés de Grégoire Lacroix que, je dois l'avouer, je ne connaissais pas avant de lire ce livre. Cette découverte m'a plus ou moins donné envie de lire autre chose de l'auteur. Je ne sais si c'est lié à la période actuelle (confinement...) qui me rend peu réceptive à ce genre d'humour que j'affectionne pourtant d'habitude. Ou bien est-ce parce que cette accumulation de jeux de mots m'a parfois fatiguée (l'étais-je sans doute auparavant ?). Je pense essayer de relire ce recueil de bons mots et anecdotes pour lui redonner sa chance. Non que je n'aie été séduite par quelques passages mais je n'ai pas dû découvrir ce recueil dans les meilleures circonstances. Je retiens tout de même quelques bons mots (la route de "l'à soi", même s'il me semble l'avoir déjà entendu, m'a bien plu). Je dois avouer qu'à la lecture de certaines "blagues" ou anecdotes, j'ai ressenti une impression de déjà-lu ou déjà-entendu, mais peut-être est-ce inévitable, dû au fait que les idées n'appartiennent vraiment à personne et sont dans l'air (ça s'entend déjà chez les musiciens) ? Par exemple, l'anecdote du journaliste avec qui l'auteur ressent une alchimie particulière et qui finit par le comparer avec le grand-père qu'il aurait adoré avoir... J'ai l'impression d'avoir entendu ce genre d'anecdotes cent fois (est-ce parce que j'ai travaillé en maison de retraite ? ou tout simplement parce que c'est une expérience qui doit être finalement assez commune ?). Pareil pour le coup du stage de guitare qui s'adresse même à des "vieux" de presque trente ans... Egalement pour le psy qui rit tellement en lisant qu'il craint qu'on le prenne pour un fou... Et que dire de l'histoire du plombier qui dit à l'auteur qu'il se sert de son livre d'Euphorismes pour sélectionner ses partenaires d'un week-end ? (c'est peut-être vrai mais ça m'a paru fort peu crédible et d'une incroyable goujaterie). J'ai aussi trouvé que l'auteur évoquait très (trop ?) fréquemment ses visiblement célèbres euphorismes : ça a pu m'agacer par moments et, d'un autre côté, je me suis dit que c'était bien normal que l'auteur lui-même fasse la publicité de son oeuvre. Et à voir le nombre d'hommes célèbres (ah oui, surtout des hommes, à se demander si ce n'est pas le lectorat-cible ?) qui semblent avoir été éblouis par les Euphorismes de Grégoire Lacroix, je dois dire que cela a piqué ma curiosité et que, malgré un certain agacement, je vais certainement tenter de me procurer ces merveilles pour espérer accéder à l'éblouissement à mon tour. Bon, je n'exclus pas de revenir tempérer mon avis d'ici quelques semaines ou mois après une deuxième lecture mais, pour l'heure, je ne suis pas totalement convaincue, le plombier aurait fait demi-tour sur l'autoroute avec moi ! En revanche, je suis ravie de constater que l'auteur continue à se faire plaisir en écrivant ! Merci à Babelio et aux éditions Max Milo pour cette découverte, certes en demi-teinte mais que je ne regrette pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
YvPol
  21 novembre 2019
Grégoire Lacroix, né en 1933 est jeune depuis longtemps et sans aucun doute éternellement. Il est l'auteur des fameux Euphorismes, de polars irrésistibles et décalés : Jazz Band, L'enfer du dossier Li, Il suffit d'une balle. Mais il est aussi guitariste, auteurs de chansons, amateur -parce qu'il aime- éclairé, amateur de siestes, cité par les plus grands : Claude Lelouch, Rufus, Jean Dujardin, Chantal Ladesou ou encore et entre autres Julie Ferrier... et tout à fait immodestement, moi !
Jeune depuis longtemps donc et facétieux, blagueur, toujours le bon mot à portée de voix de main puisque je les lis plutôt que je ne les entends, encore que parfois, même en les lisant en silence, je me les entends les dire. Grégoire Lacroix puise dans l'humour français et dans l'humour anglais, un joli mélange. Quand je vous dis à longueur d'année que le meilleur est dans le métissage, le mélange, Grégoire Lacroix le prouve.
Ce petit livre reprend quelques thèmes chers à l'auteur auxquels il ajoute sa vision absolument pas nostalgique ou mélancolique mais au contraire malicieuse, parfois irrespectueuse, inclassable. Je ne peux pas tout citer évidemment, je me contenterai donc de quelques euphorismes : "L'esprit c'est comme le frigo, il ne s'allume que s'il est ouvert", "Quand la femme se dit l'égale de l'homme, elle se dévalorise.", et une question existentielle : "Qui sait à quoi ressemble un hérisson chauve ?"
Grégoire Lacroix parle de ses rencontres avec des gens connus, mais aussi de celle qu'il fait tous les jours avec des anonymes, de ses thèmes favoris que sont la liberté, la tolérance, la curiosité d'autrui surtout s'il est très différent, de la musique, ... Avec son ton particulier, il pose de bonnes questions et bien sûr, en bon philosophe, n'apporte pas de réponses, sauf dans ses euphorismes, dont celui qui est le sous-titre de ce livre : "Vieillir est un jeu d'enfant".
J'ai toujours à portée de mains -oui, les deux c'est pour les tenir tous- mes trois tomes de ses désormais célèbres maximes, au cas où je serais pris d'un subit accès de spleen.
Lien : http://www.lyvres.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
eugeneac
  08 mars 2020
"Jeune depuis longtemps" aborde le thème de la vieillesse, sujet encore souvent tabou dans notre société car la vieillesse nous rapproche inexorablement de la mort. Ayant atteint un certain âge, Grégoire Lacroix se livre à une introspection. Etre vieux, c'est avoir du temps pour soi, pour ses hobbies, c'est donc, comme il le dit "un jeu d'enfant". Et jouer, Grégoire Lacroix le fait très bien avec les mots. Alors même s'il traite de thèmes sérieux comme la liberté, la tolérance, le racisme, le doute …. le lecteur ne cesse de sourire au fil des pages. Toujours très pertinent, il pose les bonnes questions sans nécessairement y répondre, sans jouer un rôle de moralisateur. D'ailleurs, y-a-t-il vraiment de bonnes réponses à ces questions? Il nous parle, également, de ses rencontres avec des personnages connus mais aussi des inconnus. Là encore, son ton particulier rend la narration de ces rencontres savoureuse. Grégoire Lacroix manie la plume avec beaucoup de subtilité et ses euphorismes sont à consommer sans modération. Alors, cher lecteur, vous l'avez compris si vous n'avez jamais lu cet auteur sachez que lorsqu'on commence à lire "Jeune depuis longtemps", la seule chose que l'on redoute, c'est d'arriver à la fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


Videos de Grégoire Lacroix (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Grégoire Lacroix
LA BANDE A CLAUDE LELOUCH - CHANTAL LADESOU, CLAUDE LELOUCH, RUFUS, POPECK, MICHEL LEEB, , LIANE FOLY, CHRISTOPHE BARBIER, JULIE FERRIER, ELSA ZYLBERSTEIN, JEAN DUJARDIN - rend hommage au génie de GREGOIRE LACROIX
autres livres classés : humour britanniqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16367 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre