AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Patrick Degli-Esposti (Illustrateur)Marie Boutroy (Illustrateur)
ISBN : 2867388414
Éditeur : Syros (25/11/1992)

Note moyenne : 4.67/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Mais son vrai tablier, son vieux tablier bleu délavé, son tablier de tous les jours, ce tablier où elle a laissé passer, docile, l'empreinte des années, ce tablier qui lui ressemble, où est-il ? Elle ne sait plus. A la porte de la cabane du jardin ? Au sous-sol ? dans le grenier ?

Dans la grande poche droite, il y avait une ou deux épingles à linge, un bout de raphia, de la lavande séchée, une coquille d'escargot jaune et marron, trouvée près des pot... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
isabiblio
  06 juin 2010
Un court récit poétique d'une immense délicatesse qui évoque la fin de vie Louise, une vieille dame qui se retrouve du jour au lendemain privée de sa maison, son jardin, son tablier bleu symbole de sa vie pour se retrouver dans une maison de retraite ou on l'a habillée d'un autre tablier bleu qui porte le numéro 14313 et dorénavant c'est avec ce numéro qu'on l'identifie. Un jour elle s'enfuit et elle rencontre une belle inconnue qui la ramène dans sa maison ou elle s'empresse de s'habiller de son tablier bleu qui fleure bon la sarriette et le romarin... un texte émouvant qui aborde les thèmes de la vieillesse, de la folie, de la mort, de la perte d'autonomie et de ses conséquences tout ceci illustré par des petits mots calligraphiés et de tendres aquarelles marines.
Commenter  J’apprécie          110
Lali
  11 octobre 2011
C'est un beau livre. Un très beau livre. Un livre dont on sort le coeur chaviré, les yeux ourlés de larmes. Parce que Louise est attachante. Parce qu'on a envie de prendre soin d'elle, de la sortir de ce mouroir où son neveu l'a installée sous prétexte qu'elle ne pouvait plus vivre seule, à son âge. Parce qu'on a envie de lui retirer ce tablier immonde qui sent mauvais et qui n'est pas SON tablier bleu, celui qui recèle tant de souvenirs. Des objets, comme des émotions. Celui qu'elle veut porter le jour où elle partira pour son dernier voyage.
Car Louise sait qu'elle va mourir. D'autres meurent dans ce lieu où on l'a déposée comme un vulgaire paquet. D'ailleurs, n'est-elle pas un numéro? le numéro 14313, d'ailleurs? Et parce qu'elle n'est que ça, un numéro sans intérêt, Louise va prendre le large. Pas question de vivre ses derniers jours sans son tablier.
C'est un beau livre, un très beau livre. Triste, oui, sûrement, mais pas que ça. le tablier bleu est un livre tellement humain, tellement tendre, qu'il donne envie de serrer contre soi toutes les Louise du monde.
Lien : http://lalitoutsimplement.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
veronique55
  23 juin 2012
Un petit bijou de nouvelle, Louise, se sauve de la maison de retraite et retrouve pour quelques jours son tablier bleu qui sent si bon avec ses poches pleines de trésors. Des illustrations d'aquarelles et de calligraphies donnent de la douceur et de la tendresse et font oublier le grand âge de Louise.
Commenter  J’apprécie          50
Octopussy
  03 octobre 2019
Dans ce texte très court (un peu plus de 60 pages), l'auteure dévoile avec une immense poésie la fin de vie de Louise, femme âgée qu'on a placé en maison de retraite. Sans son tablier bleu dont les poches regorgent de souvenirs, dont le tissu râpé est un hymne d'amour à son grand-père et dont les odeurs lui rappellent son jardin, elle y perd le goût des choses...
Ce tout petit livre de rien du tout est un véritable bijou d'Humanité qui devrait rappeler à tous que nos anciens sont à traiter avec le plus grand des respects et la plus grande attention.
Les pages sont illustrées par Patrick Degli-Esposti et Marie Boutroy, avec une légèreté des traits tout à fait magnifique.
Je ne peux que vous recommander cet ouvrage qui mérite d'être lu... et offert!
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
MyrabelleMyrabelle   07 mars 2012
Quand elle est arrivée ici, Louise, on lui a donné un tablier bleu comme aux autres, elle n'a rien dit, ni merci, ni rien. Depuis, toute la journée elle fixe un point n'importe où, sur le mur, au plafond, par terre, la tache sale au pied du lit, et elle croit voir sa maison aux volets verts, le potager au fond du jardin, les bordures de thym et de sariette, et les touffes de romarin...
Louise se balance sans rien dire, son regard perdu suit le tour et les détours de sa vie. Une petite vie de rien avec un rien de bonheur pas plus grand qu'une graine de capucine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
isabiblioisabiblio   06 juin 2010
[...]cela fait longtemps qu'elle a décidé de ne plus parler. A quoi ça sert ? Il n'y a personne pour partager son temps, personne pour l'écouter jusqu'au bout de son rêve. Alors, c'est si facile de rentrer en soi, tout au fond de soi-même. Ça ne fait de mal à personne, et on peut tout inventer : le ciel, la mer, les mouettes, et la fenêtre ouverte.
Commenter  J’apprécie          60
MyrabelleMyrabelle   08 mars 2012
Dans la poche du tablier la pince à linge, le bout de raphia, la lavande séchée et la coquille d'escargot chatouillaient doucement le bout de ses doigts. Louise, calmement, se dirigea vers les roses thé, ses préférées. Elle se baissa au passage pour redresser les marguerites éparpillées par quelques pluies d'orage.
Commenter  J’apprécie          60
pierrebordepierreborde   27 mars 2012
Louise s'était mariée, mais si vite et si peu... L'amour, elle l'avait juste imaginé avec de grands bras tendres pour se cacher, se blottir, quand la pluie d'automne rend triste à pleurer... Celui qu'on choisissait pour elle, et qui n'était ni beau ,i laid, il avait du bien, ça suffisait. Ce n'était pas l'amour, l'amour elle le reconnaîtrait.
Commenter  J’apprécie          30
Video de Martine Laffon (1) Voir plusAjouter une vidéo

Martine Laffon : La vie de Gandhi au fil de l'amour
Sur un banc du jardin du musée Rodin, Olivier BARROT propose une découverte de GANDHI à travers une fiction "La vie de GANDHI - Au fil de l'amour" publié chez Albin Michel. BT illustrations du livre.
autres livres classés : vieillesseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2142 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre