AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782330157487
192 pages
Actes Sud (06/10/2021)
4.01/5   34 notes
Résumé :
H24 vient frapper les coeurs et les esprits avec 24 nouvelles dans un format court, percutant et incisif, par 24 autrices contemporaines.
Chaque nouvelle s'inspire d'un moment marquant et emblématique, tiré d'un fait divers récent et ayant pour protagoniste des femmes anonymes. Actes de résistance, moments héroïques ou incidents banals, violence et joie... 24 manières d'évoquer le quotidien des femmes à travers le prisme d'histoires vécues.
Des témoig... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
harukochan
  24 mai 2022
En résumé : manifeste. 24 écrivaines s'inspirent de 24 faits réels pour raconter chacune une heure de la vie d'une femme.
"Etre femme est toujours un ticket gagnant pour un supplément d'emmerdement"
En détail :
Cet ouvrage est une pépite. Chacune des autrices s'empare d'une des 24 heures qui compose la journée d'une femme pour raconter une des blessures ordinaires qui jalonnent la vie des femmes. du banal incident au drame, les textes capturent l'essence de chaque situation en deux à trois pages, laissant une impression poignante.
Le projet de cet ouvrage est de donner de la voix à ces failles du quotidien, passées sous silence ou, au mieux, reléguées dans la rubrique "faits divers" des journaux. Il ne s'agit ni de victimiser les femmes ni d'incriminer la gent masculine, mais vraiment de mettre en valeur des situations réelles et de leur donner de la visibilité. Les rassembler en un recueil permet une vision d'ensemble et appelle à la réflexion quand à la diversité des situations que sont susceptibles de subir les femmes.
Les autrices sont inspirantes et apportent chacune leur talent d'écriture à ce travail collectif. L'organisation des textes et les consignes d'écriture (écrire à la première personne, etc.) en font un ouvrage homogène, avec le fil conducteur des heures qui passent. le travail éditorial est bluffant.
Chaque épisode fera échos différemment au lecteur, en fonction de son vécu et de son ressenti. Certaines heures sont particulièrement dramatiques et peuvent heurtées (harcèlement, violence, féminicide, viol...), donc à manipuler avec précaution. L'ouvrage ne se base pas que sur du spectaculaire, certaines histoires sont de l'ordre du ressenti, de l'invisible et malgré tout, du réel.
Ces 24 histoires sont également disponibles sous forme de vidéos (de 4-5 minutes) sur Arte.tv
Des mêmes autrices : à la fin du livre, chaque autrice est présentée, ainsi que son oeuvre, dans un court paragraphe.
Dans le même genre : King Kong Théorie, de Virginie Despentes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
Martine26
  31 janvier 2022
Attention. Ne pas confondre ce recueil collectif avec la nouvelle "24 heures de la vie d'une femme" nouvelle de Stefan Zweig.
Non, ce recueil, je l'ai découvert par hasard lors de mon séjour parisien fin novembre début décembre dernier et sur Arte. Ce qui m'a intriguée, c'est la bande annonce de cette mini-série de 25 épisodes de quelques minutes. Une bande annonce percutante, troublante, inquiétante et attirante. A l'image de ces nouvelles, histoires vraies, vécues, que cette série met en scène avec une profonde sensibilité et une réalité parfois crue mais toujours authentique.
Ces nouvelles, au nombre de 24 d'où le titre, sont des instants de vie, des moments, des situations, des scènes rapportées sur ces violences qui sont faites aux femmes au quotidien. de la plus anodine et pourtant bien là, à la plus répétée. de celle insidieuse qui surprend la première fois, qui fait s'interroger sur sa réalité "N'ai-je pas rêvé?" à celle, physique, qui fait mal, qui tue trop souvent.
Tout commence à 8 heures du matin par une banale remarque sur les chaussures que porte cette jeune femme pour son premier jour à son nouvel emploi, et chaque heure se met à défiler. 9 heures. 10 heures. 11 heures et ainsi de suite jusqu'à l'aube suivante.
Une heure. Une histoire. Une violence, gratuite, douloureuse, effroyable. Une sensibilité à fleur de peau. Une analyse sans fards. Des appels au secours qui restent muets ou que personne ne veut entendre, quelle que soit la langue dans laquelle ils sont exprimés.
Car ce qui fait la force supplémentaire de ces nouvelles, et accroit encore leur douleur et leur tristesse, c'est qu'elles ne se déroulent pas qu'en France. Ces violences sont un point commun devenu banal entre tous les pays, tous les continents. Et c'est à pleurer de rage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Noctenbule
  01 novembre 2021
Arte et Actes Sud travaillent ensemble autour d'un projet qui prend le nom de H24. D'un côté, on trouvé un livre coédité par les deux partenaires? Ils ont fait appel à 24 autrices européennes de raconter une histoire en 2/3 pages, inspirées de préférence par un fait réel. Chacune avec son style, sa volonté et ses convictions évoquent des sujets qui sont bien trop d'actualité avec les agressions sexuels, sexistes et physiques. Pas besoin d'écrire 500 pages pour illustrer la violence d'une attitude. La virilité s'exprime bien trop souvent par la manipulation, les coups, les viols... Des agressions en augmentation selon les chiffres des plaintes. Malheureusement, bien souvent les coupables peuvent reprendre leur vie tranquillement comme si rien ne s'était passé. C'est tout autre chose pour les victimes qui pour certaines ne restent pas en vie. Les pages se tournent assez vite mais ne laissant pas la lectrice insensible. Il faut le faire découvrir à le plus de personne possible pour sensibiliser, déconstruire, prévenir... En plus, tous les bénéfices de ce livre sont reversé à la Fondation des femmes.
Lien : https://22h05ruedesdames.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CPiot
  21 février 2022
'H24' est un recueil de courts textes, chacun écrit par une autrice, relatant ces moments de la vie de femmes victimes des violences masculines.
Nathalie Masduraud et Valérie Urrea, documentaristes, coordinatrices de l'ouvrage disent avoir pour ambition que ce recueil "révèle l'universel de la condition féminine" et qu'il soit "une mythologie inédite, un instantané du XXIe siècle saisi sous le prisme mordant d'une littérature incisive".
Ravie d'y retrouver de Lola Lafond et Alice Zeniter, deux autrices dont j'adore la plume, et d'y découvrir des autrices dont je ne connais pas encore l'oeuvre et qui suscitent ma curiosité.
Commenter  J’apprécie          10
Emiliec28
  28 octobre 2021
Des textes courts, incisifs et percutants de 24 autrices. Des textes qui racontent la banalité des horreurs, violences, agressions et insultes proférées contre les femmes chaque jour. 24 autrices engagées à travers le monde pour parler pour toutes les femmes qui ne peuvent pas le faire. C'est un court recueil qui dénonce, un petit uppercut plein de courage contre le patriarcat, un cri d'admiration pour le sexe féminin.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
harukochanharukochan   24 mai 2022
Et peu importe qu'elle vive à Versailles, à Manchester ou au Groenland, qu'elle soit caissière, ministre ou présentatrice, qu'elle ait à peine 11 ans déjà l'âge d'être ta mère, qu'elle soit lesbiennes, trans, bi ou super hétéro... Être femme est toujours un ticket gagnant pour un supplément d'emmerdements.
Commenter  J’apprécie          20
MadChickpeaMadChickpea   13 septembre 2022
Combien de femmes, du sang sur les dents, combien de tweets, invitant à les violer, combien d'obscénités pour un décolleté, une jupe, un short? Il suffit d'être assignée femme pour avoir le droit d'être harcelée, insultée, rabaissée, violentée… Et peu importe qu'elle vive à Versailles, à Manchester ou au Groenland, qu'elle soit caissière, ministre ou présentatrice, qu'elle ait à peine onze ans ou déjà l'âge d'être ta mère, qu'elle soit lesbienne, trans, bi ou super hétéro… être une femme est toujours un ticket gagnant pour un supplément d'emmerdements.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MadChickpeaMadChickpea   13 septembre 2022
Je brûle. Je brûle. Je brûle. Le voile se dissipe. Je n'ai pas mal. Ma tête pense. Elle s'arrête pas, ma tête. Je le vois, lui, prêt à se ruer furieux sur le pied-de-biche, l'empoigner pour me frapper, il disparaît, il revient, il vide sur moi un bidon d'essence.
Commenter  J’apprécie          00
ScymrlScymrl   05 janvier 2022
Il nous faut cette urgence quand c'est une fxmme qui crie, de prendre sa défense, qu'elle soit transgenre ou cis(page 45)
Commenter  J’apprécie          10
MadChickpeaMadChickpea   13 septembre 2022
Mon premier réflexe, quand les CRS me plaquent au sol, est de m'assurer que je m'appartiens encore. Que mon corps illégal m'a suivie dans ma chute. Qu'on ne m'abîmera pas avant de m'expulser.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Lola Lafon (72) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lola Lafon
« Écrire, c'est une activité du présent d'abord, qui essaie de sauver le passé, mais pas seulement, qui est aussi tournée vers l'avenir. Écrire, c'est en somme donner de l'avenir au passé », écrit Annie Ernaux, qui vient de recevoir le prix Nobel de littérature. Mais comment raconter ce passé quand on a grandi avec des silences ? Peut-on s'approprier une histoire que l'on ne connaît que partiellement ? Et comment trouver sa propre voix/voie pour dire un traumatisme transmis mais non vécu ? Voici autant de questions auxquelles s'est confrontée notre invitée, la journaliste Sonia Devillers, pour écrire son premier livre. Les Exportés nous mène au coeur d'une histoire familiale et d'un grand scandale de l'Histoire, dans la Roumanie communiste. Un récit marquant, dans la fabrique duquel nous vous proposons de plonger dès maintenant, au fil d'un entretien. Et dans le prolongement de cet échange, nous parcourrons une sélection d'ouvrages qui, tous, s'attachent à la question des silences et du poids de l'histoire avec lesquels on grandit.
Bibliographie :
- Les Exportés, de Sonia Devillers (éd. Flammarion) https://www.librairiedialogues.fr/livre/21126300-les-exportes-sonia-devillers-flammarion
- L'Oubli, de Frederika Amalia Finkelstein (éd. Folio) https://www.librairiedialogues.fr/livre/9894583-l-oubli-frederika-amalia-finkelstein-folio
- Quand tu écouteras cette chanson, de Lola Lafon (éd. Stock) https://www.librairiedialogues.fr/livre/21196781-quand-tu-ecouteras-cette-chanson-lola-lafon-stock
- Black Indians de la Nouvelle Orléans (éd. Actes Sud) https://www.librairiedialogues.fr/livre/21317333-black-indians-de-la-nouvelle-orleans-au-musee--collectif-beaux-arts-ed
*L'extrait lu dans l'épisode est tiré de Quand tu écouteras cette chanson, de Lola Lafon, éd. Stock, pages 42-43.
+ Lire la suite
autres livres classés : sexismeVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus





Quiz Voir plus

Quand tu écouteras cette chanson (Lola Lafon)

Quand Lola Lafon passe-t-elle une nuit dans l’Annexe du Musée Anne Frank à Amsterdam ?

Le 18 août 2021
Le 28 août 2021

20 questions
8 lecteurs ont répondu
Thème : Quand tu écouteras cette chanson de Lola LafonCréer un quiz sur ce livre