AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

André Lagarde (Éditeur scientifique)Laurent Michard (Éditeur scientifique)
ISBN : 204000050X
Éditeur : Bordas (07/12/1992)

Note moyenne : 4.21/5 (sur 17 notes)
Résumé :
L'anthologie par excellence

* Le plus grand choix d'extraits d'?uvres littéraires.
* Un classement chronologique offrant une vue d'ensemble de chaque siècle.
* Une collection de référence.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
julienraynaud
  05 avril 2015
Faut-il présenter un Lagarde et Michard ? L'ouvrage est classique ; selon le sous-titre même, il s'agit de présenter "les grands auteurs français du programme". L'occasion quand même de faire des découvertes. Par exemple, je n'avais jamais entendu parler de l'existence d'un Fustel de Coulanges (1830-1889), et guère plus finalement de Renan ou Taine. Mes profs de français n'auraient-ils pas respecté le programme ? Je m'égare et me trompe, car l'ouvrage date de 1969, il n'était donc pas au programme dans les années 80 ou 90 !
Commenter  J’apprécie          205
Nebulas
  21 août 2017
Finalement, j'ai terminé encore un volume, le XIXe siècle, de la collection littéraire de Lagarde et Michard. J'ai amorcé la lecture de cette collection impressionnante il y a deux ans, et, au fur et à mesure que j'approche le XXIe siècle, je reconnais de plus en plus des auteurs et leurs ouvrages. En effet, j'utilise la collection surtout pour identifier de nouveaux livres à lire. Évidemment, j'apprends aussi beaucoup d'information sur les auteurs et leurs ouvrages et sur les contextes historiques et sociaux.
Le volume sur le XIXe siècle comprend beaucoup de poésie, par exemple, des poèmes De Lamartine, d'Alfred de Vigny, de Victor Hugo, d'Alfred de Musset, et, respectueusement, de tout le reste. Je ne suis pas (encore ?) un grand fan de la poésie, française ou autre, donc je dois avouer, ici et maintenant, que j'ai sauté la plupart de poèmes présentés. Sacrilège ! Je l'ai vraiment essayé, la lecture de quelques poèmes, mais, malheureusement, ce n'est pas mon truc. D'ailleurs, j'aime quand même les pièces de théâtres classiques en vers, par exemple de Racine ou de Molière, allez comprendre.
Avant de commencer à ce volume de Lagarde, la littérature française du XIXe siècle, pour moi, était surtout représentée par les auteurs connus comme Hugo, Zola, De Maupassant, Flaubert, et Stendhal. Alors, après l'avoir terminé, quelles sont mes plus grandes découvertes, autrement dit, quels ouvrages j'ai mis sur ma liste « à lire le plus vite » ? Les gagnants sont pour le moment : « le génie du christianisme » De Chateaubriand, « La Mare au Diable » de Georges Sand, « le Père Goriot » De Balzac, « Ruy Blas » et « Notre-Dame de Paris » de Victor Hugo. Évidemment, il y a beaucoup plus d'ouvrages de cette époque qui valent la peine, mais je voudrais aussi commencer au dernier volume de la collection de Lagarde et Michard.
Lien : http://nebulas-nl.blogspot.n..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          116
indelebilevagabonde
  12 septembre 2017
Sans aucun doute mon préféré, une collectionne que j'affectionne et à laquelle je reviens régulièrement.




Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
julienraynaudjulienraynaud   05 avril 2015
[François Coppée] L'allée est droite et longue, et sur le ciel d'hiver
Se dressent hardiment les grands arbres de fer
Commenter  J’apprécie          110
julienraynaudjulienraynaud   06 avril 2015
[Heredia] L'horizon tout entier s'enveloppe dans l'ombre
Et le soleil mourant, sur un ciel riche et sombre,
Ferme les branches d'or de son rouge éventail.
Commenter  J’apprécie          70
julienraynaudjulienraynaud   26 mai 2015
[Heredia]
Ils allaient conquérir le fabuleux métal
Que Cipango mûrit dans ses mines lointaines
Et les vents alizés inclinaient leurs antennes
Aux bords mystérieux du monde occidental.
Commenter  J’apprécie          50
julienraynaudjulienraynaud   05 septembre 2015
J'ai vécu d'aimer, j'ai donc vécu de larmes

(Marceline Desbordes-Valmore)
Commenter  J’apprécie          91
>Littérature des langues romanes. Littéraure française>Littératures des langues romanes. Littérature française>Littérature française: 1848-1900 (76)
autres livres classés : anthologiesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
726 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre