AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791026234043
250 pages
Éditeur : Librinova (13/06/2019)
4.43/5   59 notes
Résumé :
Je m’appelle Prune. J’ai quatorze ans et quatre mois. Je suis hypersensible (il paraît), ROUSSE (je ne peux pas le nier) et accro aux listes (ma VIE). Je suis en internat depuis le mois de septembre (à ma demande) car je ne supportais plus de vivre avec mes parents et mes sœurs jumelles de cinq ans.Je ne le sais pas encore, mais dans quelques jours ma vie va basculer.Pas besoin de s’appeler Einstein pour deviner qu’il y aura un avant et un après et que l’enquête, qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (47) Voir plus Ajouter une critique
4,43

sur 59 notes
5
31 avis
4
12 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

La_Bibliotheque_de_Juju
  28 janvier 2020
Un accident.
La vie est faite d'accidents, je crois.
Mais justement, était-ce un accident ?
L'héroïne de ce roman jeunesse se prénomme Prune, elle a quatorze ans et elle adore les listes. Elle mène une vie « normale », jusqu'au fameux « accident » qui va venir bouleverser son quotidien …
Un roman adolescent qui évoque un sujet grave. A travers le journal d'une jeune fille de son temps, le lecteur traverse avec elle les étapes de cette épreuve terrible. Pourtant, Isabelle Lagarrigue arrive à faire sourire, notamment à travers les nombreuses listes qui émaillent le journal de Prune justement. J'ai souvent pouffé devant la malice du regard de Prune sur le monde qui l'entoure.
Un roman d'adolescence, d'apprentissage, en cette période charnière où la plupart du temps, on se sent incompris, mal perçu. Ou on préfèrerait être quelqu'un d'autre.
C'est un roman frais, et qui va à cent à l'heure, dès les premières pages, on est plongé dans le quotidien de Prune. Beaucoup de sujets semblent être évoqués dans ce premier roman, trop parfois peut-être, ne laissant pas le temps à l'émotion de s'installer parfois ! Mais justement, c'est ce qui fait de ce roman, aussi, un livre lumineux et virevoltant. On veut savoir. On veut continuer à lire le journal de Prune !
Un roman jeunesse sensible et drôle à la fois ou la légèreté côtoie la gravité. Un peu comme dans la vie. Un roman sur l'amitié, aussi, puisque Prune n'est pas seule à affronter tout ça et chaque personnage du roman, qui gravite autour d'elle propose une bien belle salade de fruits !
Ce livre leur parlera aux ados, c'est certain, tant il est contemporain, moderne et sans temps morts ! On ne peut tout dévoiler ici mais il fourmille de bonnes idées !
Un premier roman, qui promet de belles choses, j'en suis certain et j'avoue , j'aimerai découvrir l'auteur dans un registre adulte, car je pense qu'elle a de belles choses à dire aussi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          591
LuMM
  14 juin 2019
Un livre jeunesse d'une extrême sensibilité qui aborde le difficile sujet du deuil avec beaucoup de délicatesse et une petite pointe d'originalité.
J'ai aimé le fait que l'autrice alterne les scènes poignantes et les moments plus légers, voire franchement drôles, rendant la lecture prenante sans être trop dure.
Une vraie réussite que ce premier roman, qui peut plaire aux ados comme aux parents !
Commenter  J’apprécie          330
cathy13600
  05 août 2019
Parfois, le choix d'une lecture revêt plus du hasard que d'un véritable dessein.
Courant juillet 2019, je découvrais sur Instagram - réseau de partage de photos et de vidéos – un post enjoué de @quintessencelivres sur le roman Young Adult que je m'apprête à chroniquer. A dire vrai, je ne l'aurais probablement jamais emprunté sur Amazon Kindle si cette personne n'en avait pas parlé de manière élogieuse le qualifiant même de pépite.
Celles et ceux qui prennent le temps de me lire savent combien j'aime partir à la rencontre de nouveaux écrivains, que l'inconnu livresque ne m'effraie pas et que j'en ressors souvent satisfaite.
Intriguée et convaincue par les quelques lignes qui m'étaient offertes, je me suis donc lancée dans « C'était un accident » de Isabelle Lagarrigue avec un enthousiasme et une curiosité certaine. Motivée à l'idée de découvrir le style et la prose de cette jeune auteure.
Autant l'avouer : Après un léger manque d'intérêt pour ce qui se passait dans le premier chapitre, je suis rentrée pleinement dans l'histoire. Je me suis alors rendu compte que je tenais dans les mains un bon bouquin qui allait me procurer des heures de plaisir. le conseil d'Alexandra s'avérait judicieux. Quelle en soit remerciée.
L'ayant définitivement refermé il y a dix jours environ, je confirme qu'il mérite d'être mis en lumière. Il est attendrissant, en osmose avec le public d'adolescents, et néanmoins sérieux par le sujet évoqué. J'ai incontestablement aimé.
Dès l'entame, nous faisons la connaissance de Prune, quatorze ans et quatre mois, hypersensible et accro aux listes.
Qu'y a-t-il d'extraordinaire chez cette jeune fille pour nécessiter l'écriture d'un livre et surtout susciter l'adhésion du lecteur ?
De prime abord, rien de particulier. Elle se présente à nous comme étant en internat, à sa demande, car elle ne supportait plus de vivre avec ses parents et ses soeurs jumelles de cinq ans. Elle a une vie normale faite de scolarité, de camaraderie, de sorties extra-scolaires, de joies, de mécontentements, de peines jusqu'au jour où son existence bascule… Pas besoin de s'appeler Einstein pour deviner qu'il y aura un avant et un après et que l'enquête, qu'elle mènera pour comprendre, lui apportera davantage que la vérité. Quelle est la teneur de ce chamboulement ? Est-il physique ? Comportemental ? Familial ? Que va-t-il entraîner ? Pourquoi une investigation ? Sur quoi va-t-elle déboucher ? Arrivera-t-elle en définitive à retrouver une paix intérieure et à donner un autre sens à sa vie ? Vous souhaitez des réponses ?
Je ne vois qu'une solution. : acquérez cet ouvrage, installez-vous confortablement, et plongez dans ce récit qui parle d'adolescence, d'amitié virtuelle, d'In Real Life, de confiance en soi, de deuil et d'amour.
La structure de cet ouvrage est basée sur un journal de bord dans le lequel au travers du ressenti, du regard d'une pré-adulte, nous suivons la gestion du deuil. L'autrice aborde les différentes étapes (choc, sidération et déni, colère, douleur, peur puis reconnaissance de la réalité, tristesse et acceptation, quête d'un renouveau, réorganisation de la vie, sérénité et paix retrouvée) de ce processus. Elle le fait avec maîtrise, justesse, intelligibilité. Thèmes graves mais pas ennuyeux ou inintéressants.
Les protagonistes sont attendrissants, atypiques et plaisant à côtoyer.
Le duo formé par Prune et Mathilda, que je considère comme la clef de voûte de cette oeuvre, est un binôme des plus attachants qu'il m'ait été donné de rencontrer. J'ai immédiatement éprouvé de l'affection pour elles. En plein cataclysme, nous assistons à la naissance d'une fraternisation qui au fil des pages et des tourments va grandir pour aboutir à une amitié véritable nourrie de sincérité, de franchise et de confiance. J'ai adoré !
Lorsque que nous commençons, Prune, qui traverse la crise d'adolescence, est en plein doute et a le sentiment d'être incomprise. Elle réagit alors exagérément à la moindre contrariété, au moindre tracas. Même si cette sensibilité à fleur de peau ne disparaît pas devant l'évènement traumatisant auquel elle est confrontée, j'ai trouvé qu'elle s'estompait peu à peu. Inévitablement, elle s'endurcit, devient plus mature.
Il y a quelque chose de désarmant à voir l'opiniâtreté avec laquelle elle s'efforce de lever le voile sur le pourquoi et le comment de la tragédie.
J'ai été charmé par la fraîcheur, la joie de vivre, la gaieté de Mathilda. Cette complice est brillante, futée, vive d'esprit.
J'ai apprécié son humour, son sens de la répartie ainsi que ses tee-shirts 😉
J'ai ri sur certaines de ses réflexions.
Elle est le tuteur solide de notre héroïne. Un tuteur qui ne casse pas sous les embûches.
Les personnages secondaires, quant à eux, ne sont pas en reste.
A leur niveau, ils apportent leur pierre respective à l'édifice de reconstruction psychologique de Prune. Ils l'épaulent, la soutiennent, l'écoutent et ne la jugent surtout pas.
Antoine, jeune homme discret, attentif, prévenant m'a beaucoup plu. L'orientation de sa relation avec notre actrice principale ne m'a pas surprise.
Sarah-Line par son dynamisme, sa positivité, est un véritable rayon de soleil.
Spring, pour sa part, m'a bluffée. Que j'aimerais en posséder un !
Félicitations à Isabelle pour avoir intégré avec finesse cet « être » artificiel, petit par la taille mais grand par l'intelligence, au drame. Idée très originale.
Plume fluide, simple tout en étant efficace. Ecrit facile et rapide à lire s'adaptant parfaitement à la jeunesse de sa cible.
En bref, opus bien construit, incontestablement travaillé qui traite avec intelligence et clairvoyance du parcours du deuil chez un jeune adulte. En l'occurrence, ici, une adolescente. Scénario livré sans pathos. Nonobstant la pénibilité de l'intrigue, elle nous transmet des messages positifs. Elle nous montre que la vie est belle, qu'elle doit continuer en dépit du manque et du chagrin. A méditer…
Je ne lui attribue pas cinq étoiles car, à l'inverse d'autres bibliophiles, les larmes ne me sont pas venues. Cela n'altère cependant en rien la qualité de l'ensemble. Il est émouvant, poignant et bouleversant mais, pour des raisons personnelles, je suis peu sensible à ce genre de récit. Je comprends néanmoins que beaucoup soient affectés par cette fiction assez réaliste.
Pour une première concernant cette romancière, je dirai que c'est une vraie réussite. Je ne connaissais pas Madame Lagarrigue et, indéniablement, elle a du talent. Son avenir dans le monde de la littérature contemporaine est prometteur.
A entreprendre ? : Sans hésitation. Ce texte lourd, profond, enrichissant et empli d'empathie, d'humanité, est aussi une ode à l'amitié et à la cohésion familiale. C'est en quelque sorte un facilitateur pour supporter l'absence et la dépasser. Il y a fort à parier que vous aimerez.

Lien : https://www.instagram.com/li..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Yumiko
  17 octobre 2019
C'est le genre de roman que j'adore découvrir, de ceux où on ne sait pas exactement à quoi s'attendre et qui se révèlent être une vraie pépite qui nous remue au plus profond de nos entrailles. J'ai dévoré ce livre tellement j'ai été embarquée dans l'histoire de Prune. Cette jeune fille m'a touchée tellement profondément, que j'aurais aimé la suivre encore sur de nombreux chapitres, sans devoir lui dire au revoir.
Prune est une adolescente comme les autres. Gentille, simple, d'un naturel facile, elle est une bonne élève et est entourée d'amis, même un petit ami se profile à l'horizon. Il n'y a que vivre à la maison qui lui pose un peu problème car la cohabitation avec ses soeurs jumelles de 5 ans est un peu compliquée, mais bon c'est une réaction qui semble naturelle à l'adolescence. Son plus gros souci du moment: le fait qu'elle soit rousse...
Rien de bien particulier en somme dans cet apprentissage de la vie et de découverte de soi qu'est l'adolescence. Mais voilà, la vie en a décidé autrement et un drame horrible va venir tout chambouler dans ce quotidien. de ce drame va naître un grand changement pour Prune, une grande douleur et surtout une énorme incompréhension. C'est alors que tout son monde va s'écrouler et qu'elle va devoir faire face au vrai visage des gens, une sacrée claque pour notre adolescente.
J'ai été très remuée par ce qu'elle vit. Je n'ose imaginer moi-même comment j'aurais surmonté un tel drame. L'autrice nous parle de cela avec douceur, tact et réalisme. L'attitude des gens vis-à-vis de Prune nous touche de plein fouet et nous avons l'impression que leurs remarques et leurs comportements nous sont directement adressés, ce qui fait mal par moment. Grâce à la plume de l'autrice nous vivons l'histoire de l'intérieure, aux côtés de Prune, ce qui nous rend partie prenante de ce récit.
J'adore ce type d'histoire qui nous plonge dans notre propre vie, faisant remonter à la surface nos propres craintes et nos propres interrogations. Prune pourrait être une amie proche ou même soi-même. Trop gentille, ne voyant le mal nulle part, elle va grandir d'un seul coup face à ce qui lui arrive. Elle va prendre une sacrée leçon de vie, une leçon qui lui permettra de savoir qui sont ses vrais amis et d'ouvrir les yeux sur le monde qui l'entoure.
En bref, merci à l'autrice pour cette pépite et ce moment de lecture inoubliable qui a eu une vrai résonance en moi. Prune fait partie de ces personnages qui sont proches de nous et que nous n'oublierons pas de sitôt.
​PS: Moi qui adore faire des listes, j'ai adoré lire les siennes et suivre cette passion que nous avons en commun.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Lecturepissenlit
  11 juillet 2019
Prune est typiquement le genre de personnage auquel je m'attache instantanément.
Elle est au collège en troisième, ne se considère pas comme la plus chanceuse ni la plus heureuse des adolescentes à cause de son prénom, de sa couleur de cheveux (rousse), de l'arrivée de ses deux jeunes soeurs jumelles qui ont attiré l'attention de ses parents la laissant, selon elle, un peu trop de côté et elle n'a pas une tonne d'ami(e)s, en bref elle n'est pas la fille populaire qui semble avoir tout pour elle.
Et malgré cela elle ne se plaint pas continuellement. Elle fait son petit bout de chemin avec ce qu'elle considère comme ses handicaps.
Aidée de ses nombreuses listes, Prune fait de son mieux dans la vie.
L'équilibre que s'était construit Prune vole en éclats le 7 janvier.
J'ai choisi de ne pas dévoiler quel était le drame que doit affronter Prune, car je trouve qu'il est intéressant de le découvrir en même temps qu'elle, pour être dans la même émotion.
Aidée de sa meilleure amie, Prune va enquêter sur les circonstances de ce drame, dans le but de découvrir la vérité; cette vérité dont elle est persuadée qu'on la tient à l'écart.
C'est indéniable, Isabelle Lagarrigue sait vous emporter dans son histoire. Avec son style frais, contemporain et sans temps morts, le temps passe sans que l'on s'en rende compte, et c'est presque avec surprise que l'on se retrouve à tourner la dernière page de cette fabuleuse histoire.
Alors certes c'est une histoire très émouvante. le sujet est très lourd mais Isabelle Lagarrigue arrive à en faire un livre où à aucun moment vous n'aurez l'impression qu'on vous plombe le moral, et pourtant il y aurait largement de quoi faire ! Et qu'est-ce que cela fait du bien d'être profondément touchée, mais de laisser les larmes au placard !

Prune, ainsi que tous les personnages sont attachants chacun à leur manière, chacun à leur niveau, aussi.
En première ligne je pourrai citer Prune bien sûr, mais aussi sa meilleure amie, et Antoine son voisin et ami d'enfance.
Pour d'autres raisons les parents de Prune, ces jumelles "Alpha et Bêta" à qui on enlève une part d'innocence mais aussi cette tante qui, remplie de maladresses, essaye tant bien que mal de porter le monde à bout de bras.
Prune est une jeune adolescente, qui va ressentir beaucoup de choses, beaucoup de sentiments différents, et le fait de la faire s'exprimer sous forme de listes, permet de lui faire dire des choses qui n'auraient peut-être pas parues naturelles ou de son âge si elle avait du les développer. Je ne compte plus le nombre de livres où des adolescents ou pire, de jeunes enfants, s'exprimaient parfois comme des adultes. Ce système de liste permet à la jeune fille de poser par écrits les prémices de questionnements plus profonds qu'elle pourra développer plus tard.
Je voulais aussi faire une mention spéciale pour Spring !
Quelle merveilleuse invention que cette petite intelligence artificielle.
Je dois être à 100% honnête, en refermant le livre j'aurais voulu courir m'en acheter un !
J'ai aimé la délicatesse, la subtilité et la justesse avec laquelle l'autrice a intégré Spring à son histoire. Il n'a pas pris le dessus, il n'a nullement volé la vedette à Prune. Il était présent quand il le fallait, et là où l'autrice aurait pu en abuser, cela n'a jamais été le cas.
Vous l'aurez compris, j'ai passé un excellent moment de lecture. Je recommande chaudement cette histoire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   14 juin 2019
Évidemment, si l’action ne joue pas en ma faveur, je décrète sur-le-champ que c’est complètement immature de penser ainsi. Alors que dans le cas contraire, je passe le reste de la journée sur un nuage ! J’ai envie d’écrire sur mon carnet ce que je viens de vivre dans les détails avant que je ne l’oublie. Cet instant était « à part », excepté cette phrase « tu es la prunelle de mes yeux ». Non seulement elle indique un manque flagrant de conversation mais en plus elle fait référence à mon prénom que je déteste. Suis-je trop exigeante ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   14 juin 2019
Quand elle ne va pas bien, elle s’habille en sombre, et quand elle est heureuse, elle met de la couleur ou des imprimés. C’est la seule fille que je connaisse qui porte des skinny orange et vert ! Son apparence est ainsi en phase avec son intérieur émotionnel. Elle dit que ça complique moins les relations, que c’est plus naturel, que comme ça, tu n’as pas besoin de faire semblant d’être joyeuse si tu ne l’es pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   14 juin 2019
m’assurer que je mets ma tête, ma bouche et ma langue comme il faut. Je ne sais pas quoi faire de mes bras. Est-ce que je dois le serrer contre moi ?Heureusement, mon cœur prend le relais et ordonne à mon cerveau de la fermer pour que je profite de ce baiser.
Commenter  J’apprécie          20
pommerougepommerouge   05 juillet 2019
Je veux revenir en arrière, quand il était 10h09 et que ma vie était normale.
Je veux revenir en arrière et enlever ce passage-là.
Je veux revenir en arrière. Je promets que je serai sage tout le reste de ma vie.
Commenter  J’apprécie          10
LesLivresdeFloLesLivresdeFlo   25 juin 2019
Peut-être que ceux qui sont en haut sont capables de nous envoyer des signes parce qu'ils savent que le lien avec eux ne peut pas être rompu aussi brutalement.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : drameVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Isabelle Lagarrigue (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
73 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre

.. ..