AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330115997
Éditeur : Actes Sud (07/11/2018)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 400 notes)
Résumé :
En France, jusqu'à présent - sans parler des résumés de l'histoire circulant sous diverses formes, souvent illustrées - on ne connaissait ce roman que dans une version considérablement abrégée, tout simplement amputée d'un bon tiers ! (...). Réduire les aventures de Nils Holgersson aux simples démêlés entre un garçon et un comte, entre des oies sauvages et un renard, est aussi barbare que réduire Don Quichotte au combat contre les moulins à vent. Le temps est heureu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (57) Voir plus Ajouter une critique
Gwen21
  09 août 2014
Quel roman porte mieux son titre que celui-ci ? Car il s'agit réellement d'un merveilleux voyage à travers la Suède que nous propose Selma Lagerlöf.
Même sans ce thème, lire ce roman aurait de toute façon été un moment merveilleux tant le style de l'auteur est envoûtant et la narration belle, tout empreinte de l'affection profonde qu'elle porte à sa patrie.
Nils Holgersson, pour moi, c'est d'abord le savoureux souvenir plein d'heureuse nostalgie de l'enfance... Enfance au cours de laquelle j'ai visionné encore et encore la série animée, partant en compagnie de Nils et de Quenotte sur les ailes du jars Martin, en route pour la Laponie. C'est donc avec un effet "madeleine de Proust" indéniable que je me suis lancée dans la lecture de ce joli pavé. J'y ai retrouvé intactes mes impressions d'enfant, je me suis enthousiasmée non seulement pour les aventures et les péripéties de Nils, ce vaurien transformé en lutin pour punition de ses nombreuses bêtises et de son mauvais tempérament, mais aussi pour la Suède et la découverte de ses vallées et montagnes, de ses fleuves et forêts.
Ce roman pourrait être rapproché de l'oeuvre d'Augustine Tuillerie, "Le tour de la France par deux enfants" car sa portée est d'abord éducative ; Selma Lagerlöf a en effet entrepris sa rédaction à des fins d'enseignement scolaire pour favoriser la connaissance de la géographie, de l'histoire, des traditions, des légendes et du folklore suédois. Dans "Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède", c'est effectivement tout cela que le lecteur découvre, parfaitement structuré autour d'une trame passionnante et qui répond à l'un des rêves les plus fous et les plus anciens de l'homme : voler, devenir un oiseau et contempler le monde depuis les cieux. Trolls, géants, lutins... le fantastique est présent à travers les quelques 600 pages de cette histoire passionnante et attachante qui se rapproche souvent du roman d'aventures mais parfois aussi de la fable, ailleurs du conte et ponctuellement de la parabole.
Avant même de lire Selma Lagerlöf, je nourrissais une affection particulière pour la Suède, pays très "nature" que j'ai eu le plaisir de parcourir. Nul doute que ma connaissance de cette nation a contribué à me faire apprécier pleinement une lecture dont l'approche très descriptive pourrait lasser des lecteurs moins curieux ou intéressés mais pour ma part, j'ai vraiment aimé pénétrer l'intimité de l'identité suédoise par ce roman qui bien qu'étant d'abord destiné aux enfants n'en demeure pas moins une très belle expérience à entreprendre à n'importe quel âge.

Challenge NOBEL 2013 - 2014
Challenge PAVES 2014 - 2015
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          686
Myriam3
  25 janvier 2016
Ce soir je rentre d'un long et merveilleux voyage... j'ai encore, dans les oreilles, le caquètement des oies sauvages sur la grève, mêlé au souffle du vent et au calme fracas des vagues... j'ai encore dans les yeux, la lumière mélancolique du soleil couchant sur la crête des montagnes suédoises, le feuillage ocre des forêts d'automne et le paysage fuyant sous les roues d'une locomotive crachant sa fumée, des mètres plus bas... et puis, en fermant les yeux, je sens encore le varech et la plage, mais aussi l'humidité des mines et l'odeur des étendues de neige de la Laponie, et enfin, sous mes doigts, le duvet de Martin le jars de la ferme d'Holger Nilsson, ce fameux jars blanc parti rejoindre Akka et les oies sauvages, Nils transformé en tomte accroché à lui.
Au cours de ce voyage, j'ai entendu les légendes du Nord, celle des géants qui ont formé la Suède, ses cours d'eau, ses montagnes et ses moulins. J'ai écouté les animaux sauvages parler de leur pays avec amour, eux qui le connaissent si bien, et de la main de l'Homme bien trop souvent intrusive. J'ai découvert comment les enfants y vivaient en 1900 et j'ai surtout entendu la voix de Selma Lagerlöf parlant de tolérance, générosité et de la protection de la nature, creusée, incendiée, maltraitée, puisée, s'adressant à la jeune génération pour les inciter à plus de respect.
Quel beau voyage,et quel merveilleux compagnon que cet intrépide Nils Holgersson!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          726
llamy89
  06 avril 2017
Le livre qui a changé ma vie !
C'est avec ce livre qu'enfant, j'ai découvert qu'on pouvait voyager immobile, depuis je n'ai cessé de lire :-)
l'histoire d'un petit dur à cuir, gardien d'oies, farceur et insouciant, méchant parfois, à tourmenter les animaux de la ferme, va être ensorcelé, prendre la taille du lutin de la maison qui lui a jeté un sort.
Du merveilleux dans les paysages et de la tendresse dans les aventures de ce chenapan. Un livre à offrir absolument aux enfants qui vous entourent pour leur donner le goût de la lecture et de l'aventure.
Commenter  J’apprécie          541
thedoc
  01 janvier 2018
La période des vacances est le moment idéal pour partir en voyage et quelle meilleure destination que la Laponie en cette période de fêtes ? Je suis donc partie dans le Grand Nord, non pas pour y découvrir le Père Noël mais pour suivre les traces de Nils Holgersson et des oies sauvages.
Si comme moi vous aviez une dizaine d'années dans les années 1980, vous n'avez pas pu passer à côté de la version animée du célèbre ouvrage de Selma Lagerlöf, « Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède »,dont pour ma part j'étais fan. Si le dessin animé n'a retenu que les nombreuses péripéties de Nils, l'ouvrage original de plus de 600 pages fait lui la part belle aux descriptions des provinces historiques suédoises que le troupeau d'oies  parcourt tout au long de sa migration. L'auteur, Prix Nobel de littérature, avait reçu une commande du Ministère de l'Education suédois pour rédiger un livre qui ferait connaître aux petits suédois la géographie de leur pays. Selma a donc imaginé le personnage de Nils, jeune  garçon de 13 ans vivant dans une ferme en Scanie. Garnement égoïste et paresseux, maltraitant les animaux de la ferme de ses parents,  il est un jour transformé en tomte, sorte de petit lutin scandinave, par le tomte de la ferme. Réduit à la taille d"une souris,  il part sur le dos de Martin le jars blanc en voulant l'empêcher de rejoindre un troupeau d'oies sauvages en partance vers la Laponie. Parlant désormais le langage des animaux , Nils va vivre de fabuleuses aventures qui vont lui apprendre la solidarité,  l'amitié,  le courage et la générosité. 
Avant tout ode à la nature et plaidoyer pour la défense et la protection des animaux, ce livre est également un recueil de contes pour enfants, un guide touristique ou encore un livre écologique . Les descriptions des différentes régions sont magnifiques, quoique parfois un peu répétitives à mon goût, mais elles nous offrent les plus beaux paysages des provinces suédoises. Monuments, châteaux, villes, plaines, landes et marais, îles et archipels, lacs et montagnes, Selma Lagerlöf passe non seulement en revue la géographie de son pays mais aussi son histoire à travers les particularités locales en nous contant toujours les légendes qui entourent la fondation de telle ou telle ville, telle ou telle province . Les aventures de Nils et des oies sauvages, qu'elles soient avec les hommes ou les animaux, apportent la touche d'aventure nécessaire pour ne pas tomber dans un catalogue ennuyeux de descriptions. Certains récits sont aussi très touchants comme celui concernant l'histoire d'Asa la petite gardeuse d'oie ou encore, mon préféré, celui de l'élan Poil-Gris et de Karr le chien.
Le voyage est long, alors, pour savourer pleinement cette histoire aux accents poétiques, prenez votre temps pour la lire. Quand on achève sa lecture, le résultat est là : on a vraiment l'impression d'être parti en Suède en compagnie de Nils et Asa la petite gardeuse d'oie, Martin le jars, Akka l'oie sauvage, Bataki le corbeau, Gorgo l'aigle et Smirre le renard. Des animaux que l'on n'est pas près d'oublier...
Je profite de cette première critique de 2018 pour souhaiter à tous mes amis babeliotes une très bonne année, remplie de belles découvertes livresques et de nombreux échanges. BONNE ANNEE A TOUS !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4111
Sachenka
  24 avril 2016
J'aurai aimé pouvoir dire que le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède est une lecture de jeunesse, et que m'y replonger me remplit de nostalgie, de bons souvenirs. Mais il s'agit de ma première lecture, et je ne suis plus un enfant. C'est correct mais, en le lisant avec des yeux d'adultes, je passe assurément à côté de quelque chose. La magie est là mais elle ne peut opérer autant. Quand j'ai commencé la lecture de ce roman, j'ai craint qu'il n'ait mal vieilli. Et pendant un petit bout de temps, mon appréhension est restée. Toutefois, éventuellement, mes craintes se sont estompées et je me suis laissé gagner par l'émerveillement. Bien sur, le rythme est lent, l'intrigue est assez grosse, mais ça fonctionne. Après tout plusieurs générations d'enfants ne peuvent s'être trompés…
Nils Holgersson est un petit garçon espiègle, presque un garnement, qui joue de sales tours aux animaux. Un jour, alors que ses parents lui laissent la garde de la ferme, un tomte (une sorte de petit lutin scandinave) lui jette un sort. Voilà que Nils est transformé lui aussi en tomte. N'y croyant pas tout à fait, il court dans le jardin. Au même moment, Martin, un de ses jars voit des oies sauvages voler dans le ciel et désire les rejoindre. Nils essaie de l'en empêcher et s'aggrippe au jars qui décolle dans les airs à la suite du groupe d'Akka de Kebnekaïse. C'est le début d'un long voyage à travers la Suède.
Ainsi, à dos de jars (puis d'aigle, un peu plus loin), Nils explore son pays. Il part de la Scanie, visite le Smaland, l'île de Gottland, la région de la capitale, Uppsland, la Laponie, etc. Et, partout, des rivières, des vallées, des montagnes jusqu'aux fjells du nord. Ici, il faut dire que ce roman jeunesse est en fait une commande, avec le but avoué d'enseigner la géographie aux enfants, et peut-être un peu l'histoire, la faune et la flore, en tous cas le folklore et quelques légendes locales. Mission réussie pour l'auteur Selma Lagerlöf (qui se permet une petite caméo à la fin du roman). En fait, elle l'a dépasse. Avec ses tomtes, trolls, animaux parlant, elle met un pied dans le fantastique.
Mais, pour de la littérature jeunesse, le livre est un peu volumineux (446 pages dans la présente édition). Si les premières péripéties de Nils m'ont enchanté, très vite, elles sont devenues répétitives. Je me suis un peu réjoui quand j'ai vu le renard réapparaitre. Après tout, un bon roman d'aventure est incomplet sans un redoutable ennemi. Mais il disparaît pour de bon (et c'est assez logique) et la monotomie est revenue. Dommage. Mais bon, ce n'était pas grave au point de mettre fin à ma lecture.
Malgré ces quelques critiques, le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède demeure tout de même un ouvrage de qualité. Selma Lagerlöf a écrit plus qu'un roman d'aventures, à mi-chemin entre une fable et un roman d'apprentissage. Beaucoup des personnages sont unidimensionnels, presque stéréotypés (bons ou méchants) et font valoir une morale évidente. Mais son personnage principal Nils évolue, à la fin, il devient un gentil garçon (comme ça sonne cliché !). Surtout, il s'émerveille devant tout ce que son grand pays peut lui offrir et, par la même occasion, ses lecteurs aussi. Ça donne l'envie de voyager à son tour dans ces contrées nordiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          391

critiques presse (2)
Telerama   13 décembre 2018
Selma Lagerlöf imagine le périple d'un méchant petit garçon qui, rapetissé par un tomte (une sorte de lutin), se laisse embarquer sur les ailes d'une oie sauvage. Il découvrira à la fois la splendeur physique de son pays et l'humanité de ses habitants. Ainsi raconté, ça semble un peu bête, voire niais. En fait, ça ne l'est pas du tout, tant pédagogie et merveilleux, descriptions et rencontres se mêlent harmonieusement au fil de la narration.
Lire la critique sur le site : Telerama
Ricochet   23 mai 2017
Malgré la qualité du dessin, malgré l’audace du défi relevé ici par cette adaptation, nous restons sur notre faim.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
SachenkaSachenka   16 avril 2016
[Nils] contemplait la façon dont, en Blekinge, la terre et la mer se rencontrent.
En effet, la terre et la mer peuvent se rencontrer de bien des façons. Souvent, la terre va au-devant de la mer en déroulant des prés bas et plats, où l'herbe pousse en touffes, et la mer la rencontre avec des sables mouvants qu'elle entasse en bancs et en dunes. Elles s'aiment si peu, dirait-on, qu'elles veulent se montrer ce qu'elles ont de moins beau. Il arrive aussi qu'à l'approche de la mer, la terre se dresse un rempart de montagnes comme pour arrêter une ennemie ; alors la mer lance des vagues furieuses, elle fouette, rugit, ébranle comme si elle voulait déchirer la côte.
Mais en Blekinge, il en va tout autrement. La terre s'éparpille en îles, îlots et promontoires, parmi lesquels la mer s'insinue en golfes, en anses et en détroits ; elles semblent se rencontrer dans l'entente et la joie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          254
Gwen21Gwen21   21 juillet 2014
Aussi étrange que cela puisse paraître, de toute sa vie ce garçon n'avait jamais aimé personne. Il n'avait aimé ni son père, ni sa mère, ni son instituteur, ni les enfants de son école, ni les garçons des fermes avoisinantes. Tout ce qu'ils avaient essayé de lui apprendre, jeu ou travail, il l'avait trouvé ennuyeux. Et en ce moment, à vrai dire, personne ne lui manquait.
Commenter  J’apprécie          292
Myriam3Myriam3   25 janvier 2016
Les colons établis sur la rive est du lac et qui s'évertuaient à achever leurs maisons avant le début du difficile hiver s'étonnaient de ces Lapons qui depuis des siècles parcouraient le Grand Nord sans imaginer qu'on pouvait mieux se protéger contre le froid et la tempête qu'avec de simples murs de toile mince. Et les Lapons s'étonnaient de ces colons qui peinaient tant à l'ouvrage quand, pour vivre, on n'avait besoin que d'une tente et de quelques rennes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Myriam3Myriam3   28 juillet 2015
Quand les oies se posèrent dans un marais, il courut joyeusement à la recherche des baies de canneberges et d'airelles gelées. Mais le soir vint et cette nature sauvage lui parut effrayante, il entendit des bruissements et des froissements; il était trempé et gelé. Il ne parvint pas à s'endormir sous l'aile du jars, il sentait qu'il lui fallait du feu et de la chaleur pour ne pas mourir de peur.
Commenter  J’apprécie          250
Gwen21Gwen21   08 août 2014
Quand des ours voyaient les oies sauvages, ils les montraient à leurs petits et disaient : "Regardez celles-là qui ont si peur du froid qu'elles n'osent pas passer l'hiver chez elles !" Et les vieilles oies sauvages, pas gênées le moins du monde, criaient à leurs oisons : "Regardez-les, ceux-là, qui préfèrent dormir la moitié de l'année que de se donner la peine de descendre vers le sud !"
Commenter  J’apprécie          220
Videos de Selma Lagerlöf (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Selma Lagerlöf
Selma LAGERLÖF– Le Roi Déchu
autres livres classés : littérature suédoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

LNHI-35491: littérature - Nils Holgersson

Quelle créature miniaturise le jeune Nils?

Un tomte
Un farfadet
Un elfe
Un kobold

14 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède de Selma LagerlöfCréer un quiz sur ce livre
.. ..