AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782368323366
204 pages
Éditeur : Nombre7 Editions (11/12/2017)
5/5   4 notes
Résumé :
Hiver 1936. Fraîchement installé à Paris, Edouard de Brosac, jeune homme fortuné, vit d'oisiveté accompagné de son fidèle ami, Raphaël Mahet. Désirant devenir écrivain sans encore connaître la vie, il peine à écrire vraiment... jusqu'à ce que sa route croise celle de Rachel Petraski, belle comédienne à succès.

Au cours de cette folle passion, certaines vérités vont être révélées... Peut-être que nous ne montrons jamais véritablement nos vrais visages,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
leroyp125884
  12 avril 2018
J'avais déjà lu le premier livre de l'auteur, "Renaître de ses cendres" que j'avais adoré ! J'avais donc hate de retrouver une nouvelle oeuvre et je dois avouer que je suis étonnée, tant par le style qui a beaucoup évolué, qui s'est amélioré, que par l'histoire et l'époque choisies.
L'histoire se passe donc en 1936 ; je trouve que l'époque y est bien décrite, tant par les rapports sociaux (relations hommes/femmes très inégalitaires, antisémitisme etc) que par les grands bouleversements qui se produisent à ce moment-là (remilitarisation de la Rhénanie par Hitler, les conflits opposant l'extrême droite au front populaire, la guerre à l'Etiopie menée par l'Italie fasciste) ainsi que les débats politiques d'alors. On y croit à ce monde où règne une inquiétude grandissante.
Quant aux trois personnages principaux, ils sont très intéressants (Edouard, Rachel, Raphaël) :
Edouard est au début très candide, très délicat, gentleman, il ne vit que selon la morale de son époque qui est assez stricte. Il est riche mais n'en abuse pas. Il est aimable, généreux, dévoué... Tout le contraire de son meilleur ami : Raphaël ! qui, lui, est dédaigneux, malhonnête, ironique, cynique, presque pervers puisque son jeu favori c'est de mener en bateau les jeunes demoiselles pour tromper l'ennui. Il n'est pas digne de confiance, et méprise tout le monde. Même Edouard, lequel ne s'en rend pas compte. du moins, au début. Puis, il y a Rachel... une femme étonnante... surtout dans une époque où les femmes sont encore opprimées, elle, elle est tout le contraire : libre, indépendante, courageuse, forte et dure. C'est une actrice qui commence à avoir du succès, elle est très belle et sait se servir de ses charmes. C'est une femme intelligente qui a compris qu'il vaut mieux, à son époque, rester seule qu'être sous la botte d'un mari tout-puissant. En tout cas, c'est son avis. Et Edouard en tombe amoureux, Raphaël, lui, ne désire que son corps. D'ailleurs, on sent que son acharnement à la séduire provient seulement de la volonté d'embêter Edouard. Mais la belle n'en fait qu'à sa tête, tantôt accepte les avances de l'un ou de l'autre, tantôt les refuse. Elle semble pourtant sincère... une belle girouette qui décontenance le pauvre Edouard ! et même l'imperturbable Raphaël !
Plusieurs thèmes ressortent de cette lecture : les relations enfants/parents (Edouard a des relations très compliquées avec sa famille), l'amour qui est mis en opposition avec la liberté, le mensonge et la tromperie, l'amitié, la rupture, la séduction et le désir... Mais surtout aussi, l'inspiration artistique, la créativité, le talent et le génie (débat de l'innée et de l'apprentissage)
Je trouve qu'il s'agit là d'un livre très mature, qui dépeint des relations amicales, amoureuses, familiales qui sont très compliquées, comme elles le sont dans la réalité. Où naissent des malentendus, des idées préconçues, des vérités blessantes, des mensonges et des trahisons. le personnage principal (Edouard) grandit au fur et à mesure de l'histoire, à mesure qu'il se rend compte de certaines choses.
Une histoire riche, captivante avec des personnages attachants et complexes... autant que nous le sommes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
luceb
  23 mai 2018
Un roman qui nous entraîne sur les traces d'une relation passionnée au coeur d'un Paris des années 1936. Edouard qui essaie d'écrire un roman, sans grand succès pour le moment, et qui profite de sa vie de personne riche. Un jour, il croise la route de Rachel, une comédienne, qui va bouleverser sa vie. Porté par une écriture fluide et poétique, ce récit nous fait voyager grâce à des descriptions admirablement formulées. La narration à la première personne, très intimiste, ajoute à la dimension psychologique de l'histoire et nous pousse à avoir un regard critique sur nous-même.
Commenter  J’apprécie          10
maisnkp
  08 décembre 2018
Voilà une histoire pour laquelle je me suis rapidement passionnée. J'ai particulièrement aimé le personnage principal (un homme, ce qui est rare quand l'écrivain est une femme). L'auteur a réussi à faire revivre le passé, une époque perturbée et tiraillée. le style est FLAMBOYANT. J'ai rarement lu quelque chose d'aussi bien écrit. C'est fluide, imagé, métaphorique. SUPERBE ! L'auteur a vraiment un talent, une musique. Beaucoup d'auteurs plus connus ne lui arrivent pas à la cheville. C'est un excellent

Commenter  J’apprécie          01
paulinehirschauer
  04 janvier 2019
Une plume ciselée, un regard introspectif profond sur l'univers émotionnel du héros, la montée de la tension politique à la veille de la deuxième guerre mondiale, Emilie Laget plante merveilleusement bien cette folle histoire romanesque entre Edouard et Rachel. Un véritable potentiel d'écrivain. A déguster
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
leroyp125884leroyp125884   12 avril 2018
"Ses grands yeux noirs me scrutèrent, l'air de vouloir déceler ce qui se cachait au fond de moi. Je n'eus pas peur de la laisser entrer : j'aurais voulu tout lui donner de moi et qu'elle me donne tout d'elle. Je la connaissais à peine et pourtant, quelque chose me criait, comme pour m'avertir, qu'elle allait bouleverser ma vie.
Il était là, le moment d'arrêt que je cherchais depuis longtemps. Les gens sont tellement pressés de vivre que, la plupart du temps, ils passent à côté de leurs existences. Il faut toujours courir après des chimères qu'on nous agite sous le nez telle une carotte devant un âne pour l'obliger à avancer. On continue de se ruer vers un endroit fabuleux qu'on appelle le bonheur, sans toutefois jamais vraiment savoir ce que c'est. On passe tant d'heures à le poursuivre qu'on se précipite dans la gueule putride de la mort sans même avoir vécu "

La Femme de Mercure, Chapitre IV, page 29-30
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
paudetppaudetp   13 février 2018
"Jamais elle n'avait été plus belle ni plus dangereuse. Ces êtres qui brûlent d'une intense flamme ne cessent jamais de s'embraser, si bien qu'ils vous consument si vous vous en approchez trop près. Mais ils brûlent, brûlent, brûlent..."
Commenter  J’apprécie          21
paudetppaudetp   13 février 2018
"La douleur est comme une femme : elle vous séduit, vous trompe et vous enterre."
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère
Autres livres de Emilie Laget (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quiz La Femme de Mercure, Emilie Laget

Que fait Edouard de Brosac, le personnage principal, dans le premier chapitre ?

Il se ballade dans les rues de Paris à la recherche de l'inspiration
Il rencontre son meilleur ami, Raphaël Mahet
Il va au théâtre
Il va dans un diner mondain

15 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : La Femme de Mercure de Emilie LagetCréer un quiz sur ce livre