AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782378801175
Éditeur : L' Iconoclaste (19/02/2020)

Note moyenne : 4.15/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Un après-midi d’été, Marie Laguerre rentre chez elle, à Paris. À son passage, un homme la provoque. Ce n’est pas le premier : le harcèlement de rue fait partie du quotidien des femmes.
Ce jour-là, Marie Laguerre ne baisse pas les yeux. Riposte. L’inconnu revient vers elle et la frappe. La vidéo de la scène sera vue plus de 10 millions de fois.

Marie Laguerre est une femme de 23 ans, une étudiante qui ressemble à tant d’autres, et qui a osé dire... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
PrettyYoungCat
  06 juillet 2020
Marie Laguerre a subi un énième harcèlement de rue, de ceux qui font le quotidien des femmes, et un jour elle a répliqué. La réponse ne s'est pas fait attendre, un coup de poing monumental en plein visage devant un parterre de témoins assis à la terrasse d'un café. La caméra de l'établissement lui permettra d'étayer sa plainte et son histoire fera le tour de la toile et des médias.
Personnellement, je n'avais pas suivi cette affaire (je ne suis pas une accro des réseaux sociaux et cela a peut être fait moins de bruit dans les médias belges), mais je me suis sentie concernée par les violences faites aux femmes qui sont banalisées et c'est naturellement que j'ai sélectionné cet ouvrage dans la Masse critique non fiction. A ce propos, je remercie très sincèrement Babelio, ainsi que les Editions L'iconoclaste pour m'avoir permis de recevoir ce livre-manifeste.
Rebellez-vous ! nous rappelle que "une femme sur sept déclare avoir été victime d'une agression sexuelle au cours de sa vie". Je fais partie de ce pourcentage, sous plusieurs formes, et de façon plus ou moins grave. Cet ouvrage m'a d'ailleurs confirmée dans ma prise de conscience récente que l'on met parfois de nombreuses années à mettre les bons mots sur des choses que l'on a subies et dont on a minimisé pendant longtemps la gravité. Et souvent on s'enferme dans le silence parce que ça ne doit pas être très important, ou bien il y a une forme de honte.
Marie Laguerre m'a aussi rassurée quand, lorsque je recevais un compliment parfois très insistant d'un homme en rue, il était normal que je le ressente comme quelque chose d'agressif. Surtout bien sûr si la réaction attendue ne vient pas (indifférence, stupeur à la place je suppose d'un "oh comme c'est gentil, on couche ensemble ?") et que les insultes s'ensuivent. Les femmes devraient se sentir honorées d'un jugement - même positif - sur leur physique. Eh bien non, bien souvent non. C'est très rare les compliments balancés en rue qui nous font plaisir car on les sent à la fois gratuits (sans aucune idée derrière la tête) et respectueux. Car ils sont rarement gratuits et respectueux.
Marie Laguerre a riposté d'un "ta gueule" à un pseudo-compliment et en retour elle a subi un geste d'une violence inouïe.
Malgré le titre, elle n'incite pas pour autant à prendre des risques face aux harceleurs de rue ou tout autre auteur de violences verbales, physiques ou sexuelles. C'est ce que j'ai apprécié aussi. D'ailleurs je retiens parmi les outils qu'elle propose de verbaliser ce que le harceleur est en train de faire.
La seconde partie de son manifeste est un manuel de rébellion où elle consigne toutes sortes de conseils, outils et coordonnées. Même si je ne suis pas Française et donc pas concernée par les rappels à la loi ou certaines adresses, j'ai apprécié y trouver plus qu'un simple annuaire et cette partie reste intéressante, de quelque pays que l'on soit.
Enfin, l'auteure s'adresse aussi aux hommes. Féministe ne veut pas dire que l'on met tous les hommes dans le même sac, ni même que l'on en fait nos ennemis. Au contraire, les prises de conscience doivent venir aussi des hommes et ils peuvent être nos alliés dans ce combat contre les injustices faites aux femmes.
Desmond Tutu n'a-t-il pas dit : "Si vous restez neutre dans des situations d'injustice, vous avez choisi le camp de l'oppresseur."
Phrase qui s'accorde bien entendu aussi à toute forme de persécution ou de discrimination allant du racisme à l'homophobie, etc.
Marie Laguerre dans ce livre bien écrit, agréable à lire et bien sûr pertinent, en appelle aussi à notre sororité et aussi à toutes ces petites violences que l'on nous inculque dès le plus jeune âge comme faisant partie de ce qui est normal (ne faut-il pas souffrir pour être belle ?). Aidons-nous les unes les autres, apprenons à nous apprécier telles que nous sommes, observons ce qui, à y regarder de plus près, n'est pas normal.
Bref, pardon pour ce commentaire décousu, mais je dois bien dire que ce livre ne laisse pas indifférent. Il m'a personnellement touchée plus d'une fois, me sentant concernée et je suis sûre que bon nombre de femmes ressentiront la même chose. Et je suis certaine qu'il intéressera également beaucoup d'hommes.
En conclusion, un ouvrage à lire, vraiment !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          252
Anthea7
  10 mars 2020
Comme tout le monde, je connais les images de l'agression dont a été victime Marie Laguerre.
J'ai appris avec la liste Masse Critique de Février qu'elle sortait un livre. J'ai coché ce livre plus par curiosité qu'autre chose et j'ai été sélectionnée pour le lire et en faire la critique…
L'ouvrage se divise en 3 partie : des souvenirs de Marie Laguerre de son enfance jusqu'à après l'agression mais toujours en lien avec « le statut de femme », un manifeste et un manuel de rébellion avec des astuces, des adresses, des lectures.
La première partie permet d'avoir des exemples de ce que peux être d'être une personne de sexe feminin dans notre société par le biais des souvenirs de Marie. On peut toutes se retrouver dans au-moins l'un de ses souvenirs. Elle y parle aussi du « reveil » qu'a entraîné son agression et de ce qui s'est passé après. Cette première partie est intéressante car nous avons toutes été confronté à au-moins l'une d'elle dans notre vie. Petit exemple le sempiternel « une fille ça mets pas ses mains dans les poches » que l'on a toutes entendues au-moins une fois.
Le livre parlent de l'expérience de Marie Laguerre en grande partie mais il a été écrit à quatre mains et cela se remarque (et elle le dit) plus dans la dernière moitié du livre
Le manifeste ne fait que quelques pages et il appelle les femmes à se réveiller, à ne plus se taire, à « continuer le combat » contre le harcèlement de rue mais pas que.
La dernière partie du livre est pleine de conseil utile autant sur comment se comporter si on est victime que témoin d'une agression, comment aider une proche. Cette partie contient des adresses et numéros utiles des références web, des lectures sur les thèmes abordés. Elles y parlent même de comment sensibiliser les enfants sur ces sujets.
Même si je connais beaucoup des informations qu'elles donnent, j'avoue que la partie victime/témoin m'aurait été utile, il y a quelques semaines lorsque j'ai rencontré Mr « je me de la discussion de 2 inconnues dans un bus »…
Ce livre nous parler d'une réalité, en partant du vécu d'une jeune femme de notre époque qui un jour, à cause de la fois de trop, a décidé qu'elle en avait assez de certain comportements.
C'est un ouvrage que j'ai beaucoup apprécie et qui maintenant fait le tour de mes amies… C'est un livre qui se partage.
Messieurs ce titre s'adresse à vous aussi, c'est une mine d'information...
Je remercie encore une fois Babelio-Masse critique et les editions L'Iconoclaste pour cette découverte
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
AmelineC
  05 juillet 2020
Cette fois, Marie Laguerre a dit NON, mais surtout cette fois la scène était filmée, et cela change tout. Son agression a été médiatisée et a été le symbole de tout ce que l'on vit au quotidien en tant que femme. Moi aussi, on m'a déjà interpellé dans la rue, moi aussi on m'a déjà sifflé, moi aussi on m'a déjà humilié en faisant des remarques sur mon physique, moi aussi j'ai déjà été suivie dans la rue, moi aussi on m'a déjà touché mes parties intimes sans mon consentement ... On est nombreuses et grâce à ce livre, Marie Laguerre et Laurène Daycard nous montrent tous les moyens pour s'accepter, prendre confiance en soi et pouvoir à notre tour dire non.
Marie n'évoque pas que le harcèlement de rue. Dans la première partie du livre, elle nous parle aussi de tous ces complexes que la société nous créée. En racontant ses anecdotes d'enfant, d'adolescente puis de jeune femme, elle met le doigt sur toutes ces petites choses du quotidien que l'on subit et qui ne devraient pas "être normales".
Alors oui, vous allez sûrement vous reconnaître dans certains passages, on a toutes vécues des moments humiliants similaires, mais grâce à Marie, vous prendrez conscience que ce n'était pas normal ! Son récit sans aucun tabou m'a montré que je n'étais pas seule. Elle ose parler de sa pilosité, des moqueries, la pression permanente, l'image que l'on doit véhiculer, et ça fait du bien ! J'admire son courage ce jour-là de ne pas avoir continuer son chemin tête baissée, j'admire sa faculté à mettre des mots sur toutes les choses difficiles que la société fait vivre aux femmes et j'admire son combat sans relâche contre toute forme d'harcèlement.
Ensuite, Marie nous dit tout de son agression et ce qui s'en suit. On découvrira la fureur des journalistes, le profil du ravisseur, le procès, ses plus importants soutiens, une autre forme d'harcèlement qui découlera de cette agression médiatisée : le cyber harcèlement, mais aussi le traumatisme qu'elle a vécu. Elle nous explique comment elle a réussi à s'accepter et nous aide à réussir à notre tour.
Dans la deuxième partie du roman, Marie et Laurène nous donne tous les outils pour réussir à se sauver et à sauver. Elles nous mettent à la place de la victime, mais aussi, à la place de témoin. On peut tous y faire quelque chose et elles nous expliquent comment. Ce livre est un guide complet qui peut (malheureusement) s'avérer utile.
Elles finissent par nous inviter à aller plus loin dans notre lecture avec des personnes à suivre, des films et séries à regarder, des livres à lire etc.
Dans l'ensemble, j'ai trouvé ce livre très intéressant et vraiment enrichissant. Certains passages m'ont beaucoup ému comme celui où la maman de Marie ose prendre la parole. Je ressors de cette lecture avec une certaine colère contre tous ceux qui nous font subir ça et contre ceux qui minimisent le harcèlement, mais j'en ressors aussi soulagée de savoir que l'on est loin d'être seules et que tous ensemble on peut faire bouger les choses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Djustinee
  14 mars 2020
𝑴𝒂𝒓𝒊𝒆 𝑳𝒂𝒈𝒖𝒆𝒓𝒓𝒆, ce nom vous dit certainement quelque chose. Si ce n'est pas le cas, tapez-le sur votre moteur de recherche.
Alors que Marie avait enfilé sa combi-short rouge, elle se fait interpeller de manière lourde dans la rue. La jeune femme en a ras-le-bol... Trop c'est trop. Elle lâche à l'homme un "Ta gueule" bien mérité. L'homme n'en reste pas là... Il lui balance un cendrier qu'elle évite mais lui assène un coup de poing en pleine figure. La vidéo fait le tour du net, c'est le début du combat pour Marie.
Mais le combat de Marie, c'est le nôtre !
𝘌𝘯𝘴𝘦𝘮𝘣𝘭𝘦 𝘯𝘰𝘶𝘴 𝘴𝘰𝘮𝘮𝘦𝘴 𝘱𝘶𝘪𝘴𝘴𝘢𝘯𝘵𝘦𝘴.
Qui n'a jamais rêvé d'envoyer bouler un homme qui nous siffle dans la rue ou nous balance des obscénités dont on se passerait bien ?
Combien de fois j'ai rêvé de crier à un homme qui m'insultait parce que je le snobais que ce n'était qu'un gros dégueulasse ?
Marie L a fait, mais à quel prix ?
Je suis féministe et je le revendique. Chaque jour j'essaie de bannir ces petites phrases qui ont le don de nous mettre les nerfs en pelote, nous les femmes ; 𝘛𝘶 𝘢𝘴 𝘵𝘦𝘴 𝘳è𝘨𝘭𝘦𝘴 ? 𝘙𝘦𝘵𝘰𝘶𝘳𝘯𝘦 à 𝘵𝘦𝘴 𝘮𝘢𝘤𝘩𝘪𝘯𝘦𝘴 !,...
D'ailleurs, le féminisme... Parlons-en. Une amie me disait que ce terme ne devrait pas exister si nous étions juste humanistes.
Dans ce bouquin, Marie nous livre sans pudeur son histoire. Elle ne mâche pas mots et nous explique tout sans détour.
Dans ce livre, elle nous laisse également un manuel dédié à toutes les femmes qui subissent du harcèlement qu'il soit physique ou non, de la part d'un inconnu ou non.
Cet ouvrage est fort. Marie est forte et nous, les femmes, le sommes également...
Lisez ce livre et criez son message haut et fort. Nous voulons être traitées d'égal à égal aux hommes. Pas plus, pas moins.
𝐍𝐎𝐍 ! 𝐋𝐄 𝐌𝐀𝐒𝐂𝐔𝐋𝐈𝐍 𝐍𝐄 𝐋'𝐄𝐌𝐏𝐎𝐑𝐓𝐄 𝐏𝐀𝐒 𝐒𝐔𝐑 𝐋𝐄 𝐅𝐄𝐌𝐈𝐍𝐈𝐍!

Je vous ai mis quelques passages percutants (j'ai dû sélectionner) car la totalité du livre, en réalité, l'est !

J'entends souvent des hommes hétérosexuels dire: "J'aide beaucoup ma femme à la maison." C'est une vision inégalitaire du partage de tâches. Un conjoint ne doit pas "aider sa femme" comme s'il rendait un service. Un allié, un vrai, c'est celui qui porte autant que sa conjointe la charge mentale du foyer : le ménage, la cuisine, les courses, la préparation des vacances, les cadeaux de Noël, les rendez-vous médicaux et les devoirs des enfants s'i'l y en a.
Cette insécurité n'est pas une fatalité. Ce jour-là, j'ai redressé la tête. J'ai décidé de ne plus être traitée comme un objet. Depuis je n'ai cessé d'essayer de rendre utile le coup de poing que j'ai reçu? J'ai voulu que mon histoire serve aux autres.
C'est le regard des hommes qu'il faut changer, pas nos vêtements, qu'ils soient légers ou couvrant.
Comment faire comprendre à ce monsieur qu'un commentaire sur le physique des passantes , c'est toujours un commentaire de trop? Même si, mettons, cela part d'une bonne intention, pourquoi les hommes ne s'abstiennet-ils pas sachant qu'ils ne sont certainement ni les premiers, ni les derniers, à avoir ressenti une envie pressante d'imposer leurs avis sur notre physique? Ont-ils vraiment l'espoir que cette approche de drague se conclue par une relationsexuelle, ou ne souhaitent-ils pas uniquement se rassurer dans leur virilité?
La vidéo de mon agression ne donne rien d'autre à voir que l'ordinaire. C'est peut-être ça, la prouesse : avoir réussi à susciter l'indignation de personnes blessées face à cette injustice. Mais également avoir réussi à ce que cette expérience puisse parler à toutes les autres femmes concernées, elles aussi, mais pas entendues.
Ces hommes nous salissent avec leur machisme. Ce sont leurs mentalités qui sont sales. Pas nos corps.


Lien : https://livresquement-djusti..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SylFa
  18 juillet 2020
Rebellez-vous !
Il aura fallu une preuve par l'image pour que le monde réalise vraiment…parce qu'une « image vaut mille mots » dirait Confucius.
A 23 ans, Marie Laguerre voit sa vie basculer parce qu'elle répond à un harceleur de rue, un énième qu'elle croise sur son chemin ; la fameuse « goutte d'eau qui fait déborder le vase ». Ce jour-là, elle OSE dire STOP, elle OSE répondre à l'affront ! Et la réponse de cet harceleur sera brutale, choquante…mais Marie « ne ressent aucune douleur tellement elle a la haine ». Pour exprimer sa colère, nommer son ras-le-bol, Marie va poster la vidéo, prise par la caméra de surveillance du café, sur internet sans penser à l'écho qu'elle pourra avoir… Nous sommes en Juillet 2018, après l'affaire Weinstein, en plein ère post-metoo…
Rebellez-vous ! retrace donc l'histoire de Marie, lui permet de donner un sens à son agression et met en lumière ce harcèlement de rue subi par tant de femmes. Son récit éveille à l'introspection, une prise de conscience de toutes ces phrases que l'on peut lire, entendre sur les femmes et qui nous rabaissent ; à la réflexion aussi : que veut-on transmettre à nos filles ? nos fils aussi ; mais également au changement : comment penser demain et faire évoluer les mentalités ? comment mieux vivre ensemble en se respectant ?...
Ce livre soulève des idées, mets des mots sur des actes quotidiens qui en deviennent presque banaux, et surtout nous livre un Manuel de rébellion ! quelques outils, astuces pour soi, pour aider une amie, une voisine, une fille…mais aussi pour les hommes, afin qu'ils soient des alliés et qu'ils se rebellent, eux aussi, contre les agresseurs. Un livre que je vais confier à mon adolescente afin qu'elle prenne conscience de cette réalité et qu'elle puisse avoir quelques armes pour se rebeller !
Je remercie Babélio et les éditions Iconoclaste pour l'envoi
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
PrettyYoungCatPrettyYoungCat   01 juillet 2020
Je ne veux plus continuer à vivre dans un monde où je me sens en insécurité dans l'espace public pour la simple raison que je suis une femme.
Commenter  J’apprécie          60
PrettyYoungCatPrettyYoungCat   06 juillet 2020
On estime que sur les 94.000 femmes majeures victimes de viols ou de tentatives de viol chaque année, (...) un peu plus de 10% d'entre elles portent plainte et seulement 1% des violeurs sont finalement condamnés par la justice (...)
Commenter  J’apprécie          30
audeLOUISETROSSATaudeLOUISETROSSAT   20 février 2020
Tout dérape tellement vite que je n’ai même pas le temps de prendre peur. Je réajuste mon sac en tissu sur mon épaule et je me cabre, le regard noir de colère. «Tu vas faire quoi ?», je lui lance d’un air de défi. En guise de réponse, il me plante un coup de poing dans le visage. Ma tête vole.
Commenter  J’apprécie          00
AmelineCAmelineC   05 juillet 2020
Je suis mal à l'aise, mais je ne fais rien pour arrêter le carnage. Je ne connais pas encore tout à fait le concept de culture du viol, mais je sais maintenant que ce qui se déroule sous mes yeux en est un parfait exemple.
Commenter  J’apprécie          00
AmelineCAmelineC   05 juillet 2020
Pendant très longtemps, je me tais. Je sais aujourd'hui que ce n'est pas normal, mais je me sentais coupable. Le silence pèse des tonnes.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Marie Laguerre (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie Laguerre
Marie Laguerre : symbole du harcèlement de rue - C à Vous – 19/02/2020
autres livres classés : sensibilisationVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Marie Laguerre (1) Voir plus




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
153 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre