AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de topobiblioteca


topobiblioteca
  04 mars 2020
Lorsque Marie Laguerre se fait un jour d'été apostropher, une fois de plus, par un homme, de façon vulgaire et déplacée, elle décide de ne pas rester passive et de répondre. Cela lui vaut un cendrier jeté au visage et un coup de la part de son agresseur. Elle n'en reste pas là, porte plainte puis diffuse son histoire sur les réseaux sociaux. Les journalistes s'emparent du phénomène qui enfle et Marie devient une porte-parole du harcèlement de rue. Mais bien vite, certains médias déforment et sortent ses propos de leur contexte, certains internautes, sous couvert de soutient brisent les plus élémentaires règles de savoir vivre... Bientôt Marie se sent traquée et se pose la question, toute légitime, sur la façon de se rendre utile et de ne pas laisser cette histoire l'a submerger.

Si son témoignage est touchant, il va au-delà et donne à voir la position de la femme dans l'espace public, sa non-visibilité ou à contrario la fascination malsaine lorsqu'elle apparaît dans la rue. La parole de Marie est un formidable outil pour faire comprendre ce qui ne doit plus être toléré mais puni dans notre société.

Elle propose en fin d'ouvrage des adresses et conseils pour lutter contre le sexisme, le harcèlement dans la rue et dans la sphère privée tout autant que professionnelle. Elles notent des podcasts, des livres et des films qui traitent du problème pour enfin trouver une solution : il ne faut pas laisser s'éteindre la prise de parole, jamais...

C'est un témoignage qui s'adresse tout autant aux femmes qu'aux hommes, c'est important que tout le monde se sentent concerné car c'est ensemble que l'on fera évoluer nos sociétés vers le meilleur...

Je suis justement dans la rue en tapant ses lignes, pendant une pause déjeuner et un homme sérieusement alcoolisé m'interpelle, je ne répond pas et fixe l'écran de mon téléphone. Loin de s'en formaliser, l'homme en question s'approche si près que je sens son halène de bière, me demande si il peux croquer un bout dans mon sandwich... mais où allons-nous ? Sommes nous des animaux à ce point ? Il faut que cela cesse et cela passe par la parole et la prise de conscience individuelle. Je me suis entendu lui répondre haut et fort, pour qu'il s'en aille, je me suis sentie forte. Je ne pense pas qu'il repensera à ma réponse, mais j'espère qu'un jour il se rendra compte de ce que cela fait d'être importuné ainsi. A bon entendeur...
Lien : https://topobiblioteca.wordp..
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus