AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2848051434
Éditeur : Sabine Wespieser (04/04/2013)

Note moyenne : 3.28/5 (sur 47 notes)
Résumé :
"Cela faisait longtemps que je voulais écrire cette histoire de rencontre d’un homme et d’une femme. L’une de celles qui ravivent le goût de l’impossible. L’une de celles qui traînent leur cortège de surprises, de paradoxes, d’érotisme et de déraison. Dans cette ville où, comme dans d’autres villes, une certaine idée de l’amour a été façonnée par les livres, les chansons et le cinéma. Mais où les données du malheur universel sont immédiates ou vous rattrapent juste ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
carre
  30 juin 2013
Guillaume et Nathalie c'est l'histoire d'une rencontre, celle du désir, de l'abandon, de l'osmose des corps. Guillaume la cinquantaine, sous des allures d'homme revenu de tout vit mal l'éloignement de sa femme et de leurs deux enfants. Nathalie, elle à la trentaine flamboyante. Pourtant, sous le verni se terre une terrible blessure.
L'amour charnel va leur faire oublier momentanément leur mal être. le tout dans une Haïti, qui tente de penser les plaies de la dictature des Duvalliers.
Que l'écriture de Yanick Lahens est belle. Sans vulgarité ni voyeurisme, elle décrit cette passion ou les corps chavirent sous les caresses, ou les sens sont ravivés sans tabou, ni contrainte. Tels des aimants (des amants) l'attraction est inévitable.
Elle montre aussi un pays, son pays, livré à lui-même ou misère, violence, corruption sont omniprésents. Lahens porte un regard sans complaisance mais plein d'amour alors que Haïti tente malgré tout de se relever (le terrible séisme du 12 janvier 2010 n'a pas encore eu lieu). Après l'excellent « La couleur de l'aube », Yanick Lahens nous offre une bien belle parenthèse enchantée. Tant qu'il y a de la vie (et de l‘amour), il y a de l'espoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          560
Bazart
  11 mars 2014
Voilà un roman que j'aurais pu inclure dans ma sélection des livres d'amour que j'avais faite pour la Saint Valentin, sauf que je ne l'avais pas encore lu à l'époque. En effet, second ouvrage du Prix Cezam littérature après la lettre à Helga, un autre roman d'amour, voici une preuve que la littérature haitienne est très interessante, et ne se cantonne pas à l'excellent Dany Laffériere.
Yanick Lahens, la romancière - que je ne connaissais pas du tout- de ce Guillaume et Nathalie ( amusante coiencïdence, c'est le nom d'un couple d'amis à moi, c'était assez amusant de voir leurs noms sur le chevet de ma table de nuit), nous propose ainsi une histoire d'amour charnelle et impossible, entre deux haïtiens de classe moyenne qui se rencontrent très peu de temps avant le séisme qui a ravagé Haïti en janvier 2010 (le plus grand cataclysme de l'histoire de l'ile, faisant plus de 200 000 victimes).
Guillaume et Nathalie travaillent ensemble, il a près de 20 ans de plus qu'elle, n'ont pas forcément les mêmes gouts et les mêmes parcours de vie, mais savent tous deux, et ce, dès leurs premiers regards échangé,s qu'ils vivront ensemble une histoire qui sera bien plus qu'une simple liaison.
Grâce à la plume poétique, subtile et acérée de l'auteur, on croit fortement à cette histoire d'amour qui devient au fil des pages, à la fois poignante et captivante, et sait formidablement éviter les pièges inhérents à un roman d'amour, en ne fonçant pas les deux pieds devant dans les clichés et les stéréotypes.
Et surtout, ce beau et fort roman nous apprend énormément, mine de rien, sur cette société haïtienne contemporaine, qui tend de plus en plus vers la paupérisation, une société empreinte d'un racisme latent mais incontestable, de culture vaudoue et d'une certaine lassitude. Une société dans laquelle un amour inattendu peut néanmoins survenir et tout bouleverser sur leur passage, aussi ephèmère soit il.
Une très belle histoire d'amour et un roman instructif sur un pays qu'on connait mal, bref que demander de plus?

Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
traversay
  11 août 2013
Yanick Lahens est une autre voix haïtienne, qui, comme Laferrière ou Trouillot, décrit sans fards la réalité d'un pays martyrisé aussi bien par la cupidité de ceux qui l'ont dirigé que par les éléments déchaînés. Son roman, Guillaume et Nathalie, se situe justement un mois avant le terrible séisme de janvier 2010. Un texte relativement court dont la grâce du style, à la fois poétique et réaliste, ne cache rien des plaies de Port-au-Prince : corruption, racisme et pauvreté. Mais Yanick Lahens ne se complait jamais dans un constat misérabiliste. L'espoir et l'optimisme existent aussi, même s'ils semblent réservés à une classe moyenne et privilégiée. Celle dont font partie les deux personnages principaux de son livre, différents par leur vécu et leurs idées mais qui vont s'unir malgré eux, proies d'un désir incontrôlable. Les mots de la romancière sont d'une suave sensualité, charnels et chauds comme un après-midi d'été. Mais elle garde une distance bienvenue, observatrice d'une pulsion intime qui s'épanouit dans un climat vicié. La beauté et la vie surgissent parfois là où on ne les attend pas, dans un paysage désolé et stérile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
pcl
  04 février 2014
Guillaume a cinquante ans, Nathalie une trentaine, il est sociologue et elle architecte.ils sont tous les deux nés en Haïti mais, elle a quitté le pays pendant de nombreuses années tandis que lui, y a toujours été. de retour au pays Nathalie rencontre guillaume, beaucoup de choses opposent le caractère des personnages. Mais ce qui les rapproche c'est leurs regards qui se sont croisées, l'envie de se connaître l'un l'autre. pour moi la lecture est surprenante, tout une mise en scène , un jeu entre de séduction entre ces deux individus est mis en place. Les personnages sont comme des enfants qui ne savent pas ce qu'ils veulent, ils se refusent l'un l'autre. Dans une société haïtienne où le sexe est un sujet tabou;Yanick Lahens ne réserve pas ses mots et décrit tous les actes sexuelle des personnages, une manière rare d'écrire selon moi, très poétique et où on se laisse facilement emporter. de plus cette belle histoire d'amour se passe dans la ville de Port-Au-Prince la capitale, une ville ou l'on ressent un obscurité et une sorte de tension qui frappe tout le pays. A la veille du tremblement de terre qui bouleversa tout le pays on peut déjà ressentir cette catastrophe à travers l'histoire de Guillaume et Nathalie où il y a beaucoup de changement de situation, au moment ou Nathalie raconte sa triste mésaventure à Guillaume. Je vous invite à lire ce roman et vous laissé emporter par une nouvelle manière d'écrire avec beaucoup de passion comme l'a fait Yanick Lahens. Ce fut une très agréable lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ManouParis
  16 septembre 2013
Il a cinquante ans, elle une trentaine d'années ; elle est architecte, il est sociologue. Ils travaillent ensemble, dans une ONG à Haïti, où ils sont nés, autour d'un projet de centre polyvalent. Guillaume a toujours vécu là; Nathalie est partie longtemps du pays, vers la France, puis elle est revenue. Ce qui les rapproche, c'est un trouble provoqué mutuellement par la vue de l'autre, une curiosité qui excite leurs sens. Car malgré leurs différences, un immense désir les lie ; envie de vivre, de ressentir encore, d'aimer.
Le début du roman est explicite : c'est la première fois, la concrétisation du petit manège mis en place depuis quelques mois, le moment où ils sont prêts à coucher ensemble. Puis, comme une pelote de laine que l'on déroule, l'auteur nous raconte ses personnages, comment s'est fait la rencontre, les premières impressions de l'un comme de l'autre, l'éveil de l'intérêt, le jeu, la drague. Avec derrière eux, en toile de fond, Port-au-Prince, une ville et un pays tout entier en proie au chaos, comme une bombe prête à exploser. Nous sommes à la veille du séisme de janvier 2010 ; la tension est palpable et favorise la résurgence du passé. Que se cache-t-il derrière les silences de Nathalie, qui aime tant se poster derrière son appareil photo, mettant une barrière entre elle et le monde, tout en cherchant à le capter dans toute son immédiateté ?
J'ai rarement lu un roman traitant d'une manière aussi belle et juste la question du désir. Si la littérature contemporaine a tendance à prendre le sexe comme sujet de prédilection, parce qu'il fait vendre, son utilisation littéraire reste souvent vide de sens. Ici, il n'en est rien. Je me suis laissée portée par cette lecture qui sonne juste, vrai, et qui m'a touchée, sans que je sache forcément expliquer pourquoi. Cette atmosphère pré-apocalyptique y est peut-être pour quelque chose ; le fait que je ne connaisse rien d'Haïti aussi. Je vous invite en tout cas à vous laisser porter par l'écriture sensible de Yanick Lahens ; pour ma part ce fut un très agréable moment.
http://manouselivre.com/guillaume-et-nathalie/
Lien : http://manoulivres.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (3)
Lhumanite   24 juin 2013
D’une grande liberté d’allure, l’écriture de Yanick Lahens rend ainsi compte d’une ville et d’un de ses faubourgs, Léogâne, où les deux protagonistes se rendent pour des visites de terrain. L’énergie délirante de l’île épouse l’âme des personnages et imprègne tout du long ce roman chaleureux et vivant.
Lire la critique sur le site : Lhumanite
LaPresse   12 juin 2013
Le lecteur suivra cette lente montée du désir dans le décor de Port-au-Prince, superbement rendu par l'écriture de Lahens qui, après Failles, récit portant sur le séisme, fait renaître cette ville impossible telle qu'on l'aime, telle qu'elle est, telle qu'elle redevient. C'est la grande beauté de ce roman.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Lexpress   30 mai 2013
Une merveille! [Yanick Lahens] fait partie, surtout, de ces très rares écrivains qui refusent de réduire ce pays au malheur. Casser les clichés, tel est le rôle de la fiction.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
PiatkaPiatka   10 mai 2016
Elle voulait taire ce qui commençait imperceptiblement à murmurer au-dedans d'elle. " Tu ne vas tout de même pas te laisser impressionner par l'insistance du regard d'un homme que tu connais à peine. " Une partie d'elle-même en était comblée, une autre s'en inquiétait. Il y a toujours une manière pour deux personnes assises l'une à côté de l'autre de nier que le silence parle à leur place. De tout, de rien, mais surtout d'un homme désirant et d'une femme au bord de l'enchantement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
carrecarre   29 juin 2013
Miles Davis avait expliqué que le jazz était de la musique, rien que de la musique, parce que sous le mot jazz, il entendait trop le mot nègre.
Commenter  J’apprécie          270
nathlapatatenathlapatate   14 décembre 2013
"C'est bien sûr en voyant se métamorphoser Eddy que j'ai appris l'existence des menteurs de haute voltige. Des gens qui ne mettent pas le nez dehors, mais font des phrases sublimes sur les arbres, les fleuves et les couchers de soleil. Des gens qui pourraient vous dépecer sur place et alignent des vers magnifiques sur la bonté humaine. Eddy est un de ces menteurs-là. Mais c'est fou ce que les gens aiment les mensonges ! C'est fou ce qu'ils adulent les menteurs !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BazartBazart   07 mars 2014
Chevauchée moins de quarante secondes par un de ces dieux dont on dit qu’ils se repaissent de chair et de sang. Chevauchée sauvagement avant de s’écrouler cheveux hirsutes, yeux révulsés, jambes disloquées, sexe béant, exhibant ses entrailles de ferraille et de poussière, ses viscères et son sang.
Commenter  J’apprécie          60
PiatkaPiatka   28 avril 2016
Quelquefois les mots de trop rendent les fardeaux encore plus lourds à porter.
Commenter  J’apprécie          220
Videos de Yanick Lahens (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yanick Lahens
Leçon inaugurale de Yanick Lahens prononcée le 21 mars 2019. Accédez à son cours "Haïti autrement" : https://www.college-de-france.fr/site/yanick-lahens/_course.htm Yanick Lahens est la première personnalité à occuper la chaire Mondes francophones créée en partenariat avec l?Agence universitaire de la Francophonie (AUF). le Collège de France et l?AUF entendent ainsi illustrer la diversité et la richesse des mondes francophones en donnant une tribune aux chercheurs des pays ayant le français en partage. Créée pour trois ans, cette chaire accueillera chaque année une grande voix de la francophonie issue de différents domaines des lettres, des arts et des sciences. La langue restant le lien premier de cet espace francophone, c?est une grande figure de la littérature haïtienne, prix Femina 2014 pour Bain de lune (Sabine Wespieser éditeur), qui a été invitée à inaugurer cette chaire : Yanick Lahens, « une personnalité remarquable de la littérature et de la culture en langue française », selon le Pr Antoine Compagnon, titulaire de la chaire Littérature française moderne et contemporaine : histoire, critique, théorie. Plus d'informations : https://www.college-de-france.fr/site/yanick-lahens/p4605458164149482_content.htm
+ Lire la suite
autres livres classés : haïtiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3305 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..