AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Killing79


Killing79
  01 avril 2021
Depuis son entrée fracassante dans le monde de la littérature au début du siècle, le thriller français ne cesse d'agrandir sa famille. D'ailleurs, chaque année est pour moi l'occasion de découvrir un nouveau membre. Cette fois-ci, c'est le tour d'Alexis Laipsker, dont le premier roman n'était pas passé inaperçu.

Dans un lieu isolé et glacial, deux enquêteurs se retrouvent face à une succession de meurtres macabres et mystérieux. La nature des crimes et les croyances qu'ils déclenchent, engendrent une atmosphère plutôt malsaine. A chaque scène, on est confronté à de nouvelles révélations qui accentuent la dramaturgie de l'enquête. On est dans le noir et on y reste.

Pour ce qui est de la narration, autant vous dire tout de suite, cet auteur n'y va pas par quatre chemins. le lecteur entre dans l'action sans préliminaires. le contact avec les personnages se fait rapidement et l'ambiance est vite posée. Il n'essaye pas de d'approfondir le sujet et préfère se concentrer sur l'action. Son mot d'ordre est l'efficacité.

Bercé par une plume simple et agréable, le rythme ne faiblit jamais. Les courts chapitres et les pages défilent pendant que le suspense monte. Je ne me suis pas ennuyé une seconde. le scénario est parfaitement ficelé et le final déroutant est la hauteur de la tension du livre.

Le premier contact avec cet auteur a donc été une réussite totale. Comme une gourmandise, je l'ai presque dévoré d'un trait, sans vraiment prendre le temps de respirer. « le mangeur d'âmes » possède toutes les qualités d'un bon one-shot, mais si Alexis Laipsker avait dans l'idée de continuer avec Elisabeth, ce ne serait pas de refus ! J'ai pris un plaisir malsain à me plonger dans cette aventure machiavélique à ses côtés.
Lien : https://leslivresdek79.wordp..
Commenter  J’apprécie          110



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (11)voir plus