AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782749949369
Michel Lafon (03/02/2022)
4.51/5   228 notes
Résumé :
" Ils diront que je suis fou. Que je tue pour jouer.
Vous seuls connaîtrez mon secret. Mais êtes-vous prêts ?
Jouez avec moi ! "
Une voyante en crise.
Un flic bourru comme on n'en fait plus.
Une jeune psy à qui on ne la fait pas.
Une série de meurtres à la mise en scène macabre.
Une course contre la montre terrifiante.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (84) Voir plus Ajouter une critique
4,51

sur 228 notes
5
67 avis
4
11 avis
3
1 avis
2
3 avis
1
0 avis

lyoko
  25 février 2022
Quand je commence à prendre ma liseuse au boulot, et à la planquer entre deux dossiers pour finir un roman, c'est clair que celui-ci est addictif et immersif.
Bon ok, je ne devrais pas dévoiler ce genre de chose.... cela pourrait m'attirer des ennuis.
Donc un scénario en béton armé qui ballotte le lecteur dans différentes directions, sans en dévoiler de trop mais suffisamment pour tenir en haleine jusqu'au dénouement. J'ai tourné les pages s'en m'en rendre compte.
J'ai adoré les personnages, travaillés a souhait, sympathiques malgré leurs défauts.
Petit bémol quand même, j'aurais aimé plus de détails sur le tueur, quelques questions sont restées sans réponses (mais peut être que j'en demande de trop).
J'ai apprécié particulièrement la plume de l'auteur et ses touches d'humour.
Et j'ai surkiffer ( et le mot est faible) la toute dernière phrase du roman. C'est rusé comme tout et surtout j'ai refermé le roman avec un sourire jusqu'aux oreilles.
Un auteur de thriller sur qui il faut compter aujourd'hui, que je vais considérer comme un incontournable. A ce jour il me reste un roman d'Alexis Laipsker à lire, il est même certain que je ne vais pas tarder à le commencer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          8612
marina53
  29 mai 2022
Un grand merci à Babelio, notamment à Nicolas pour ses relances, et aux éditions Michel Lafon...
Alors que le brigadier Fabre et son adjoint, après une course-poursuite, finissent par arrêter les deux cerveaux du gang des Arméniens, un père et son fils, et mettent la main sur leur butin, ils attendent impatiemment les renforts dans leur voiture. C'est alors que Fabre, ne tenant plus dans la chaleur de l'habitacle, sort et remarque un point lumineux provenant d'une ancienne chapelle. Étonnant de voir un cadenas tout neuf et rutilant sur les portes d'une chapelle en ruine. S'avançant, il est aussitôt saisi par une odeur infecte et désagréable. Une fois le cadenas sauté et les portes franchies, la puanteur, la nuée de mouches lui glacent le sang. Pas moins de six cadavres sont alors découverts. Bien qu'il soit en pleine procédure avec l'IGPN, le procureur décide d'envoyer le commissaire Victor Venturi, surnommé le « Cow-Boy », sur les lieux. Même prévenu par ses collègues, il ne s'attendait pas à une scène aussi horrible. Des cadavres à peine identifiables, pour certains en état de décomposition très avancée, pour un autre à l'état de squelette. Ni cils, ni sourcils, énucléés, la peau recouverte d'une sorte de gelée, en position foetale. Pour l'aider dans cette enquête, Venturi décide de faire appel à Olivia Montalvert, une expert psychologue...
Elles sont diaboliques ces poupées tant Alexis Laipsker se joue du lecteur. Des corps sauvagement mutilés, conservés dans une ancienne chapelle, ne peuvent être l'auteur que d'un psychopathe. Aussi l'aide de l'expert psychologue auprès du commissaire est-elle la bienvenue pour tenter de comprendre l'esprit de ce « fou ». Ce duo, atypique et très attachant, fonctionne à merveille. D'un côté, le flic bourru, direct et franc, qui semble cacher ses blessures. de l'autre, une jeune femme, bien que débutant dans le métier, pointilleuse et professionnelle. Leur relation, notamment leurs échanges, apportent un souffle de légèreté à cette enquête complexe, marquante et pour le moins singulière. L'auteur de ces crimes atroces ne manque d'ailleurs pas de se rappeler à nous en écrivant dans son journal. En parallèle, l'on suit le quotidien d'Ophélie, une jeune femme qui vient de quitter Paris pour s'installer en Provence et qui exerce en tant que voyante. Une présence énigmatique au coeur de ce roman qui, évidemment, trouve tout son sens à la fin. Un roman fort bien rythmé et maîtrisé, aux chapitres courts et aux dialogues incisifs...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          710
sabine_bouquine
  03 avril 2022
J'entre dans une sphère angoissante, les poupées de mon enfance s'animent sur un fond sonore qui me frappe les tempes où suis-je ?
L'on dirait une vieille chapelle elle m'attire, je me laisse guider et là tout commence…
6 corps y sont retrouvés, Énucléations, trichophobie… Des mots effroyables.
Un commissaire au caractère abrupt craint par tous (le cowboy), une psychologue et criminologue que l'on surnomme menthe à l'eau vont faire équipe afin de débrouiller cette affaire alambiquée.
Captivant Déroutant méticuleux.
Les personnages issus de l'imagination de l'auteur sont justes incroyables.
Je me suis attachée à eux c'est incontestable.
@AlexisLeipsker est un auteur méticuleux, jamais un moment de répit, il ne vous lâche pas.

L'humour semé ici et là est une délectation.
Je suis conquise par ce premier livre que je découvre.

Les dés sont jetés…
Un coup de poker pour moi ! (Je n'ai pas pu résister).
Monsieur Laipsker, je reviendrai vers vos livres.
Commenter  J’apprécie          5311
Ashlie
  29 mars 2022
Suite au magnifique billet de @Calimero29 je me suis laissé tenter à un genre littéraire qui sort totalement de mes habitudes. Alors merci Christine pour cette très belle découverte qui me donne une seule envie, de manger encore du Thriller et du Policier !
C'est @NicolaK et @Greg320i qui vont être ravis que je commence à passer la tête dans l'entrebâillement de la porte de leur 'monde' hahaha
Parlons maintenant du livre...
La narration est originale parce que nous passons à chaque chapitre dans la peau de chacun des protagonistes. À tour de rôle, on se met donc dans la peau du flic, de la voyante, de la psy, mais aussi du tueur. Nous vivons les scènes sous des angles et des points de vue différents, voir totalement opposé et c'est fou comme l'auteur arrive à nous faire comprendre chacun des personnages, malgré leur part d'ombres. Il y a eu aussi par moments des petits sourires lors des échanges entre le flic Cow-boy et la psy Menthe-à-l'eau.
L'auteur réussi à nous mener en bateau jusqu'à la toute fin.
Je me pose encore quelques questions en essayant de revisualiser depuis le tout début.
Alexis nous pousse à réfléchir, et même à en discuter avec les lecteurs de ce livre pour savoir ce que chacun en pense.
Le fait d'en parler pour comprendre, après avoir fermé l'ouvrage, permet de faire continuer de vivre le livre.
Je recommande sans hésitation cet ouvrage qui m'a permis de mettre le pied dans un nouveau style littéraire. Je n'ai qu'une envie, c'est d'élargir ma curiosité dans ce style et de bien entendu, lire les deux autres romans de cet auteur !
En tout cas, c'est un gros coup de coeur !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          326
Stelphique
  04 mars 2022
👯‍♀️Ce que j'ai ressenti:
« Comment aurais-je pu trouver le sommeil? »
I
Sur l'onde calme et noire où dorment Les Poupées
La Menthe-à-l'eau flotte comme un grand renouveau
Flotte très activement, vomissant en ses longs voiles…
-On entend dans La Chapelle lointaine, des murmures.

Voici près de quelques minutes que la voyante
Passe, parle aux morts, par dessus la nappe en lin
Voici que s'écrit le journal de la terrible folie
Décante son essence dans la tempête de la nuit.

Le fou éjacule partout et déploie son emprise
Ses grandes oeuvres dansent mollement sur la terre
Les victimes frissonnantes tremblent sur sa peau
Sur son visage dissimulé déclinent les maux.

Le Cow-Boy froissé soupire autour d'elle;
Elle éveille parfois, dans une théorie avisée,
Quelques détails, d'où s'échappent des frissons d'angoisses:
-Un profilage édifiant tombe de sa perspicacité d'or
II
Ô l'Embaumeur! Froid comme la mort!
Oui, tu prends des tas de vies, dans tes liquides
-C'est que les sites de rencontres du Net
T'avaient donné toute la liberté du choix;

C'est qu'un mal, tordait ta grande figure
À ton esprit en colère portait d'étranges bruits;
Que ton coeur écoutait un chant dysfonctionnel
Dans les plaintes du dedans et les soupirs des LGBT;

C'est que les voix des fantômes, immenses râles
Brisaient ton Moi enfant, trop fragile et trop cassé
C'est qu'un chien sordide, un serial-killer avide,
Un désaxé, qui crève à ses genoux!

Meurtres! Horreur! Non Serviam! Quel thriller, ô Monsieur Laipsker!
Vous vous imposez dans le paysage polar;
Vos grandes enquêtes éblouissent nos nuits
-Et l'infinie logique, c'est qu'on vous adore!
III
-Et la poétesse dit que Les Poupées
Le frisson que je suis venue chercher, je l'ai cueilli,
Et que j'ai vu sur le cahier, couché sur le papier,
Le coup de coeur flotter, comme une évidence.
« Ce qu'elle me forçait à faire en récitant ce poème de Rimbaud »
Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          303

Citations et extraits (63) Voir plus Ajouter une citation
leslivresmapassionleslivresmapassion   17 juin 2022
Venturi fit volte-face et alpagua Menthe-à-l'eau :
- vous, suivez moi.
Estomaquée par son manque de courtoisie, elle préféra en rire tandis qu'elle lui emboîtait le pas.
- Fermez la porte, lui demanda t-il en se laissant tomber dans son fauteuil.
- vous voulez bien me suivre ? " Auriez vous l'amabilité de fermer cette porte ?" "sil vous plait?'. On ne vous apprend pas la politesse au Far West?
- le temps presse
- C'est vrai que dire "merci' ca retarde l'enquête !
- Vous savez que personne ne se permet de me parler comme vous le faites !
- C'est bien le problème ! personne n'ose vous rentrer dedans.
- Encore heureux
- Ca ne vous ferait pas de mal. Vous râleriez moins.
- Justement ! c'est pratique. On n'emmerde pas quelqu'un qui gueule. Les râleurs ont une paix royale.
- oui j'ai cru comprendre que ça marchait bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ZexiopZexiop   18 juin 2022
- C'était bon votre salade ? coupa-t-il.
- Pas terrible.
- Tant mieux, vu qu'on va à la morgue, ça m'embêterait que vous dégueuliez un truc que vous avez aimé.
Commenter  J’apprécie          30
ZexiopZexiop   18 juin 2022
Un paysan comme on en fait plus. Borgne, à moitié sourd. Faut vérifier son état civil, je crois qu'il a trois cent cinquante ans. S'il a tué quelqu'un, c'était sous la Révolution.
Commenter  J’apprécie          00
ZexiopZexiop   18 juin 2022
La devise de la PJ, "pro patria vigilant", aurait pu être remplacée par "démerdez-vous".
Commenter  J’apprécie          00
AshlieAshlie   28 mars 2022
Peut-être n'avais-je pas été la fille modèle, mais j'étais sa fille, et il semblait parfois nécessaire de le lui rappeler. Pas facile d'aimer une mère qui ne vous aimait pas. J'ai toujours été convaincue qu'elle aurait préféré que je sois une autre. Et j'étais tout aussi certaine qu'elle aurait détesté cette autre à peu près autant que moi.
Commenter  J’apprécie          202

Videos de Alexis Laipsker (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexis Laipsker
Chronique littéraire d'Anne-Marie Revol.
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2362 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre