AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070343170
Éditeur : Gallimard (08/03/2007)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 2 notes)
Résumé :

Le lion, " roi des animaux ", le cheval, la plus noble conquête de l'homme "... Ces formules de Buffon ont contribué à réduire leur auteur à une sorte de La Fontaine en prose. Or ce styliste hors-pair fut aussi l'une des figures majeures de la pensée scientifique au XVIIIe siècle. Académicien, intendant du Jardin du Roi - le futur Muséum d'Histoire naturelle - pendant un demi-siècle, grand propriétair... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
BazaR
  22 septembre 2019
« le Comte de Buffon n'a fondé aucune science. Il fut un agitateur d'idées, un philosophe. Son nom n'est attaché à aucune loi, aucune invention au sens classique du mot. Ses doctrines n'ont pourtant pas manqué de préparer les esprits à d'autres aventures intellectuelles ».
Voilà comment Claude Blanckaert, docteur en histoire et philosophie des sciences, présente cet homme dont je n'appréhendais jusqu'ici que la croûte d'un vernis de vagues connaissances. Cette citation résume bien l‘apport de l'homme aux sciences naturelles.
Après un chapitre consacré à la montée en force de Buffon (il était plutôt mathématicien au départ, je l'ignorais), l'auteur Yves Laissus organise son livre en trois grands chapitres : un sur son activité en tant qu'intendant du Jardin du Roi – le contemporain Jardin des Plantes –, un sur sa vie de grand propriétaire terrien en Bourgogne et un sur l'oeuvre de sa vie : le vaste monument en 36 volumes qu'est l'Histoire Naturelle.
Buffon ne semble ne pas avoir apprécié particulièrement les activités à l'Académie et ne paraissait presque jamais dans les discussions de philosophes dans les salons. Sa vie parisienne était consacrée à accroître le Jardin du Roi et à augmenter la collection du cabinet d'histoire naturelle. C'était son fief et il s'en voulait le seigneur, même s'il lâchait la bride aux enseignants.
En parallèle il développa son château de Montbard et les terres attenantes. Il devint le premier employeur de la région. C'était un homme d'affaire averti qui profita de la vente de bois issu de ses terres forestières ou de la forge qu'il fit construire.
Il y avait clairement de la vanité en cet homme, mais aussi un esprit incisif qui lui permit de publier cet ouvrage monumental qu'est l'Histoire Naturelle. Son apport scientifique est indéniable, d'une part par la somme de faits qu'il y assemble, et d'autre part par les théories qu'il y déploie et les preuves qu'il en apporte. Certaines idées font sourire aujourd'hui – comme l'influence de la température sur la taille et la « laideur » des hommes – mais d'autres sont impressionnantes de nouveauté – comme l'idée qu'il n'y a qu'une seule espèce humaine. Ses théories pourraient se révéler fausses avec le temps, et entachées des préconceptions de son temps ; elles ont au minimum la qualité de poser un point de départ au débat scientifique.
Sans oublier que sa théorie de la Terre, qui s'éloigne clairement des dictats des Écritures, lui vaudra les foudres de la part des dévots ; une attitude que je trouve toujours courageuse et glorieuse.
Le livre est bien sûr complété d'un ensemble d'illustrations de toute sorte : portraits, gravures, aquarelles, sculptures, dont nombre extraites de l'Histoire Naturelle, considéré en son temps comme une oeuvre littéraire majeure.
Un livre éclairant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          275
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
BazaRBazaR   18 septembre 2019
Au XVIIIe siècle, le voyage en Europe, notamment en Italie, est considéré comme un élément important dans la formation d'un jeune homme noble ou d'un riche bourgeois. Le périple de Buffon, en compagnie du jeune duc de Kingston, n'a donc rien d'exceptionnel, quels que soient par ailleurs les motifs réels qui le lui font entreprendre : désir de s'éloigner du milieu familial ; incertitude sur la carrière à embrasser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
BazaRBazaR   21 septembre 2019
Buffon se heurte assez tôt au clan des "Philosophes", dont il partage pourtant le scepticisme religieux et les conceptions matérialistes appuyées sur le seul témoignage des sens et le refus de considérer l'âme humaine comme une substance spirituelle. Mais, sur le plan social et politique, Buffon est conservateur. Il ne conteste nullement cette société qui a fait de lui un grand seigneur et, quoique parfaitement agnostique, considère qu'il faut une religion pour le peuple.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
BazaRBazaR   22 septembre 2019
Depuis Descartes, seul Buffon a osé aborder le problème de la naissance de l'Univers. Encore prend-il toutes les précautions nécessaires vis-à-vis de l’Église. Ainsi, le frontispice de la "Théorie de la Terre", où le Père éternel est représenté créant le monde, n'est-il sûrement pas là par hasard. De même, pour faire taire les critiques exprimées par les théologiens de la Sorbonne après la publication, Buffon affirmera "croire très fermement tout ce qui a été rapporté par l’Écriture sur la Création" et déclarera n'avoir conçu ses théories "que comme pure supposition philosophique".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
BazaRBazaR   20 septembre 2019
On peut remarquer que Buffon, quoique toujours soucieux de ne rien perdre de son autorité, a laissé s'établir autour de lui des "dynasties" où les fils et neuveux accompagnent les pères et oncles ou leur succèdent ; à cet égard, les Jussieu, les Mertrud, les Rouelle, les Thouin annoncent les Brongniart, les Geoffroy Saint-Hilaire, les Cuvier, les Milne-Edwards et les Becquerel du XIXe siècle. Au Muséum, comme au Jardin du Roi, on aimera travailler en famille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
museumdetoulousemuseumdetoulouse   09 janvier 2015
Il y a une espèce de force de génie & de courage d'esprit à pouvoir envisager, sans s'étonner, la Nature dans la multitude innombrable de ses productions...
Commenter  J’apprécie          40
>Sciences de la nature et mathématiques>Sciences : généralités>Voyages et relevés scientifiques (39)
autres livres classés : siècle des lumièresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
314 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre