AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782756420097
Éditeur : Pygmalion-Gérard Watelet (08/02/2017)
3.6/5   81 notes
Résumé :
"Tu te réjouis : tout s'est passé comme sur des roulettes, tu as bien mené ton travail d'observation, la petite fille est désormais avec toi. Oh, tu as dû la droguer légèrement, mais ça ira. Que le jeu commence."
Une enfant de 5 ans disparue, kidnappée à la sortie de son école. Des policiers sans aucune piste, des parents au-delà de la douleur. Une enfant perdue à jamais, peut-être morte, peut-être pire...
C'est alors qu'une semaine après son enlèvem... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
3,6

sur 81 notes
5
8 avis
4
18 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
2 avis

iris29
  19 novembre 2017
Julia , avocate très occupée , arrive en retard à l'école maternelle de sa fille , et PAF ! La petite a disparu...
Le mari, duquel elle veut divorcer, ne la soutient pas vraiment , il est lui-même fou d'inquiétude , la belle-mère est une vraie garce et la presse n'est pas tendre avec cette mère moderne ...
Une semaine de cauchemar se passe et la fillette est rendue ; d'où le titre "After Anna "... et l'on comprend que ce n 'était qu'une entrée , que le plat de résistance arrive maintenant ...
C'est un roman nerveux , qui te serre bien le ventre , déjà par le sujet ( l' enlévement d'enfant ) mais aussi par le procédé de narration : on est dans la tête de la mère (bonjour l'angoisse)... puis dans la tête du kidnappeur ( bonjour la peur ). Cette alternance donne beaucoup de rythme ...
Ce que j'ai apprécié aussi, c'est quelques réflexions sociétales et politiques . La belle-mère étant assez réac' et snob , elle contribue à bien faire monter l'énervement ... Julia, la mère est très seule , et ça contribue à faire monter la pression...
MAIS comme je lis beaucoup, beaucoup de romans policiers et que l'auteur distribue pas mal d'indices dans son récit , j'avais deviné la fin , dés les premiers chapitres ...
Ce n'est pas un bon point pour moi, j'aime être baladée, surprise par l'auteur .
Alors , le bilan, c'est : beaucoup de suspens mais une fin sans surprise (pour toutes les Miss Marple et Poirot anonymes ... ) .
Grande originalité du scénario qui continue après le retour de la gamine kidnappée.
A lire si vous voulez stresser ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          560
Ydamelc
  15 février 2017
Julia est débordée.
Julia est préoccupée.
Une réunion accaparante, un portable déchargé, elle arrive à l'école pour récupérer sa fille Anna âgée de 5 ans, sans avoir prévenu de son retard.
Et là, stupeur ! La fillette est introuvable...
Après quelques vaines recherches, il faut se rendre à l'évidence, l'enlèvement ne fait aucun doute.
Le cauchemar commence pour les parents...
Hanté par la culpabilité de la mère, un couple sur la rupture, des articles dans les journaux mensongers suscitant la haine, des internautes y répondant par des tweets assassins, une belle mère et ses principes indiscutables...
Une semaine sans la moindre piste, jusqu'à son retour mystérieux....
Un thriller divisé, donc, en 2 parties.
La première est consacrée à la semaine qui a suivi la disparition d'Anna et la seconde, à "l'after". Les réelles raisons de l'enlèvement.
Une première partie assez éprouvante pour mon petit coeur de maman.
Qui peut se vanter d'être à l'abri d'un tel événement ?
Qui n'a jamais failli un seul instant à ses obligations de parents ?
Le travail, la vie de couple, les tuiles, les préoccupations du quotidien, tout ça...
Tout ce qui nous accapare l'esprit et notre temps...
Nous rend moins disponible, moins attentif...
Jusqu'à parfois aboutir à des conséquences désastreuses.
Personne !
Alors quand en plus de la culpabilité, d'autres éléments viennent s'y greffer, c'est un gouffre sans fond...
J'ai souffert avec cette maman, je me suis mise à sa place.
Chaque nouveau chapitre débute par les pensées du psychopathe...
C'est effrayant.
On se pose beaucoup de questions sur les réelles motivations du ravisseur.
Alors, on avance, à tâtons, le ventre serré, chaque jour qui nous rapproche du retour de la petite fille.
On se demande qu'est-ce qui pourrait être pire ?
Que cette certitude, qui plane tout du long de cette première partie, de retrouver au mieux, un petit corps sans vie.
La couverture du bouquin nous l'indique !
"Le véritable cauchemar commence lorsque sa fille lui est rendue"
On retrouve notre souffle lorsque Anna est de retour, indemne, mais on sait que c'est de courte durée...
Une seconde partie, angoissante...
L'ombre du psychopathe plane.
Je serai plus brève pour ne pas prendre le risque de spoiler.
Mais l'enfer continue pour Julia.
On veut se battre avec elle.
On y apprend petit à petit les véritables raisons de l'enlèvement.
On découvre le véritable visage de tous les protagonistes de cette histoire.
Différents sentiments m'ont assaillie.
De la compassion à la haine !
Pas de retournements terrifiants, bluffants, juste, on s'enfonce un peu plus dans le cerveau déséquilibré, délirant du malade à l'origine de tout cela.
Mais ça fait son effet !
Le dénouement a été à la hauteur de mes exigences.
Bon... J'avoue...Si on est un peu tatillon, on peut tiquer sur certaines petites choses...Mais zut !... Et ça passe.
Un bon thriller, un excellent page turner, qui tient en haleine et a réussi à me mettre dans tous mes états.
Quoi demander de plus ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          437
AudreyT
  08 mai 2017
****
Julia n'était pas à la sortie de l'école... Et Anna, sa fille de 5 ans, a disparu. Au delà de la culpabilité, c'est l'angoisse et la peur qui submergent son esprit. Où est-elle ? Que lui est-il arrivé ? Et ces journalistes vautours qui racontent n'importe quoi dans les journaux...
Mais au bout d'une semaine Anna lui est rendue ! C'est alors l'incompréhension : pourquoi, quel message le kidnappeur veut-il faire passer ? Rode-t-il encore autour de la maison ? Après le soulagement vient le temps de la terreur... Et du monde qui s'écroule...
Un très bon thriller psychologique, qui ne se lâche pas... Une écriture fluide, dynamique et une belle étude des personnages font de ce roman une histoire dans laquelle vous entrer sans filtre, sans frein, sans limite. Et votre coeur de parents bat soit trop vite, soit fait mine de s'arrêter... Parce que bien sur, on ne peut que s'identifier à cette maman sur qui tout s'abat, en quelques secondes...
Commenter  J’apprécie          370
Neneve
  24 février 2018
Qu'y a-t-il de pire pour des parents que perdre leur enfant ? Rien, j'imagine... L'angoisse de ne pas savoir où, avec qui, pourquoi, comment... le trou géant que cette perte vous laisse dans le creux de votre ventre... L'incompréhension, la douleur, les brisures... Alex Lane traite bien tous ces sentiments dans la première partie de ce bouquin... C'est que la fillette de Julia et Brian a été enlevée à la sortie des classes. Julia s'en veut, beaucoup. Elle avait un rendez-vous qui s'éternise, un téléphone à plat, aucune possibilité d'appeler l'école pour leur demander de garder sa fille quelques minutes de plus... Et le pire arrive ! Plus aucune trace d'Anna. L'enquête avance, mais aucune réponse à donner à l'urgence de la retrouver... Anna reste introuvable.
Et puis, un jour, dans un abri-bus, la petite se réveille, se rend chez un marchand, et est restituée à ses parents. La deuxième partie de ce bouquin peut commencer.. Et cette deuxième partie est atroce pour Julia... Une longue descente aux Enfers. Elle est jugée sur la place publique, accusée de tous les maux lui renvoyant l'image qu'elle est une très mauvaise mère... Mais la question reste toujours : pourquoi et surtout par qui Anna a-t-elle été retenue prisonnière pendant une semaine ???
La construction de ce roman est vraiment intéressant.. Nous somme dans la tête de ce psychopathe a chaque début de chapitre... Nous amenant peu à peu à comprendre ses motivations... Comprendre, un bien grand mot... parce qu'un geste de ce genre reste incompréhensible. Les personnages sont bien définis et on arrive à être très empathique à la douleur des parents. le ton est rythmé, vif, allumé et très fluide faisant de cette lecture, une expérience qui file malheureusement trop rapidement. Sans contrainte, c'est le genre de livre que j'aurais pu lire d'un trait, tellement il est prenant et captivant. Un très bon thriller que je ne regrette absolument pas d'avoir lu ! Vivement le prochain roman de cet auteur....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Boulibooks
  18 février 2017
La couverture m'avait tapé dans l'oeil : la robe jaune de la fillette se découpant sur un fond gris presque uniforme, le titre, la phrase d'accroche... tout cela était très prometteur. Autant vous le dire tout de suite : je n'ai pas été déçue !
Tout commence par la disparition d'Anna, 5 ans, à la sortie de son école. Julia, sa maman, complètement débordée, arrive en retard sur les lieux et ne la trouve nulle part. Elle sollicite alors le personnel de l'école, censé surveiller la sortie des petits élèves mais rien. La petite fille reste introuvable. Pendant 7 jours. Puis, elle réapparaît presque naturellement chez un marchand de journaux du coin, en bonne santé et nullement traumatisée.
La suite du récit est consacré à l'enquête liée à l'enlèvement mais aussi à l'autopsie d'un couple à la dérive. D'un côté : Julia, femme de caractère, avocate, ambitieuse, fonceuse. de l'autre : Brian, son mari, instituteur impliqué mais plutôt discret, rêveur, suiveur.
Le ravisseur, quant à lui reste tapi dans l'ombre. Une ombre proche, grandissante, menaçante.
La construction de l'intrigue est très bien faite : le livre est scindé en 2 parties : "Avant" et "Après". Ces 2 parties sont divisées en chapitres et sous-chapitres. Chaque début de chapitre s'ouvre sur les élucubrations du psychopathe. L'emploi de la 2ème personne du singulier est troublante.
La description des personnages est fine et intelligente. J'ai culpabilisé et vibré avec Julia ; j'ai aimé et sombré avec Brian, j'ai espéré et lutté avec le capitaine Wynne. Les émotions étaient bien là.
C'est un thriller machiavélique et addictif. Premier essai transformé M. LAKE !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   19 novembre 2017

Est-elle aveugle aux statistiques montrant comment la richesse s'accumule aux plus hauts niveaux du pouvoir , comment elle se concentre entre les mains d'un nombre de plus en plus restreints de personnes ? N'a-t-elle pas remarqué que le gouvernement a procédé à la plus grande redistribution des capitaux de l'histoire, pas des riches vers les pauvres, mais bien dans l'autre sens ? Le pays ne devient pas plus ouvert, plus méritocratique, plus juste. Il retourne à l'état dans lequel il était du temps où Victoria squattait le trône.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
iris29iris29   17 novembre 2017
Que deviennent la persévérance, l'abnégation au profit de la famille, de la société ? Le sens du sacrifice, du devoir ? Tu te demandes souvent ce qui se passerait si le pays était de nouveau en guerre ? Nous perdrions. Les gens seraient trop attachés à leur propre survie pour prendre le risque de se battre. Ils chercheraient quelqu'un pour le faire à leur place. Chacun se sauverait , et se faisant condamnerait le pays.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
iris29iris29   17 novembre 2017
Pas étonnant qu'il l'ait reconnue, son visage passait en boucle à la télé. Elle jouissais d'une étrange forme de célébrité. Pas le genre qui attirait les gens à vous, papier et stylo à la main, pour vous dire qu'ils adoraient votre spectacle ou votre revers et vous demander un autographe. Non, la sienne, plus rare, suscitait les regards de travers, mais pas la sympathie. Personne ne l'approcherait . On se contenterait de la dévisager avec pitié.
" La voilà qui cherche sa fille, penserait-ils. Mais c'est inutile, ça fait longtemps qu'elle n'est plus là."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
YdamelcYdamelc   13 février 2017
Quelle importance, maintenant ? Les miettes, le bazar, l'heure du coucher ? On perd tellement de temps à s'inquiéter pour toutes ces petites choses sans conséquence, mais on laisse celles qui comptent nous filer entre les doigts.
Commenter  J’apprécie          280
iris29iris29   18 novembre 2017
Ils montèrent dans le véhicule en silence . Il n'y avait rien à dire. Pour la première fois depuis longtemps, ils partageaient les mêmes sentiments. la peur. L'inquiétude. La panique. L'un après l'autre en une horrible séquence cyclique.
Commenter  J’apprécie          260

autres livres classés : Belles-mèresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2124 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..