AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253905066
Préludes (15/09/2017)
3.36/5   230 notes
Résumé :
Bill Herrington est un homme heureux. La cinquantaine approchant, il a une femme qu'il adore, deux filles aimantes, et un poste de professeur de littérature dans une prestigieuse école préparatoire. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes... jusqu'au jour où il trouve dans son casier l'exemplaire d'un roman à sensation publié par un mystérieux inconnu : Richard Philip Kirkpatrick. Pas de quoi chambouler le professeur Herrington.
À un détail près : ... >Voir plus
Que lire après Il est toujours minuit quelque partVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (89) Voir plus Ajouter une critique
3,36

sur 230 notes
Un petit polar sympathique mais un peu long à mon goût. Bill Herrington, un professeur de littérature dans une université prestigieuse américaine, mari et père comblé, la cinquantaine est un homme heureux. Ce matin il a rdv avec Alan, mais avant il passe à son casier prendre son courrier et trouve un paquet emballé sous la forme d'un livre. Il ouvre ce colis et découvre un roman d'un auteur inconnu Kirkpatrick. Il est surpris car il ne le connaît pas et surtout n'est pas du tout amateur de roman policier. Après avoir accueilli Alan à son premier cours, malencontreusement il glisse sur le sol mouillé et se casse le bras. Alan l'accompagne à l'hôpital et pendant cette attente lit le livre de Kirkpatrick. Elle lui rends le lendemain et lui raconte une partie de l'histoire qui lui a bien plu. Bill reste figé, il ne dit rien mais le récit en question est une histoire vraie qu'il a connu il y a vingt ans auparavant.
Cela se lit bien mais la première moitié se traîne un peu. La seconde partie est plus prenante.
Dans l'ensemble, j'ai bien aimé mais il ne m'a pas transporté.
Commenter  J’apprécie          430
Enseignant dans une université américaine prestigieuse, Bill traîne un lourd secret depuis vingt ans. Lors d'une fiesta entre étudiants sur une île, quelques uns d'entre eux ont lourdement 'dérapé'.
Bien sûr, l'histoire le hante toujours. Il n'en a jamais reparlé à personne, pas même à sa femme Lisa, présente ce soir-là.

Lorsqu'il reçoit un roman relatant le drame, Bill craint que l'affaire éclate au grand jour. Et il s'affole vraiment en apprenant que les destinataires du bouquin se multiplient parmi ses proches. Qui est l'auteur ? Comment connaît-il à ce point les détails ? Que lui veut-il ?

Malgré ces ingrédients rebattus, Cedric Lalaury parvient à convaincre et à surprendre. On apprend tardivement ce qu'il s'est réellement passé cette soirée-là, et l'intérêt est ailleurs, notamment dans les remords de Bill, la façon dont sa vie s'écroule, et les interactions entre une poignée de personnages.

Lecture agréable.
Commenter  J’apprécie          390
Parfait pour ce que j'attendais de lui : occuper une après-midi de confinement.
Thriller psychologique qui met en scène un prof de fac torturé (hum !) par un secret, un livre qui révèle pour partie ledit secret, l'auteur du livre et un ancien groupe d'amis. Secouez le tout et ma foi ! vous avez un thriller de bonne tenue, que vous lirez jusqu'à la fin.
Bon après ce n'est pas le livre du siècle qui vous scotche à votre fauteuil..... Un livre honnête mais sans plus. Il manque un petit quelque chose, le personnage central n'étant pas assez crédible je dois avouer.....
Commenter  J’apprécie          240
" Il n'y a vraiment que les montagnes qui ne se rencontrent pas."

A titre vraiment personnel, ce titre m'est précieux, car il m'a été prêté par une jeune amie de 17 ans, qui ne lisait pas il y a encore peu de temps, et qui commence à passer de belles heures en compagnie des livres. ❤

De plus, j'ai découvert que l'auteur était né à Montluçon, à savoir dans la même ville que moi, quelque part au fin fond de l'Allier...

Célestine, la jeune fille du dessus (😊), considère ce roman comme un chouchou, et sans être aussi passionnée qu'elle, je dois reconnaître l'avoir beaucoup aimé également, et l'ai lu avec un rythme soutenu.

L'histoire :

Cela se passe aux USA, dans l'état de New York. Bill Herrington, professeur de littérature dans une faculté, approche de la cinquantaine, et il a un petit côté "notable de province". 😄 Bien établi, marié, 2 filles, un bon boulot, apprécié par ses élèves comme par ses pairs, c'est un homme gentil et affable.

Même si au début du roman on fait sa connaissance alors qu'il va enterrer son jeune beau-frère antipathique, et qu'on comprendra qu'il ne le regrettera guère, il aime les gens.

Alors qu'il vient tout juste de recevoir une nouvelle étudiante qui arrive d'un autre comté, il se casse la binette dans les couloirs de la fac en glissant sur un sol pas sec...💦 Heureusement, la jeune femme au nom de Alan, l'accompagne aux urgences et s'occupe de lui. Ce n'est pas pour lui déplaire, il aime plaire aux étudiantes même s'il est très fidèle à sa femme !

Gentiment, elle l'a attendu le temps qu'il se fasse plâtrer le bras, pour le raccompagner, mais n'a pas perdu son temps car elle commence à lire un livre qui s'appelle "Tu ne m'oublieras pas", qu'elle a trouvé dans les affaires du prof... elle adore !
À tel point qu'elle voudrait que Bill puisse recevoir l'auteur, Dick Kirkpatrick, qui pourrait aussi donner des cours d'écriture aux élèves. Elle s'emballe, quoi !

Bill a trouvé ce livre dans son casier le matin, mais ne l'a pas ouvert. Voyant l'étudiante enthousiaste, il décide de commencer à le lire, et là c'est le grand stress !😵
Cela raconte une partie de sa vie, à savoir une soirée avec un groupe d'amis, après la remise des diplômes, 20 ans auparavant, sur une île au large de la côte... on comprend qu'il s'est passé quelque chose de grave cette nuit là.
C'est déjà assez stressant pour lui de s'en souvenir, mais il voudrait bien savoir comment l'auteur, qu'il ne connaît pas du tout, peut connaître toute l'histoire !

Par ailleurs il commence à recevoir des sms anonymes en rapport avec le roman... quelqu'un veut dévoiler un crime dont il aurait été l'auteur cette nuit là... et envoie le roman à d'autres personnes de son entourage !

Bill est donc tiraillé entre l'idée de recevoir cet auteur pour comprendre qu'il est et ce qu'il lui veut, faire plaisir à cette étudiante brillante, mais aussi pouvoir oublier le passé. le seul gros souci est que plein de personnes commencent à comprendre qui il est vraiment et ce qu'il a fait... et pour lui, commence la dégringolade !

Pour la forme :

J'ai aimé que cette histoire puisse arriver à un homme finalement assez banal, et qu'elle paraisse tout à fait véridique. L'auteur n'en fait pas trop.

J'ai apprécié les personnages, mention spéciale à l'auteur Kirkpatrick, et à la mère de Bill assez complexe, plus qu'on ne veut le croire au début.

J'ai senti la tension psychologique monter au fur et à mesure, puis il y a un court moment où c'est retombé comme un soufflé, et où je me suis dit "ah mais c'est juste ça", puis la tension est remontée à partir de ce point, jusqu'au bout et jusqu'à la dernière page. Bravo, je me suis fait avoir ! J'ai adoré cette fin.

C'est une histoire stressante, mais pas un thriller au sens insoutenable, et c'est pour ça que je pense que les jeunes lecteurs peuvent le lire avec grand plaisir.
Commenter  J’apprécie          60
Il est toujours minuit quelque part by Cedric Lalaury (Français). Editions Préludes (15/09/2017). 3.36/5 (227 notes).
« Un Thriller psychologique impossible à lâcher. » (« Lire »).
Eh bin ce n'est pas mon avis !
Un Livre, pour moi, très difficile à pénétrer. L'accroche est totalement foiré. La mayonnaise ne prend pas. Il y a de longs passages où il ne se passe rien. Pas assez de dialogues… Non, vraiment, je dois sanctionner au niveau de la note sinon ce n'est pas juste pour les autres.
Phoenix
++
Lien : https://linktr.ee/phoenixtcg
Commenter  J’apprécie          2314

Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
Bill rechercha le carton où Lisa avait rangé les albums photos (...)
Au bout d'une heure, il n'en avait épluché qu'un seul : il s'était laissé prendre au jeu et avait pris le temps de regarder longuement certaines photos. Ces instants à jamais perdus avaient quelque chose de rassurant et triste à la fois : une preuve que la vie n'avait pas été qu'un rêve, même si ce rêve évanescent s'éloignait en effaçant peu à peu chacun de ses protagonistes.
Commenter  J’apprécie          160
Bill trouva aussi un paquet emballé dans du papier kraft et sur lequel figuraient seulement ses nom et prénom. Pas besoin d'être médium pour deviner qu'il s'agissait d'un livre : il arrivait qu'un des collègues de Bill lui offre un exemplaire de la dernière publication qu'il avait rédigée (…).
(…) Certains professeurs se piquaient de littérature et produisaient eux-mêmes des romans ou des nouvelles. Un recueil de poésie était envisageable, parfois, et on atteignait là des sommets d'horreur.
(p. 38)
Commenter  J’apprécie          110
Il avait peur.
Quand il put mettre ce mot tout simple sur le malaise horrifié qui l'envahissait, il se fit la réflexion qu'il l'avait toujours employé sans en connaître le sens profond jusqu'à ce jour. Peut-être en allait-il de la peur comme de l'amour : on en parlait trop souvent sans l'avoir jamais rencontrée.
Commenter  J’apprécie          160
La plupart du temps, Bill ne croyait pas en Dieu, sauf lorsqu'il souffrait d'insomnie. Une invention aussi perverse et dépourvue de bon sens - empêcher un organisme fatigué de se reposer pour reprendre ses forces - ne pouvait être le fruit
du hasard.
Lisa n'avait pas ce genre de problèmes : chaque soir, quelques minutes après s'être couchée, elle sombrait dans un sommeil de huit heures qu'aucun orage ni aucune attaque nucléaire n'auraient pu interrompre.
Commenter  J’apprécie          90
Petits fours, champagne, et tout un tas d'autres mets plus appétissants les uns que les autres. Les gens étaient heureux et ne vivaient plus que dans cette instant artistique, le regard rivé sur Kirkpatrick.
Tous, sauf Bill
Il jurait dans ce paysage comme une toile de Soulages égarée dans une exposition consacrée à Botero.
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Cedric Lalaury (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cedric Lalaury
Le samedi 15 septembre durant le Salon Fnac Livres, le nom du lauréat du concours d'écriture « À la découverte des talents de demain » a été dévoilé !
Coline Gatel succède donc à Cedric Lalaury avec son polar historique "Les Suppliciées du Rhône". Nous avons eu la grande joie de célébrer son prix lors d'une chaleureuse soirée à la librairie La Belle Hortense en compagnie de nos partenaires Kobo Writing Life et le Point.
Le roman de la lauréate sera publié chez Préludes en février 2019 mais vous pouvez dès à présent le découvrir en numérique sur la plateforme Kobo via ce lien : https://www.kobo.com/fr/fr/ebook/les-suppliciees-du-rhone
À vos liseuses !
+ Lire la suite
autres livres classés : thriller psychologiqueVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (530) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2797 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..