AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782764626559
184 pages
Boréal (02/02/2021)
3.71/5   21 notes
Résumé :
Dans la nuit du 26 décembre 2018, la maison de Robert Lalonde a complètement brûlé. Cette demeure, que sa compagne et lui avaient construite et entretenue avec ardeur pendant plus de quarante ans, n’est plus qu’un tas de cendres fumant au milieu du jardin dévasté. Les pompiers ont bien tenté de faire sortir à la queue leu leu les quatre mille livres que recelait la maison en flammes. En vain, ou presque. Les maîtres de céans, après avoir cherché une porte dans l’éto... >Voir plus
Que lire après La reconstruction du paradisVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Une pépite ,enfin reçue hier,… que j'avais commandée à la Librairie du Québec, à Paris, près du Jardin du Luxembourg….J'en ai commencé la lecture dans la magie de ce Jardin…et l'ai achevé dans la nuit !…

A l'origine de ce récit autobiographique, l'incendie de la maison de l'écrivain et de son épouse, en décembre 2018, des milliers de livres partis en fumée…Mais pas de larmoiements, ni jérémiades… Bien sûr le choc de la perte de cette maison arrangée, embellie au fil des années, avec femme, enfants et petits-enfants, entre l'Amour et les lieux familiers de la lecture et de l'écriture…de l'écrivain !

Surtout lorsqu'on rajoute que l'écrivain a 72 ans lorsque cet événement violent survient…Au lieu de se plaindre, il prend cela comme une possibilité de changement, de reconstruction, de RENAISSANCE….

Non pas de faire table rase, mais d'aller à l'essentiel, de faire le bilan d'une vie remplie par l'écriture, les Livres, les rencontres, l'amour pour sa femme… Pour redonner un nouvel élan vital, Robert Lalonde se donne le projet de traduire « Feuilles d'herbes » du poète Walt Whitman… Ainsi à chaque fin de page de sa narration, il conclue avec quelques vers du poète…

Je retiens les suivants s'accordant parfaitement à la philosophie de vie de l'auteur : « Whitman m'accompagne. Tout va bien. Tout ira bien.
- Tout homme est à la fois une interrogation et un défi….
- Il est souvent bon de chuter…
- Il faut accepter
- de perdre la bataille comme de la gagner. «

Il en profite pour nous faire vivre les lectures l'ayant marqué et ayant jalonné durablement sa vie : André Gide, Colette, Erri de Luca, Sylvain Tesson et « sa Panthère des neiges », Albert Camus, Karen Blixen, Gabrielle Roy, Nikos Kazantzaki, Eluard, Giono, etc.

« Marie-Claire Blais, Virginia Woolf, Jean Giono, Faulkner, Hemingway, Gabrielle Roy, Albert Camus, Colette, Maupassant, Flannery O'Connor et tant d'autres proches amis ont brûlé, indispensables compagnes, camarades de première nécessité. « (p. 17)

« Mes quelques chers auteurs sauvés du feu (...)
Je les revisite, ensorcelé comme autrefois, réapprenant les beaux risques qu'ils m'ont, chacun à sa manière, autorisé à prendre. (...)
Je relis, je revis, je revois, je trie, je prends, je laisse, je fais la guerre et la paix avec l'avide liseur que je fus. (p. 64)”

Une sorte d' »Art de vivre », tout personnel, entre l'amour du Vivant, de la nature, des siens, famille, amours et amis… de l'Art : Ecriture et peinture, avec la présence intense du père de l'écrivain qui choisit tardivement de s'exprimer par la peinture

…Ainsi qu'un magnifique hommage à la littérature, à la Poésie ainsi qu'aux nombreux auteurs ayant nourri, enrichi son « chemin »…Une prose poétique, fluide, simple et élégante, pour exprimer, envers et malgré tout la Beauté de la Vie et du monde vivant : nature, animaux… J'allais omettre le plaisir supplémentaire des descriptions épatantes de la belle nature québécoise ainsi que la faune… même si Robert Lalonde regrette de faire moins, avec les mots, que son père, avec ses pinceaux et ses couleurs, ses mots nous ravissent !!

« Presque tous mes livres sont partis en fumée. Bien sûr, je pourrai encore me procurer certains d'entre eux. Mais ma désolation est ailleurs et va plus loin. Elle frôle les abords du révolu, me pousse à accepter de regarder béatement défiler les années emmêlées aux livres, les désirs accolés aux complots imaginés en leur compagnie, tout ce qui s'est tramé en moi à déchiffrer les partitions de ces écrivains de haute taille » (p. 23)

Même si, même si…l'auteur suggère très discrètement des périodes très sombres de doute absolu et de désespérance…l'ensemble reste souriant et constructeur. Cette lecture est solaire, bienveillante, lumineuse et pleine d'Espérance. Un petit trésor d'humanité et d'amour fou pour la Belle littérature ! Une lecture qui fait un bien fou !
Commenter  J’apprécie          490
Le projet de traduire pour le plaisir les vers de Walt Whitman a permis à Robert Lalonde de retomber sur ses pattes à la suite de l'incendie dévastateur de sa maison qu'il habitait avec sa compagne depuis plusieurs années.
« Loose the stop from your throat
Crache le mors qui entrave ta voix
Pas mal… »
Bien d'accord avec lui. Ces vers et bien d'autres superbement convoqués reviennent presque à chaque page, comme une ponctuation apaisante dans un récit fragmenté où l'émotion et les souvenirs affleurent. Car en sus de la perte physique du logis, il y a les écrits, les photos et les souvenirs familiaux disparus à jamais.
Je crois avoir déjà dit mon appréciation du travail de Robert Lalonde en écriture. C'est à chaque fois une joie de le lire, couplée à un sentiment de bien-être enveloppant.
Si vous aimez les douces introspections en littérature, partez sans hésiter à la rencontre de cet auteur.
Commenter  J’apprécie          130
C'est suite a l'incendie qui a rasé la maison de campagne de Lalonde qu'il a écrit ce livre où il est question de détachement, de l'essentiel, et d'abandon. Un livre qui donne envie d'épurer, d'abandonner le superflu et de s'attarder sur ce qui est important et qui est au fonds de soi et autour de soi. Tout au long du livre c'est l'oeuvre de Walt Withman ( Leaves of grass) qui accompagne le narrateur.
J'ai adoré comme d'habitude.
Une phrase m'a particulièrement marquée, l'auteur dit: « les deux pires inventions de l'humanité sont le miroir et le calendrier ».
Je cite à peu près mais l'essentiel est la
Commenter  J’apprécie          80
Robert Lalonde, La Reconstruction du paradis, Récit - 2023 - ⭐️⭐️⭐️⭐️

Journal de lecture - 18-21 janvier 2024 -

« Écrire pourquoi ? M'y adonnerais-je si je savais ? »

Je laisse cette plongée en lui-même, après avoir perdu sa maison dans un incendie, faire son chemin en moi comme on se reconstruit une vie et un espace à soi après une déconvenue. Il y a ici de très belles descriptions du nouveau paysage, de l'ancienne maison, du moins de ce qu'il en reste dans les débris, des livres qu'on y trouve encore tout cela assorti de citations qui ponctuent, comme souvent chez Lalonde, le récit et donnent à réfléchir. J'aime ces deux mouvements vers l'ici et l'ailleurs de soi, son retour vers sa démarche d'écriture. C'est un carnet de lectures et de reconstruction écrit dans un style méditatif et très poétique. Son enfance et sa jeunesse s'immiscent parfois dans le récit, éclatement du temps et retour aux sources de soi : appel de la nature et de la lecture et de l'écriture.

Quatre étoiles pour la beauté des descriptions et cette intimité avec la nature et les saisons. Trois étoiles aussi, car je ne peux dire que j'ai été vraiment interpellée par la démarche, je suis restée un peu à distance de tout. Seul demeure le goût de découvrir Karen Blixen peut-être…qu'il apparente à l'écriture de Gabrielle Roy, mon auteure fétiche. Vous connaissez ?

Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
La nature ne discute pas, ne crie pas,
ne se hâte pas, n'essai pas de persuader,
ne s'offre pas en spectacle, ne se dérobe
pas non plus, elle est un Eden qui ne ferme
jamais ses portes et ne chasse jamais
personne...
[Walt Whitman ]
Commenter  J’apprécie          170
Mes quelques chers auteurs sauvés du feu (...)
Je les revisite, ensorcelé comme autrefois, réapprenant les beaux risques qu'ils m'ont, chacun à sa manière, autorisé à prendre. (...)
Je relis, je revis, je revois, je trie, je prends, je laisse, je fais la guerre et la paix avec l'avide liseur que je fus. (p. 64)
Commenter  J’apprécie          90
leonce a ajouté une citation de Robert Lalonde
Les ténèbres de l'oubli , ça n'existe pas : tant que le coeur continue de battre, le retour du passé, même effrayant, passionne comme un songe en couleurs. Le passé, le nôtre, même effrayant ravive le feu d'exister, éloigne la mort, nous fait trembler d'impatience, non pas de tout recommencer, mais de commencer pour de bon.
Commenter J’apprécie
Commenter  J’apprécie          60
Il neige à plein ciel. Le roman de Pasternak a brûlé , mais son hiver de force
feule toujours en moi, me rappelant qu'on écrit parce qu'on a été heureux sans le savoir et qu'on compte bien , quoi qu'il arrive , l'être de nouveau, ne laissant à aucun prix le temps nous voler l'ivresse de l'instant.
Commenter  J’apprécie          70
Marie-Claire Blais, Virginia Woolf, Jean Giono, Faulkner, Hemingway, Gabrielle Roy, Albert Camus, Colette, Maupassant, Flannery O'Connor et tant d'autres proches amis ont brûlé, indispensables compagnes, camarades de première nécessité. (p. 17)
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Robert Lalonde (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Lalonde
La lec­ture s'est avérée être un refuge essen­tiel en temps de pandémie. La lit­téra­ture, art par­mi tant d'autres, est thérapeu­tique. C'est un out­il pour notre san­té men­tale. Dans son essai Ser­vice essen­tiel, Émi­lie Per­reault plaide pour une plus grande place des arts et de la cul­ture dans nos vies en adop­tant «de saines habi­tudes de vie cul­turelle». L'animatrice s'entoure des écrivain·e·s Émi­lie Mon­net, Sophie Fauch­er et Robert Lalonde lors d'une table ronde pour dis­cuter de la fonc­tion sociale de l'art et de l'accès à la cul­ture, entre autres.
Avec: Émilie Monnet, Auteur·rice Sophie Faucher, Auteur·rice Robert Lalonde, Auteur·rice Émilie Perreault, Animateurrice
Livres: Okinum La vie, ma Muse SERVICE ESSENTIEL Pas un jour sans un train
Le Site Web du #SalonDuLivreDeMontreal : https://www.salondulivredemontreal.com/
Retrouve-nous sur tous nos réseaux sociaux
INSTAGRAM: https://www.instagram.com/salonlivremtl/ TIKTOK: https://www.tiktok.com/@salonlivremtl TWITCH: https://www.twitch.tv/lismoimontreal DISCORD: https://discord.gg/7MP3veRP FACEBOOK: https://www.facebook.com/salondulivredemontreal/
#slm2021
+ Lire la suite
autres livres classés : pandémiesVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (49) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
3588 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre

{* *}