AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782749940908
395 pages
Éditeur : Michel Lafon (06/02/2020)
3.67/5   27 notes
Résumé :
Quatre femmes. Quatre aveux. Un seul crime.

Lors du dîner de préparation du mariage de Whitney DeBleu, un homme est retrouvé mort.
Immédiatement, quatre invitées avouent l'avoir tué, seule :

GINGER, la mère de trois enfants étouffée par sa vie de famille, qui ne rêve que de s'échapper.
KATE, l'avocate ordonnée, qui ne manque de rien, sinon de la seule chose que l'argent ne peut pas lui offrir.
EMILY, qu'un terrible ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
3,67

sur 27 notes
5
2 avis
4
12 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

dannso
  05 avril 2021
Est-ce vraiment un roman policier ? Bien sûr, il y a un cadavre, et c'est un assassinat. Mais l'enquête est réduite à la portion congrue. Et la question principale du lecteur tout au long du livre, n'est pas qui a tué, mais qui a été tué.
Un corps est retrouvé lors du repas de préparation du mariage de Whitney DeBleu, et quatre femmes se dénoncent à l'inspecteur chargé de l'enquête : trois sont des anciennes camarades de faculté de la mariée, l'autre une femme plus âgée persuadée que son mari veut ma quitter. Pourquoi ces aveux ?
La construction du roman est habile : on a en parallèle des extraits d'interrogatoire de l'inspecteur, qui jamais ne révèlent l'identité du cadavre, et le récit des évènements pendant les quelques jours qui ont précédé le meurtre et nous montrent qui sont ces femmes, avec leurs fêlures, leurs questions, leur mal-être. Il est question de maltraitance envers les femmes, de la difficulté des relations parents-adolescents, de perte d'un enfant, de la difficulté de faire son deuil. de vieilles rancoeurs surgissent Je me suis attachée à chacune de ces femmes, elles vont échanger, essayer d'aller plus loin que les apparences. Et finalement s'aider les unes les autres.
Merci aux éditions Michel Lafon pour cette lecture divertissante #Quatreaveuxpourunseulcrime #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
ludi33
  18 septembre 2020
Un cadavre, quatre femmes, quatre aveux. C'est le postulat de départ de ce roman policier à l'intrigue plutôt originale, vraiment plaisante à lire. On y suit donc cinq femmes (oui, cinq), qui vont se croiser à l'occasion d'un mariage. Elles vont former un petit groupe soudé qui se retrouve pour toutes sortes d'activité. Chacune a ses problèmes et ses secrets à cacher. Entrecoupés dans l'intrigue, on suit également les interrogatoires suite au meurtre.
Difficile de ne pas s'attacher, voire s'identifier à ses femmes, qui derrière une façade de vie parfaite se débattent avec leurs problèmes et leurs angoisses.
Et puis petit à petit, se pose toutes sortes de questions : qui est mort ? Qui a tué ? Comment ? Pourquoi ? Et le final nous offre une solution plutôt inattendue.
Moins girlie et plus profond que la couverture ne le laisse paraitre, voici un roman vraiment agréable à lire.
Merci aux éditions Michel Lafon et à Netgalley pour cette lecture pleine de suspense.
Commenter  J’apprécie          120
CallieTourneLesPages
  19 décembre 2020
J'ai bien aimé ce roman construit autour de l'énigme qui est mort ? Pourquoi quatre femmes s'accusent ?
Autour des dépositions, l'auteur nous narre la vie des personnages. Utilisant deux polices d'écriture on suit les interrogatoires de l'inspecteur tout en découvrant tour à tour chaque personnage à leur arrivée dans l'hôtel. D'où elles viennent, comment elles se connaissent ? Que font elles à un mariage dans un hôtel de luxe ? Et finalement comment quatre femmes qui ne se connaissaient pas ou plus s'accusent d'un meurtre en quelques heures. Concernant le dénouement il y a quelques invraisemblances mais le tout se tient et il y a un rebondissement.
A la fois enquête policière et roman social, ce récit se lit vite, facilement et garde son suspense jusqu'à la fin.
Merci #Netgalley
Commenter  J’apprécie          120
Jangelis
  04 mai 2020
Un roman original, surprenant, et que j'ai dévoré.
Ça commence comme un roman léger entre copines, presque de la chick litt.
Et parallèlement, roman policier aussi, puisqu'il y a un mort, et une enquête, (le titre le laisse supposer !)
Ça continue en plongeant dans la vie de ces femmes, et la légèreté du début fait peu à peu place à pas mal de tristesse et d'émotion, à mesure qu'on découvre leur passé.
Ça passe par un bref moment d'intense frayeur.
Et, ça pourrait être terminé, mais voilà ce qu'on n'avait pas forcément vu venir.
Bref, un petit bijou, à la construction très originale, mais tout en légèreté.
Je m'étais inquiétée, avant de le commencer, de savoir s'il s'agissait d'un polar pas trop sombre, ou d'un roman policier aux détails gore (ce que j'évite férocement !)
Finalement, je l'ai commencé sans trop savoir où j'allais, et j'ai vite accroché.
Je vois seulement maintenant qu'il est classé Cosy Mystery, mais s'il en a le charme, c'est bien plus profond que ça.
Côté policier, on est quasiment dans l'inverse du Crime dans l'Orient-Express : un meurtre, on sait très vite qu'un homme a été tué, mais on ignore qui sur la quasi totalité du roman. Quatre personnes s'accusent, séparément, en précisant qu'elles étaient seules.
Entre deux chapitres, un compte-rendu strict d'interrogatoire, par l'inspecteur Ramone, qui interroge une seule personne à la fois, et la questionne sur une seule autre personne.
Et qui doit bien s'arracher les cheveux, puisque chaque femme interrogée essaie de le persuader qu'elle est coupable, et elle seule.
Si on exclut ces interrogatoires, le roman est tout d'abord une histoire très sympathique et souriante, plutôt légère :
Un hôtel de grand luxe, des femmes très diverses qui s'y retrouvent pour un mariage. Quatre d'entre elles sont des amies d'avant, un peu perdues de vue. Quelques autres se joignent à elles, et ça papote très féminin, chacune a ses (gros) problèmes.
J'ai souvent pensé, au début, à l'ambiance de D'ici là, porte-toi bien, de Carène Ponte, quasi huis clos dans un environnement luxueux, des femmes d'origine et de milieux assez différents, qui arrivent avec leurs problèmes.
Et peu à peu, leurs vies se précisent, et ce n'est pas toujours celles qu'on envie qui ont la plus facile.
Une mère de famille, heureuse en ménage (quoique l'homme soit assez inconséquent), mais aux prises avec une fille adolescente qu'elle ne sait trop comment gérer.
Une femme chic et riche que toutes envient, mais qui ne peut réaliser son rêve, avoir un enfant.
Une autre qui vit seule, et qui se demande un peu ce qu'elle est venue faire à ce mariage.
La 4e copine de fac, c'est la future mariée, étonnamment absente de l'histoire.
Ce mariage, c'est une pleine semaine de fêtes, mais les mariés sont bien peu présents pour leurs amis.
A ces "copines/fâchées" s'ajoute une femme âgée mais en pleine découverte de l'amour après ses quatre mariages, et une toute jeune femme, seule avec un bébé.
L'inspecteur chargé de l'enquête, n'interroge que des femmes, et il est si peu bavard qu'on n'apprend pas grand chose, même pas le nom de la victime !
De plus, la narration n'est pas linéaire, et on ne découvre que tardivement ce qui s'est passé, alors que l'interrogatoire commence dès le début du livre.
C'est assez intrigant.
Mais surtout, la personnalité des protagonistes se dévoile peu à peu, et l'histoire s'assombrit.
Dans ce roman choral, j'ai apprécié chacune d'entre elles, mais l'ado m'a semblé particulièrement intéressante.
Un roman que je ne saurais où classer, pas si feel good que ça, un peu cosy mystery, un peu roman d'ambiance et de réflexion.
J'ai bien aimé aussi découvrir un brin d'Amérique, ce mariage hors norme dans un complexe luxueux aux portes du désert.
Mais à coup sûr un roman que j'ai aimé lire.
Et que je relirai sous peu, pour le voir différemment à la lumière de la fin.
Lien : http://livresjeunessejangeli..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Laehb80
  16 août 2020
Quel roman original ! J'ai vraiment beaucoup aimé l'histoire de ces femmes attachantes et émouvantes.
L'action prend place dans un hôtel très luxueux lors de festivités de mariage, une semaine  d'étalage de richesses en tout genre absolument ridicules ( qui trouve qu'exposer plusieurs sculptures sur glace par jour apportera romantisme et chic à une cérémonie étirée sur une semaine entière ? Entre autres... )
Un homme est retrouvé mort et quatre femmes invitées à ce fastueux mariage s'accusent du crime. L'autrice ne dévoile pas l'identité du macchabée, ce qui apporte beaucoup d'originalité au récit.
Sous forme de roman choral, nous suivons chaque potentielle meurtrière, sa vie, son histoire, pour enfin dénouer les implications de chacun et découvrir qui a été assassiné et pourquoi.
Très belle écriture mêlant humour, émotions et féminisme, ce roman m'a touchée et continue son petit chemin dans ma tête.
Je recommande vivement !
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (53) Voir plus Ajouter une citation
JangelisJangelis   04 mai 2020
cette Phoebe ne me parait pas très maline. Ce n'est pas le genre d'amie avec qui je voudrais passer mon temps.
- Je suis au lycée, je vous rappelle, dit tristement Elsie. On est tous "pas très malins".
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   19 septembre 2020
Elle avait en outre tout à fait l’allure d’une femme aisée ne buvant qu’en société : en plus du jean et des talons aiguilles les plus chics de sa garde-robe, elle portait un chemisier noir moulant bordé de dentelle. S’ajoutaient à cela quelques-uns de ses accessoires favoris – une montre-bracelet très fine, qu’elle possédait depuis des lustres, deux petits diamants aux oreilles, ainsi qu’un collier en argent qui n’avait pas coûté grand-chose mais qui avait une grande valeur sentimentale pour elle, car Whitney le lui avait offert à l’époque de la fac. Sa tenue n’avait rien de luxueux mais elle s’était donné la peine d’avoir de l’allure. C’était un aspect essentiel de la comédie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   19 septembre 2020
Vivre chacune à un bout du pays, grandir et se lasser des week-ends entre filles, mener des carrières très prenantes… tout cela ronge l’amitié. Whitney jubilerait-elle de la retrouver ? Sans doute pas. Ce n’était pas son genre. Elle resterait polie et réservée et lui offrirait la même compassion discrète que le jour où, à la fac, elle avait obtenu une meilleure note que Kate lors d’un examen. Cela ne s’était produit qu’une fois – un devoir d’histoire débile, en plus. Whitney avait décroché un A et Kate avait découvert avec fureur un B + inscrit à l’encre rouge sur sa copie. Kate n’avait toujours rendu que des devoirs parfaits, et il n’y avait pas de raison que cela change.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   18 septembre 2020
Ginger était une femme drôle, patiente et pleine d’énergie. Elle n’avait rien d’une enquiquineuse et, plus important, elle aimait Frank. Elle aimait ses loisirs idiots et ses projets stupides. Sa joie de vivre était une des raisons pour lesquelles elle était tombée folle amoureuse de lui.

Puis la vie avait suivi son cours, avec des enfants, des soucis financiers, des assurances à souscrire et des chaussures roses égarées. Et dans ce fatras de vie banlieusarde et d’emplois complémentaires mâtiné de la monotonie de la routine quotidienne, l’amour avait parfois un mal fou à se manifester.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   19 septembre 2020
Emily prit une vive inspiration, assaillie par une poussée de culpabilité. Elle ne s’était pas déplacée pour consoler Sydney mais parce qu’elle était intriguée par le bébé. De façon égoïste, elle avait surtout songé à découvrir quels sentiments naîtraient en elle quand elle poserait les yeux sur la petite chose qui se tortillait dans sa couverture. Ne s’étant plus approchée si près d’un nourrisson depuis si longtemps, elle éprouvait le besoin de vérifier si elle en était encore capable. Si elle viendrait à le regarder, à le sentir, à le toucher… sans se sentir écrasée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Gina Lamanna (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2183 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..