AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782211200479
112 pages
L'Ecole des loisirs (07/05/2010)
3.22/5   32 notes
Résumé :
Lucien, treize ans, sait que les vrais ennuis
commencent aux portes du collège et ne s'arrêtent pas
là. Il y a toujours un prof pour vous réveiller en
plein cours et vous coller deux heures. En permanence,
il n'y a personne. Ni Basile, son ami fidèle
rebaptisé Croûton, ni Rosa, sa vieille copine peintre
morte il y a 120 ans. Là-bas, il n'y a que l'ennui. Et
Lucien n'aime pas ça. Comme il n'aime pas : les
quatri... >Voir plus
Que lire après J'aime pas le lundiVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,22

sur 32 notes
5
3 avis
4
4 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis
Lucien Lemeur est un collégien de treize ans. Tout le monde dit de lui qu'il a mauvais caractère mais ce n'est pas vraiment exact à ses yeux. le problème, c'est qu'il y a plein de choses qu'il n'aime pas. Tenez, par exemple, le lundi. Il faut reprendre les cours et les professeurs sont là, à surveiller que tout le monde soit attentif. Et bien aujourd'hui, Lucien dort, et profondément en plus. Il se voit expulsé de la salle de classe, direction la permanence. Alors, pour meubler les deux heures qu'il va devoir y passer, il décide de faire la liste de tout ce qu'il n'aime pas et il ne voit pas le temps passer ! Juste au moment de rejoindre la cour de récréation, voilà qu'il se fait percuter de plein fouet par une fille du collège, Fatou. Fatou, qui fait peur à tout le monde, filles et garçons confondus... du coup, tout le monde l'adore... sauf Lucien qui ne peut pas la voir tant elle l'énerve. Et c'est réciproque... elle en profite pour le lui dire haut et fort et le met au défi de comparer la liste de ce qu'ils n'aiment pas : celui qui déteste le plus de chose au monde l'emportera. Et ça, ça plaît bien à Lucien qui s'y jette corps et âme. Mais pourquoi faut-il qu'il regarde sans cesse le petit mot que cette peste a laissé sur sa chaise de classe:
Lucien,
je ne t'aime décidément pas du tout.
Signé : Fatou
Et pourquoi ce prénom exerce-t-il un tel attrait sur lui ???
Mon avis : Ce livre est à rapprocher de " Mardi maudit " que je vous présentais il y a quelque mois. le hasard de mon comité lecture me l'avait attribué à chroniquer avant même que je puisse avoir connaissance du premier opus : " J'aime pas le lundi ", du même auteur avec le même jeune héros, Lucien Lemeur. Tombée sous le charme de l'écriture de Jérôme Lambert, je m'étais donc promis de les acquérir tous les deux pour la médiathèque. de nouveau, ce roman destiné à la jeunesse raconte une semaine de la vie de Lucien qui est d'ailleurs le narrateur de l'histoire. Il se lit très vite, fait naître le sourire du lecteur très rapidement et le conserve jusqu'au mot fin. En effet, le regard que pose Lucien sur lui-même et son environnement est plein d'humour et de fraîcheur. Ses rapports avec Fatou et les sentiments contradictoires qu'elle lui inspire sont très habilement explorés. Nul doute que plus d'un de mes jeunes lecteurs se reconnaîtront dans ces deux jeunes adolescents. Pour terminer ma critique de " Mardi maudit ", je vous confiais que mon seul regret avait été de lire le mot Fin. Ici pas de problème, si vous commencez cette lecture de façon moins désordonnée que moi, vous saurez qu'un autre tome vous attends et je peux vous assurer qu'il surpasse les promesses faites par le premier.
Public : à partir de onze - douze ans.
Commenter  J’apprécie          191
Un petit roman sympathique qui met en scène deux adolescents qui se tournent autour. Lucien déteste le collège, les endives... et une foule d'autres choses. Il va se heurter à la redoutable Fatou qui en impose par son autorité mais va lui faire face et résister. Peu après, il découvre un petit mot de cette dernière dans lequel elle lui annonce "qu'elle ne l'aime pas du tout". S'ensuit une correspondance un peu surréaliste entre les deux adolescents.
J'ai beaucoup aimé cette histoire dans laquelle un élève différent et un peu marginalisé va se confronter à l'autre... et apprendre à l'apprécier !
Commenter  J’apprécie          120
Pas facile la vie quand on aime rien, heureusement on peut toujours trouver quelqu'un qui nous ressemble !
Commenter  J’apprécie          140
Lucien est un ado qui dresse la liste des choses qu'il n'aime pas, et dans cette liste, il y a beaucoup de choses mais il y a surtout une fille du nom de Fatou. mais bien sûr les choses ne sont pas aussi simples. Et souvent les filles que l'on dit détester, ben il s'avère qu'en fait on les aime même beaucoup en vérité ! c'est drôle et tendre à la fois on en redemande...
Commenter  J’apprécie          70
Un livre tout simplement superbe.
Qui n'a pas été à la place de Lucien à un moment donné ? mais de là à ne pas aimer le collège, les livres, la wii, les chenilles, les chefs, les abeilles, les endives et bien plus encore.
Un roman très bien écrit qui donne l'envie de retourner sur les bancs d'école.
Et puis une belle rencontre de premier amour.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
- Lemeur ! Vous dormez ?
Apparemment la question s'adresse à moi.
D'ailleurs, étant donné le ton aimable sur lequel
ces trois mots viennent de traverser la salle comme
des boulets de canon, on ne peut pas exactement
parler de question. On est plus proche de la gifle.
Quoi qu'il en soit, je suis le seul à porter ce
nom dans cette classe de trente-quatre élèves et
je ne peux pas faire semblant plus longtemps.
Franchement, ça ne m'arrange pas. Je me serais
bien passé d'un réveil aussi brutal. Parce que, pour
répondre à la question du gracieux M. Pointelle
qui me sert de prof de SVT, eh bien oui, je dormais.
Et profondément en plus.
Commenter  J’apprécie          130
Les cailloux me paraissaient les êtres les plus enviables de la Création. D'abord parce qu'ils ne s’embarrassent pas de savoir s'ils sont heureux ou non. Ils sont. Point barre. Ensuite parce qu'ils sont toujours bien là où le destin les a posés. Un caillou ne dépare jamais son environnement. Même un galet de plage qui se retrouverait par un concours de circonstances au milieu d'une forêt aurait toujours l'air à sa place. Il ne serait ni trop plat, ni trop salé, ni trop joli. Et je suis sûr que les autres cailloux de la forêt l'accueilleraient sans préjugés. Les cailloux ne jugent pas, les cailloux ne se plaignent pas.
Commenter  J’apprécie          80
Ce qui me dérange, c'est quand le tyran qui règne sur ses sujets en profite et exige de chacun un peu plus chaque jour. J'ai toujours peur que les gens se perdent eux même, qu'ils ne se retrouvent plus et ne comprennent que des années plus tard, enfin libérés, à quel point ils furent malheureux. Sans parler du nombre d'années supplémentaires pour soigner tout ça, se restaurer, se reconstruire vraiment. Je crois que les mécanismes qui régissent nos cœurs sont beaucoup plus fragiles qu'on ne se le figure.
Commenter  J’apprécie          100
Oui, en effet, on aime le foot en général à mon âge. ET ALORS ? Est-ce que j'ai une tête à faire du foot le mercredi ? Non, je n'aime pas le foot en particulier ni les sports collectifs en général. Ça ne veut pas dire que je suis un cas perdu et ça n'a rien à voir avec le fait d'avoir mauvais caractère. Ce n'est pas obligatoire dans l'existence d'un homme de savoir marquer un but dans la boue en short, que je sache. Des tas de gens réussissent leur vie sans enfiler une paire de crampon, non ?
Et sans manger d'endives.
Enfin, j'espère,sinon les soixante prochaines années s'annoncent mal pour moi.
Commenter  J’apprécie          60
" Une des plus grosses épreuves dans ma vie quotidienne ( à part les endives au jambon au dîner, mais pour ça, il me faudrait six heures de colle pour faire le tour du sujet et expliquer le problème), un des pires moments de mon existence est le matin."
Commenter  J’apprécie          130

Videos de Jérôme Lambert (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jérôme Lambert
À trois semaines du premier tour des élections législatives, Mediapart poursuit son travail d'intérêt public pour alerter les citoyen·nes sur les errements, le mot est faible, de certains députés. Mercredi, nous avons ainsi longuement évoqué le cas Jérôme Peyrat, condamné pour violences sur son ex-femme mais soutenu par La République en marche jusqu'à son débranchement face à la pression. le lendemain, jeudi, David Perrotin est venu nous parler du cas de Jérôme Lambert, député de Charente depuis 1986 et qui ne voit aucun problème à bénéficier d'un logement fourni par un bailleur social à Paris…
Mais comme la politique, c'est d'abord et surtout parler des vrais enjeux de notre temps, nous avons évoqué la très, très grande générosité publique de l'État envers les grandes entreprises, et ce, sans contreparties, avec Maxime Combes, économiste, et Olivier Petitjean, journaliste, qui publient Un pognon de dingue mais pour qui ? L'argent magique de la pandémie. Nous avons également parlé mobilisation pour le climat avec deux militants de terrain, Cécile Marchand d'Alternatiba et des Amis de la Terre, et Julien le Guet du collectif « Bassines non merci ». Et nous avons alerté, à l'occasion du retour de Media Crash sur le site de Mediapart, sur le traitement médiatique d'affaires emblématiques et sur la menace de la fusion Hachette-Editis dans le monde de l'édition.
Et comme la France n'est pas seule dans le monde, lundi nous avons parlé de la guerre déclenchée aux portes de l'Europe par l'invasion russe en Ukraine, qui s'éternise. Va-t-on vers une guerre sans fin ?
Vous connaissez notre émission À l'air libre ? Votre avis nous intéresse https://mdpt.fr/39yQZsn Abonnez-vous à Mediapart : https://www.mediapart.fr/abonnement#at_medium=custom7&at_campaign=1050 Abonnez-vous à la chaîne YouTube de Mediapart : https://www.youtube.com/user/mediapart
+ Lire la suite
autres livres classés : collègeVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (66) Voir plus



Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1549 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

{* *}