AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782879293981
150 pages
Editions de l'Olivier (22/08/2003)
3/5   6 notes
Résumé :
« Nous formions une meute qui dévorait tout et dormions sur la plage, les uns abrités par les corps des autres, au chaud entre les jambes et les bras de nos frères. On s'endormait souvent entre la mer et les dunes. (...) Les curieux qui s’approchaient, on les bouffait tout cru. Une tribu est une ville à elle seule et nous en gardions l’entrée même en plein sommeil. »Chaque été, ils se retrouvent dans la maison familiale : ils rêvent de liberté, s’installent au bord ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
ZeroJanvier79
  01 septembre 2018
La mémoire neuve est le premier roman, publié en 2003, de l'écrivain français Jérôme Lambert, également auteur de plusieurs romans jeunesse pour L'Ecole des Loisirs, dont Tous les garçons et les filles que j'avais lu il y a quelques années. Celui-ci pourrait également passer pour un roman pour adolescents :
Ils sont cinq cousins à l'orée de l'adolescence, inséparables comme des chiots, grognant comme une meute à l'approche des intrus. Parmi eux, Julien est particulièrement lié à Sylvain, dont il partage les nuits sous la tente et un trésor enfoui sous les pins. Jusqu'à cet été où Clément apparaît ...

Le début du roman m'a séduit, je dois l'avouer. Cette première partie est habilement construite avec deux lignes temporelles différentes : dans la première, nous suivons les cinq cousins au seuil de l'adolescence, pendant les vacances d'été ; dans la seconde, Julien prend la route avec son compagnon Romain, en direction de ce lieu de villégiature riche en souvenirs. L'alternance entre ces deux récits apporte un certain rythme dans une histoire où il ne se passe finalement pas grand chose.
La fin du livre m'a franchement déçu, par contre. Soit je n'ai rien compris, soit il n'y a finalement aucune explication sur le début de l'histoire. C'est presque comme si la dernière partie du roman, titrée « Pour mémoire », était totalement à part. le style y est différent, moins clair. du coup, je garde un souvenir très mitigé de ce bouquin, alors que le début, sans révolutionner le genre, était prometteur.
Finalement l'impression d'avoir lu un roman qui ne me concernait pas vraiment, comme si l'auteur l'avait surtout écrit pour lui, ou comme un message personnel pour quelqu'un en particulier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
poloka
  03 juillet 2020
Afin d'être pleinement dans un amour qui s'annonce bien (du moins, à ce que l'on découvre de disponibilité de la part de l'autre, le laisserait croire ?) ,faut il vider sa mémoire en allant sur les lieux de son crime .Le crime étant une trahison datant des amours adolescentes ( ne sont-ce pas les plus fortes?).Il ne s'agit alors que de s'assurer que les lieux sont bien devenus absents à notre vie , étrangers ,déserts .Comme si les souvenirs des lieux étaient au final plus obsédants que ceux des personnes .Idée troublante ,proustienne en somme.Nous ne nous souvenons pas vraiment ,mais seulement des choses qui portent en elles, intactes ou pas des images, qui elles ne s'effacent pas .Amnésie partielle donc que la psychanalyse ,l'osthéopathie ,ou l'écriture nous oblige à revisiter .Mais la mémoire neuve paut être une illusion .D'où ce style hésitant ,heurté,maladroit ;forme qui colle exactement au fond .J'aime beaucoup
Commenter  J’apprécie          10
Ys
  03 janvier 2012
Malgré quelques beaux passages, l'écriture peine à trouver son originalité et ne suffit pas à rendre vraiment percutantes les errances de l'ame à laquelle elle s'attache. On s'ennuie un peu, un certain suspense pousse à s'accrocher, et la fin - tout ça pour ça - est décevante.
Dommage, car l'histoire en elle-meme ne manquait pas de charme et aurait mérité un travail de mise en scène plus aboutit.
Commenter  J’apprécie          30


Videos de Jérôme Lambert (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jérôme Lambert
À trois semaines du premier tour des élections législatives, Mediapart poursuit son travail d'intérêt public pour alerter les citoyen·nes sur les errements, le mot est faible, de certains députés. Mercredi, nous avons ainsi longuement évoqué le cas Jérôme Peyrat, condamné pour violences sur son ex-femme mais soutenu par La République en marche jusqu'à son débranchement face à la pression. le lendemain, jeudi, David Perrotin est venu nous parler du cas de Jérôme Lambert, député de Charente depuis 1986 et qui ne voit aucun problème à bénéficier d'un logement fourni par un bailleur social à Paris…
Mais comme la politique, c'est d'abord et surtout parler des vrais enjeux de notre temps, nous avons évoqué la très, très grande générosité publique de l'État envers les grandes entreprises, et ce, sans contreparties, avec Maxime Combes, économiste, et Olivier Petitjean, journaliste, qui publient Un pognon de dingue mais pour qui ? L'argent magique de la pandémie. Nous avons également parlé mobilisation pour le climat avec deux militants de terrain, Cécile Marchand d'Alternatiba et des Amis de la Terre, et Julien le Guet du collectif « Bassines non merci ». Et nous avons alerté, à l'occasion du retour de Media Crash sur le site de Mediapart, sur le traitement médiatique d'affaires emblématiques et sur la menace de la fusion Hachette-Editis dans le monde de l'édition.
Et comme la France n'est pas seule dans le monde, lundi nous avons parlé de la guerre déclenchée aux portes de l'Europe par l'invasion russe en Ukraine, qui s'éternise. Va-t-on vers une guerre sans fin ?
Vous connaissez notre émission À l'air libre ? Votre avis nous intéresse https://mdpt.fr/39yQZsn Abonnez-vous à Mediapart : https://www.mediapart.fr/abonnement#at_medium=custom7&at_campaign=1050 Abonnez-vous à la chaîne YouTube de Mediapart : https://www.youtube.com/user/mediapart
+ Lire la suite
autres livres classés : romanVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura