AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782363081209
94 pages
Éditeur : Editions Arléa (03/10/2016)

Note moyenne : 1/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Giverny. Début du XXe siècle. Alors qu’au loin ont cessé de retentir les bombardements, un vieil artiste scrute opiniâtrement un étang vibrant sous les fluctuations de la lumière. Il a formé le voeu de saisir l’intimité de la matière à travers le motif obsédant des nymphéas.
Mais une double cataracte menace sa vue, et la création côtoie si souvent le vertige…
C’est le dernier combat de Monet, qui le mènera à l’apogée de son art. À ses côtés, sa belle... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Alzie
  20 novembre 2016
Blanche, Monet et Clemenceau, le docteur Coutela.
Courte variation romanesque à quatre personnages, qui pour cette raison de brièveté frustrera peut-être certains lecteurs, inspirée à Stéphane Lambert par la correspondance entre Clemenceau et son ami Monet et construite autour de la naissance du projet des Nymphéas. Brièveté, celui d'un reflet ou d'un éclat lumineux. Le vieux peintre barbu affligé d'une double cataracte et le Tigre moustachu opiniâtre : moments de brouilles et de complicités, peinture et méditation au bord de l'eau pour un dernier projet un peu fou. 1914, la perte de son fils Jean, la guerre ; le vide se fait autour de Monet en proie au doute. Il vit retiré à Giverny dans la crainte de se faire opérer les yeux auprès de Blanche Hoschedé sa belle-fille, elle-même peintre. Au moment de l'armistice en 1918, il décide d'offrir des panneaux décoratifs à la France, en symbole de paix, sur lesquels il va travailler, malgré sa vue affaiblie, jusqu'à sa mort le 5 décembre 1926. L'ensemble constitué sera finalement beaucoup plus vaste. Les Nymphéas orneront plusieurs salles de l'Orangerie pour, selon les voeux du peintre, donner cette "illusion d'un tout sans fin, d'une onde sans horizon et sans rivage", grâce à la ténacité de son vieil ami de plus de trente ans, Clemenceau, qui les inaugurera en 1927.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
AlzieAlzie   20 novembre 2016
quand je peins la Seine, je n'ai que faire de l'idée de la Seine, je veux être la Seine. Quand je peins la gare Saint-Lazare, de même ! Je veux être le train, la vapeur du train, la structure de la gare, les passagers à quai, le quai... Et quand je peins le 14 juillet, oui, oui, vous m'entendez bien, quand je peins le 14 juillet, je veux être la foule, le drapeau français, la rue, les immeubles environnants, le ciel, la fête nationale ! Vous comprenez ? je veux devenir chaque chose que je peins ! Et plus que tout autre chose, je veux être l'eau ! L'eau à deux faces, à mille faces, qui porte et engloutit, passe et revient, absorbe et reflète, l'eau vers quoi tout chemine... (p. 23)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Stéphane Lambert (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stéphane Lambert
Vidéo de Stéphane Lambert
autres livres classés : nymphéasVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Prénoms de grands peintres : trouvez leurs noms ! (3)

Je suis né à Paris en 1848. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven, inspirateur du mouvement nabi, j'ai vécu de nombreuses années en Polynésie où je suis décédé en 1903. Je suis Paul...

Gauguin
Cézanne
Signac

12 questions
643 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , art , Peintres paysagistes , Peintres français , peinture moderne , peinture espagnole , Impressionnistes , culture générale , peinture belge , peinture romantique , peinture américaineCréer un quiz sur ce livre