AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2924666538
Éditeur : Éditions Héliotrope (24/09/2018)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Les ouvriers et ouvrières de la scierie de Roberval sont en grève. Sous l'apparente cohésion de la lutte, on découvre rapidementles revendications plus personnelles de chacun. Ils partagent toutefois un même désir d'échapper à la misère et de se venger de leur boss, Brian Ferland. Alors que le conflit s'enlise, le lockout que décrète Ferland réveille en eux une rage enfouie. La folie s'empare des employé·e·s, qui rejoignent la ronde infernaledu beau Querelle, héros ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

critiques presse (4)
LaPresse   19 décembre 2018
La puissance du style de Lambert se confirme dans ce deuxième roman, encore meilleur que son premier, qui s'inspire du Querelle de Brest de Jean Genet. Une hallucinante colère des exclus tout à fait dans l'air du temps.
Lire la critique sur le site : LaPresse
LeDevoir   17 décembre 2018
Sur fond de grève à la scierie de Roberval, Kevin Lambert met en scène des personnages qui bousculent à fond de train les discours de normalisation hétéronormatifs, capitalistes, chauvinistes et patriarcaux qui régentent les normes sociales. Une oeuvre brutale et bouleversante.
Lire la critique sur le site : LeDevoir
LaPresse   27 septembre 2018
Avec Querelle de Roberval, fiction imaginée à partir d'un conflit de travail dans une scierie, Kevin Lambert signe un roman social puissant qu'il plante, encore une fois, dans le paysage sauvage et sublime du Saguenay-Lac-Saint-Jean.
Lire la critique sur le site : LaPresse
LaPresse   27 septembre 2018
L'écriture de Lambert est tellement vivante qu'on lit le roman d'une traite, en ayant l'impression de s'être fait passer dessus par un truck de bois et par une horde de jeunes hommes libidineux en même temps. On en sort meurtri et ravi.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   21 décembre 2018
Il aimerait leur expliquer qu’ils sont des rouages du système, les marionnettes du pouvoir, que le monstre se nourrit d’eux comme un ogre mange ses petits, que même s’ils s’imaginent l’avoir apprivoisé, même s’ils pensent être parvenus à trouver un abri dans la tempête des grandes corporations, le commerce est une bête féroce, qui a toujours le dernier mot. Ils vont passer leur vie à être ses chiens de garde, à défendre la main qui les nourrit jusqu’à ce qu’elle décide, un beau jour, que la mode a changé, que la demande est ailleurs, qu’ils n’ont plus l’expertise exigée par les nouvelles normes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   21 décembre 2018
Les gens n’ont plus de valeurs, les itinérants t’agressent dans le métro et les rues sont pleines de nids-de-poule assez profonds pour scrapper ton char. Querelle découvre avec fascination, depuis son arrivée au Lac, la pensée des hétéros. Les journaliers parlent abondamment de leurs familles, ils s’étonnent dès que l’un d’entre eux n’est pas casé, certains n’ont pas trente ans et déjà un ou deux kids, cela l’ébahit. Il voit toutes les responsabilités comme un fardeau et a du mal à s’occuper de sa propre personne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   21 décembre 2018
Il catégorise ses amants comme le font les sites sur lesquels ils trouvent leurs vidéos xxx: asian, black, blond, chub, daddy, teen, trans, white, etc., il veut tous les essayer, persuadé que les gars possèdent, d’un point de vue sexuel, des special features propres à leurs origines et à leurs caractéristiques physiques.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   21 décembre 2018
La caféine pénètre ses neurones, produit des visions qui la font percevoir la substructure de tous les commerces, de tous les services offerts par la municipalité, telle une araignée dans sa toile sensible à chaque fluctuation, à chaque infime sursaut dans le monde invisible de l’argent.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   21 décembre 2018
Elle tolère bien la boisson, est pas tuable, mais tu sais qu’elle est chaude comme un pâté quand elle danse toute seule derrière le bar ou bien qu’elle se met à être smatte avec les bonhommes, qu’elle les traite pas comme des attardés. L’alcool la désinhibe, elle parle fort, s’ostine.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
autres livres classés : grèveVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Cathy's book

Quel est le nom de l’héroïne de l'histoire ?

Kytti
Kéti
Cathy
Kerry

7 questions
11 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre