AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782377312030
96 pages
Éditeur : Sarbacane (03/04/2019)
4.13/5   27 notes
Résumé :
Jacques Peuplier, privé taciturne aux dons singuliers, n'a pas l'intention de laisser VilleVermine, la ville poisseuse, la ville crasseuse, avoir… sa peau : il compte bien retrouver le scientifique fou qui lui a pris ce qu'il avait de plus cher. Pour cela, il va devoir affronter les répugnants hommes-insectes de ce dernier, et surtout, conclure une alliance avec le gang des gamins des rues sans foi ni loi, qui a lui aussi un compte à régler avec le vieux fou...
>Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
jamiK
  28 octobre 2020
Le tome 2 confirme tout le bien que j'ai pensé du tome 1 : fou, délirant, original, riche et beau. La fin est parfaitement réussie, l'action est finalement assez classique, les gentils se battent contre les méchants, forcément, mais l'évolution des personnages est vraiment émouvante, et l'univers créé par Julien Lambert mêle tous les genres, science fiction, fantastique, steampunk, dystopie, uchronie, merveilleux, horreur, pour un résultat unique et riche.
Voilà un auteur à surveiller de près.
Commenter  J’apprécie          130
BranchesCulture1
  08 avril 2019
Villever... mine d'or et de poésie dans les mains de l'art-chitecte Julien Lambert
À la fin du premier tome - qui entre-temps a apprivoisé le Fauve Polar Sncf au Festival international de la BD d'Angoulême - de ce (premier?) diptyque, Julien Lambert nous avait laissé sans voix mais sous le charme de ce (super-)héros complètement paumé qu'est Jacques Peuplier, dans un monde dantesque et expansif. Villevermine, tentaculaire et déjà légendaire.
Résumé de l'éditeur : Jacques Peuplier, privé taciturne aux dons singuliers, n'a pas l'intention de laisser VilleVermine, la ville poisseuse, la ville crasseuse, avoir… sa peau : il compte bien retrouver le scientifique fou qui lui a pris ce qu'il avait de plus cher. Pour cela, il va devoir affronter les répugnants hommes-insectes de ce dernier, et surtout, conclure une alliance avec le gang des gamins des rues sans foi ni loi, qui a lui aussi un compte à régler avec le vieux fou…
Nous n'étions pas au bout de nos surprises, et encore moins de nos attentes. Énormes. le garçon aux Bestioles fait donc suite à L'Homme aux babioles (on admirera le répondant entre les deux titres) et inverse la tendance, trouve un autre rythme, d'autres angles d'attaque mais toujours ce même punch. Et cette audace graphique mature mais allant de pair avec l'esprit d'un (grand) enfant. Dans Villevermine, rien n'est impossible mais tout se tient. de quoi faire rêver le plus large public possible.
À vol de mouche ou même d'oiseau, c'est un gigantesque terrain de jeu que Julien Lambert s'approprie, traînant la carcasse de Jacques Peuplier aux quatre coins de cette ville-monde, à la recherche de qui lui rendra son don perdu. Et sa voix. Cela passe par une cantatrice prisonnière, une bande d'enfants qui a pris sa liberté et nourri de haine pour les adultes, des savants fous, des mouches, des zombies ailés, un robot kaiju mais aussi un intrépide gamin et son chat qui vont avoir toute leur importance.
Difficile d'être concis face à un univers tellement hors-norme. On pourrait s'attacher à chaque case, à toutes les règles que l'art-chitecte met en place et en profondeur pour régir son univers. Avec du supplément d'âme et une poésie toujours plus intense.
Julien Lambert a mis dix ans à accomplir le début de destin de son personnage, tout coule dès lors encore plus de source. Ce héros qui ne ressemble à nul autre (un peu à Sandman), on le voit bien parcourir des planches et des planches, des années durant.
Villevermine a le potentiel énorme pour nourrir une longue et belle série, réconfortante, attachante mais sachant se détacher de tout ce qu'on voit habituellement en BD.
Julien Lambert réussit des tours de force en toute simplicité et en originalité, dans la générosité (quitte à se faire mal à la main devant tant d'ouvrage). On a rarement-jamais vu ça.
Lien : https://branchesculture.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mimouski
  05 août 2020
C'est vraiment un diptyque drôlement chouette. Les dessins sont simples mais fonctionnent bien avec le scénario. J'ai vraiment bien aimé ce tome haut en couleurs en personnages et bien dynamique en actions. Très bonne découverte débutée grâce à BDFugue durant le confinement et bonne clôture d'histoire !
Commenter  J’apprécie          50
croix59
  18 avril 2019
Très chouette BD à la fois poétique, très stylée (le dessin est à la limite de la caricature parfois), frénétique (beaucoup d'action) et loufoque.
Les personnages sont très attachants, avec évidemment ce personnage de Jacques Lambert détective misanthrope qui converse avec les objets et qui perd brutalement son don. il va cherchee à le récupérer à tout prix et au final la rencontre avec un jeune gavroche (l'enfant aux bestioles) va le forcer à sortir de son asocialité.
C'est un univers particulier, dans une cité en ruine ou quasiment (d'où la vermine) où les enfants s'organisent en bande pour survivre, où des savants fous expérimentent leur création.
Vraiment sympa.
Commenter  J’apprécie          10
mikaelunvoas
  11 avril 2020
Pour moi, ces deux tomes ce sont les révélations de l'année 2019. Je souhaiterai même que Villevermine ait une suite.
Une ville, des gens, des objets qui pensent et parlent (à ceux qui savent les entendre), des voleurs, des mouches plus ou moins magiques, un savant fou et des enfants perdus constituent la matière première de cette belle histoire.
Le dessin est juste, attachant, un peu fou, original.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (2)
Lexpress   23 avril 2019
Scénario original, ambiance singulière, dessin animé, coup de crayon souriant. Signé Julien Lambert, auteur belge, illustrateur, décorateur de film d'animation, et du talent plein les doigts.
Lire la critique sur le site : Lexpress
ActuaBD   15 avril 2019
Jacques Peuplier recherche le savant fêlé qui l'a charcuté pour, espère-t-il, retrouver sa capacité à communiquer avec les objets. Suite et fin d'une excellente aventure dans un univers fantastique, oppressant et poétique.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
mikaelunvoasmikaelunvoas   11 avril 2020
... Et le monstre me plonge dessus ! Je saute sur le coté, je l'évite de justesse !
Commenter  J’apprécie          10

Video de Julien Lambert (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julien Lambert
Vidéo de Julien Lambert
autres livres classés : noirVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3698 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre