AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Ann Xu (Autre)
EAN : 9782810200733
208 pages
Rue de Sèvres (09/06/2021)
4.35/5   198 notes
Résumé :
La famille de Cici vient de quitter Taïwan pour vivre à Seattle, et l'adolescente n'a qu'une idée en tête : pouvoir fêter le soixante-dixième anniversaire de sa grand-mère. Pour financer le voyage d'A-Má, elle va tenter de remporter le premier prix d'un concours de cuisine pour enfants. Il y a juste un problème... Cici ne sait cuisiner que la nourriture taïwanaise.
j'aime beaucoup ce livre car Cici fait tous pour ça grand-mère A-Mà
Je vous le conseill... >Voir plus
Que lire après Graines de cheffesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (161) Voir plus Ajouter une critique
4,35

sur 198 notes
5
84 avis
4
34 avis
3
9 avis
2
0 avis
1
1 avis
J'ai pris l'habitude de découvrir plutôt des titres historiques ou fantastiques chez Rue de Sèvres mais quand j'ai entendu parler de leur future publication autour de la cuisine traditionnelle taïwanaise, mon amour pour l'Asie a pris le dessus ^^

Avec ce titre tout en couleur au format un peu particulier, 15 x 21 cm, j'ai fait la rencontre avec un joli duo de créatrices. Lily LaMotte est une jeune femme pleine de passion qui aime écrire, cuisiner, soutenir des bibliothèques. Graines de cheffes est son premier roman graphique (BD). On peut la suivre sur son blog ici (lien). Ann Xu, elle, est une dessinatrice et illustratrice qui a déjà été nommée aux Ignatz Awards alors qu'elle n'est diplômée que depuis 2017. On peut également la suivre sur son site riche en illustrations, ici (lien).

Ce jeune duo a imaginé ici, dans ce roman graphique comme certains aiment les appeler (je préfère le terme de bande dessinée pour ma part...), une très belle et touchante histoire familiale sur fond de cuisine, mais également une belle histoire d'intégration grâce au mélange des cultures.

Tout commence quand la famille taïwanaise de Cici, 12 ans, décide d'émigrer aux Etats-Unis sans sa grand-mère à qui elle est très attachée. Ne pouvant pas la voir pendant des mois, Cici cherche un moyen pour la faire venir, mais ce n'est pas donné. le jour où elle tombe sur l'affiche présentant un concours de cuisine permettant de remporter un prix de 1000$, elle y voit l'occasion rêvée. Mais ce n'est pas si simple de remporter un concours de cuisine aux Etats-Unis quand on est taïwanaise.

Dans cette BD fleuve de plus de 200 pages, j'ai de suite aimé la narration très simple et entraînante de l'autrice. En effet, c'est grâce à celle-ci et non aux dessins, qui malheureusement ne m'ont pas fait beaucoup d'effet, que je suis de suite rentrée dans l'histoire et que j'ai aimé suivre les aventures de Cici. L'autrice se met à la hauteur de sa jeune héroïne et nous fait vivre un récit plus vrai que nature dans une Amérique où il n'est pas simple de s'intégrer surtout quand on est une jeune ado d'origine étrangère.

J'ai eu un peu l'impression de me retrouver dans Les Indésirables de Kiku Hughes dans une moindre mesure, où l'éditeur traitait aussi de l'intégration de populations asiatiques aux Etats-Unis. Mais ici, on ne nous questionne pas d'un point de vue historique, juste d'un point de vue culturel. le lecteur assiste au racisme ordinaire que peuvent subir les asiatiques au sens large, puisqu'on a tendance à les mettre tous dans le même panier. Heureusement, il n'y a pas que des racistes non plus et l'héroïne va très vite se faire des amies sur lesquelles compter même si ce n'est pas toujours simple de s'intégrer quand on a des modes de vie différents. Être ado, c'est souvent avoir honte de ses parents, sa famille, et c'est encore plus le cas pour Cici chez qui c'est accentué par des différences d'ordre culturel. Cependant un vrai cheminement a lieu au cours de l'histoire qui rend ceci vraiment intéressant et pertinent à lire, surtout pour les plus jeunes. le titre a donc de multiples dimensions.

L'autre dimension d'ailleurs au coeur de l'histoire, qui en sera le déclencheur et le moteur, c'est l'amour de l'héroïne Cici pour sa grand-mère et sa passion pour la cuisine qu'elle va développer. L'idée du concours pour gagner des sous est originale et typique en même temps, tant ce genre d'élément est ancré dans la culturel américaine j'ai l'impression. On a l'habitude de voir des jeunes participer à des concours de tout et n'importe quoi, du concours de miss au concours de celui qui mange le plus de hamburgers. Mais ici, cela a une teinte toute particulière. Il se dégage quelque chose de réconfortant de cet art qui fait le lien entre les cultures et les générations.

En effet, ce concours est l'occasion pour l'héroïne de se confronter maintenant à sa double identité : ses racines taïwanaises et la culture américaine dans laquelle elle baigne désormais. Les autrices nous offre une jolie variation sur le thème du mélange des cultures, de l'intégration et de l'acculturation. C'est charmant et vivifiant.

L'ensemble est parfaitement rythmé et se laisse très bien lire. Elles y mélangent des préoccupations adolescentes (peur des médisances des autres ados, légères hontes des parents, histoires de copines...) aux préoccupations plus personnelles à l'héroïne liées à sa famille. La cuisine tient une belle place grâce au concours. On y voit Cici participer puis inventer de jolis plats forts appétissants qui vont mélanger différentes cultures et produits de tout bord. C'est vraiment un aspect que j'ai beaucoup aimé.

Les personnages en plus sont charmants. L'héroïne aime beaucoup sa famille et ses racines même si elle a parfois du mal à oser les faire cohabiter avec sa nouvelle vie. Ses parents sont très compréhensifs en général. Il n'y a que l'épisode cliché sur l'obsession des notes et de la réussite scolaire chez le père qui m'a un peu fait lever les yeux au ciel. Sa grand-mère, elle, est telle qu'on aimerait tous en avoir une comme ça. Ses amies sont pleine de sollicitude et de jovialité également. Elle parvient même à transformer une potentielle rivale en grande amie. C'est mignon tout plein.

Il n'y a que les dessins qui ne m'ont pas charmée dans ce titre. Même s'ils sont très expressifs et que leur simplicité est parfaite pour un jeune public, je les trouve trop classiques et simplistes pour moi. Ils ont quelque chose d'un peu figé dans le mouvement des personnages. La colorisation à l'ordinateur les rend parfois un peu froids également. C'est amusant comme les titres qu'on qualifie de "romans graphiques" ont souvent des dessins manquant de recherche, du moins d'après mon expérience. J'avoue que je suis venue à la BD pour les claques visuelles que ce médium me fait prendre mais là c'est tout sauf le cas, alors ça me déçoit un peu, sans vouloir dénigrer le travail de l'illustratrice...

Graines de cheffes est vraiment une belle histoire de famille autour d'une jeune adolescente taïwanaise venant s'installer aux Etats-Unis et devant allier ces deux cultures désormais. L'histoire de ce concours auquel elle participe pour permettre à sa grand-mère de la rejoindre est riche en enseignements et charmant à suivre. En plus, le titre donne vraiment faim et sait expliquer simplement les recettes pour donner envie aux lecteurs de les essayer. Je n'en demandais pas tant ! Je valide donc totalement cette jolie lecture :D
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          10
Graines de cheffes nous parle d'intégration, d'amitié, de trouver sa place, de cuisine et nous donne envie de goûter les bons petits plats de tous horizons.

L'album a une taille moyenne, il tient parfaitement en main, sur les genoux. L'histoire se finit en un tome, ce qui la rend également plus facilement accessible. La couverture est toute douce ❤
J'ai retrouvé certaines réflexions, paroles de mon précédent livre (Ranee Tara Sonia Chantal Anna) qui traitait justement de l'intégration, de partir de son pays, d'être un étranger ailleurs.
Et comme un peu toutes les différences, on se retrouve plus juger, à devoir en faire plus pour mériter sa place, prouver sa valeur. Cela peut être usant.
L'album a ses pages toutes douces, toutes jolies que j'aime tellement, et qui sont un plaisir à feuilleter.
Le graphisme est agréable. Aucun souci de mon côté.

Nous sommes tout d'abord en Taïwan, avec une famille aimante. Cici a des amies, et sa grand-mère qu'elle aime tant. Ses parents lui annoncent brutalement qu'ils vont partir aux Etats Unis d'Amérique, à Seattle, mais la grand-mère ne peut pas venir avec, entre autre à cause de la carte verte, car elle n'en a pas le droit. C'est un déchirement pour Cici.
Heureusement, elle va très vite se faire de nouvelles amies, mais elle ne sait pas ce qu'elle peut leur dire, à quel point ouvrir son coeur, elle a cette peut d'être rejetée, incomprise.
Nous voyons à travers différents personnages qu'ils ne sont pas les seuls à avoir des soucis d'intégration, à courir après la carte verte, à tenter de se faire une place aux Etats Unis pour avoir une vie meilleure. Comme toujours, la réflexion est douce et amère à la fois.

La famille de Cici, ses parents, sont très occupés par le travail. Mais j'aime énormément leur unité, la gentillesse. Il y a un côté dur mais pour le bien être de leur fille.
Ils ont également leur propre culture. Ils ont une obsession pour la réussite et sous une seule forme.
Oui, parce que au delà de la réussite sociale, demandez vous pour vous c'est quoi réussir ? Qu'est-ce qui vous rendrez heureux, vous conviendrez ?

Cici est adorable, elle aide ses parents, elle travaille dur. Elle se pose des questions. Elle veut aider à faire venir sa grand-mère pour l'anniversaire de celle-ci. Pour cela, elle va tenter un concours de cuisine (pour en gagner le prix). Celui-ci va bien sûr lui prendre du temps, qu'elle n'aura pas pour autre chose. Ca aussi, c'est bien compliqué par moment.
Le concours a tout d'une compétition, et nous sommes par moment aussi tendus qu'elle nous demandant comment elle va s'en sortir, ce qu'ils vont demander, en plus ils sont plein de surprises pour le meilleur et pour le pire. Elle aura l'occasion de développer une autre relation amicale à ce moment là.

Quand on observe les chapitres, on voit qu'il y a une branche avec plus ou moins de feuillage. Si si, regardez chaque début de chapitre. C'est plus percutant sur les derniers où elle a totalement fleurit et est très belle.

J'ai beaucoup aimé cette histoire, belle et touchante. Avec des réflexions intéressantes entre autre sur l'intégration, ce qu'est la réussite, le prix à payer, la famille, d'être étranger dans le pays où nous vivons.
J'ai aimé l'évolution de Cici, et le développement de ses différentes relations, le mélange des cultures.
J'ai aimé les passages à la cuisine.
J'ai aimé qu'elle allie le côté américain, et le côté taïwannais, car c'est elle tout cela.

J'espère que vous aurez aussi l'occasion de le lire 🙂

Courage et conviction !
Je finis la petite larme à l'oeil
Contente qu'elle ait pu trouver de chouettes amies aussi

En bref :
Bonne lecture. Une belle découverte. Intégration, cuisine, se faire sa place, trouver sa voie. Une Cici charmante avec une belle évolution. Des petits plats qui donnent envie. Un album super agréable au toucher avec un graphisme que j'apprécie. Courage et conviction !
Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
Commenter  J’apprécie          50
J'ai beaucoup aimé cette bande dessinée car il y a du suspense jusqu'au bout. On a très envie d'aider Cici! Ce livre ne parle pas seulement de cuisine, mais aussi d'amitié et de famille.
Nanouchka 2

Vraiment j'ai été épatée par cette BD, j'étais à fond avec Cici, j'avais l'impression d'être avec elle, avec elle dans toutes ses aventures en cuisine. Et surtout c'était vraiment très familial et amical, elle s'est fait très rapidement des amies dans sa nouvelle école, sa nouvelle ville, son nouveau pays. Et tout ce travail acharné juste pour faire venir sa grand mère de Taïwan jusqu'à Seattle, franchement très émouvant. Je le recommande.
Liliouche93

Ce livre est super !!!!!!!!!!
C'est l'histoire de Cici qui va déménager de Taiwan pour aller à Seattle. Là- bas elle va remarquer que sa grand mère manque à son père. En voulant amener sa grand mère à Seattle elle va découvrir un concours de cuisine qui pourrait le faire gagner mille dollars, tout de suite elle s'inscrit .Va t-elle gagner va t-elle réussir à ramener sa grand mère ???????
lisez-le et vous verrez !
Xue-Meï-12

Contrairement à ce que l'on peut croire par rapport à la couverture, cette BD ne parle pas que de cuisine. Elle parle aussi d'une belle histoire de famille entre Taïwan et Seattle, d'un concours pour 1000 dollars et de Cici, qui a peur que ses nouvelles amies la trouvent trop différente. Ce livre est classé dans mes préférés.
M.E.S.

Ce livre parle de Cici qui vient de Taïwan mais qui doit déménager en Amérique donc elle part sans sa grand-mère. Pour fêter les 70 ans de sa grand mère, elle doit gagner de l'argent pour acheter le billet d'avion et pour l'acheter elle s'inscrit à un concours de cuisine. Sa coéquipière est Miranda, elle est devenue son amie.
Réussira-t-elle à gagner ce concours ?
Lilou1198

J'ai beaucoup aimé ce livre car il parle d'une fille qui s'appelle Cici, elle déménage de Taïwan jusqu'en Amérique, cela la rend très triste car elle va quitter sa grand-mère. Au bout d'un moment elle commence à comprendre que son père est très triste de ne plus voir sa mère. Elle décide alors de s'inscrire à un concours de cuisine pour gagner de l'argent. le seul problème c'est qu'elle ne sait que cuisiner taïwanais ce qui va la pénaliser dans son parcours. J'ai trouvé que le livre voulait nous délivrer un message : la famille et les amis sont là pour nous soutenir.

SkOoBy

J'ai bien aimé ce livre.
Je suis d'accord avec toute les personnes qui l'ont lue.
C'est l'histoire de Cici séparé de sa grand mère vivant à Taïwan. Elle va concourir à un concours de cuisine pour que sa grand mère puisse venir Seattle va-t-elle réussir ou non. À vous de le savoir.

Kitsune


Je suis d'accord avec tous les avis qui ont été écrit sur ce livre. Cici est séparée de sa grand-mère et elle va participer à un concours de cuisine pour pouvoir la faire venir aux Etats-Unis. Elle va en faire la surprise à son père. L'esprit de famille est très développé. Je le recommande.
WizyMala


j'ai vraiment aimé cette BD , c'est l'histoire de Cici qui habitait a Taiwan et qui était très proche de sa grand mère mais elle devait déménager au États-Unis Unis (à Seattle), là bas elle va rencontrer des fille qui vont rapidement devenir ses ami. Remarquent que son père est très triste Cici va participer à un concours du cuisine pour que sa grand mère puisse venir a Seattle .
Carla29
Commenter  J’apprécie          11
Eve : C'est l'histoire d'une jeune fille qui s'appelle Cici et qui habite à Taïwan c'était la belle vie,... Jusqu'à ce que les parents de Cici décident de déménager .... en Amérique !!!! Pour Cici c'est comme un cauchemar, elle ne verra plus jamais ses amis de Taïwan. Et c'est ce qu'il se passe. Elle est enfin en Amérique. Mais le pire c'est que sa grand-mère va avoir 70 ans mais ni elle ni sa grand-mère n'a assez d'argent pour payer un billet d'avion de Taïwan en Amérique. Mais comment va t-elle faire pour que sa grand-mère fête son anniversaire en Amérique ?
J'ai bien aimé ce livre parce que j'aime bien la cuisine et rien qu'en voyant la première de couverture, je me suis dit que ce livre à l'air pas mal et en effet pour l'instant c'est celui-là que je préfère dans tous les livres que j'ai lu. J'aime bien le moment où elle commence à créer des liens avec une fille qu'elle rencontre pendant son concours car après elles deviennent comme meilleures amies. Ce livre est très joyeux et ça me plait beaucoup. Après ce qui m'a le moins plu c'est quand à un moment elle se dispute avec son père de coup cela m'a fait de la peine. Je ne m'attendais pas forcément à des choses , tout m'a plu il est formidable !

Cassy : Cici habite à Taïwan depuis toute petite. Elle voyait sa grand-mère quand un jour elle déménagea aux Etats-Unis. le premier jour d'école elle se fait des amies :
Emily et Jenna. Cici croie que sa mamie viendra fêter ses 70 ans avec eux, sauf qu'il y a un problème, les billets d'avion sont chers.
Le livre est bien, l'histoire est bien racontée avec les images.

Aïmy : C'est une petite fille qui habitait Taïwan et elle a déménager à Los Angeles et elle veut que sa grand-mère vienne pour le nouveau clair de lune mais sa grand-mère n'a pas assez d'argent pour payer un billet d'avion alors la petite fille s'inscrit à un concours de cuisine.
J'adore le livre parce que les images sont trop belles.

Salomé : Cici est une petite fille taïwanaise qui adore sa grand mère. Un jour ses parents lui disent qu'ils vont déménager aux Etats-Unis. Cici est triste de devoir quitter sa grand-mère. Arrivée là-bas, plusieurs garçons se moquent de ce qu'elle mange. Un jour qu'elle se balade avec une de ses amies, elle voit une affiche "concours de cuisine". Cici veut tellement que da grand-mère vienne la voir, elle décide de faire le concours. Mais va t-elle gagner ?
J'ai bien aimé le livre car plusieurs points mon plu. le fait qu'une personne d'une autre origine s'intègre dans une autre culture je trouve ça bien.

Anaïs M. : La famille de Cici a quitté Taïwan pour vivre à Seattle et cici n'a qu'une envie fêter l'anniversaire de sa grand mère. Pour avoir assez d'argent pour le voyage d'A-Ma, elle tente de remporter le 1er prix d'un concours de cuisine.
J'ai bien aimé ce livre car c'est une belle histoire. Il va très vite à lire. A l'apparence du livre on peut croire que c'est un roman mais c'est une BD.
Commenter  J’apprécie          20
En apparence, on a une BD jeunesse, plutôt orientée "filles" (je n'aime pas genrer les BD ou la littérature, mais il faut bien avouer que les seuls personnages masculins sont adultes, et très très secondaires). Cici est une jeune taïwanaise qui migre aux USA avec ses parents. Pour faire venir sa grand-mère, elle cherche à récolter de l'argent et sinscrit à un concours de cuisine pour les moins de 15 ans.

La cuisine, pour Cici, c'est synonyme de grand-mère. Elle lui a tout appris. Et quand Cici commence le concours en binôme... le déphasage est intégral. Ne pas rincer le riz pour ne pas perdre l'amidon si on veut faire un risotto, par exemple. Alors que le riz chinois doit être rincé jusqu'à ce que l'eau soit claire. Et ainsi de suite. Heureusement, Cici trouve dans sa partenaire une amie sur qui elle peut compter. Mais bien vite, les binômes cessent et le concours devient individuel.

La BD va alors faire (et fort intelligemment) le grand écart entre migration, acculturation, dépaysement, déracinement, reconstruction de liens d'amitié... La lecture est fluide, plaisante, pas trop gnian-gnian, avec juste ce qu'il faut de naïveté et de simplicité pour que le lecteur prenne du plaisir à lire une histoire racontée en toute simplicité, mais qui n'évite pas non plus quelques répétitions, quelques longueurs et quelques cafouillages dans le storytelling.
Commenter  J’apprécie          70


critiques presse (2)
LigneClaire
05 août 2021
Conclusion, un très bon bouquin pour tous que Lily Lamotte et Ann Xu ont porté et qui est avant une leçon d’intégration et d’espoir.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
Sceneario
19 juillet 2021
C’est une bande dessinée sentimentale pleine d’amour, qui nous montre à quel point la famille et les amis sont importants. La jeune Cici est très attachée à A-ma et supporte mal cette séparation. C’est donc grâce à l’envie de la revoir le plus tôt possible qu’elle va se lancer dans ce concours de cuisine qui va lui donner la preuve qu’elle aime cuisiner, taïwanais comme américain !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
Le dernier ingrédient est une épice que vous connaissez peu-être mal. C’est la…. Cardamone. Monsieur Grant se trompait !Je connaissais très bien la cardamone, mais…. Miranda aussi, et j’aurais aimé avoir son assurance. Que la meilleur gagne !On lance le chrono !Allez..Allez...Allez… Elles croyaient en moi. Je devais faire pareil. Mais le curry thai échoué au premier tour. Les juges me feraient-ils gagner avec un plat Taiwanais ? Le temps filait, je devais me décider. Julia Child ne m’avait pas déçue. Mais cette fois, elle n’étais pas la solution. Il fallait que j’impressionne les juges… Mais comment ? Je préparais la recette d’A-mâ ! Dernier chrono ! Iu-png est un plat festif… Et réconfortant. Je sentais la présence d’A-mâ à mes côtés… Mais la cardamone serait ma touche personnelle. Ils ne s’agissait pas seulement de faire venir… A-mâ pour son anniversaire. J’ai compris… Que c’était autre chose. Je voulais qu’elle partage ma nouvelle vie et… Une chose plus importante encore. Je me sentais à ma place en cuisine. Je préparais le dîner pour que mes parents puissent se mettre à table en rentrant du travail. Je faisais découvrir à mes nouvelles amies le goût de Taiwan… Et maintenant j’allais faire venir A-mâ grâce à son plat.

Citation choisie par Hao Yun
Commenter  J’apprécie          00
Le passage qui m’a plu c’est quand
Cici a gagné le concours de cuisine pour que A-mà (grand-mère)
vienne. J’ai aimé car il y avait de la concurrence entre Cici et
Miranda, leur plat était tout deux délicieux ; j’ai vraiment
apprécié que Cici gagne et en plus le père qui ne voulait pas
qu’elle fasse ce concours était lui aussi présent, tout comme les
nouvelles amies de Cici (page
197).
Vos
deux recettes sont délicieuses. Miranda, la cardamone et la pistache
sont complémentaires, elles font ressortir le meilleur l’une de
l’autre. Cici, ton Youuuu-Bung m’a surprise. Il m’a apporté du
réconfort, j’avais l’impression d’être au coin du feu, mais
avec un côté très sophistiqué. Y aurais-tu mis un peu de ton
âme ?


L’âme
d’a-ma, l’âme de Julia et la mienne.

Qui
a gagné ?

Toi,
Cici, tu as gagné ! notre jeune cheffe est pleine de fougue.





Citation
choisie par Aki
Commenter  J’apprécie          00
« du riz sauté, en somme ? » « ce n’est pas du riz sauté. »
«  oui tu as opté pour un plat asiatique » « un choix intéressant mais peut-être un peu facile » ils ne comprenaient pas. « Je n’ai jamais gouté un riz sauté pareil. » «  Je sens de la lavande ! » « Ces deux plats sont des réussites » Est- ce que je rêvais ? « Mais il ne peut y avoir qu’une gagnante » Et moi qui croyais que le chef Bronze était cruel ! « Vos deux recettes sont délicieuses, Miranda la cardamome et la pistache sont complémentaires, elles font ressortir le meilleur l’une de l’autre. Cici, ton youuu-bung m’a surprise, il m’a apporté du réconfort, j’avais l’impression d’être au coin du feu, mais avec un coté très sophistiqué »  « l’ame d’a-ma » « l’âme de Julia » « la mienne » « qui a gagné » ….

Citation choisie par Intissar
Commenter  J’apprécie          00
Notre tour est venue, il nous a fallu une éternité pour rejoindre le jury et puis soudain nous nous sommes retrouvées face a eux, il détestait je le sentais. Ces deux plats sont des réussites, est ce que je rêvais? Mais il peut y avoir q'une gagnante. Moi qui croyait que le chef bonze était cruel, mais qui a gagné!!!!!!!!!!!!!!!Toi Cici tu as gagné.
Commenter  J’apprécie          10
Je me suis fais des amis Jenna et Emely mais……… tu me manques tellement ! Plus que trois mois avant ton anniversaire, faut que tu viennes. L’avion coûte très cher, tu vas avoir 70 ans ! Ama, c’est important !
- Tu as raison, ça va me marquer tout le restant de ma vie mais… je trouve papa triste depuis un moment, il serait heureux de te voir ! On pourrait lui faire une surprise ce serait genial ! Tu as raison Cici, j’ai tellement de choses à te montrer ! Ici, il y a le marché comme chez nous sauf qu’il est énorme tu n’en croirais pas tes yeux !
Citation choisie par Yor
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : taïwanVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus

Lecteurs (419) Voir plus



Quiz Voir plus

Graine de cheffes

Comment s'appelle la grand-mère de Cici?

Gerturde
Amina
Ama

7 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Graines de cheffes de Lily LamotteCréer un quiz sur ce livre

{* *}